Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Marie-Claude

Ennéagramme et psychologie/psychiatrie

Recommended Posts

Marie-Claude

Y a-t'il une correspondance entre l'Ennéagramme et ce qui est utilisé en référence par les psychiatres (par ex le D.S.M.). Où peut-on trouver ce type de renseignement ? Quelle peut en être l'utilité ? Quels sont les avantages/inconvénients qu'un psy ou Ennéa peut avoir de pouvoir faire ces rapprochements ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Marie-Claude,

 

Il y a une assez bonne correspondance entre les types de l'Ennéagramme et les troubles de personnalité du D.S.M. (plus d'ailleurs avec la version 3 que la 4 malheureusement édulcorée pour des raisons plus politiques que scientifiques).

Ces recherches ont été faites dès le début de l'existence de l'Ennéagramme des personnalités par Claudio Naranjo et ont été un des éléments déterminants du succès et de l'acceptation de l'Ennéagramme dans les milieux de la psychologie traditionnelle, notamment aux Etats-Unis.

 

Nous traitons ce sujet au cours de notre stage Connexions et il est abordé dans plusieurs ouvrages américains, notamment ceux de Claudio Naranjo et Don Richard Riso. L'accès à ce type d'informations nous semble nécessiter une connaissance approfondie de l'Ennéagramme permettant une certaine distance émotionnelle vis-à-vis des types. Pour cette raison, elle n'est pas disponible sur ce site.

 

L'Ennéagramme apporte beaucoup de choses par rapport aux catégories du DSM. Deux points me semblent particulièrement importants.

L'Ennéagramme pointe l'incomplétude du DSM. Il existe un type de l'Ennéagramme auquel ne correspond aucun trouble de personnalité référencé dans le DSM. Pourtant, cette personnalité se désintègre et le trouble existe…

L'Ennéagramme décrit dans un même modèle le fonctionnement de la personnalité humaine aussi bien à des niveaux problématiques (comme le DSM) qu'en fonctionnment normal ou complètement intégré. Il montre la continuité de ces niveaux, les mécanismes qu'ils ont en commun et ceux qui font passer d'un niveau à un autre. Ainsi, il donne des indications préventives et thérapeutiques.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierrette

Une question me vient, soudainement… Quels types seraient les plus aptes à souffrir d'anorexie ? Cela demande un tel contrôle… Quelqu'un aurait-il une théorie à ce sujet ?

 

Pierrette - 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Pierrette,

 

C'est effectivement intéressant de savoir quels types développent plus facilement tels problèmes, parce que cela permettrait de prendre des actions préventives. Malheureusement, il n'y a pas actuellement d'études validées scientifiquement sur ce thème. Tout ce qui est dit est donc le résultat d'observations, peut-être incomplètes, peut-être inexactes.

 

Ces précautions étant prises, il semble qu'il y ait parmi les anorexiques plus de 4 que des autres types.

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...