Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Coralie

Les types et l'humilité

Recommended Posts

Coralie

Ma thérapeute m'a demandé de travailler pendant deux semaines sur l'humilité. Je suis 8 et c'est très difficile pour moi !

Dans le dictionnaire, il est écrit : "C'est se rabaisser volontairement."
J'ai trouvé un exemple : lorsque ma fille était petite et que nous faisions la course, je courais doucement pour la laisser gagner.

Je n'ai pas d'autre exemple. Pourriez-vous m'aider et me dire de quelle façon vous êtes humble ?

Merci beaucoup,

Coralie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Coralie,

Deux semaines ! Je trouve ta thérapeute bien indulgente, pour ne pas dire laxiste. :happy: Moi, cela fait dix ans que je travaille sur l'humilité et j'ai encore du boulot !

Le thème de l'humilité a déjà été effleuré plusieurs fois sur ce site, et c'est une bonne idée de l'approfondir. Tu peux trouver ce qui a déjà été dit sur le sujet en utilisant la fonction "Recherche".

Je trouve insuffisante la définition de ton dictionnaire et j'aurais envie de distinguer la définition, l'attitude et la méthode.

Définition - Il y a humilité quand :

  • nous savons quelle est notre valeur réelle, forces et faiblesses comprises,
  • nous réalisons que tout autre être est aussi un ensemble de points positifs et négatifs et
  • nous réalisons que définir des relations de supériorité-infériorité entre les êtres est pur non-sens en quelque contexte que ce soit.

Attitude - La personne réellement humble a une attitude faisant que les autres ne se sentent ni inférieurs, ni supérieurs.
Si c'est inévitable, elle choisira plutôt de paraître inférieure que supérieure, par amour des autres. C'est ce que tu fais quand tu "perds" à la course contre ta fille.
(Il y a des exceptions à cette règle. Voir la conversation "Comment savoir si quelqu'un est dans son essence ?")

Méthode - Une personne intégrée n'a rien à faire pour paraître humble. Elle l'est.
Pour les autres, égotiques, l'humilité est une pratique. Le "se rabaisser" de ton dictionnaire est simplement situé à ce niveau. C'est une technique très délicate à utiliser pour ne pas tomber dans le piège de la fausse humilité, celle où nous nous rabaissons comportementalement en croyant à l'intérieur de nous à notre supériorité, et où nos interlocuteurs savent très bien que ces comportements humbles ne sont que la façade de notre orgueil.

Ayant pour passion l'orgueil, le 2 est le type qui doit travailler en priorité sur l'humilité. Mais, puisque nous sommes tous fiers de notre ego, nous sommes tous, en réalité, concernés par cette démarche.

En tant que 7, je suis fier de mon mental et de mon optimisme. Je fais partie des types de l'Ennéagramme qui sont plutôt satisfaits d'eux, et l'humilité est pour moi un objectif de développement psycho-spirituel important. J'essaye de progresser en ce domaine de trois manières différentes :

  1. Quoi que je dise, j'essaye le plus souvent possible de citer mes sources. Notamment, en tant que formateur, je fais attention à dire précisément quelles idées sont de moi, lesquelles sont de Patricia, lequelles ont été élaborées en commun, et lesquelles sont du domaine commun de l'Ennéagramme ou d'un de nos stagiaires ou de tel ou tel formateur.
  2. De même, quand c'est approprié, je dis "Je ne sais pas et je vais me renseigner" plutôt que de me lancer dans une de ces brillantes improvisations tellement 7 dont je me régalais autrefois.
  3. Quand cela ne va pas physiquement ou psychologiquement, j'essaye de le dire clairement.

Pour moi, à chaque fois, humilité va de pair avec vérité, avec renoncement au mensonge fondateur de l'ego.

Bien entendu, puisque je fais tout cela volontairement, je sais qu'il n'y a pas vraiment humilité, juste un effort pour y tendre.

Même s'il y a des démarches spécifiques à chaque type, je me réjouis de lire les contributions des lecteurs du panneau et d'enrichir ainsi ma palette de méthodes.

Très cordialement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierrette

Bonjour Coralie,

Je suis très heureuse de voir une autre 8 sur ce panneau. Il y a bien longtemps que ça n'est pas arrivé. Je me sentais un peu seule.

Je regardais, hier, les conversations sur le type 8 et je me suis sentie très mal du titre dont j'ai affublé une conversation, l'année dernière : "Témoignage d'un 8 guéri". Ouille !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Cela ne témoigne pas de beaucoup d'humilité, mais plutôt d'un besoin de reconnaissance et peut-être d'une certaine reconnaissance du chemin parcouru. :happy:

L'humilité, c'est pour moi d'admettre que certaines personnes en savent plus que moi. Il en est ainsi pour l'ennéagramme. J'étudie plus à fond l'ennéagramme depuis une semaine ou deux. Cela me demande de l'humilité d'admettre que Fabien et d'autres en savent plus que moi. Je dois faire un effort conscient pour l'admettre et ainsi me permettre d'apprendre. Je l'ai déjà dit à quelqu'un que j'aime : "On ne peut pas remplir un vase qui est plein." Je me le dis maintenant à moi-même. :happy:

Je me suis forcée, dernièrement, à dire aux gens que j'avais des limites sur le plan financier, que je ne pouvais pas avoir certaines activités. Je me suis forcée à le dire. Je savais instinctivement que cela m'amènerait à davantage d'humilité. Dieu que ce fut difficile !

Nous sommes loin de l'essence, n'est-ce pas ? Je marche aussi vite que je peux… :happy:

Je fais parfois preuve d'humilité, Coralie, lorsque je laisse quelqu'un penser quelque chose à mon sujet qui ne correspond pas à ma vérité. Lorsque je me rends compte que cette personne risque fort probablement de ne pas comprendre, je décide parfois de ne pas dépenser de l'énergie inutilement. Cela me demande à moi de l'humilité.

Voilà quelques exemples. J'espère qu'ils sauront t'inspirer.

J'ai appris récemment, lors d'une conférence, qu'un problème important de notre société est le piège de la comparaison qui amène à la compétition. Depuis, j'essaie de me ramener à moi le plus souvent possible, de me mesurer simplement à moi. J'essaie de voir si j'ai donné le meilleur de moi-même en chaque circonstance.

C'est charmant cet exemple que tu donnes avec ta fille. Que c'est beau, l'amour. :happy:

Au plaisir de te lire encore. Fais-nous rapport sur tes progrès !

MISE EN GARDE : c'est un travail de longue haleine. Une grande vigilance est requise. Rechutes fréquentes. Je t'encourage à persévérer.

Amicalement,
Pierrette

PS : Fabien, merci de tes exemples… Et merci de ton humilité. Je tenais à le souligner. Très apprécié.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel

Bonjour,

L'humilité chez moi, un 4 ? Aïe, et de plus en plus ! Je réalise en effet que cela se vit (hélas pas assez souvent) et non pas se dit (sauf dans une discussion de ce genre, bien sûr).

Étant de sous-type Compétition, j'ai à apprendre à laisser la place à l'autre, surtout lorsque je suis en conflit. Être humble devient pour moi lâcher prise, discerner le positif chez l'autre même si j'ai envie de l'étriper. C'est aussi accepter de ne pas avoir raison, de laisser "filer". Le 4 ayant une préoccupation particulière pour l'INTELLECT avec deux pôles opposés, ergoteur-superficiel, je me surprends souvent à ergoter, à vouloir avoir le dernier mot. Je réalise ces derniers temps que c'était pour ne pas oser me confronter avec ma peur d'être trouvé "superficiel", ce qui est pour moi une insulte intolérable.

Être humble, c'est peut-être aussi vous partager cela… tout en sachant que le 4 adore être authentique, que cela en est même une fierté. Ce qui ne me semble honnêtement pas le cas maintenant, mais le fonctionnement de l'être humain est tellement complexe et opportuniste !

Être humble, c'est simplement demander pardon à quelqu'un que j'ai offensé ou dire "j'ai eu tort".

Cela m'est difficile puisqu'en bon 4, le mot RESPECT des autres est vital et pourtant si souvent galvaudé en ce qui me concerne. Alors admettre que j'ai manqué de respect…

Dans ma charte personnelle, j'ai inscrit deux étapes fondamentales par rapport à l'autre : hospitalité et communication. Je réfléchis actuellement à ce que cela veut dire et j'ai l'impression que cela me fait avancer un peu sur ce chemin de l'humilité.

Amicalement,
Gabriel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Coralie

Bonjour,

Je vous remercie Pierrette, Gabriel & Fabien pour vos témoignages. Grâce à vos exemples je me suis un peu "exercée".

  • J'ai demandé pardon à ma fille après lui avoir crié dessus alors qu'elle n'y était pour rien.
  • J'ai osé dire à une copine que je dormais avec un morceau de laine, comme quand j'étais petite fille !
  • Je me suis aperçu (merci Pierrette) que je n'aimais pas une 3 au bureau simplement parce qu'elle est plus cultivée que moi, qu'elle est plus charmante, toujours agréable et souriante (et ça, je sais pas faire !). Depuis que j'en ai pris conscience, je l'apprécie un peu plus.
  • Et plus fort encore, j'ose écrire sur ce panneau alors que je fais beaucoup de fautes d'orthographe et que je ne sais pas rédiger.

Voilà !
À bientôt, Coralie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pierrette

Bonjour Coralie,

Tu m'as bien fait rire avec ton morceau de laine. Je crois que je vais dormir avec mon doudou, ce soir. :happy: Je ne le fais pas habituellement, mais ça me semble une bonne idée.

Tu voulais des exemples d'humilité… Eh bien, si tu vas sur une autre discussion, tu auras un exemple d'un manque d'humilité de ma part. À ne pas suivre, celui-là, Coralie.

Je ne sais pas en quoi j'ai pu avoir une quelconque influence en ce qui concerne ta relation à ta collègue de travail… mais je prends tout ce qui passe ces jours-ci.

J'apprécie beaucoup tes interventions. Je trouve cela rafraîchissant.

Bonne suite !
Pierrette

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

Coralie, bravo pour ton courage à avoir tout de suite pratiqué. C'est beau d'avoir le centre instinctif en premier ! Qu'as-tu ressenti à ces moments-là ?
J'ai adoré ton message et je n'y ai trouvé aucune fôtes d'ortografe. :laugh: Attention à la fausse humilité ! :tongue:

Pierrette, c'est de l'humilité que de reconnaître son manque d'humilité… alors que c'est si souvent un manque d'humilité que de parler de son humilité. Paradoxe !

Je voudrais partager quelques observations et réflexions que j'ai faites il y a plusieurs années quand j'ai commencé à réfléchir sur le thème humilité et Ennéagramme. J'avais constaté un lien assez fort entre ma hiérarchie des centres et l'humilité :

  • Orgueil pour le mental, mon centre préféré, son fonctionnement et sa qualité ;
  • Humilité pour l'émotionnel, mon centre de support ;
  • Fausse humilité pour l'instinctif mon centre réprimé (Il était facile de reconnaître que je m'en servais mal, mais au fond je le reconnaissais parce que je m'en moquais complètement et le méprisais plutôt.).

J'avais aussi constaté que le contexte dans lequel il m'était le plus difficile d'être humble (et c'est hélas encore vrai) est celui lié à mon sous-type instinctif (social).

Depuis, j'ai regardé autour de moi et j'ai l'impression que la même structure est vécue par beaucoup de gens. Qu'en était-il de vous avant de prendre conscience des mécanismes de votre type par l'Ennéagramme ?

Très cordialement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel

Bonjour Fabien,

Intéressant cette approche "centres-humilité". Je me rends compte que cela sonne aussi vrai chez moi…

Orgueil pour l'émotionnel : j'étais fier d'être aussi sensible à l'autre :thumb_down: , de penser à l'autre et de savoir exprimer mes émotions dans ce monde si froid (snif… :sad: ).
Humilité pour le mental : j'ai considéré avoir de la chance de bien savoir me débrouiller dans ce domaine, sans plus.
Fausse humilité pour l'instinctif : comme j'ai honte de ne pas m'en servir bien, je l'ai souvent tourné moi-même en ridicule.

Pour les sous-types, je dois encore réfléchir.

Amicalement,
Gabriel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nyarlathotep

Bon je m'y colle. Étant un grand philosophe (bon là je voudrais bien faire un smiley à la con, mais j'ai pas le courage de le chercher, pas le courage d'apprendre ces figures… Ah que c'est dur d'être un 9 ! Après ça je vais dormir trois heures pour me reposer de toute cette fatigue, umpffff…), je vais apporter mon grain de sel. J'aime bien me présenter à la fois comme orgueilleux et humble, d'autant plus qu'il y a du vrai là-dedans (étant sans arrêt partagé entre les choix qui s'offrent à moi). Mais ce qui nous intéresse, c'est l'humilité. Bon… Être humble c'est accepter sa condition. C'est admettre que nous ne sommes qu'une goutte d'eau dans l'océan. Et comme disait une de mes connaissances (un 7), on aimerait bien être LA goutte d'eau, mais bon ne nous leurrons pas. Je suppose que la théorie du chaos peut nous donner l'espoir d'être le battement d'ailes d'un papillon qui déclenchera de grandes choses, mais c'est peu probable. L'humilité, c'est accepter ça. Et ce n'est pas si facile. Qu'y a-t-il de plus déprimant que de se rendre compte qu'on est rien ? Mais soyons optimiste : notre petit rien est un constituant du tout, donc nous ne sommes plus tout à fait rien, car nos actions induisent des réactions, comme dans un mouvement perpétuel, alors qui peut savoir si nous ne sommes pas à l'origine d'une chose grandiose et magnifique, quelque part ? Ou d'une sombre horreur (je retombe dans mon pessimisme, là) ?
Au niveau de l'ennéagramme, un 9 comme moi, à la fois orgueilleux et humble, a cet avantage : il perçoit la difficulté de changer les choses, mais aussi la possibilité de les changer. L'union fait la force, donc unissons nos forces respectives et nous ferons de grandes choses. Croyons que nous pouvons tout changer tout seul et nous n'aurons pas compris l'enseignement de l'ennéagramme : nous avons tous besoin les uns des autres pour évoluer et faire avancer le monde.
En d'autres temps je me contentais de dénigrer les autres (frivolité d'un 7, méchanceté d'un 8, rigidité d'un 1, arrivisme d'un 3, etc.). Je commence à devenir plus humble et à réaliser qu'au lieu de dénigrer les autres, j'ai intérêt à devenir un peu comme eux tous, à capter leurs bienfaits et à accéder à leurs qualités. Ainsi je deviendrais plus fort et pourrais développer mon aile 8 (un peu coincée malgré mon sens de la justice très marqué) parce qu'avoir une grosse aile 1, ça induit des déséquilibres.
Voilà voilà… En espérant que tout cela n'est pas trop confus…
Nicolas

PS : ben oui, je passe mon temps sur le net… Une activité secondaire comme une autre, on ne se refait pas…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×