Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Ankhnaos

Coco avant Chanel

Recommended Posts

Ankhnaos

Bonjour à tous,

 

J'ai vu ce film récemment et je veux partager avec vous mes observations, avoir vos avis, etc., etc.

Je vous rapporte ici comme je l'ai vécu.

 

Tout au long du film, je vois une jeune femme excentrique et osée pour son temps et sa condition féminine.

L'histoire se poursuit. Perte d'un être très cher. Réussite professionnelle.

Jusqu'à la fin rien ne se passe en moi. Quand tout d'un coup à la fin, Coco Chanel s'assoit dans les escaliers, et voyant le défilé de mannequins passer, je reçois un flash.

Mais oui c'est bien sûr, une 4. Tout y est, sens du beau, éviter la banalité (vestimentaire et comportements), mélancolie, originalité. Elle se sait sensible et différente, et lorsque elle perd son amour de vie, elle finira par réussir sa vie professionnelle en sublimant dans la haute couture.

 

J'ai ressenti cela comme une évidence. Nul est besoin de vous dire que quand je vais mal, je suis aussi dans un état semblable de sublimation, alors j'écris de la poésie.

 

Pour le personnage d'Étienne Balsan, je penche pour un 6, mais je ne suis pas très sûr…

Quant à Boy Capel, impossible pour moi à cette heure de vous dire quoi.

 

À vous lire,

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Thierry,

 

Je vais très souvent au cinéma, mais hélas je n'ai pas vu ce film. Je ne peux donc rien dire de l'ennéatype des personnages. Je ne sais pas non plus à quel point il est fidèle à la vraie Coco Chanel.

 

Sans en avoir une certitude, une étude approfondie ne m'ayant jamais tenté, j'ai toujours formulé l'hypothèse 4 pour Chanel. Juste pour le plaisir, voici trois citations :

  • La mode, c'est quelque chose au bord du suicide.
  • Les seuls beaux yeux sont ceux qui vous regardent avec tendresse.
  • Quel que soit votre âge, ne pas se sentir aimé, c'est se sentir repoussé.

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolaf

Bonjour Thierry, Fabien et les autres lecteurs,

 

Je n'ai hélas pas vu le film Coco avant Chanel, mais j'avais vu le téléfilm sur les débuts de Coco (avec Marie Trintignant) et avais alors formulé une hypothèse 4.

 

Fascinée par la vie de Gabrielle, j'avais ensuite acheté le livre d'Edmonde Charles-Roux, L'irrégulière, l'itinéraire de Coco Chanel. Rien dans cette lecture ne m'a permis d'écarter le type 4, pas plus que je n'ai pu le valider avec certitude (j'ai hésité avec l'ennéatype 3). En plus le livre décrit beaucoup trop des comportements et ne cite pas assez Gabrielle Chanel.

 

Ce qui est certain c'est que Gabrielle s'est évertuée toute sa vie à faire planer le mystère et à brouiller les pistes, rendant très difficile un typage extérieur. Je cite l' une phrase d'introduction du livre : « Chacune de ses collections était un retour solitaire, un long voyage inavoué dans les arcanes de son passé… ce passé dont elle ne parlait jamais. Car ce qui plus que tout retient dans sa vie n'est pas seulement le spectacle de sa réussite, ni même de sa popularité, ni l'immense audience qui fut la sienne, c'est l'énigme qu'elle sut être aux yeux de tous ceux qui l'ont approchée, c'est l'épuisant labeur auquel elle s'est astreinte pour masquer ses origines. […] C'est l'art avec lequel elle sut se rendre inintelligible et, ce but une fois atteint, la constance avec laquelle elle demeura enfouie dans cette opération de travestissement comme dans la plus hermétique des prisons. Elle vécue possédée par sa légende. »

 

Pour le typage des personnages du film, je reviens vous faire part de mon avis dès que j'ai pu le voir.

 

Très amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...