Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Fier d'être un 8


Le Loup

Recommended Posts

Je suis surpris de constater que dans la majeur partie des cas, ces posts sont postés par des femmes et que dans presque tous les cas la découverte d'être un 8 est une énorme déception.

Je pense être un 8 alpha assez typé avec une aile 7, je ne connais pas encore mon sous-type (pas abordé dans le livre que j'ai lu, et découvert le sujet il y a une semaine).

Mais être un 8 est une chose fabuleuse :

  • ne jamais douter, surtout quand tous les autres doutent,
  • être sûr de sa puissance,
  • exprimer sa colère en la maîtrisant,
  • se savoir capable de générosité et de compassion,
  • être doté à la fois d'intuition pour décider et de réflexion pour exécuter,
  • être un leader reconnu et respecté,
  • et j'en passe…

Il ne reste qu'à travailler l'humilité, qui manifestement ne fait pas partie du package d'origine. :wink:

Amicalement, un 8 qui vous veut du bien :wink:

E8 alpha, aile 7, sous type sexuel

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Le Loup !

Ta remarque est pertinente… C'est dommage de ne pas avoir plus de témoignage d'hommes 8 !
Existerait-il une nette différence entre les hommes et les femmes 8 ?
Ce forum de discussion n'intéresse-t-il que les femmes et les thérapeutes ?

Il y a peu de temps, on m'a "diagnostiqué" 8… La surprise était totale. Ma première réaction a été une certaine fierté. Je m'étais reconnue dans le 2, avec je l'avoue, certains aspects du 8. Comme chacun de nous possède une petite partie plus ou moins développée de chaque type, je n'y avais pas prêté plus d’attention.
Ensuite, je me suis sentie trompée. Passer du 2 au 8, de l'altruiste… au bulldozer, ça fait réfléchir ! Je n'étais pas contente. Je me disais que la personne qui m'avait révélé cela avait peut-être fait une erreur. (elle me garantissait à 100 % qu'il n'y avait pas de doute !!). J'avais cette impression désagréable de m'être dupée moi-même ! Quel est le vrai dans ce que je dis ? Quelle est la part de duperie personnelle venant de mon propre cerveau ? Moi-même, me tromper dans mon type… Ben merde ! Est-il possible de rester 8 en état "larvaire" pendant des années avant de se réveiller, d'exploser ?

D’accord : je suis une 8… qui doute encore un peu (est-ce dû à mon âge, 26 ans ?), qui a du mal à maîtriser certains aspects (surtout quand il s'agit des émotions) ; j'apprécie les 8 et suis contente de l'être.
Ce dont j'ai besoin actuellement, c'est de rencontrer des personnes (hommes et femmes… pas seulement femmes et thérapeutes !) pour m'aider à améliorer certaines choses. Des "étoiles" fortes qui puissent m'aider à percer cette carapace afin de laisser s'échapper l'hyper-sensible, l'hyper-doux, l'hyper-don !
Ah ce coquin de destin… que me réserve-t-il donc ???

Une 8, contente de l'être !

Link to comment
Share on other sites

Bonjours Urban,

En fait je pense qu'être 8 pour un homme est parfaitement en ligne avec certaines caractéristiques bien masculines. De ce fait il n'est pas frustré de "ne pas avoir de cœur", de ne "jamais avoir d'émotion" et d'être perçu comme "un guerrier" ou comme un "fonceur".

Pour une femme je pense que ce profil peut être en contradiction avec l'image que l'on se fait (surement à tort) de la femme, capacité d'écoute, création de liens sociaux, altruisme, patience, humilité…

J'ai personnellement longtemps cru que j'avais un set d'émotions très réduit (joie et colère), en fait il n'en ai rien, je n'ai juste jamais accordé d'importance aux autres. Un peu comme un bon vin que l'on apprécie et dont on ne perçoit pas les différent arômes. Les émotions sont là, mais elles ne prennent probablement pas l'ampleur qu'elles prennent pour d'autres profils.

Mais il ne faut en aucun cas ouvrir cette armure, au contraire, c'est un cadeau du ciel ! Il ne faut pas non plus jeter cette hache que tu manies avec aisance. Il te faut juste prendre conscience que cette armure peut être mal perçu et donc il te faut la rendre moins visible. Quant à la hache, ne la sort que si l'on t'agresse et que l'adversaire est à ta hauteur.

Tu es plus forte que la majeure partie des gens, tu es plus rapide à la décision et ton instinct est sans faille. Il ne te reste qu'à en être sûr et à ne plus chercher à te le prouver. À partir de là tu pourras aider ceux qui n'ont pas ta chance et ont besoin qu'on les protège.

Tu as du cœur, mais tu n'en fais preuve que lorsque tu te sens bien, sans challenge et sans pression.

Le Loup

E8 alpha, aile 7, sous type sexuel

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Le Loup et Urban,

Tout d'abord, bienvenue sur ce panneau à tous deux. Nous n'avons effectivement pas énormément de 8 présents ; ils ont sans doute d'autres moyens d'exprimer leur énergie ! :wink:
 

*-*-*-*

Puisque je suis sur le panneau du 8, je me permets de commencer par une petite colère. Allons-y même pour une grosse, le 8 étant mon aile principale.

"Il y a peu de temps, on m'a 'diagnostiqué' 8…"
Une personne qui fait cela transgresse les règles d'une utilisation éthique de l'Ennéagramme. Le code d'éthique de l'International Enneagram Association dit :

 

Permettons aux autres de se découvrir eux-mêmes.
L'ennéagramme a des effets profonds sur les gens. Il est plus efficace quand nous permettons aux autres de découvrir leur type, plutôt que de supposer que nous les connaissons mieux qu'ils ne se connaissent eux-mêmes. Soyons sensibles à leurs réactions, aux conséquences du changement de l'image qu'ils ont d'eux-mêmes et à ce dont ils ont besoin pour intégrer cette nouvelle information.

Et les quelques autres codes d'éthique proposés font tous de même.

"Elle me garantissait à 100 % qu’il n’y avait pas de doute !"
Une personne qui dit cela ne fait que clamer haut et fort : je suis incompétent en Ennéagramme. David Daniels, un des dix plus grands experts mondiaux de l'Ennéagramme, disait à propos du typage de l'extérieur, dans le numéro de janvier dernier d'Enneagram Monthly : "Si nous sommes vraiment bon et vraiment intuitif, je crois que nous pouvons atteindre une fiabilité de 50%." Certes, je le trouve un peu pessimiste (c'est un 6 ! :wink:). Mais en tout cas, il ne peut y avoir de l'extérieur fiabilité à 100%.

En Ennéagramme comme dans beaucoup d'autres domaines, compétence, éthique et humilité quant à son propre savoir vont de pair. Nombre de gens qui font comme la personne que tu cites, Urban, ont pour l'Ennéagramme un enthousiasme bien sympathique. Le problème est que ce qui fait du tort au modèle, ce ne sont pas les gens qui l'apprécient pas. Ceux-là nous donnent une occasion de progresser par leurs critiques. Ce qui fait du tort au modèle, ce sont ceux qui l'utilisent sans le connaître vraiment, tel qui type les autres à tort et à travers après avoir lu un bouquin, tel qui bâtit une théorie alors qu'il n'a qu'une connaissance livresque et s'est trompé sur son type, tel qui croit pouvoir enseigner après deux jours de formation, etc. Ce devait être un 8 celui qui disait : protégez-moi de mes amis ; mes ennemis, je m'en charge !

Fin de la grosse colère.
 

*-*-*-*

Urban, cela ne veut pas dire que tu n'es pas 8 ! Cependant, je te conseille vraiment de vérifier d'autant que tu "doutes encore un peu". Un 8, c'est l'évitement de la faiblesse, l'excès, la vengeance, le déni. Tu pourrais ouvrir une conversation dans la zone "Détermination ou validation d'un ennéatype" et nous explorerons cela ensemble.

Cette possibilité existe bien entendu aussi pour toi, Le Loup, si tu le souhaites. Même si le ton de tes messages est assez convaincant…

Je suis d'accord avec ton interprétation, Le Loup. Notre société perçoit l'énergie 8 comme masculine, et les femmes 8 doivent trouver un moyen d'assumer cette contradiction apparente.
Urban, j'apprends grâce à toi que les thérapeutes représentent une sorte de troisième sexe ! :rofl: Être thérapeute, c'est un métier ; un thérapeute reste aussi un homme ou une femme et en tant qe tel, son témoignage reflète ce que vit une femme ou un homme 8.

Pour en revenir au sujet titre de cette discussion, nous sommes tous fier de notre ego. Mais l'Ennéagramme n'a pas pour but de dresser une liste des qualités et de défauts des types. Certes, c'est un travail intéressant que d'en exprimer les aspects positifs. C'est d'ailleurs fort difficile. Si vous ne vous reconnaissez que dans les aspects positifs d'un type, soit vous êtes un saint, soit vous vous mentez à vous-même, soit vous vous êtes trompé de type.

Le vrai but de l'Ennéagramme est de nous faire comprendre que notre ego est une prison, que la compulsion nous amène à ne voir qu'un neuvième du monde et qu'un neuvième de votre être véritable. Une fois cette prise de conscience faite, il n'est plus possible d'être fier de son type.

Très cordialement,
Fabien

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Loup et Urban,

Vos interventions vont me permettre de revenir sur le site et je vous en remercie.

Comme Loup, je suis typée 8 alpha, aile 7 sous-type sexuel.
J'avais pratiqué l'ennéagramme depuis trois ans sans être allée aux stages et en en discutant beaucoup avec une amie qui avait participé à pas mal de stages. Le type 1 semblait me convenir. Au premier stage base, je me découvre 8 et j'ai compris la violence de mes réactions, le fait que je ne supporte pas, mais alors vraiment pas, les paroles ou les gens gnangnans. Je ne supporte pas bien non plus le fait de confondre et de juger bien une personne parce qu'elle correspond uniquement à vos goûts… Bref, des réactions claires que je ne pouvais cacher.

Ce qui m'agace aujourd'hui est certainement le fait, dans les stages, qu'on me regarde "comme une bête bizarre" en me disant "tu es 8, toi ?"
Comme si j'allais attaquer, griffer, mordre et qu'il valait mieux me parler gentiment pour éviter d'être agressé !

J'ai compris que le 8 avait une grande force et cette force, je ne l'avais pas bien comprise avant d'avoir pratiqué l'ennéagramme. Je me vois en phœnix. Je suis tellement sortie de situations dures, difficiles, douloureuses de façon éclatante que je ne peux que l'attribuer à une force, une réelle force de caractère. De la même façon, côté protecteur du 8, je peux déplacer des montagnes pour sortir mon fils d'un mauvais pas et m'interposer entre mon mari et un "attaquant" de façon tout à fait naturelle. Bien sûr, mon mari est tout à fait grand et prêt à se défendre tout seul, mais si je suis là et que je le sens "attaqué", je m'interpose et réponds pour lui !

J'ai décidé de vivre complètement ce côté fort du 8, à mon avantage et aussi à celui de mon environnement proche. Ma deuxième voie d'évolution va vers le 2, mon type d'intégration. Une autre voie à explorer, en ce qui me concerne, est l'émotionnel auquel je fais attention à accéder. Cela me demande un travail intellectuel et un effort, mais j'y accède aujourd'hui beaucoup mieux et facilement.
Je fais attention à mes moments d'isolement (type de désintégration en 5). Je pense avoir longtemps pratiqué l'isolement du 5. Enfant, j'étais une enfant calme, discrète, lisant beaucoup et aimant les discussions avec les adultes. Je n'ai jamais eu beaucoup d'amis et m'enfermais facilement chez moi. L'ennéagramme m'a permis de mieux cerner cela et de veiller à ne le vivre que de façon structurée.

Une dernière chose et pas des moindres est que j'étais manichéenne. C'est blanc ou noir, oui ou non. J'ai beaucoup mieux compris la richesse du monde dans sa diversité et cela m'aide à vivre plus heureuse.

Amicalement.

Isabelle Régis (8 Alpha - Aile 7 - sous-type Sexuel)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Isabelle,

Je n'ai pas l'expérience des stages, ayant abordé le sujet uniquement par la lecture. Je n'ai pas de mal à imaginer que le type 8 puisse être perçu comme un char d'assaut. Cela dit, le 8 est un moteur et un rempart que bien des types apprécient.
Je vis depuis 20 ans avec une 9, la pauvre diront certains. En attendant après une longue période où nos deux types se sont joyeusement épanouis et en même temps dans leur compulsion, nous avons abordé une phase de travail sur nous-mêmes qui nous a beaucoup apporté. Le fait de constater que finalement certains de nos comportements sont explicables par l'ennéagramme est déjà un grand pas. Pourvoir mieux prédire et expliquer nos écarts, puis pouvoir mieux vivre avec l'autre est un autre pas que je considère comme immense. Il n'y a pas de type idéal, il n'y a que des individus ayant plus ou moins progressé, et chaque type apporte sa contribution.

Ce que je trouve plaisant, c'est la très grande consistance du modèle, les règles sont logiques et systématiques. Ce modèle de représentation ainsi que les interactions entre les types est facile à retenir pour un 8.

Cordialement,
Le Loup

E8 alpha, aile 7, sous type sexuel

A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Link to comment
Share on other sites

Loup,

Comme le dit si bien Fabien, chaque modèle de l'ennéagramme, que l'on en soit fier ou non, ne représente qu'un neuvième du modèle total. Chaque ennéatype est donc un enfermement pour chacun et cet enfermement, nous seuls y avons souscrit. Personne ne nous y a reclus. L'humain est suffisamment fort pour s'enfermer dans une prison, seul, sans que personne ne l'y mette.

En ce qui concerne le 8, c'est un ennéatype fort qui a aussi ses faiblesses et qui, comme les autres, est enfermé derrière des barreaux qu'il s'est construit seul, sans l'aide de personne.

Pour une femme 8, la société occidentale étant à dominante masculine, assumer ce type peut paraître difficile. Je l'ai ressenti ainsi. D'un physique plutôt asiatique, petite, mince… je dois donner l'apparence d'une personne calme, discrète et… peut-être soumise (je ne sais pas vraiment). Je pense que je déçois, quand on me connaît bien. Car je suis 8, affirmée et cassante parfois, déterminée, fonceuse, pleine de vie et (aile 7 oblige), aimant la nourriture, les beaux vêtements…
Un travail sur moi m'a fait voir les aspects positifs : une réelle force de caractère qui m'a permis de me sortir de situations difficiles et périlleuses pour ma vie comme celle de mes proches, de façon éclatante. Dans toute situation difficile, j'ai toujours senti (sans savoir ce qu'était une 8) que j'étais capable de retomber sur mes pieds quand je le voudrais.
Le revers à cette médaille est que, hors des situations difficiles, le calme de la vie me paraît vite monotone, et j'ai besoin d'y mettre en permanence de l'activité, de la vie, de l'intérêt… sinon, je m'y endors.

Professionnellement, au bout d'un an, quand j'ai fait le tour d'un poste, je m'y ennuie franchement. Je peux donc paraître instable. J'ai aujourd'hui trouvé la parade en faisant ce qui me passionne. Pour cela, il a fallu que je me détourne de ma vie précédente, que j'aborde une vie totalement nouvelle et que j'accepte d'être un peu plus dépendante. Cela est une belle expérience qui m'apprend beaucoup aussi sur moi-même comme sur les autres ! J'y apprends qu'en ne contrôlant pas totalement ma vie seule, je me sens soutenue et c'est vraiment agréable.
Ce contrôle de ma vie me permettait de rester dans ma compulsion, de prouver que j'étais capable, responsable, indépendante, autonome… (les adjectifs ne manquent pas) et de shooter dès que je pensais perdre mon autonomie. Je m'aperçois que l'aide (on n'est pas obligé d'y mettre ce mot), le partenariat sont une force bien plus grande et porteuse.

Amicalement.

Isabelle Régis (8 Alpha - Aile 7 - sous-type Sexuel)

Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

Merci Izz pour ce beau témoignage de 8. Moi aussi, j'ai le souvenir, enfant, avoir longtemps pratiqué l'isolement. Enfin, plus exactement à l'intérieur de la famille, à la maison… Ma mère me disait régulièrement : "Mais tu ne nous dis jamais rien !" :sour:

Et puis j'ai le souvenir d'un événement qui je crois a marqué ma vie pour de longues années ensuite. Après les événements de 1968, on a eu la bonne idée de rendre en France les classes de l'enseignement primaire mixtes ! Je rentrais en CM1 (oui, oui, ça ne date pas d'hier, je sais !) et là d'un coup comme je me suis régalée !
Moi qui considérais jusqu'à cette date les petites filles comme des "mauviettes", des petites choses fragiles et sans aucun intérêt (avec la très nette impression que j'étais beaucoup forte qu'elles), d'un seul coup je me retrouvais avec des garçons qui constituaient un environnement beaucoup plus à ma mesure !
À partir de cette date, je crois que j'ai continué de pratiquer l'isolement à la maison, mais dès que j'avais franchi le pas de la porte, c'était le garçon manqué qui prenait le dessus !
La force, la puissance… sans oublier le déni de la douleur ! Je pourrais citer deux exemples (parmi d'autres ! :tongue:) :
Quand j'avais dans les 8 ou 9 ans je me souviens être grimpée sur un des meubles d'angle de la cuisine (ce que ma mère m'avait formellement interdit, bien sûr, trop dangereux !). Mon petit frère passant par là m'a tiré par les pieds et j'ai atterri sur les fesses sur le carrelage de la cuisine. Je n'ai pas pu m'asseoir normalement (autrement que de côté sur une fesse ! :rofl:) pendant des semaines entières à cause de la douleur ! Des années après, j'ai appris que je m'étais cassé le coccyx ! Je ne me suis jamais plainte de rien, et mes parents n'en ont jamais rien su !

À la fin de mon année de Sixième, je chahutais avec mon frère (toujours le même, le petit salopard !) et à cause d'un jeu idiot qu'il serait compliqué de décrire ici, il m'a pété le poignet (ou peut-être plutôt déplacé un os dans le poignet). Mes parents n'en ont jamais rien su non plus, et pendant les semaines qui ont suivi, jusqu'à la fin des cours et les vacances scolaires, j'ai été obligée d'écrire de la main gauche (tellement j'avais mal !). À partir de cette date, j'ai décidé de dire à tout le monde que j'étais ambidextre ! Ce qui est faux bien entendu !

"Même pas mal !", ça si c'est pas du 8

Bonnes vacances à tous,
Shana
E8 (aile 7 à confirmer, et pour le reste ?????)

Shana (8 alpha, Aile 7)
Les bateaux sont à l’abri dans les ports. Mais ils ne sont pas faits pour cela. (proverbe yiddish)

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Shana,

Quand je pense qu'en stage de Bases, tu as osé hésiter avec l'ennéatype 7 ! Ça, c'est gonflé ! Il y aurait eu du déni dans l'air que je n'en serais point surpris. :laugh:

En tout cas, merci pour ces beaux exemples.
Très cordialement,
Fabien

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...