Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Un 5 atypique ?


Nyarlathotep

Recommended Posts

Bonjour tout le monde.

 

J'ai passé un bout de temps à lire l'essentiel de la conversation "5 et solitude" >[Note de l'administrateur :ici.], car le sujet m'intéresse. En effet celui que je considère comme mon meilleur ami est un 5. Je voudrais donner un peu ma vision sur lui et son rapport à la solitude.

 

Fabien, oui je sais, ceci n'est pas une info de première main, seulement voilà en bon 9 j'ai une meilleure connaissance des autres que de moi-même. Il va falloir résoudre ce paradoxe avant d'ouvrir mes propres sujets sur moi et mon type, ce que je ferais sûrement bientôt d'ailleurs (voilà bien une digression de 9, j'essaierais d'éviter à l'avenir).

 

En fait ce qui m'a marqué chez lui, c'est qu'il a bousculé tous mes préjugés sur le type 5. Il est par exemple moins solitaire que moi, en fin de compte, a un réseau d'amis plus important que moi, est plus à l'aise en apparence avec les gens, etc.

 

Il est chanteur et son métier est donc d'être sur le devant de la scène, ce qu'il ne rechigne pas à faire. Pourtant, après le concert, il file en coulisses et on ne le voit plus d'un bout de temps.

 

Je saute sur une remarque que j'ai noté sur les 5 "bouffons". C'est tout à fait son cas. Il adore se donner en spectacle et faire rire tout le monde.

 

Mais j'ai bien compris que chez lui c'était une attitude de diversion. Bizarrement il se donne en spectacle afin de ne donner à voir de lui-même que la partie qu'il juge nécessaire : une image complètement fausse de ce qu'il est, afin d'être sûr de ne pas être touché. C'est une stratégie fascinante en vérité.

 

La solitude du 5 est effectivement intérieure. Il est seul même quand il est au milieu de ses amis, je m'en suis maintes fois rendu compte. Et j'ai maintes fois partagé cette opinion avec lui, qu'il admet tout à fait. Je lui ai parlé de l'ennéagramme, mais bien qu'il soit intéressé (normal pour un 5) il n'a pas trouvé le temps de lire les livres que j'ai sur le sujet (normal aussi pour un 5 d'être avare de son temps).

 

Oserais-je vous demander ce que vous en pensez et si cela vous éclaire un peu, ou bien si je suis bel et bien un 9 sans intérêt et le resterais toujours ?

 

Nicolas (9)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Nicolas,

 

Merci pour ta participation. Tu nous dit que ton ami est 5 et tu nous expliques en quoi il ne ressemble pas à l'image habituelle du 5. Pourquoi pas en vertu du principe de séparation motivations-comportements ? Mais pour que ce témoignage nous apprenne réellement quelque chose sur le 5, il faudrait que tu nous donnes, ou que tu convainques ton ami de nous donner, deux informations complémentaires :

 

1. Comment es-tu certain d'être en présence d'un 5 ? Je veux dire par là en quoi et comment ton ami manifeste-t-il les compulsion, passion et fixation du 5. (Après tout, par exemple, "il se donne en spectacle afin de ne donner à voir de lui-même que la partie qu'il juge nécessaire" et "Il est seul même quand il est au milieu de ses amis" s'appliquent à la plupart des 7 introvertis.)

 

2. En quoi les comportements cités et qui sont peu courants chez les 5 sont explicables par les mécanismes (compulsion, passion, fixation) du type ?

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Je m'y colle et c'est un exercice difficile car il va falloir que je recolle les morceaux que j'ai collé avec lui depuis des années et qui m'ont fait parvenir avec son assentiment à la certitude d'un 5. De plus je suis désolé mais je ne le vois pas ces temps-ci. Donc pour le convaincre d'apporter ses propres arguments, c'est rapé.

 

Tout d'abord j'ai découvert son probable type 5 par pure intuition, alors que je ne voyais pas du tout à quel type il pourrait coller. Je lui ai innocemment demander de faire un jeu d'observation, du type trouver les anomalies, et le résultat m'a stupéfait car il a trouvé le résultat en moins de temps qu'il ne m'en a fallu pour en faire le quart. Depuis lors j'ai creusé l'hypothèse avec lui.

 

Il est sans arrêt en observation. Il avoue lui-même s'user les yeux à force de tout regarder et d'essayer de comprendre les systèmes qui se cachent derrière les apparences. Il porte des lunettes depuis peu et a environ 25 ans.

 

Il s'intéresse en particulier aux gens et m'a avoué avoir vécu une situation difficile entre ses parents durant son enfance. Il a appris à se retirer en lui-même plutôt que de subir les humeurs des autres.

 

Lorsque je parle avec lui je n'ai presque jamais de retour immédiat. Si je ne le sollicite pas à nouveau un autre jour, il garde ses conclusions pour lui et ne m'en fait pas part. Avarice ?

En tant que chanteur, il est très travailleur et travaille, me semble-t-il par mimétisme : en prenant appui sur la technique de quelqu'un qu'il admire par exemple. D'autre part, il est très fier d'avouer (avec ironie bien sûr) qu'il se considère comme le meilleur chanteur du monde. Pour ma part, je l'analyse comme une boutade par rapport à son propre narcissisme (point 7 j'en conviens) dont il est très lucide (point 5 donc plutôt).

 

D'ailleurs à ce sujet, bien que je n'ai pas encore creusé le sujet, il est quelque peu obsédé par l'idée de tout démystifier. J'analyse ça comme un trait caractéristique d'un 5 soucieux de décortiquer les mécanismes cachés.

 

D'autre part, sans révéler des choses tout à fait intimes qui restent entre lui et moi, je souhaiterais ne pas faire l'impasse sur certains points qui m'avaient fait penser qu'il avait effectivement un fort côté 7 qui, je suppose, est son point d'intégration. J'expliquerais pourquoi ensuite.

 

Il est assez jouisseur. J'ai remarqué que c'était un refuge pour lui. Il aime incontestablement manger et est très bon cuisinier. Il n'est pas avare de son temps dans ce domaine, en tout cas quand il invite des gens. Par contre, je sais qu'autrement il mange devant la télé, sur son canapé, préférant ainsi économiser du temps quand il est seul. Il est d'ailleurs assez boulimique de télé, où il observe avec humour et lucidité le comportement des gens. Etant chanteur, je pense que c'est pour lui un moyen de se préparer à affronter un monde qu'il ambitionne sérieusement de conquérir, puisque les émissions qu'il regarde portent sur la jet-set et autres milieux mondains. Je me demande à ce sujet si son sous-type ne pourrait pas être social car, comme je le disais, il a beaucoup de relations et passe pas mal de temps à "régler des affaires" au téléphone. Un vrai homme d'affaires et à tout faire. Dans son groupe de musicien il fait tout. Bon, que je ne m'égare pas… (souci du détail du 9 et difficulté à trancher ce qui est important pas vrai ?)

 

Pour le point 8, il est très attiré par les femmes, sans les collectionner.

 

J'ai remarqué, ayant travaillé avec lui, qu'il se mettait difficilement en colère et que d'ailleurs il la maîtrisait difficilement aussi. Dans les moments où il est en colère, je crois qu'il ferait n'importe quoi, ce qui me fait penser que le 8 est son point de désintégration. Quand je dis "n'importe quoi", c'est qu'il serait capable du pire.

 

Par contre lorsqu'il est en confiance et qu'il se met à plaisanter, je pense qu'il est à son point d'intégration 7.

 

Pour en revenir à ta deuxième question, voilà ce que j'ai remarqué à ce sujet. Lorsqu'il est avec une seule personne en qui il a confiance, comme moi, il s'ouvre, même si cela peut prendre du temps. Par contre, si une deuxième personne intervient, personne ne le verra parler de lui, sauf avec un recul tout à fait évident et en évitant très soigeusement des parties que lui considère comme intimes et qui sont nombreuses. C'est souvent dans ces cas-là qu'on le verra sortir sa boite à malice, manière de détourner l'attention de lui-même. Connaissant une personne de type 7 introvertie, je n'analyse pas le phénomène de la même façon. Mon ami 5 est parfaitement lucide en lui-même lorsqu'il plaisante et il peut se mettre à jouer des rôles avec une froideur qui me saute aux yeux à moi, amateur de théâtre, qui me fait nettement penser à quelqu'un qui ne se livre pas totalement, et qui ne sont d'ailleurs que rarement très convaincants à mes yeux. Mais cette manière de s'exhiber lorsque la présence de plusieurs personnes pourrait mettre en danger son intimité me parait typique d'un 5 cherchant à détourner l'attention, même si je dois reconnaitre que beaucoup de 7 sont forts à ce jeu-là.

 

Bien je vais m'en arrêter là, car il me semble que je vais envahir ce forum de mes considérations peu synthétiques.

 

Salut, Nicolas, un 9 un peu confus mais sûr de lui pour une fois (aurais-je tort ?)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

 

Nicolas, ton 5 en est un qui est différent des 5 que je connais. Mais je t'avoue qu'avec l'information dont je dispose, il m'est diffile de te contredire ou de te confirmer. Je veux bien te faire confiance, mais c'est un 5 qui sort de l'ordinaire. Les 5 que j'ai connus ont presque tous la phobie des exposés oraux. Ils sont souvent aussi assez distants avec le sexe opposé, ne sont pas capables du pire et sont plutôt paresseux sur le plan du travail. Ils font juste ce qu'il faut pour retourner le plus vite possible à leurs occupations préférées.

 

Ceci dit, il est bien possible que ce soit un 5. Juste qu'il tranche sur la population 5 en général.

 

Note: s'il est capable du pire, je pense qu'il ne faudrait pas le voir comme étant un exemple d'intégration.

 

J'aimerais bien avoir l'avis de Fabien là-dessus. Surtout savoir si l'intégration ou la désintégration sont en lien avec un passé sain ou malsain.

 

Aussi, j'ai un fort côté ludique. Cela vient-il forcément de lien avec le 7 ou peut être originaire de facteurs tout à fait indépendants de l'ennéagramme ?

 

Oterbarrick

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Oterbarrick, Nicolas et les autres,

 

Je suis entièrement d'accord avec les objections d'Oterbarrick.

 

D'abord, Nicolas, il y a effectivement une contradiction dans ton analyse de l'intégration et de la désintégration. Tu ne peux pas dire à la fois "C'est souvent dans ces cas-là qu'on le verra sortir sa boite à malice, manière de détourner l'attention de lui-même." et "Il [a] effectivement un fort côté 7 qui, je suppose, est son point d'intégration". Si le côté 7 est une défense, alors c'est une désintégration.

 

Tu aurais donc quelqu'un se désintégrant à la fois en 7 et en 8, ce qui serait beaucoup pour un seul homme. :surprised:

 

D'autre part, je voudrais rappeler qu'une personne est le plus souvent dans son type de base. Dans mon expérience, une analyse qui doit avoir recours en permanence aux ailes et aux types d'intégration et de désintégration est presque toujours inexacte.

 

Je n'ai pas le temps, ce matin, de reprendre ton analyse phrase par phrase. Juste un exemple cependant.

Tu écris : "Cette manière de s'exhiber lorsque la présence de plusieurs personnes pourrait mettre en danger son intimité me parait typique d'un 5 cherchant à détourner l'attention." Franchement non. Une telle attitude est possible à tout le centre mental et à pas mal d'autres types ayant le mental comme centre de support. Dans une telle situation, l'attitude la plus typique du 5 (mais bien évidemment pas la seule possible) est le retrait physique ou psychologique et le silence ou les réponses monosyllabiques.

 

Ta description donne beaucoup de place aux comportements et peu aux motivations et ne rend donc guère possible une certitude. Un tel portrait me ferait plutôt penser, en première hypothèse, aux types 7 ou 9, voire 6 et encore, en laissant la porte grande ouverte.

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour,

 

Là, Fabien, tu me donnes un sérieux doute, je l'admets. Mais tu as raison, je devrais me centrer sur l'analyse des motivations, car ce qui me parait sujet à caution, c'est surtout ma présentation, en particulier si tu y vois la possibilité d'un 9, ce qui me parait absolument exclu (si c'en était un, je tomberai des nues !)

 

Par contre un 6 ou 7 je suis éventuellement OK et je suis prêt à admettre que j'aurais pu mettre les bonnes infomations dans la mauvaise boîte.

 

Mon ami a nettement tendance, tout d'abord, à s'isoler plutôt qu'à chercher la compagnie. Pour en avoir discuté avec lui, j'en ai déduit un mécanisme de type 5. Il passe son temps libre à travailler sa musique, mais ce n'est pas quelqu'un qui s'oublie. Il vit ses envies et fait ce qu'il faut pour y parvenir. J'avoue que cela semble une de ses principales motivations, ce qui ferait de lui, j'en conviens, un 7. Pourtant, il ne supporte pas vraiment la frivolité des gens en général et c'est une des choses dont il tend à s'éloigner.

 

D'autre part, il a un sens de l'humour certain et aime démystifier, comme je l'ai dit, de son propre aveu.

 

Cependant est-il possible qu'il soit aussi avare de son temps, qu'il se retranche en permanence en lui-même et préfère la solitude, ou la présence d'une seule personne, s'il est bien un 7 ? Un 7 est-il si lucide sur lui-même ? Après tout, c'est peut-être bien moi qui ait mal intégré certaines données…

 

Pourtant, lorsqu'il parle de lui-même, voici comment il se voit : rationnel, objectif, perspicace, ayant le sens de l'honneur, courageux, instinctif. J'oubliais qu'il est protecteur et serait favorable à la censure (dans le but de préserver les autres). Il croit au bien et au mal… Dans son groupe (il est chanteur), c'est le leader et un gros travailleur passant un temps énorme à faire des démarches. Il participe à l'éducation de ses petites soeurs. Vous avez dit 8 ?

 

Pour essayer d'être complet, il se dit instinctif (un 6 qui réprimerait le centre émotionnel ?).

 

Bon. Après tout je doute de plus en plus (mauvais signe, le 6 est mon point de désintégration).

 

Je balance encore des choses qui me viennent, en vrac…

Il semble se complaire parfois dans un certain état d'exaltation (7 ?).

Il passe un temps énorme à observer les gens, cela me paraissait d'ailleurs déterminant pour désigner un 5, mais après réfléxion, le 6 et le 7 passeraient peut-être autant de temps ?

Il a du mal à accepter son côté féminin (8 ?). Il fait régulièrement des projections (que je m'empresse de lui faire remarquer).

Il semble avoir des difficultés relatives à maîtriser ses pulsions (8, mais est-ce incompatible avec un 5 ?).

 

En fait j'ai du mal à parler des motivations, je m'en rends bien compte. Mais comment peut-on parler de quelque chose de caché ? Là je suis obligé d'admettre les limites de parler de quelqu'un d'autre que soi-même quand il s'agit de choses aussi intimes et cachées. J'ai du surestimer ma capacité de 9 à me mettre à la place de l'autre sur ce coup-là.

 

Bon, ben vue mon impuissance à me rappeler d'autres choses et à être plus décisif, je vous passe la main.

 

Nicolas (un 9 un peu découragé…)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Bonjour tout le monde,

 

Nicolas, si ton gars de dit qu'il est instinctif, c'est à peu près certain qu'il n'est pas un 5. C'est à peu près l'opposé d'un 5. Le 5 doit tout comprendre avant d'avancer.

 

Le fait qu'il aime être seul est un mécanisme d'introversion.

 

Le fait qu'il se connaisse ne veut pas dire qu'il est lucide, mais qu'il a une opinion bien arrêtée sur lui même. C'est une caractéristique d'un 7, bien plus que d'un 5. Le 7 retourne le centre mental vers lui même, il est normal qu'il est une opinion de lui.

 

Je peux te garantir qu'un 7 alpha aile 8, ça peut être très froid et capable de tout (narcissique). Il y en a des tas en informatique.

 

Oterbarrick

Link to comment
Share on other sites

Salut Oterbarrick,

 

J'ai pas mal réfléchi à ça depuis hier. J'ai envisagé deux hypothèses.

 

1) C'est un 5.

La preuve : il est scrutateur, plutôt avare de son temps, il sait lire sur les visages ainsi que sur les lèvres, il attache de l'importance à des choses comme la raison et l'objectivité. Il est fier. Il a du mal à exprimer ses émotions, et les passe au crible de la parole et du raisonnement.

De même son attrait pour l'art, et en particulier la musique, indiquerait une aile 4.

 

2) Ce n'est pas un 5.

Alors, selon moi, ça ne peut-être qu'un 6, un 7, ou un 8.

a. C'est un 6 : son côté scrutateur correspond en fait à un 6. De même son courage et sa méfiance sembleraient l'attester, ainsi que le fait qu'il fasse référence à son instinct qui pourrait être son deuxième centre, après le mental qu'il réprimerait.

b. C'est un 7 : alors son côté jouisseur et sa fierté prendraient un autre sens que celui que je pressentais. De même son humour (bien qu'il ne retienne pas les blagues, mais alors pas du tout et il admet lui-même cela) et son extraversion apparente correspondraient à ce type. (Existe-t-il des 7 qui ne cherchent pas à retenir les blagues et n'en ont jamais à raconter, qui n'ont jamais de petites histoires à sortir sur des anecdotes ou des observations qu'ils ont faites ?)

c. C'est un 8 : son côté leader, instinctif, protecteur. Son sens de la caricature, le fait qu'il maitrise parfois difficilement ses pulsions (au fait quand je disais qu'il était capable du pire, je voudrais relativiser : c'est de toute évidence mon côté 9 qui m'empèche de relativiser sa violence, du fait de ma faible tolérance au conflit. Il n'est pas du tout capable du pire, mais il est capable, du moins c'est ce qu'il dit, d'être très violent, bien que je n'ai rien pour étayer ses dires.), tout cela pourrait indiquer un 8.

 

Pour trancher, comme le disait Fabien, il faudrait faire la part de ses vraies motivations là-dedans. Là je crains que ça ne devienne diffcile pour moi, voire impossible. A moins que des choses ne me reviennent, il va falloir attendre que je le revois, et ce ne sera pas avant quelques mois. Je me rends compte que je suis peut-être allé un peu vite dans mon raisonnement.

 

Salut et merci d'essayer de m'aider à y voir plus clair.

 

Nicolas (un 9 en pleine ébullition)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Nicolas et Oterbarrick,

 

Nicolas, tu n'as pas à être découragé. Il est normal d'avoir des difficultés à trouver le type d'une autre personne, puisque nous n'avons pas toujours accès à ses motivations.

 

Ceci dit, il me semble que tu te focalises trop sur les détails. Tu nous dresses une liste de comportements et pour chacun d'eux, tu essayes de suggérer un type. Quand on fait cela, il est difficile de ne pas se plonger soi-même dans la confusion. Et comme la confusion est une des spécialités du 9

 

Surtout, il me semble important que tu intègres mieux le fait que l'Ennéagramme ne s'intéresse pas au comportements. Tant que ceci n'est pas une conviction absolue, on ne peut que se tromper dans l'identification des profils. Or de toute évidence ce n'est pas le cas. Juste trois exemples :

- "De même son attrait pour l'art, et en particulier la musique, indiquerait une aile 4." Non, cent fois non. On peut avoir un très fort intérêt artistique sans être 4, ni avoir une aile 4. Il y a des artistes dans absolument tous les types.

- "Bien qu'il ne retienne pas les blagues." Pourquoi veux-tu qu'un 7 retienne les blagues ? En quoi y a-t-il un lien quelconque entre le type 7 et les blagues ? Cela ne fait partie d'aucun des mécanismes du type et je connais de nombreux 7 qui n'y portent aucun intérêt.

- "Il sait lire sur les visages ainsi que sur les lèvres." En quoi est-ce que cela peut faire partie d'une preuve que ton ami est 5 ? Là aussi, quel est le rapport avec le type ?

 

Casser tous ces stéréotypes est une priorité absolue dans ton apprentissage de l'Ennéagramme. Je te suggère un exercice que j'ai déjà proposé maintes fois sur ce panneau : quand tu attribues un comportement à un type, trouve huit autres raisons d'avoir ce comportement, une pour chacun des autres types.

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Fabien,

 

Merci de tes conseils. Il est en effet vrai que je me suis perdu dans les détails et les stéréotypes. Il est vrai aussi que j'ai surtout une connaissance théorique de l'ennéagramme, donc bon…

 

Je vais effectivement me pencher sur les motivations, mais y a-t-il un moyen plus ou moins efficace de les déceler ? Je parle évidemment chez quelqu'un d'autre que soi en particulier, et plus précisément pour quelqu'un avec qui on n'a pas le loisir d'échanger sur ce sujet (il n'est pas disponible en ce moment).

 

Autre question : l'observation d'une personne peut-elle donner des indications ou est-elle surtout source d'erreurs et d'interprétations qui conduisent aux stéréotypes ?

 

Bien à vous, Nicolas (un 9 qui essaye de progresser)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Nicolas,

 

Déceler les motivations n'est effectivement pas simple. L'identification du type d'une autre personne est certainement une des tâches les plus complexes à laquelle peut être confronté un spécialiste de l'Ennéagramme. Cette tâche nécessite :

 

- Une bonne connaissance théorique de l'Ennéagramme.

 

- Une expérience humaine de ces concepts. En effet, leur mise en oeuvre est délicate pour plusieurs raisons. En voici deux. De nombreux concepts sont présents chez plusieurs types, mais à des niveaux différents ; un des exemples les plus connus est le courage, orientation chez le 8 et vertu chez le 6, mais il y en a plusieurs autres. Certaines caractéristiques bien visibles ne sont pas au centre de la personnalité et peuvent induire en erreur ; par exemple, de nombreux 6 semblent très coléreux ce qui donne envie de les positionner dans le centre instinctif, mais la colère n'est qu'une conséquence d'autre chose et ne fait pas partie des mécanismes du type.

Cette expérience ne peut pas s'acquérir en dehors de stages ou d'un panneau de messages comme celui-ci. En effet, si j'identifie le type d'une personne et que je me trompe, je fausse non seulement ma compréhension du type que je lui ai attribué, mais aussi celle de son type réel. De proche en proche, j'en arrive à une vision totalement erronée de l'Ennéagramme. C'est pour cela, et afin que ce panneau de messages puisse jouer son rôle éducatif, que je suis aussi exigeant dans mes demandes de précision aux divers intervenants de ces discussions.

 

Trouver le type d'une personne uniquement à partir de l'observation de comportements est bien évidemment possible. Elle fait l'objet de notre stage Détermination et de nombreux exemples détaillés sont présents sur le site dans notre rubrique Ciné-agramme, que je ne saurais trop recommander aux chercheurs sérieux de l'Ennéagramme.

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Fabien, ainsi que ceux qui lisent éventuellement cette discussion.

 

Merci de ces explications. Je rebondis sur ton exemple de 6 coléreux, car j'ai vécu cette situation auprès d'une 6 contrephobique qui était coléreuse avec moi car elle n'arrivait pas à me cerner. C'était pour la parenthèse.

 

J'apprécie ton souci de précision et de qualité sur l'ensemble de ce forum qui est à l'évidence un gage de sérieux (mon aile 1 parle…).

 

Cela étant dit, ne voulant pas parasiter ce panneau avec mes considérations pour le moins hasardeuses, je préfère laisser en suspens cette discussion, bien qu'elle me laisse pour le moment sur ma faim. Probablement y reviendrais-je dans quelques mois, quand j'aurais à nouveau à ma "disposition" le "sujet" en question.

 

Bien à vous, Nicolas (un 9 qui essaye d'ordonner les choses)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Boujour tout le monde,

 

Dans mon message précédent, je pense avoir mêlé intuitif et instinctif. Il m'arrive de mêler des choses, des termes même s'il sont très différents comme c'est le cas ici…

 

La suggestion que je te ferais, Nicolas, est de t'arrêter à ce qui prend le plus de place dans ça vie. Sa musique par exemple. Pourquoi il fait ça ? Selon moi, c'est plus efficace que de s'arrêter à ses petites habitudes.

 

Oterbarrick

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Oterbarrick,

 

Bonne question. Je vais y réfléchir.

 

Pour le moment, ce que j'en sais c'est qu'il souhaite ardemment réussir dans ce domaine, qu'il veut vivre de ça et ainsi pouvoir faire ce qui lui plait.

 

Je l'ai connu dans un autre travail où il était manifestement en souffrance et qu'il faisait tout pour éviter. Pourtant, c'est une personne courageuse qui ne rechigne pas à la tâche quand il s'agit de gagner de l'argent dont il a, je le sais, peur de manquer, car ça lui est déjà arrivé.

 

Je vais essayer de retrouver d'autres éléments de motivation dans ma petite mémoire.

 

Nicolas (9)

E9 alpha, ailes 1/(8), Conservation

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

Tu sembles avoir des difficultés à déterminer les types. Je pense que c'est tout à fait normal. Je pense qu'il faut déjà à la base une très bonne connaissance des types, de leurs tenants et aboutissants.

 

Moi-même, j'ai commencé à m'intéresser à la question il y a quelques temps et depuis je progresse peu à peu. J'ai trouvé un terrain d'entraînement sur mon lieu de travail.

 

Tu disais "Je vais effectivement me pencher sur les motivations, mais y a-t-il un moyen plus ou moins efficace de les déceler ?" Je pense que c'est très difficile effectivement. Moi je m'intéresse plus aux émotions. Je ne sais pas si c'est la bonne méthode, mais en tant que 9, il semblerait que je devine assez bien ce que ressentent les gens (avant je pensais que c'était commun à tout le monde ?). Tu peux donc t'intéresser aux réactions de la personne face à des événements qui font réagir un type donné. Ça ne permet pas d'écarter un type, mais ça donne de bonnes pistes, je pense. Je connais bien le type 1 et je pense pouvoir le déterminer facilement en observant sa réaction à la colère.

 

Pour d'autres types, tu peux observer la réaction par rapport au conflit, à la suractivité ou à la non-activité, la complexité d'un problème, les difficultés de compréhension… et regarder toutes les émotions qui émergent de tout cela.

 

Eldge

Eldge, 9 w1

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...