Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

6 après un choc relationnel


Linda

Recommended Posts

Bonjour Linda,

 

Par expérience, je dirais que la PEUR de la souffrance (peur souvent inconsciente) est généralement beaucoup plus grande que la souffrance elle-même une fois qu'on s'y laisse couler. La résistance vient de ces peurs.

 

J'abonde dans le sens de Fabien, pas nécessaire non plus de sauter à pieds joints dans la souffrance comme, en bonne 8, je l'ai fait. Je m'en suis parfois mordu les doigts. Le support aide à garder les choses en perspective, car la peur amène à déformer la réalité. Il est bon d'avoir un témoin aimant qui te renverra une image de la réalité non amplifiée.

 

Amicalement,

Pierrette

Link to comment
Share on other sites

Salut Pierrette, Fabien et vous tous,

 

Je crois qu'effectivement que les événements actuels me remettent en contact avec une ombre du passé. J'ai vécu les dix premières années de ma vie relativement seule, dans un monde imaginaire, avec peu d'amies. J'étais bien, mais je ne vivais que dans ma tête. Les émotions étaient à proscrire. Ce n'est qu'à l'adolescence que j'ai repris contact avec le monde extérieur, ceci impliquant des défis continuels (s'obliger à prendre contact avec autrui). Je me sens présentement dans le même processus, mais sans l'énergie de la jeunesse. Avez-vous des suggestions pour combattre ou accepter cette ombre ?

 

Amicalement, Linda

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Linda,

 

Quand une telle ombre du passé ressurgit, elle doit être étudiée en détails. Comment s'est-elle créée ? Quelles émotions a-t-elle générée ? Quelles croyances sur soi, sur les autres, sur la vie ont-elles été mises en place ? Quelles habitudes de comportement se sont installées en conséquence de tout cela ? Etc.

 

Ces différents éléments doivent être non seulement analysés, mais aussi corrigés si nécessaire. Ce n'est qu'ainsi que le problème peut être résolu dans le présent et que ses risques de reproduction dans le futur peuvent être éliminés.

 

Je n'ai pas de suggestions simples autres que ce travail sur soi. C'est très délicat de faire cela seule, ne serait-ce que parce qu'il n'est pas facile d'être lucide à propos de son passé. Je pense vraiment que l'aide d'un professionnel permet d'aller plus vite et plus loin.

 

Très amicalement,

Fabien

Link to comment
Share on other sites

Salut Fabien,

 

Merci pour tes bons conseils. Je vais approfondir personnellement tes questions.

 

Je crois que j'ai réalisé une certaine analyse des événements du passé car l'ombre est effectivement moins importante que dans ma jeunesse. Il en demeure par contre des traces et je ne veux surtout pas qu'elle reprenne de l'importance.

 

Fabien, tu parles aussi de correction. Je ne vois pas comment on intervient à ce niveau. Je travaille beaucoup avec mon centre mental et démontre certaine difficulté à intégrer mes centres instinctif et émotionnel. Quelle technique peut être utilisée, PNL ou autre ?

 

Si j'ai bien compris l'ennéagramme, il faut que je travaille dans les trois centres pour atteindre un équilibre durable autant pour les émotions positives que négatives.

 

Amicalement, Linda

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Linda,

 

Je ne peux malheureusement répondre que sommairement à ta question. En PNL et aussi dans d'autres techniques (mais je les connais moins bien), on peut changer des croyances sur soi, les autres et/ou la vie, transformer des réflexes émotionnels en des attitudes plus positives, transformer ses stratégies de choix et de décision, acquérir de nouveaux comportements, etc. Mais je ne peux pas décrire ces techniques ici parce qu'elles sont complexes et surtout qu'une description est inutile sans un bon apprentissage pratique.

 

Un petit truc simple pour rendre ce message plus utile. Pour les croyances sur toi, les autres et/ou la vie, tu peux les lister et, pour chacune d'entre elles, trouver neuf contre-exemples, c'est-à-dire neuf moments dans ta vie où elle s'est révélée inexacte.

 

"Si j'ai bien compris l'ennéagramme, il faut que je travaille dans les trois centres pour atteindre un équilibre durable autant pour les émotions positives que négatives."

Oui, oui et oui !

 

Très amicalement,

Fabien

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...