Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Gracie

Ennéagramme et caractérologie de Heymans-Le Senne

Recommended Posts

Gracie

Quelle est la relation entre les neuf ennéatypes et les huit types de la caractérologie de Heymans-Le Senne ?

 

Il me semble qu'il y a des points communs entre les deux systèmes (émotivité = préférence pour le centre émotionnel ; activité = préférence pour le centre instinctif ; types primaires = extraversion ; types secondaires = introversion). Néanmoins, j'ai des difficultés à identifier la relation immédiate entre les types. Par exemple, le 4 semble proche du "sentimental" (E-nA-S), mais aussi du "nerveux" (E-nA-P). Le 1 semble être proche du "flegmatique" (nE-A-S), mais le 9 aussi.

 

Est-ce-qu'il y a des études à ce propos ? Des opinions ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Gracie,

 

La connaissance que j'ai de la caractérologie de Heymans-Le Senne est bien trop superficielle pour que je puisse faire un rapprochement valide. En fait, je ne la connais que sous la formulation donnée par Gaston Berger. Je ne peux donc faire que quelques remarques qui, je l'espère, t'aideront à construire ton propre rapprochement.

 

L'Ennéagramme ne prend pas en compte la dimension introversion/extraversion. Faire correspondre les types primaire et secondaire à cette échelle n'est donc pas aidant pour comparer les deux systèmes. N'y a-t-il pas plutôt un lien entre ce facteur de primarité et une certaine forme d'utilisation du centre mental ?

 

Quand aux deux autres facteurs, ne serait-il pas plus exact de les relier à la fois à la préférence pour un centre et à sa répression ? Par exemple, l'"actif" pourrait préférer le centre instinctif et le "non-actif" le réprimer.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Bonjour

 

Je rebondis tardivement sur cette discussion.

 

Etant actuellement davantage d'humeur à partager mon expérience (ce que certains dans mon entourge appellent "tout ramener à moi" :proud: ) qu'à théoriser et généraliser (d'autant que de telles généralisations m'ont déjà valu quelques bourdes sur ce panneau :laugh: ), voilà.

 

Je suis 6 alpha, j'ai donc le centre mental préféré et réprimé, le centre émotionnel en support (qui passe à l'avant en cas de répression du mental) et le centre instinctif réprimé.

 

Dans la caractérologie de Heymans-Le Senne, je m'étais découverte (vers l'âge de 16 ou 17 ans) comme émotive, non active, et parfois primaire, parfois secondaire. Ce qui cadre plutôt bien avec ce que dit Fabien :

  • émotif : émotionnel non réprimé et préféré sous stress
  • non actif : instinctif réprimé
  • primaire ou secondaire selon le cas : mental préféré ou réprimé selon le niveau de stress. À moins que ce ne soit le mental vers l'intérieur et l'extérieur…

Je suppose également que, comme pour le MBTI ou le placement relatif des trois centres, on puisse nuancer des catégories aussi binaires et se définir comme plus ou moins émotif, etc.

 

Il se trouve que je n'aime pas trop les choses trop en noir et blanc. D'une part je trouve ça "trop simple" (Mental préféré ? Ou suspicion de 6 ?) et d'autre part "pas assez respectueux de la diversité des personnes" (Emotionnel en support ?).

 

Très cordialement,

Bénédicte

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...