Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Phil

Ennéagramme et Prophétie des Andes

Recommended Posts

Phil

>[Message repris du précédent panneau de message. Date d'envoi réelle : 24 mars 1999 - 14h59]

 

Allez, vite un petit message avant qu'un mois entier ne s'écoule depuis le dernier affiché (Felix a cent fois raison en ce qui concerne la sous-utilisation du forum).

 

Je lis actuellement le livre 'La prophétie des Andes' (Celestine prophecy). J'arrive au sixième 'insight' où il est question des différentes stratégies employées par les êtres humains pour obtenir (inconsciemment) de l'énergie 'vitale' des autres êtres humains. Le livre décrit quatre stratégies pour ce faire (appelées 'control drama' dans le livre anglophone) : intimidator (8?), interrogator (1?), poor me (4?), et aloof (5?). Le parallèle avec l'ennéagramme me semble intéressant. As-tu lu ce livre et fait ce parallèle ? Tout comme dans la communauté ennéagramme, le livre invite à prendre conscience de son 'control drama', ainsi faisant de s'en défaire (par là-même de cesser d'épuiser l'énergie des autres), et d'apprendre à puiser dans une autre source d'energie, l'énergie cosmique universelle (or whatever you wanna call it).

 

D'autre part le livre explique que les 9 insights (dont la description des 4 'control drama') seront rendus publics à la fin du deuxième millénaire. Encore un parallèle avec l'ennéagramme.

 

Ce qui me semble particulièrement intéressant dans tout ceci c'est que le livre que je cite ajoute certaines dimensions spirituelles à ma connaissance de l'ennéagramme (remplacer une compulsion par une connexion avec le cosmos, tous deux étant des mécanismes d'acquisition d'energie, mais le second étant beaucoup plus satisfaisant, partant d'un sentiment d'Amour).

 

Philippe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

>[Message repris du précédent panneau de message. Date d'envoi réelle : 24 mars 1999 - 23h48]

 

Le parallèle entre le sixième insight de la "Prophétie des Andes" et l'ennéagramme a été fait par une de nos étudiantes, Odile Fardeau, dont cela a été le thème du mémoire de certification.

 

Comme d'habitude quand on essaye de faire correspondre deux systèmes différents, il n'y a pas de correspondance stricte. C'est d'ailleurs heureux puisque cela signifie que les deux systèmes se complètent plutôt que de se concurrencer.

 

La complexité de l'ennéagramme rend aussi ce type de rapprochements particulièrement difficile puisqu'il faudrait tenir compte des ailes, des niveaux d'intégration au sein d'un type, de l'accès aux types d'intégration et de désintégration, des sous-types instinctifs, des variantes Alpha et Mu… Ce n'est qu'en surface que l'ennéagramme est une typologie à neuf types. Dans la pratique, il offre des milliers de combinaisons dynamiques et c'est ce qui en fait un système fascinant.

 

Les conclusions d'Odile Fardeau sont, en gros, les suivantes (mais cela ne remplace pas la lecture de son mémoire) :

1 - Interrogation. Plainte sous stress.

2 - Peu de correspondance, mais Interrogation et/ou Plainte sous stress.

3 - Peu de correspondance, mais Intimidation et/ou Plainte sous stress.

4 - Plainte, Indifférence.

5 - Indifférence.

6 contrephobique - Intimidation, Interrogation

6 phobique - Plainte, Interrogation

7 - Interrogation. Plainte, Indifférence sous stress.

8 - Intimidation.

9 - Indifférence.

 

Très cordialement,

Fabien (7)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Temporaire

>[Message repris du précédent panneau de message. Date d'envoi réelle : 26 mars 1999 - 06h28]

 

Et bien oui je visite toujours de temps en temps, pour voir les nouveaux messages… Je vois que des personnes partagent les mêmes idées que moi sur la visite de ce panneau. :happy:

 

Je n'ai pas très bien saisi les conclusions d'Odile Fardeau.

 

Il me semble, par la connaissance minime que j'ai de l'ennéagramme, qu'Odile Fardeau serait de type 6. POURQUOI ne pas faire de distinctions entre les 2 sortes de 9 et de 3 ? Ces types sont aussi divisibles ? Les 6 ne veulent pas prendre de décisions définitives (en général) ce qui expliquerait cette division, pour son type le 6. Peut-être suis-je 'à côté de la plaque' :happy: mais le raisonnement semble logique, non ?

 

En regardant mon type (ben ouais, tout le monde le fait non ? :laugh:, je me demandais le sens de "peu de correspondance". Pourriez-vous éclaircir cela pour moi ?

 

Merci,

Felix (3)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

>[Message repris du précédent panneau de message. Date d'envoi réelle : 26 mars 1999 - 21h00]

 

Tous les types sont divisibles en 2 sous-types (variations Alpha-Mu et/ou dichotomies d'Ichazo) ainsi qu'en trois sous-types instinctifs.

C'est pour le type 6 qu'il y a le plus de différences visibles entre les variantes possibles. C'est pourquoi, le plus souvent, ce type est découpé même quand les autres ne le sont pas.

 

La culture américaine est 3 : pour eux, c'est le type correspondant à l'individu normal. Très souvent, les typologies américaines n'ont pas de classification pour le 3. Par exemple, dans le DSM qui est le manuel des troubles psychiatriques, on trouve de bonnes correspondances entre les types de l'ennéagramme quand ils sont très désintégrés et les troubles de personnalité. Sauf pour le 3 auquel ne correspond aucun trouble de presonnalité. Pourtant, le 3 désintégré existe…

 

Pour obtenir de l'énergie vitale des autres, le 2, le 3 et le 7 utilisent un mécanisme de séduction qui n'est pas décrit dans la Prophétie des Andes.

 

P.-S. : Odile Fardeau de type 6 ? Je serais curieux de savoir ce qui vous permet une conclusion si rapide !

Share this post


Link to post
Share on other sites
G Ryngel

À la lecture de la prophétie des Andes, j'ai retenu que lorsque nous sommes dans notre "authenticité" et que nous rencontrons "par hasard" une autre personne, qui elle même est dans son "authenticité", ce qui s'échange est essentiel pour les deux. Je présume que l'authenticité a à voir tout autant avec les passions que les vertus, chercher dans une relation à être présent à ses vertus propose à l'autre de faire de même. Ca me paraît intéressant comme effet amplificateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Elie5

Effectivement, deux personnes qui sont, comme le dit G Ryngel, dans leur authenticité atteignent un niveau supérieur d'interaction qui relève davantage de la communion que du modèle de communication émetteur/récepteur/message. C'est à ce niveau que l'esprit qui anime la lettre peut être perçu, entendu et transformateur. On parle alors d'un échange réel.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...