Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Pocahontas

Une phrase qui en dit long

Recommended Posts

Pocahontas

Bonjour à toutes et à tous,

 

Je voulais partager avec vous une phrase tirée du livre "Trois amis en quête de sagesse" [Version Kindle] que je suis en train de lire, dialogue orchestré par le trio Christophe André, Alexandre Jollien et Matthieu Ricard. Pour celles et ceux que le sujet intéressera, je vous en recommande la lecture. Le propos y est à la fois dense et dynamique, profond à méditer mais aussi très pratique, et surtout organisé pour permettre au lecteur "d'avancer à son rythme". La phrase est elle-même la citation d'un maître bouddhiste :

 

"Notre problème à tous, disait le maître bouddhiste Shantideva, c'est que nous aspirons au bonheur tout en lui tournant le dos, nous redoutons la souffrance tout en nous précipitant vers elle. C'est ainsi que le bouddhisme définit l'ignorance, la source même de la souffrance." (p. 301)

 

J'ai trouvé que cette phrase résumait bien le fonctionnement égotique, comment nous nous berçons d'illusions et comment finalement nous tombons dans des pièges que nous avons nous-même fabriqués. Cela m'a interpelée de le voir si simplement et clairement explicité. Et cela me donne aussi de la motivation pour continuer les exercices. :happy:

 

Bonne journée !

Bien cordialement,

Pocahontas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Effectivement, Pocahontas, le bouddhisme, comme la plupart des grandes traditions spirituelles (cf. stage Essence), fait ce constat que notre ego, s'il occupe toute la place dans notre personnalité, finit par atteindre ou obtenir ce qu'il cherche à éviter. La phrase que tu cites est effectivement très belle mais me semble toutefois marquée par l'ennéatype du bouddhisme. Est-il vraiment certain que tous les ennéatypes cherchent le bonheur ? À moins bien sûr d'avoir une définition très attrape-tout du mot englobant les 9 orientations.

 

Du coup, le suis allé voir sur le Trésor de la langue française la définition qu'il donne du mot « bonheur ». Je l'ai trouvée quand même assez égotique, ce qui n'est pas vraiment surprenant :

État essentiellement moral atteint généralement par l'homme lorsqu'il a obtenu tout ce qui lui paraît bon et qu'il a pu satisfaire pleinement ses désirs, accomplir totalement ses diverses aspirations, trouver l'équilibre dans l'épanouissement harmonieux de sa personnalité.

 

En tout cas, c'est ce constat commun qui permet à des gens appartenant à des traditions spirituelles différentes d'intégrer l'ennéagramme dans leur démarche (cf. discussion “Spiritualité, vous avez dit spiritualité ?”).

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...