Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Nathalie Anjou

De retour du stage Connexions

Recommended Posts

Nathalie Anjou

Et voilà, je me lance ! C'est ma première participation au forum. :happy:



Il y a un peu plus d'une semaine, j'ai vécu le stage Connexions, où j'ai passé un moment difficile émotionnellement. J'ai réussi l'épreuve écrite, mais je n'ai pas réussi à typer tous les personnages du film. Il m'en a manqué un seul pour obtenir la validation. Quand je l'ai appris, j'ai eu très envie de pleurer, mais j'ai retenu mes larmes pendant une heure !! Belle répression pour le coup. Mais j'aurais eu tellement honte de pleurer devant tout le monde. Ah l'orgueil ! J'ai enchaîné les progressions en âge, je me voyais dire à mon entourage que j'avais échoué, et j'avais honte rien que d'y penser. J'étais aussi très en colère contre moi-même (j'ai une grosse aile en 1).



J'avais bien identifié un des personnages, mais j'ai changé d'avis au dernier moment, et j'avoue qu'il m'a traversé l'esprit l'idée d'aller demander à Fabien et Patricia de faire une exception pour moi et de me laisser revenir sur ma copie et argumenter. On voit bien ici mon sous-type Privilège. :happy:



Maintenant que la tempête est passée, j'arrive à me raisonner, ce qui n'est pas un mal quand on réprime le mental. Je me dis qu'il n'y a pas de honte à avoir dans le fait d'avoir échoué. Et même que c'est positif, parce que du coup je vais continuer à m'entraîner cet été à regarder des films sur le ciné-agramme, alors que si là j'avais réussi je n'aurais peut être pas continuer à le faire aussi sérieusement que je me le demande aujourd'hui à moi-même.



Je crois qu'au fond, j'avais tellement peur d'échouer que je me suis programmée à échouer. Mes pensées se sont embrouillées, je n'étais pas convaincue par mes propres argumentations (et pour cause, en y repensant je n'en reviens pas d'avoir tiré certaines de mes conclusions lors du typage). Je me souviens que Patricia a parlé pendant le stage de la confiance en soi, et du fait que l'on croit souvent ne pas avoir confiance en soi de manière erronée. Mais qu'en est-il du manque de confiance en soi du 2 qui réprime le mental ? Avec le recul, j'ai vraiment l'impression qu'au fond de moi, je croyais que je ne pouvais pas avoir confiance en mes propres ressources et capacités pour typer les personnages. Que les autres savaient forcément mieux que moi. Et que c'est justement cette croyance toxique qui m'a amené à l'échec.



Et voilà l'état de mes réflexions de ce soir…


Nathalie


Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

Tout d'abord bienvenue sur ce forum. Cela fait plaisir de t'y lire. :kiss2:

"Je me voyais dire à mon entourage que j'avais échoué."
Notre processus de certification est conçu de telle manière que, n'ayant pas fait de mémoire ou participé à ce forum avant le stage Connexions, la seule chose que tu pouvais faire lors de cette journée de validation, c'était d'obtenir ou non la certification Technicien. Or cette certification, tu l'as obtenue, et il ne te reste qu'à compléter pour obtenir les certifications supérieures. Cela, nous le disons au moins deux fois dans ce stage Connexions. L'as-tu entendu ?

Bien entendu, cette structure progressive de la certification est volontaire, entre autres parce qu'effectivement nous souhaitons qu'il soit le plus rare possible qu'une personne rentre chez elle sur un échec.

"Je me souviens que Patricia a parlé pendant le stage de la confiance en soi."
Ici, Nathalie, je vais répondre de manière générale pour que ce soit utile à tous nos lecteurs et parce que je ne sais que partiellement comment tu as pratiqué l'Ennéagramme en dehors des stages : donc, tu peux prendre ce qui te concerne et laisser tomber le reste !

Lors d'un examen, il peut y avoir deux sortes de manque de confiance en soi :

  • Un manque de confiance en soi parce qu'on n'a pas acquis une compétence suffisante. Ce manque de confiance est alors justifié et n'est pas vraiment un problème psychologique.
    J'en profite pour rappeler que quand on se forme à une discipline, on ne s'entraîne pas tout seul, mais on a une pratique supervisée. Nous supervisons nos étudiants pendant les stages, mais en plus nous leur offrons une supervision gratuite par l'intermédiaire du Ciné-agramme et de ce forum, ce qui est, somme toute, assez rare dans ce métier.
    Il y a une corrélation évidente et incontestable entre la compétence de nos stagiaires et leur utilisation de ces deux outils, le plus tôt possible dans la formation. Cela aussi, nous le redisons maintes fois durant le cursus, mais nous en voyons pourtant qui s'inscrivent au Ciné-agramme quinze jours avant le stage Connexions ; j'en ai même vu un s'inscrire le premier jour du stage sous l'effet d'une crise d'anxiété ! :rofl::heart:
  • Un manque de confiance malgré un bon niveau de compétence. Là il y a des choses à faire, par exemple pour ne citer que des stages auxquels tu as participé, tu aurais pu et j'en oublie certainement :
    • Identifier et traiter les transes liées au manque de confiance en soi avec les techniques du stage Éveil, notamment les hallucinations positives, les progressions en âge, les créations de sensation ;
    • Faire un pardon à ton centre mental et/ou aux personnes et au circonstances qui ont provoqué sa répression ;
    • Utiliser les méthodes d'activation des ailes 1 et 3 et pratiquer des alphacartes avant l'épreuve — il m'est arrivé de voir des stagiaires arriver avec leur alphacarte le lundi matin, la scotcher au mur et en faire plusieurs dans la journée :thumb_up: ;
    • Identifier les fiertés égotiques liées au fait de préférer l'émotionnel au mental et les traiter.
    Bien évidemment, n'importe quel participant à ce forum peut demander avant la certification des conseils sur la manière dont il peut se préparer, mais cela nous ramène au point 1…

Je sais bien qu'il est difficile de ne pas obtenir le résultat qu'on souhaitait, mais l'autre face de la médaille, c'est que quand on l'a finalement atteint, on sait qu'il a de la valeur et qu'on peut en être légitimement heureux. C'est notre exigence commune à Patricia et moi que nous pensons être respect de nous-même, de l'outil que nous enseignons, et de nos stagiaires.

Très amicalement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nathalie Anjou

Bonjour Fabien, et merci pour ta réponse.

"Notre processus de certification est conçu de telle manière que, n'ayant pas fait de mémoire ou participé à ce forum avant le stage Connexions, la seule chose que tu pouvais faire lors de cette journée de validation, c'était d'obtenir ou non la certification Technicien. Or cette certification, tu l'as obtenue, et il ne te reste qu'à compléter pour obtenir les certifications supérieures. Cela, nous le disons au moins deux fois dans ce stage Connexions. L'as-tu entendu ?"
Oui, j'ai bien compris cela. Quand je dis que j'ai échoué, c'est par rapport à ce que je m'étais fixé comme objectif. Bon ok, il y a sûrement beaucoup d'aile 1 dans cette exigence vis-à-vis de moi-même, et j'avoue, pas mal d'orgueil aussi…

"Ici, Nathalie, je vais répondre de manière générale pour que ce soit utile à tous nos lecteurs et parce que je ne sais que partiellement comment tu as pratiqué l'Ennéagramme en dehors des stages : donc, tu peux prendre ce qui te concerne et laisser tomber le reste !"
Effectivement, ce n'est pas évident pour toi de savoir où j'en étais par rapport à ma pratique, parce qu'en dehors des stages je ne suis jamais entré en relation avec vous. Avec le recul, je crois que j'étais totalement dans ma peur de base de ne pas être voulue, peur de vous déranger… Par dessus cette peur, l'orgueil bien sûr : "De toutes façons, je me débrouille bien toute seule !" Maintenant que la prise de conscience est là, je crois que je vais tâcher de passer par-dessus ma peur d'oser utiliser plus souvent les outils que vous proposez (Enné-agora et Ciné-agramme), et vous poser des questions quand elles viennent. Ah c'est fou, rien que d'écrire ça, j'entends une suggestion hypnotique : "Leur poser des questions en dehors des formations ? Non mais ils n'ont pas que ça à faire Patricia et Fabien que de t'accorder du temps !!" Ok, je suis la créatrice et l'observatrice de cette transe…

"Lors d'un examen, il peut y avoir deux sortes de manque de confiance en soi."
Alors me concernant je dirais que c'était un peu des deux.

J'ai quand même (à ma manière) beaucoup travaillé les stages de bases (bases, sous-types, ailes, centres, communication), en reprenant les cours et les mettant en forme à ma manière. J'ai commencé à présenter l'Ennéagramme à certains de mes amis, et les retours que j'ai sont que mes explications sont très claires. Et je crois bien qu'il n'y a pas une heure qui passe depuis au moins un an sans que je ne pense à l'Ennéagramme, souvent en observant chez moi un des traits égotiques. Donc je pense avoir globalement une assez bonne connaissance du modèle (orgueil de ma part ou observation réaliste ??).

Mais il est vrai que depuis le début de la formation, je me concentre surtout sur moi, à m'auto-observer. Je ne passe pas beaucoup de temps à tenter de typer les autres personnes. Et je n'ai regardé que moins de 10 films sur le cinéagramme. Donc mon manque de confiance était certes justifié !!

Merci Fabien pour cette explication, qui me permet de mieux comprendre ce qui s'est passé pour moi.

"Identifier et traiter les transes liées au manque de confiance en soi avec les techniques du stage Éveil, notamment les hallucinations positives, les progressions en âge, les créations de sensation."
J'ai été "scotchée" par ce stage Éveil. En repartant, je me suis dit : "Il faut absolument que je pratique régulièrement." Et puis en réalité, j'ai vécu deux mois très spéciaux, parce qu'en mai et en juin j'ai beaucoup travaillé, je ne crois pas avoir un seul jour de vrai repos pendant toute cette période (et encore, je pourrais presque rajouter le mois d'avril également…). Du coup pendant le mois de juin, tellement fatiguée, j'ai eu l'impression d'être un automate qui accomplissait ce qu'il y avait à faire sans trop m'en rendre compte. Très inconfortable cette impossibilité à être dans la conscience… Du coup les techniques de Quantum Psychology sont passées à la trappe, et je suis arrivée au stage Connexions sans même me rendre compte que ça me mettait totalement en stress cette exigence de réussite… La question importante c'est : pourquoi je me suis retrouvée à vivre cette expérience de surmenage ? Non, je n'ai pas passé mon temps à aider les autres, même pas du tout ! J'ai plutôt surestimé ma capacité de travail, car j'étais en stress par rapport aux rentrées d'argent (instinct de conservation +). Je réfléchis beaucoup en ce moment à mon rapport à l'argent, ce sera l'objet de mon prochain post, fin août quand le forum réouvrira.

 

"Faire un pardon à ton centre mental et/ou aux personnes et au circonstances qui ont provoqué sa répression."
Un pardon au centre mental ? Intéressant, je n'y aurai même pas pensé. Je vais y réfléchir cet été, car ouf, mon emploi du temps est beaucoup plus calme.

"Utiliser les méthodes d'activation des ailes 1 et 3 et pratiquer des alphacartes avant l'épreuve — il m'est arrivé de voir des stagiaires arriver avec leur alphacarte le lundi matin, la scotcher au mur et en faire plusieurs dans la journée."
Effectivement, ça aurait été aidant je pense, si seulement j'avais eu le temps d'y penser et de le pratiquer. J'ai vraiment l'intention de tâcher de ne plus me retrouver dans cette situation de manque de temps pour moi.

"Identifier les fiertés égotiques liées au fait de préférer l'émotionnel au mental et les traiter."
Suite au stage Libération, j'avais traité les fiertés égotiques du 2. C'est bien de cela dont tu parles ?

"Je sais bien qu'il est difficile de ne pas obtenir le résultat qu'on souhaitait, mais l'autre face de la médaille, c'est que quand on l'a finalement atteint, on sait qu'il a de la valeur et qu'on peut en être légitimement heureux."
Je partage tout à fait ton point de vue. En fait, avec le recul, je suis très contente d'avoir "échoué" ! Ça m'a permis de me rendre compte de beaucoup de choses, et notamment de ma peur de vous déranger et de mon orgueil de "je me débrouille toute seule". D'ailleurs en y pensant c'est un comportement que j'ai avec beaucoup de gens, dans plein de situations. Il faut vraiment que je le conscientise, vraiment alors !!

Merci encore, et je vous souhaite un bel été à toi et Patricia !

Bises,
Nathalie

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Rebonjour Nathalie, et bonjour aux autres aussi,

"Par dessus cette peur, l'orgueil bien sûr : 'De toutes façons, je me débrouille bien toute seule !'"
Je te rassure, les 2 ne sont pas les seuls à manifester cette croyance, fréquente aussi dans le centre mental ! Mais, en Ennéagramme, sans doute dans toutes les sciences humaines, on ne peut pas apprendre seul, ou du moins, seul, on apprendra bien peu.

"Leur poser des questions en dehors des formations ? Non mais ils n'ont pas que ça à faire Patricia et Fabien que de t'accorder du temps !!"
Certes, nous n'avons pas que cela à faire, mais en plus de moi qui suis quand même assez présent, il y a plein d'autres participants qui se feront un plaisir de répondre. À nous tous, nous devrions pouvoir arriver au bout de toutes tes questions. :wink:
 
"J'ai commencé à présenter l'Ennéagramme à certains de mes amis."
Oui, mais, ça aussi, c'est de l'orgueil : enseigner avant d'avoir fini d'apprendre. Et là aussi, les 2 n'en ont pas l'exclusivité…
 
C'est pour cela que le code d'éthique de l'Ennéagramme commence par : "L'ennéagramme est avant tout un outil destiné à la connaissance de soi et à la transformation personnelle." Tout autre utilisation du modèle ne devrait venir qu'après une certaine quantité de travail en ce domaine. Notre cursus est conçu pour que l'apprentissage du modèle puisse être adapté au rythme de chacun, entre autres dans ce domaine.
 
"Depuis le début de la formation, je me concentre surtout sur moi, à m'auto-observer."
C'est super ! Mais là aussi, cette auto-observation aurait gagné à être partagé ici. Cela t'aurait apporté un triple bénéfice :

  • L'auto-observation aurait été supervisée et tu aurais peut-être découvert des choses qui sont la tâche aveugle de ton ennéatype.
  • En partageant des moments égotiques, tu aurais cheminé vers ta vertu d'humilité.
  • Tu aurais enrichi la communauté de l'Ennéagramme d'exemples vécus et nouveaux.

"Suite au stage Libération, j'avais traité les fiertés égotiques du 2. C'est bien de cela dont tu parles ?"
Tu ne les a certainement pas toutes traitées. Les a-t-on jamais toutes traitées ? Mais là, je t'invitais à lister celles liée à la préférence du mental par rapport à l'émotionnel et à agir dessus.
 
Je suis ravi de cette discussion. Les problèmes liés à l'apprentissage de l'Ennéagramme ont été souvent évoqués ici ou de vive voix, mais je pense que nous avons là un bon résumé qui pourra servir à ceux qui le lisent… et en tiennent compte. :rofl:
 
Bises,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Nathalie Anjou

Bonsoir Fabien, et bonsoir à tous les autres qui passeront par là,

Mais, en Ennéagramme, sans doute dans toutes les sciences humaines, on ne peut pas apprendre seul, ou du moins, seul, on apprendra bien peu.

Je partage !!

"J'ai commencé à présenter l'Ennéagramme à certains de mes amis."
Oui, mais, ça aussi, c'est de l'orgueil : enseigner avant d'avoir fini d'apprendre. Et là aussi, les 2 n'en ont pas l'exclusivité…

Loin de moi l'idée de nier que je vis de l'orgueil, car malheureusement je ne le constate que trop souvent… Seulement dans ce cas, j'ai justement fait en sorte de me vivre et de me présenter non pas comme un "enseignant", mais bien comme un élève en apprentissage. Et ça a été très apprenant pour moi de tenter de reformuler le plus clairement possible ce que j'avais appris pendant les stages. Et aussi d'entendre certains m'expliquer leur vécu dans des ennéatypes différents du mien m'a permis à chaque fois de mieux comprendre leur vision du monde et d'eux-mêmes. Surtout pour certaines de mes amies qui connaissaient leur type depuis plusieurs années.

C'est super ! Mais là aussi, cette auto-observation aurait gagné à être partagé ici. Cela t'aurait apporté un triple bénéfice :

  • L'auto-observation aurait été supervisée et tu aurais peut-être découvert des choses qui sont la tâche aveugle de ton ennéatype.
  • En partageant des moments égotiques, tu aurais cheminé vers ta vertu d'humilité.
  • Tu aurais enrichi la communauté de l'Ennéagramme d'exemples vécus et nouveaux.

Oui, c'est triplement vrai. Et j'ai bien l'intention d'y remédier. :happy:

"Suite au stage Libération, j'avais traité les fiertés égotiques du 2. C'est bien de cela dont tu parles ?"
Tu ne les a certainement pas toutes traitées. Les a-t-on jamais toutes traitées ? Mais là, je t'invitais à lister celles liée à la préférence du mental par rapport à l'émotionnel et à agir dessus.

Ok, je vais y travailler cet été.

Bises à tous ! :bye:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...