Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Rafael Nadal


Fabien Chabreuil

Recommended Posts

Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

C'est formidable les Internationaux de France de tennis à Roland Garros : quinze jours de tournoi pour qu'arrivent en finale les deux premiers joueurs au classement mondial et pour que le premier, Rafael Nadal, gagne. J'aurai dû me faire pronostiqueur.

Les journalistes de Rue89 n'ont pas eu envie de se fatiguer et ont republié un article vieux d'un an. Je l'avais repéré à l'époque et moi non plus, je n'avais pas eu envie de me fatiguer. Mais bon, il pleut, alors voilà de courts extraits :

On le compare régulièrement au fameux super-héros qui enfile son slip par-dessus son pantalon. Sur les courts, Rafael Nadal est Superman mais dans la vie, il n'est que Clark Kent.

Son entourage le répète souvent : l'Espagnol est un grand trouillard, angoissé par tout. Il a peur des chiens et des orages, conduit comme une grand-mère et n'aime pas se baigner trop loin du sable. Il reconnaît lui-même ce trait de caractère :

Par exemple, être tout seul chez moi le soir me rend très nerveux. Je n'arrive pas à dormir dans mon lit. Alors, je dors sur le canapé, la télé et toutes les lumières allumées. Je ne suis pas bien courageux face aux choses de la vie. Au tennis, oui mais dans tout le reste, non.


L'opposition entre le guerrier des courts et le pétochard du quotidien est schizophrénique. Selon son attaché de presse Benito Pérez-Barbadillo, c'est la clé de sa réussite sportive :

Rafael est une personne qui a besoin de tout contrôler. Mais comme c'est impossible, il investit toute son énergie dans la partie de sa vie quil peut dominer le plus facilement : sa carrière de tennisman.


[…]

Sur le circuit, l'Espagnol a la réputation d'être un type sympa, toujours respectueux et profondément humble. Habité par l'angoisse de perdre, il ne se vante jamais et se remet en question après chaque défaite. Dans un entretien à L'Équipe mag, l'ancien champion Mats Wilander expliquait :

Nadal ne croit pas en lui autant que Federer et Djokovic croient en eux. Il a besoin de revêtir son habit de guerrier. Rafa, c'est un garçon normal qui arrive à gagner.


[…]

Comment Nadal a-t-il pu supporter tout ça ? Parce qu'il a toujours été un guerrier et un champion, dirait son oncle. Surtout, parce que c'est dans la nature du Majorquin d'être obéissant. Voire carrément crédule.

Quand il était enfant, l'influence de Toni était telle qu'il pouvait lui faire gober n'importe quoi. Et comme ça l'amusait pas mal, il en a bien profité. Toni a fait croire à Rafael qu'il pouvait le rendre invisible, qu'il était un ancien vainqueur du Tour de France et un ex footballeur professionnel — « Nadali » — et qu'il pouvait faire tomber la pluie. L'entraîneur raconte :

Quand il avait 7 ans, avant un match, je lui avais dit : “Si ça passe mal, ne t'inquiètes, je ferai tomber la pluie.” Rafael était mené 3-0, puis est remonté à 3-2 et là, il s'est mis à pleuvoir. Il est venu me voir : “Essaie d'arrêter la pluie s'il te plaît, je crois que je peux gagner.”


Il y a quelques années, le tennisman a fait sa crise d'adolescence et a commencé à questionner les ordres de son entraîneur mais le lien est resté fort. En 2006, son agent, Carlos Costa, le décrivait ainsi :

Si Toni lui ordonnait de se jeter du cinquième étage, Rafael répondrait : “Bon, d'accord mais je le fais du premier.” Et ensuite, ils se mettraient d'accord pour qu'il se jette du deuxième.

 


Il pourrait bien être 6 le Rafa, non ?

Très amicalement,
Fabien

Source : Imanol Corcostegui, "Dix choses que vous ignorez sûrement sur Rafael Nadal", Rue89, 9 juin 2013.

Link to comment
Share on other sites

Hello Fabien et tout le monde !

 

Merci pour ta synthèse. Très intéressante ! Effectivement cela ressemble bien à du 6 !

 

Tout comme Rafa, je ne nage jamais loin du sable. On ne sait jamais, il pourrait y avoir des requins. P***** de film Les Dents de la mer !! :proud: :proud: :proud:

 

Bizzzzz;

Claire : 8 mu, aile 9, C--/+ S+ X++

"Le moment présent a un avantage sur tous les autres : il nous appartient." (Charles Caleb Colton)

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je ne me suis jamais intéressée à Nadal… Et voilà que je me suis mise à lire des articles le concernant… Pfft, l'Ennéagramme m'amène vraiment à m'intéresser à des sujets improbables. :sarcastic:
Sympa cette hypothèse ! Qui va se dévouer pour lire des biographies et confirmer ou proposer une autre hypothèse ? (Pas moi ! :rofl:)

J'ai donc lu l'article et j'ai noté la loyauté au premier groupe de référence : la famille.

J'ai aussi souri en lisant que Nadal n'a jamais cassé une raquette car on lui a appris qu'il devait la traiter avec respect. Est-ce l'expression de la fameuse "correction-étiquette" du 6 ? Ne pas casser une raquette dans un tournoi de tennis, je pense que c'est un exploit et que ça exclut tout centre instinctif préféré !

 

J'ai été particulièrement amusée par les rituels et tocs qui sont apparemment très marqués chez Nadal. Source Wikipédia : "Rafael Nadal est réputé pour avoir une capacité de concentration et un mental hors normes. Il entretient notamment cette concentration en effectuant les mêmes gestes régulièrement pendant un match. Ses tocs sont notamment : placer méticuleusement deux bouteilles d'eau toujours au même endroit, en buvant autant dans chacune, déposer toujours de la même manière sa raquette sur sa serviette lors d'un changement de côté, repasser la ligne du fond de court avant chaque échange, tirer sur l'arrière de son short avant chaque échange, se toucher le nez puis les cheveux et rajuster son maillot."

 

J'y vois là une manifestation intense de VIOLET. C'est souvent le cas chez les grands sportifs pour conjurer le mauvais sort, la peur, autres ? Je me suis demandé si ces rituels pouvaient être plus marqués chez un 6 qui a besoin, plus qu'un autre ennéatype, d'éloigner la peur et me mettre en place des rituels pour créer la sécurité. Le vMème VIOLET est particulièrement visible dans l'article cité par Fabien : "les pouvoirs magiques", l'attachement à la famille et les liens du sang (et le lieu de naissance ), les rituels… Bref, la force du vMème VIOLET semble omniprésente chez Nadal ! C'est magique… C'est sans doute pour ça qu'il est numéro 1 !! :wink:

Bien cordialement.

Aurore (87 alpha, C++, S-/+, X+)

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Ne pas casser une raquette dans un tournoi de tennis, je pense que c'est un exploit et que ça exclut tout centre instinctif préféré !"

Un match de la qualité des grands tournois nécessite que les fonctions apprises du centre insintinctif fonctionnent au niveau libre, au sens du stage Essence, pendant les échanges. À ce niveau-là bien sûr, on ne casse pas sa raquette. Entre eux, cela dépend du degré d'intégration du joueur…

 

Très amicalement,

Fabien

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Bonjour à tous,

Merci Fabien pour ces citations pédagogiques. :happy:

Aurore, d'accord avec toi pour voir un fort niveau d'existence VIOLET chez Rafael.

L'absence de vanité visible m'encourage à exclure l'hypothèse du 3. Celle du 9, je ne sais pas. Je pense plutôt au sous-type Sexuel du 6 qu'à celui du 9. Oui mais mon intention aujourd'hui n'est pas de déterminer l'ennéatype de Rafael, mais de comprendre son angoisse ! :peur::perplexe:

Je me risque à justifier l'hypothèse 6 en reprenant quelques citations du premier message de Fabien.

"Habité par l'angoisse de perdre" a écrit Imanol Corcostegui. L'angoisse de perdre quoi ?

  • VIOLET : l'angoisse de perdre son refuge : les courts de terre battue ? La terre violette ? En tout cas, d'après ses propres paroles, Rafael semble se sentir plus en sécurité et confiant sur un court de terre battue que dans son lit : "Je n'arrive pas à dormir dans mon lit. Alors, je dors sur le canapé, la télé et toutes les lumières allumées." ! :help:
  • VIOLET + hypothèse 6 : l'angoisse de perdre la loyauté de son oncle entraîneur, auquel il est toujours resté loyal (réciprocité VIOLET) ? L'angoisse de dévier de cet oncle, auquel il fait jouer le rôle d'un Ancien en VIOLET (oui mais avec des limites : “Bon, d'accord mais je le fais du premier.”). Dans cette relation avec son oncle entraîneur, l'angoisse de la compulsion d'évitement du 6 conduit parfois Rafael à la contrefixation du 6. Je vois aussi, dans cette relation, la peur de base du 6 (cf. l'excellent stage de Bases de Patricia et Fabien).
  • ROUGE : "Il a besoin de revêtir son habit de guerrier." a dit Mats Wilander. Cet habit ne se trouve-t-il pas à l'intérieur de Rafael ? Cet habit, n'est-ce pas son vMème ROUGE, réactivé par les conditions de vie particulières des duels sur terre battue ? L'angoisse ROUGE de devenir victime d'un dangereux prédateur courant sur les courts, prêt à bondir au filet, au bras armé d'un arc et d'une flèche — même si la flèche est ronde et en caoutchouc (ben oui, ce ROUGE réactivé artificiellement baigne quand même dans le vMème ORANGE). L'angoisse de la honte ROUGE de la défaite ? :blush:
  • ROUGE + hypothèse 6 : l'angoisse surgie de la croyance de base du 6 ? Là, sur les courts, les prédateurs ne sont pas cachés. :suspicieux: Accéder au centre intuitif du 6 s'avère beaucoup plus facile que dans la vie courante. Là, dans ces rectangles rectilignes, aux limites stables, dans cette rectitude réglée où tous les risques potentiels sont cernés par son centre préféré, Rafael trouve cette capacité de contrôle qui satisfait le désir de base du 6. Là, son centre préféré n'est pas réprimé. Là, Rafael vit l'idée supérieure du 6. Et pour lutter contre l'angoisse, la force-beauté du 6 de sous-type Sexuel. Je pense aussi à cet article passionnant d'Aurore. Les niveaux d'existence dominants des deux sociétés dans lesquelles évoluent nos deux personnages (Rafael d'un côté, le héros de Gladiator de l'autre), ont beau être fort différents, et le cercle VIOLET de l'arène a beau s'être transformé en rectangle, je trouve des parallèles.
  • BLEU + hypothèse 6 : l'angoisse que la balle en caoutchouc dévie des limites du rectangle… par la faute de Rafael lui-même ?
  • ORANGE : l'angoisse de perdre ce statut qu'il a obtenu lui-même ?
  • ORANGE + hypothèse 6 : ce statut de n°1, Rafael l'a obtenu en partie grâce à son centre instinctif et à la non-répression de son centre préféré. L'angoisse de voir son centre préféré basculer ? L'angoisse de dévier de la ligne stratégique tracée par son entraîneur motivateur :hautetfort: : la ligne ORANGE du succès ? ORANGE où il se sent légitimé et en sécurité. ORANGE par loyauté ?
  • L'angoisse du fond des courts ?
  • L'angoisse tout court ? "Son entourage le répète souvent : l'Espagnol est un grand trouillard, angoissé par tout" a écrit Imanol Corcostegui.

Comment se conjuguent :

  • des angoisses cumulées dans différents niveaux d'existence (cf. la nature holarchique de la Spirale Dynamique),
  • des mécanismes égotiques — dans l'hypothèse 6 :
    • dans sa relation avec son oncle entraîneur : la peur de base, la compulsion d'évitement et la contrefixation,
    • dans son travail : l'ancrage sur un pôle de la dichotomie (cf. le stage Ailes),
    • dans sa vie courante : la passion et l'ancrage sur l'autre pôle de la dichotomie —,
  • et des qualités de l'essence, dans sa vie professionnelle : centre instinctif fonctionnant au niveau libre et, dans l'hypothèse 6 : vertu et idée supérieure,

pour conduire au plus grand succès… dans un niveau d'existence !

Amicalement, :bye:
Yves

P.S. : avec désolation et tristesse, je pense à une amie 6, à sa bascule entre fixation et contrefixation, à son mal-être. Je pense aussi à ces soldats-là, à la solde de "l'entraîneur" Napoléon : cf. ce message-ci de Wallace et la fin de ce message-là d'Aurore, centrés dans un autre niveau d'existence. Je pense à d'autres "entraîneurs", et à tant d'autres bons petits soldats, du siècle dernier — et d'autres siècles, passés et futurs. :sour:

Yves (E5 alpha, ailes 4 et 6, C- S= X-/+)
"Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction." (Jean Rostand)

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Yves pour cette annalyse conjointe Ennéagramme-Spirale Dynamique. L'ennéatype se trouvant au niveau de l'identité dans le modèle des niveaux logiques de la personnalité alors que les vMèmes sont à un niveau inférieur non cartographié par Robert Dilts, il est normal que les caractéristiques de l'ego et de l'essence se manifestent dans tous les niveaux d'existence. En voilà une intéressante démonstration.

 

Très cordialement,

Fabien

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Pour illustrer le fonctionnement du centre instinctif au niveau libre de Rafael, voici une citation de Wikipédia : "Le joueur espagnol fut le premier à utiliser le coup droit lasso, qui permet d'imprimer énormément d'effet à la balle." :thumb_up:

 

Amicalement,

Yves

Yves (E5 alpha, ailes 4 et 6, C- S= X-/+)
"Attendre d'en savoir assez pour agir en toute lumière, c'est se condamner à l'inaction." (Jean Rostand)

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...