Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Gabriel

Différences entre Ennéagramme et astrologie ?

Recommended Posts

Gabriel

Bonjour,

 

Je viens de passer un test d'ennéagramme et il semble que je sois un 4 avec une forte aile en 3. Je viens aussi de lire l'Ennéagramme facile de Renee Baron et Elizabeth Wagele.

 

Je me pose une question : finalement, qu'est-ce qui différencie une analyse de caractère de type ennéagramme et de type astrologique (approche que je tiens absolument à éviter !) ?

 

Merci pour votre réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Gabriel,

 

Une remarque préliminaire : je ne connais absolument rien à l'astrologie. Comme tout le monde, je n'en ai que la vision donnée par les magazines ou tel ou tel soi-disant astrologue venant faire dans les médias des prédictions vite démenties dans la réalité.

Ton commentaire ("approche que je tiens absolument à éviter !") me fait penser que tu parles sans doute aussi de cela.

 

Je dirais qu'il y a deux manières d'utiliser l'Ennéagramme.

 

La première consiste à tenir pour acquis un type déterminé pour nous par un test (ou un ami, ou un enseignant), et ensuite à utiliser les caractéristiques du type comme excuses à nos comportements ("C'est normal que je sois paresseux, je suis un 9.")

Cet Ennéagramme-là n'a pas plus d'intérêt que l'astrologie populaire.

 

La seconde consiste à faire un effort réel d'observation de soi et de réflexion pour acquérir une certitude personnelle sur son type, et ensuite à utiliser cette connaissance pour se libérer des automatismes de son ego.

Est-il utile de dire que c'est ce deuxième Ennéagramme que j'aime, que j'enseigne et que je défends ?

Si tu prends un peu le temps de lire les messages qui ont été laissés sur ce panneau, tu verras que c'est bien l'orientation unanime de ceux qui y participent. J'espère que tu vas te joindre à nous.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel

Merci Fabien,

 

Je perçois votre institut comme sérieux à travers les quelques messages que j'ai pu lire.

 

Ta réponse me satisfait. Ma peur, c'est de tomber dans une réflexion ésotérique et déterministe. L'astrologie fait aussi des profils de caractère (jusqu'à l'âge de 20 ans, j'ai étudié un peu l'astrologie, puis j'ai renoncé totalement à cette approche) et je voulais m'assurer que l'ennéagramme n'est pas de la même veine.

 

Merci beaucoup.

Gabriel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Gabriel,

 

Pour le côté déterministe de l'Ennéagramme, tu peux rechercher sur ce panneau tout ce qui a été dit sur l'inné et l'acquis.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Charles

Cher Gabriel

 

Bienvenue dans le monde de "la vérité" si je puis me permettre… J'ai aussi étudié l'astrologie (sidérale par contre) et je puis vous dire que cette connaissance est très complexe et n'est accessible, selon moi, seulement qu'à quelques très brillantes personnes… Pas aux millions de charlatans qui y trouvent leurs profits en exploitant l'ignorance et le vide humain…

 

J'ai étudié la médecine, la biologie moléculaire, l'endocrinologie… entre autres et je pratique la médecine vétérinaire depuis 12 ans. Je suis ouvert aux nouvelles voies de la guérison qui prennent en considération l'influence du système nerveux et de la conscience.

 

L'ennéagramme m'a fasciné il y a trois ans environ… et je puis vous affirmer que, selon moi, aucun outil de croissance ne peut se comparer à celui-ci et je rajouterai qu'il est tellement puissant et révélateur que très peu de gens ont le courage d'utiliser cet "ouvre-boîte" de la personnalité profonde.

 

Je ne cesserais de faire des éloges… de vous partager mon étonnement… et de vous vanter les miracles que cette connaissance peut avoir dans nos vies, celles de nos enfants, de nos partenaires et des relations en général dans toute société…

 

Je pense que l'ennéagramme sera à l'équilibre de la psychée humaine ce qu'aucune recherche du comportement humain n'a pu être jusqu'à maintenant… Freud, Jung, etc.

 

Prends note ici que nous ne faisons pas l'acquisition de notre type… comme plusieurs le pensent… nous l'avons de préprogrammé dans nos gènes, selon les puristes.

 

Certains proposent que nous portons notre type pour mieux affronter notre Karma sur cette terre pour favoriser l'évolution de notre âme…

 

Bref, je te souhaite une recherche à la mesure de tes besoins.

 

Sincèrement,

Charles

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel

Bonjour Charles,

 

Merci pour ta réponse. Je conçois que la connaissance de soi-même est importante. Toutefois, dans mon expérience, il m'est arrivé plusieurs fois de constater qu'il est dangereux d'en rester là (attention de ne pas tomber dans la boîte !). Tout système meurt s'il n'est pas tourné vers l'extérieur. L'être humain étant créé pour s'ouvrir aux autres, je suis heureux d'apprendre que la méthode (? ou système ou philosophie ? ou autre chose ? comment diriez-vous ?) de l'ennéagramme apporte des résultats positifs dans nos relations avec les autres. C'est mon souhait car je constate que je ne suis pas très fort pour les dites relations…

 

L'ennéagramme pourrait être pour moi cet outil qui me permet de mieux me comprendre, certes, mais aussi de mieux comprendre les autres sans les étiquetter (ce dont j'ai peur mais que j'ai parfois tendance à faire).

 

Je vais donc continuer mes investigations… décidant de me servir de l'ouvre-boîte. Mais, peut-être contrairement à vous (mais cela ne me gêne aucunement), ma recherche se fera en partant de valeurs chrétiennes plutôt que scientifiques (quoique ces deux options soient souvent compatibles si on ne cherche pas à les opposer).

 

Amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Viviane

Bonjour Gabriel,

Il me paraît étonnant d'envisager comme tu l'écris que "contrairement à vous, ma recherche se fera en partant de valeurs chrétiennes plutôt que scientifiques"… D'une part, il ne me paraît pas que c'est ce que "nous" faisons et, qu'en tout cas, le seul lieu d'où il est possible de partir, c'est soi.

 

Il est clair pour moi que les valeurs que nous avons conscience d'avoir (et celles dont nous n’avons pas conscience) sont des éléments basiques que nous avons construits précisément en fonction de qui nous sommes, et qui constituent des filtres à travers lesquels nous percevons la réalité, et qui, en tout cas, orientent nos modes d'être au monde.

 

En ce qui concerne ton interrogation sur l'astrologie, bien que n'ayant pas les "références" nécessaires, quelques remarques :

· le parallèle avec l'ennéagramme s’impose sans doute à l’oeil : le schéma des types répartis sur un cercle évoque une possible carte de la répartition des planètes sur le ciel de l’astrologie…

· l'astrologie prédictive dont Charles évoque l’usage de façon très claire et suffisante, est également mal perçue par ceux des astrologues qui ont une approche humaniste et pour lesquels elle constitue un outil de connaissance de soi et des autres, associé à d’autres, souvent accompagné de recherches vers les philosophies orientales : la notion de karma est alors bien présente.

· en ce qui concerne les charlatans, il me semble que n'importe quelle personne qui souhaiterait abuser des autres en proposant une démarche propre à satisfaire leur besoin éperdu de quelque chose, trouverait dans bien des domaines le fondement d'arnaques tout à fait efficaces. Ce n'est pas nécessairement l'outil qui est en cause, c'est l'usage qu’on en fait et le talent qu'on a à faire prendre des vessies pour des lanternes. Là, on peut retrouver des gens pour prétendre que ce n'est pas du côté des séducteurs qu'il faut aller voir, mais du côté des "séductibles"… Pour moi il est clair que l’abus EST de l’abus et que "l'initié" et à plus forte raison le thérapeute sont absolument responsables moralement des actes et des paroles qu'ils posent.

Pour celui qui a besoin d'être aidé ou formé, la vigilance s’impose. Le problème est alors de savoir comment éclairer la question et d'où vient la lumière ?

· en ce qui concerne les outils, même si, à terme, l’astrologie dans son acception la plus noble était un outil de connaissance très valide, elle resterait accessible à très peu car nécessitant, pour commencer à bredouiller, de nombreuses années d’étude. Au contraire, l’ennéagramme propose un mode d’observation et de réflexion de soi et des autres propre à permettre un chemin dès le début même de la démarche. Ce qui n'empêche pas, au contraire, de conserver l'esprit ouvert et éventuellement critique.

· Une dernière remarque : autrefois (mais c’est sûrement toujours vrai), un professeur de philo disait en classe "Si vous voulez juger de quelque chose, adressez vous au niveau supérieur, et par exemple, si vous voulez savoir quelque chose de la religion ne demandez pas à la bigote. Allez voir le saint…"

Je me rassure, je ne suis ni l’une, ni l’autre !!!

Bonne journée !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Gabriel

Bonjour Viviane,

 

Merci pour le message intéressant.

 

En ce qui concerne la science, j'ai dû mal interpréter le texte de Charles. En le relisant d'ailleurs, je n'ai pas eu le même sentiment ! Cela s'explique-t-il en ennéagramme ? :))

 

Mais j'espère que tu avais bien compris que je n'en faisais pas un cheval de bataille, c'était juste pour me situer. L'outil (est-ce bien le bon terme ?) de l'ennéagramme me paraît très intéressant (pour ne pas dire plus) et comme je l'ai dit, je prends l'ouvre-boîte (pour reprendre simplement l'expression de Charles qui m'a plu).

 

En ce qui concerne, je juge les réponses que vous m'avez apportées suffisantes et je vous remercie d'avoir pris ce temps pour me répondre et ainsi éclairer ma lanterne.

 

Bonne semaine !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...