Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Alexandre P.

Typologie CREATES de Shelley Carson

Recommended Posts

Alexandre P.

Bonjour à tous,

 

Je suis nouveau sur le forum. Je suis de type 1 mu. Je sais qu'il serait plus logique de commencer par une conversation plus dans le cœur de l'enneagramme, mais c'est ce sujet qui me vient en premier à l'esprit.

 

Dans cette catégorie "Lien avec d'autres systèmes", j'aimerais vous parler du livre de Shelley Carson (docteur en psychologie à Harvard) Your Creative Brain : Seven Steps to Maximize Imagination, Productivity, and Innovation in Your Life.

 

Ce livre, malheureusement uniquement en anglais pour le moment, propose un système de sept brainsets (états d'esprit) pour expliquer les différents modes de fonctionnements du cerveau. Le but est de :

  1. Détecter les modes de notre zone de confort, et ceux qu'on a des difficultés à mobiliser ;
  2. S'entrainer à utiliser les brainsets qui nous sont les moins familiers, afin de pouvoir utiliser le bon brainset selon la situation.

'auteur développe en particulier l'usage des différents brainsets dans le cadre du processus créatif.

 

Cet ouvrage allie l'analyse psychologique et les techniques les plus à la pointe de la neurobiologie pour relier les brainsets aux structures cérébrales et à ce que l'on sait de leur fonctionnement à ce jour. Ce livre est très intéressant, utilise une approche scientifique et propose des exercices pour développer les différents brainsets. Il est de plus agréable à lire.

 

Et l'Ennéagramme dans tout cela allez-vous me dire ? A priori je ne pense pas que chaque brainset soit particulièrement lié à un ennéatype. Donc le lien n'est pas direct. Cependant je pense que chaque brainset est lié à un des trois centres (peut-être deux pour certains ?). Et dans cette logique, je pense que travailler un brainset spécifique pourrait permettre de se connecter à son centre réprimé par exemple. D'autre part, le diagnostic de ses brainsets préférés et les moins utilisés peut peut-être (cela reste à vérifier) aider à la détermination de son centre préféré et de son centre réprimé.

 

À ce stade les liens que je propose avec l'Ennéagramme ne sont que des hypothèses (je rappelle que je débute en Ennéagramme, soyez indulgents…). Si certains d'entre vous sont intéressés, je serais très heureux d'échanger sur ce sujet. En attendant je vais tenter de vous donner un résumé des différents « brainsets », et vous indiquer quel est selon moi le centre lié.

 

Absorb

C'est un état d'esprit réceptif, dans lequel on est ouvert aux informations récoltées dans le monde extérieur ou dans le monde intérieur. Dans cet état d'esprit les informations (sensorielles ou autres) sont reçues sans porter de jugement, faire de catégorisation, ni aucune forme de tri.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : cet état d'esprit est profondément ancré dans l'instant présent. Il exclut a priori le centre mental. J'aurais donc tendance à le relier au centre émotionnel. D'autant que celui-ci y est clairement mobilisé pour la perception du ressenti intérieur. Par contre, cet état d'esprit reçoit aussi les sensations depuis l'extérieur. Pour cette partie je ne sais pas trop quel centre est mobilisé entre l'émotionnel et l'instinctif.

J'ai tendance à penser que le type 4 doit être assez familier de ce mode, en lien avec la perception et le sens du beau. L'ouvrage indique d'ailleurs que cet état est très utilisé par les artistes.

Il est possible que les types 2 et 9 utilisent cet état d'esprit pour percevoir les besoins et motivations des autres.

Je suis personnellement de type 1 mu (émotionnel réprimé). Il s'avère que cet état d'esprit ne m'était pas familier du tout, et que sa pratique m'apporte une réelle paix intérieure, un sentiment de sérénité, que je suis tenté d'interpréter comme un accès temporaire à l'essence. Cet état est proche, voire identique à celui obtenu par la méditation en pleine conscience (d'ailleurs les exercices proposés par Shelley Carson en sont directement inspirés).

 

Envision

C'est l'état d'esprit où on laisse volontairement courir son imagination. Il consiste à penser sans mots ou imaginer des hypothèses nouvelles, des conjectures, sans censurer par ce qui apparait réalise ou valide.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : cet état d'esprit mobilise clairement le centre mental. Il est clairement tourné vers des futurs possibles. Il exclut par nature l'instinctif. Je suppose que l'émotionnel n'en est pas exclu.

A priori le type 7 doit être un pro de cet état d'esprit.

En tant que 1 mu, cet état d'esprit m'est particulièrement familier, car il me permet d'imaginer le monde tel qu'il devrait être. Il ne reste plus qu'à le comparer ensuite à la réalité pour savoir quoi faire… ou critiquer. :happy:

Je suppose que le type 3 peut également l'utiliser pour visualiser ses projets, et imaginer les issues possibles.

Le type 6 pourrait l'utiliser pour évaluer les menaces et risques potentiels.

 

Connect

C'est l'état d'esprit de la pensée divergente. Il s'agit de connecter entre eux des concepts a priori étrangers, de faire des associations inhabituelles. Le jugement est là encore suspendu. C'est penser « out of the box ». C'est l'état d'esprit du brainstorming.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : je dois avouer que je suis un peu pris de cours pour déterminer le centre mobilisé. J'imagine qu'il s'agit du mental, mais d'une autre façon que précédemment. Mais je n'en suis pas sûr. Peut-être le type 7 est-il familier avec cet état d'esprit, lorsqu'il génère de multiples possibles ?

 

Reason

C'est l'état d'esprit de la pensée convergente. Mener un raisonnement logique de façon linéaire d'un point a à un point b.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : cet état d'esprit est clairement celui du centre mental. Mais je suppose qu'il peut mobiliser également le centre instinctif en faisant appel à l'expérience pour résoudre logiquement un problème.

 

Le type 5 doit y être accoutumé.

En tant que 1 mu, c'est un état très habituel pour moi.

J'imagine que les types du centre émotionnel avec mental réprimé doivent avoir du mal avec cet état d'esprit (pures conjectures, probablement fausses en cas de centre mental en support).

 

Evaluate

C'est l'état d'esprit du jugement, de l'évaluation, du classement, du bien et du mal, de la critique.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : là encore le centre mental est le candidat logique. Mais on pourrait poser une autre hypothèse : cet état utilise le centre préféré quel qu'il soit. En effet, chaque type juge les choses selon son centre préféré. Il serait donc logique de supposer que cet état d'esprit utilise le centre préféré du type.

En tant que 1 mu, cet état est très présent pour moi.

Je suppose que les types 56 et 8 le mobilisent également beaucoup.

 

Transform

C'est un état d'esprit où notre attention est entièrement occupée par nos propres émotions. C'est l'état d'esprit du spleen. Le monde y est perçu par le filtre de nos émotions.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : cet état d'esprit est clairement dans le centre émotionnel.

Le type 4 doit le connaître comme sa poche, et j'imagine que le type 7 moyen l'évite comme la peste.

Peut-être le type 3 s'y retrouve-t-il après un échec, et le 2 lorsqu'il ne reçoit pas la reconnaissance attendue ?

Pour le type 5, cet état d'esprit doit probablement relever du mystère.

D'une façon générale, je suppose que cet état d'esprit est bien connu des types émotionnels, et redouté par les types de variantes émotionnel réprimé (comme moi par exemple, 1 mu).

 

Stream

C'est l'état d'esprit que d'autres nomment « le flux », « être dans la zone ». On y perd la notion du temps, totalement concentré sur une tâche, pour laquelle on a la motivation et les compétences adéquates. Il se caractérise par une forte capacité d'improvisation adaptative.

 

Hypothèse de lien avec l'Ennéagramme : pour moi cet état d'esprit est lié à l'instinctif, car il se situe clairement dans l'action, même s'il est probable qu'il mobilise le mental pour trouver des solutions. Il est possible que l'émotionnel soit également impliqué, car cet état d'esprit s'auto-entretient en générant continuellement un feed-back positif, ce qui entretien la motivation.

 

Le type 1, lorsqu'il travaille dur pour un objectif en tire de grands bénéfices, laissant de côté le jugement pour se concentrer sur la tâche accomplie.

Le type 3 a également tout intérêt à mobiliser cet état d'esprit pour accomplir ses projets.

J'ai l'intuition que cet état est également familier au type 8.

 

Conclusion

Le propos de mon message était bien de vous faire connaître cet ouvrage que je trouve très intéressant. Mes propositions de liens avec l'Ennéagrammes sont très générales, et mériteraient d'être débattues et complétées par des personnes plus expertes en Ennéagramme. Je me suis fondé sur une logique un peu "stéréotypée" des types, et mes hypothèses peuvent apparaitres simpliste. Je m'en excuse d'avance. Pour autant, je suis persuadé que les deux approches ont des choses à partager.

 

Une petite remarque en passant : je pense que Shelley Carson a un centre mental préféré. Cela explique peut-être pourquoi une majorité de ses brainsets sont liés au centre mental.

 

Désolé si j'ai été un peu long.

J'espère que parmi vous certains seront intéressés par cette approche.

Très amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Alexandre,

 

Bienvenue sur le forum et merci pour cette généreuse première intervention.

 

Je n'ai toujours pas lu le livre de Shelley Carson que tu m'avais recommandé lors du stage de bases, et il m'est donc difficile de répondre de manière générale.

 

Toutefois, il est évident que tous les ennéatypes peuvent être créatifs, et il semble bien que cette créativité soit différente pour chacun d'entre eux. Un étude Ennéagramme-créativité est donc sans doute possible et fort intéressante. D'ailleurs, as-tu lu la discussion sur la statégie de Walt Disney ?

 

Quand tu parles de toi, tu insistes sur l'importance de la variante mu. Il me semble que l'on peut généraliser et que le centre de support et le centre réprimé ont systématiquement de l'importance. Par exemple, l'émotion joue un rôle important dans ma propre créativité (et l'instinctif aussi, j'aime bien marcher quand je cherche une solution). D'ailleurs, l'analyse de la stratégie de Walt Disney sus-citée s'est faite par le centre réprimé.

 

Faute donc de pouvoir pour le moment répondre sur le fond — il me faudrait sans doute une description plus complète des brainsets —, je voulais mentionner ceux que j'utilise le plus. En fait, c'est assez difficile car j'ai l'impression qu'aucun ne m'est étranger, comme si c'était une boîte à outils dans laquelle je pioche au gré des problèmes et des circonstances. Ceci dit, parmi les idées que j'ai, la découverte de certaines est plus satisfaisante et c'est sans doute quand ont été utilisés principalement Connect et Reason. Mais j'ai l'impression que c'est systématiquement précédé de Absorb et Envision, que cela marche mieux dans un cadre Stream et Transform, et que cela se termine par Evaluate.

 

Peut-être n'ai-je pas bien compris ce que recouvraient exactement les brainsets ? Ou bien y aurait-il une séquence comme dans la stratégie de Walt Disney ? Et si séquence il y a, est-elle différente pour chaque ennéatype ?

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alexandre P.

Bonjour Fabien,

 

"Toutefois, il est évident que tous les ennéatypes peuvent être créatifs, et il semble bien que cette créativité soit différente pour chacun d'entre eux. Un étude Ennéagramme-créativité est donc sans doute possible et fort intéressante."

Effectivement, dans son ouvrage Shelley Carson insiste sur le fait que tout un chacun peut développer tous les brainsets. Par contre, en général, on a tendance spontanément à en préférer et/ou à être plus efficace avec un ou deux (parfois plus). Et c'est cette préférence spontanée que je pense liée au centre préféré et/ou de support (ou peut-être réprimé d'ailleurs).

 

"D'ailleurs, as-tu lu la discussion sur la statégie de Walt Disney ?"

Je viens de la lire, et il me paraît évident qu'il y a un fort lien entre les deux approches. A priori, comme ça, il semblerait que (mais je maîtrise pas très bien la stratégie de Walt Disney) :

  • Rêveur corresponde grosso modo à Envision ;
  • Critique corresponde grosso modo à Evaluate ;
  • Réaliste corresponde grosso modo à Reason.

"Quand tu parles de toi, tu insistes sur l'importance de la variante mu. Il me semble que l'on peut généraliser et que le centre de support et le centre réprimé ont systématiquement de l'importance. Par exemple, l'émotion joue un rôle important dans ma propre créativité (et l'instinctif aussi, j'aime bien marcher quand je cherche une solution). D'ailleurs, l'analyse de la stratégie de Walt Disney sus-citée s'est faite par le centre réprimé."

Je suis d'accord. J'insistais sur la variante 1 mu, étant donné que le centre mental semble jouer un rôle un peu disproportionné dans la typologie de Shelley Carson, et l'ayant en support et non en réprimé, je ne voulais pas forcément généraliser mes impressions personnelles à tous les types 1.

 

"Faute donc de pouvoir pour le moment répondre sur le fond — il me faudrait sans doute une description plus complète des brainsets —, je voulais mentionner ceux que j'utilise le plus. En fait, c'est assez difficile car j'ai l'impression qu'aucun ne m'est étranger, comme si c'était une boîte à outils dans laquelle je pioche au gré des problèmes et des circonstances. Ceci dit, parmi les idées que j'ai, la découverte de certaines est plus satisfaisante et c'est sans doute quand ont été utilisés principalement Connect et Reason. Mais j'ai l'impression que c'est systématiquement précédé de Absorb et Envision, que cela marche mieux dans un cadre Stream et Transform, et que cela se termine par Evaluate."

Mon message étant déjà long, je n'ai pas plus détaillé, l'idée étant plutôt de donner envie de lire le livre. Concernant les brainsets, en lisant l'intro, moi aussi, j'ai eu l'impression de tous les pratiquer régulièrement, et je suis certain de tous les avoir vécu au moins une fois.

 

Cela dit en faisant le test du livre, Reason et Envision sont très clairement ressortis. Absorb nettement moins. Peut-être un effet Barnum (vu que ces états sont plutôt positifs tels que présentés)…

 

"Peut-être n'ai-je pas bien compris ce que recouvraient exactement les brainsets ? Ou bien y aurait-il une séquence comme dans la stratégie de Walt Disney ? Et si séquence il y a, est-elle différente pour chaque ennéatype ?

Effectivement, dans son ouvrage, Shelley Carson indique que chaque brainset est intéressant pour certaines phases d'un processus créatif. A priori je n'aurais pas tendance à proposer une séquence pour chaque type. Je pense plutôt que chaque type est naturellement plus doué pour certains brainsets, et que donc certaines combinaisons de types feraient des équipes très créatives.

 

Cela dit, ce qui m'intéresse le plus est ce que le lien avec les brainsets pourrait apporter dans une démarche d'intégration au sens de l'Ennéagramme.

 

Très amicalement,

Alexandre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...