Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Le calcul partagé a-t-il un type ?


Recommended Posts

Bonsoir,

Vous l'ignorez sans doute mais jusqu'au 14 février, nous sommes en guerre contre l'Australie, et ce conflit a déjà décimé plusieurs centaines d'équations mathématiques !!!! Et sapé le moral de nos voisins belges qui espéraient pouvoir améliorer leur place au classement du programme de calcul partagé ABC géré par Boinc (www.abcathome.com).

Les Australiens, ces fourbes, avaient décidé de nous ravir la première place au classement sur le projet ABC, en mobilisant tous les ordinateurs :rofl: disponibles sur ce projet de résolutions d'équations. Heureusement, la résistance s'est organisée, et bien que les Australiens aient recruté un mercenaire russe, la France a réussi à maintenair sa première place jusqu'à avant-hier : le serveur a planté !

Les Français soupçonnent les Australiens d'avoir envoyé massivement des données calculées pour prendre la première place à la dernière minute, et à l'heure où je vous parle, la situation est extrêmement confuse… Toutefois, on peut dire que le grand gagnant est l'étudiant allemand à l'initiative du projet !

Ceci me ramène à une autre période historique : lors de la ruée vers l'or en Alaska, ce sont les saloons et les marchands de pelle qui ont fait fortune !

Ceci m'amène aussi à poser la question : le calcul partagé a-t-il un ennéatype ???

De votre envoyée spéciale au pays des octeys et des polynomes,
Jorune

Jorune 6 mu,

Lève les yeux, et vois la nuée et la lumière qui s'y déploie…

Link to comment
Share on other sites

Fabien Chabreuil

Bonjour Jorune,

J'avais fait, il y a près de deux ans, une analyse du calcul partagé (ou distribué) sur la Spirale Dynamique : ORANGE@home ; les lecteurs y trouveront aussi une explication de ce qu'est le calcul distribué. Ta merveilleuse anecdote complète bien cette dimension ORANGE chez les participants.

Je ne m'étais par contre pas posé la question de l'ennéatype de ce système. Chic, un jeu ! :glouton:

Je pense que l'instinctif est réprimé. Dans la pratique, on ne fait rien de réellement impliquant instinctivement : on installe sur son ordinateur un logiciel qui tourne en arrière-plan sans qu'il y ait quoi que ce soit à faire. Si on n'a pas trop de ORANGE, on ne regarde même pas les résultats (après avoir lu ton message, j'ai vérifié ce matin où j'en étais de mon pliage de molécules… pour la première fois depuis trois mois).

Il y a toujours dans le calcul partagé du mental (calcul) au service de quelque chose qui contient forcément du mental (acquérir une connaissance), mais qui pour certains sujets a une forte dimension émotionnelle : il y a une différence entre utiliser le système pour résoudre des équations mathématiques ou pour trouver des pistes de traitement du cancer.

Je verrai donc bien, selon les cas, une hiérarchie des centres M-E-I ou E-M-I.

La direction d'utilisation des centres me semble clairement être extérieure, et donc le type soit 5 alpha, soit 2 mu.

Très amicalement,
Fabien

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Bonsoir Fabien,
 

 

J'avais fait, il y a près de deux ans, une analyse du calcul partagé (ou distribué) sur la Spirale Dynamique : ORANGE@home ; les lecteurs y trouveront aussi une explication de ce qu'est le calcul distribué. Ta merveilleuse anecdote complète bien cette dimension ORANGE chez les participants.

Ah oui… ORANGE ! Et bien, voici le dénouement de cette histoire de guerre contre l'Australie.

Je précise tout d'abord que mon mari est BLEU-ORANGE-ORANGE. Je crois qu'on dit bleu-ORANGE. Ayant constaté que les Français avaient pris une avance confortable sur les autres nationalités d'une part, et que le projet ABC a un nombre fini de solutions (ce qui n'est pas le cas du programme Séti par exemple), mon mari a proposé aux participants de continuer à ce rythme encore un trimestre pour "finir" le problème et pouvoir ainsi dire que la solution du problème ABC a été trouvée grâce aux internautes participants (séquence émotion, on applaudit les vainqueurs). Et bien, non ! Beaucoup de participants au conflit ont préféré s'inscrire sur le programme Malaria (l'actualité SANOFI-AVENTIS aidant).

Ceci pour en revenir au type du calcul partagé. À mon humble avis, côté participants, l'émotionnel (aider, mais pas forcément réussir) prédomine sur la volonté de comprendre. Je pencherais donc pour le 2.

Cordialement,
Jorune

Jorune 6 mu,

Lève les yeux, et vois la nuée et la lumière qui s'y déploie…

Link to comment
Share on other sites

×
×
  • Create New...