Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Manjushrihalavie

Le MBTI créerait-il des nœuds dans l'Ennéagramme ?

Recommended Posts

Manjushrihalavie

Bonjour à tous et que cette année vous soit douce…

 

J'ai découvert en cette fin d'année 2006 mon type MBTI.

 

Je me demandais s'il est susceptible de nous tromper sur notre type ennéagrammique. En tous cas, j'en ai déduit qu'avec moi, c'est bien possible.

 

Je répète qu'à mon sujet l'aile voisine à mon type est particulièrement imposante.

 

Certains types du MBTI peuvent-ils catégoriquement être exclus pour déterminer un type de l'Ennéagramme ? Ex. : un type 5 ne pourrait être ENFJ, n'est-ce pas ?

 

Merci Fabien de bien vouloir te pencher sur ce point.

Ainsi que ceux qui connaissent (même que de loin) le MBTI.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Manjushrihalavie,

 

"Merci Fabien de bien vouloir te pencher sur ce point."

Comme tu t'en doutes peut-être, cela a été fait depuis bien longtemps. Le sujet est complexe en fait, et nous l'étudions en détail dans notre stage Connexions. Beaucoup d'âneries ont été écrites sur le sujet, y compris par les plus grands (Claudio Naranjo par exemple) qui ont privilégié une réflexion théorique à une recherche pratique.

 

Quand on privilégie les faits et qu'on type plusieurs centaines de personnes avec les deux systèmes, il est évident qu'il n'y a pas de corrélation simple entre les deux. Le plus probable est qu'ils décrivent des choses profondément différentes.

 

"Je me demandais s'il est susceptible de nous tromper sur notre type ennéagrammique."

Il est susceptible de nous tromper si nous avons une connaissance insuffisante de l'Ennéagramme et donc des préjugés sur les types. Par exemple, beaucoup de gens n'imaginent les 5 qu'introvertis, et pourtant 15 % d'entre eux ne le sont pas. Ou bien on imagine les 2 utilisant la fonction Sentiment, alors que 10 % ne le font pas. Etc.

 

L'erreur vient parfois aussi d'une mauvaise compréhension du MBTI. C'est par exemple le cas du dernier exemple du paragraphe précédent.

 

"Certains types du MBTI peuvent-ils catégoriquement être exclus pour déterminer un type de l'Ennéagramme ?"

Non.

 

"Ex : un type 5 ne pourrait pas être ENFJ, n'est-ce pas ?"

Si, même si ce n'est pas la combinaison la plus fréquente.

 

Pour info, je suis INFP, quoique je fasse quasiment égalité pour les paires N-S et F-T.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Hamlet

Bonjour à tous,

 

Moi et Fabien sommes sur la même longueur d'onde sur ce sujet.

 

Au cas où tu connais déjà ton type en MBTI et que tu veux chercher ton type en Ennéagramme, n'utilise pas les informations que tu as découvertes sur toi-même à travers ton type en MBTI. Même cas pour l'inverse.

 

Parmi les stéréotypes les plus connus est que la majorité des 6 est ISFJ. Je ne pense pas que c'est correct, bien que je pense qu'il n'est pas impossible que l'ISFJ soit le type le plus fréquent chez les 6. Cela m'a causé des hésitations. Les connaissances que j'avais sur moi parce que je suis 6 semblent coller avec une partie de la description de l'ISFJ. Il me paraît actuellement que je ne peux pas être ISFJ.

 

Je vous remercie.

 

PS : je ne connaîs toujours pas mon type en MBTI. Les seules choses dont j'en suis sûr est que je suis SP et que j'ai la logique dirigée vers l'intérieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...