Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Enensis

Le mensonge

Recommended Posts

Enensis

Bonjour Fabien,

Ce message fait suite à la discussion "Et hop, un nouveau 4 !" où il est question du mensonge (dans la détermination de l'aile pour un 4), ce qui m'amène à de nouvelles réflexions sur ce sujet.

Aujourd'hui, je me demande ce qui fait la différence entre le mensonge du 3, et celui qu'on peut retrouver chez d'autres types comme le 9 dans l'oubli de soi, ou un 2 sous compulsion ? Ne sont-ce pas là non plus des formes structurelles de mensonge envers soi-même ?

Plus globalement, dans la mesure où nous sommes tous plus ou moins identifiés à nos ego, qu'est-ce qui rend finalement le mensonge du 3 si spécifique qu'il est la passion d'un type donné ?

Merci pour tes éclairages et ton expérience sur le sujet.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Éric,

Les passions des trois types du triangle sont universelles et une sorte de description de la problématique de l'ego :

  • Nous nous mentons tous en nous identifiant à l'ego.
  • Nous sommes tous paresseux en ne faisant pas l'effort de connaître notre essence.
  • Nous avons tous peur de cette essence et de la désidentification de l'ego.

Mais revenons au 3, au cœur du centre émotionnel qui tourne autour de la problématique de l'identité. Je crois que son mensonge est beaucoup plus absolu. Il concerne la totalité de sa personnalité. Quand on travaille avec des 3 à leur intégration, il vient toujours un moment où ils se retrouvent devant un vide immense.

Tous les autres types ont assez aisément une idée de ce à quoi ils pourront ressembler une fois intégrés. Le 3, non. Il s'est tellement identifié à son ego, et en plus un ego fabriqué par le besoin de reconnaissance sociale donc extérieur à lui, qu'il n'a plus le souvenir de ce qu'il peut vraiment être. Dans le domaine du mensonge aussi, sa capacité à réussir a fait merveille. :sad:

Ceci a des conséquences sur lesquelles je mène des réflexions et des recherches depuis quelques mois qui aboutiront peut-être à un article (voire plus). Ou non.

Très cordialement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Enensis

Bonjour Fabien,

 

Je te remercie pour ces précisions. Elles me permettent de plus de comprendre plus en profondeur les liens entre la fixation de vanité et la compulsion de cet ennéatype, liens que je n'avais finalement saisis jusqu'ici que très superficiellement.

 

Cela fait très fortement écho à ce que je peux connaitre des 3 de mon entourage qui, à un moment où un autre, ont vécu une crise profonde d'identité et une remise en cause extrêmement "violente" de leur personne…

 

Le début de ton message m'aide aussi à mieux saisir la difficulté du chemin d'intégration des membres du triangle face à l'universalité de ces trois passions et des illusions de l'ego.

 

Très amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fantasio

Bonjour à tous,
 

Mais revenons au 3, au cœur du centre émotionnel qui tourne autour de la problématique de l'identité. Je crois que son mensonge est beaucoup plus absolu. Il concerne la totalité de sa personnalité.

On voit bien le lien avec le questionnement incessant des ennéatypes du centre émotionnel… « Qui suis-je ? », « Qui suis-je ? », « Qui suis-je ? »…

 

Je me souviens comme si c’était hier du désarroi de ma mère quand j’ai commencé à lui poser cette question vers l’âge de 7 ans… Questionnement qui s’est poursuivi avec une présence plus ou moins forte tout au long de ma vie… Il réapparaissait surtout à chaque fois que je ne me sentais pas bien… et je ne me sentais pas bien dans des périodes où j’avais l’impression que ma vie n’avait aucun sens… et quand est-ce que j’avais cette impression ? Quand je ne sentais plus de reconnaissance sur ce que je faisais pour être apprécié…
 

Quand on travaille avec des 3 à leur intégration, il vient toujours un moment où ils se retrouvent devant un vide immense.

J’ai lu cette phrase tôt ce matin et depuis, je sens un inconfort intérieur car cela résonne en moi et me fait contacter l’énorme douleur associée au fait de se retrouver face à ce vide immense… et la sensation que face à ce vide et à cette douleur, c’est comme si le « programme » de ma propre personnalité ne pouvait que bugger et s’écrouler… sensation très désagréable avec laquelle j’ai envie de me couper en trouvant quelque chose à faire pour m’y réfugier…
 

Ceci a des conséquences sur lesquelles je mène des réflexions et des recherches depuis quelques mois qui aboutiront peut-être à un article (voire plus). Ou non.

Est-ce que tes réflexions et recherches ont abouti à un article (ou plus) ?

Bises,
Fantasio

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour,

 

"Est-ce que tes réflexions et recherches ont abouti à un article (ou plus) ?"

Cela a avancé… mais je ne publierai qu'à titre posthume, je crois.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fantasio

Re,

 

Dans ce cas, j'espère que la publication sera le plus tard possible. :kiss:

 

Bises,

Fantasio

Share this post


Link to post
Share on other sites

×
×
  • Create New...