Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Henri

Passer de la passsion à la vertu dans un type

Messages recommandés

Henri

Ayant eu l'occasion de vivre récemment un stage initiatique relatif à l'ennéagramme, je suis très demandeur d'approfondir sa dimension spirituelle.

En particulier, je m'interroge sur la manière dont la vertu attribuée à chaque profil type peut aider la personne à évoluer dans ce sens.

Aussi, je suis demandeur d'écho sur ce sujet.

Sachant que, pour ce qui me concerne, dans le profil 5, je serais invité à développer un détachement au sens ignatien du terme par rapport à une "avarice" et une crainte de ne pas disposer de suffisamment de temps et d'énergie.

Merci de vos échos… quel que soit votre profil ennéagramme !

 

Henri

"Notre vie est ce que nos pensées en font." Marc Aurèle.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Henri,

 

Bienvenue sur ce panneau de discussion.

 

Je me méfie un peu de l'emploi du mot "initiatique"à propos de l'Ennéagramme et de la spiritualité. Il n'y a dans l'Ennéagramme ni mystère, ni secret. (Tu peux lire la conversation qui a eu lieu sur ce thème.)

 

La vertu du type doit être pratiquée comme un exercice permettant de contrebalancer la passion. Il existe bien d'autres méthodes d'accès à l'essence, qui font l'objet de nos stages Essence, Eveil et Néti Néti.

 

Le détachement n'est pas la vertu du 5. Bien au contraire, c'est sa fixation, la caractéristique égotique de son centre mental.

 

Etant donnée cette imprécision des concepts qui t'ont été enseigné, il me semblerait préférable que tu prennes d'abord le soin de vérifier ton ennéatype. C'est de toute façon un préalable absolu à tout travail sur soi. Tu peux pour cela ouvrir une discussion dans la zone appropriée du panneau avant de continuer cette discussion.

 

Si tant est que tu es 5 ou que le mental est bien de ton centre préféré, alors un premier travail est de changer de signature. La belle citation de Marc-Aurèle qui conclut ton message affirme la prééminence du centre mental, et il ne peut pas être mauvais de prendre quelque distance avec cette idée.

 

Très cordialement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henri

Bonjour,

Merci Fabien pour tes réponses et interpellations suite à mon premier message sur le forum. Pour ma part, je persiste dans ma conviction de me situer en base 5. L'article dans la rubrique du site intitulé "Le 5 et l'utilisation externe du centre mental" me semble confirmer une de mes tendances 'naturelles' quand je vais systématiquement rechercher de l'information à l'extérieur (librairies, sites internet, revues…) pour me construire un savoir, une vision jamais rassasiée complètement et en même temps la difficulté à me contenter de mes propres intuitions et 'convictions intériorisées'. Le concept de vide intérieur me parle beaucoup suite à cette découverte, et je me reconnais bien quand cela arrive à chercher à me "gaver' dans un quotidien, une revue pour combler cette forme de vide…

Cordialement,

HENRI 5

Ce n'est pas tant la connaissance qui rassasie l'homme, mais le fait de sentir et de goûter les choses intérieurement (citation de Saint Ignace de Loyola). :surprised:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×