Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Harper

L'autre pôle de l'instinct social

Recommended Posts

Harper

Bonjour à tous,

Quelques réflexions sur le sous-type social "devoir".

Il est explicitement dit dans le stage Sous-Types que le sous-type social s'exprime de plusieurs manières :

  • rechercher le maximum de groupes
  • rechercher des situations intenses de groupe

ceci représentant le premier pôle, que je désignerai par "positif" (il ne s'agit pas là d'un jugement de valeur)

  • se tenir à l'écart des groupes

ce qui représente le deuxième pôle, "négatif" (même remarque).

La personne peut privilégier un pôle, osciller entre les deux, voire à l'occasion manifester les deux à la fois…

Maintenant, le problème est la formulation habituelle du sous-type social du 6, "fait son devoir en toutes circonstances".
Parce que cette formulation ne prend en compte que le pôle "positif". Ou au moins prête à une interprétation biaisée. Et parfois à rejeter le type 6 comme hypothèse plausible parce que "je ne fais pas mon devoir", "je n'ai pas ce besoin de me connecter à des groupes".

Voici, à mon avis (et dans mon expérience personnelle) comment se manifeste le pôle "négatif" de l'instinct social :
La personne voit d'abord dans les groupes des devoirs et des responsabilités. Elle tend même à les surestimer. Comme elle ne se sent pas à la hauteur de ses devoirs et qu'elle ne peut pas envisager de faire partie du groupe sans en assurer les devoirs… elle renonce à faire partie du groupe.

Exemple (légèrement excessif, mais totalement authentique)
Quand je suis rentrée il y a 15 ans dans la chorale (que j'ai quittée après 11 ans de loyaux et bons services), la tradition du groupe était que les nouveaux devaient, lors de leur première participation à un week-end trimestriel de répétitions, apporter un gâteau confectionné par leur soins, lequel serait "jugé" en vue de leur approbation définitive dans la chorale (en fait, cette dernière partie était une blague)… Et bien, j'ai failli laisser tomber à cause de ça. :blush: Je n'étais pas sûre de pouvoir faire un gâteau qui puisse être approuvé (finalement, j'ai trouvé une recette difficile à rater qui donne des résultats tout à fait acceptables).

Mais ça, c'est tout à fait moi… Me tenir à l'écart parce que je ne suis pas certaine de pouvoir honorer un passage mineur du règlement intérieur (si, si, il existe des gens qui les lisent…) ou des traditions locales…

Très cordialement,
Bénédicte

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Bénédicte,

 

Merci pour cette très intéressante analyse.

 

Pour chaque instinct, il existe un pôle positif (préoccupation) et un pôle négatif (rejet). Quand l'Ennéagramme nomme le 6 de sous-type social "devoir", il signifie que le pôle positif l'emporte chez lui (au moins statistiquement) sur le pôle négatif.

 

Grâce à toi, je vais pouvoir maintenant traquer les faux négatifs : "je voudrais bien, mais…"

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Enensis

Hello Bénédicte et Fabien,

Bénédicte, je trouve ta réflexion très intéressante et enrichissante. j'aimerai donc creuser le sujet un peu. (Étant moi-même de sous-type sexuel, je n'en manifeste pas moins l'instinct social et l'instinct de conservation).

J'avoue que la formulation "devoir" du sous-type social peut me parler en certaines occasions (notamment professionnelles et en amitié), mais ne représente pas 100% de ce que je vis lorsque l'instinct social prime sur les autres.

Il m'arrive en effet de ne pas faire mon devoir vis-à-vis d'un groupe (parce que j'ai mieux à faire, parce que ce n'est pas complètement nécessaire, parce que je pense que je ne peux y arriver, voire par manque de courage bien évidemment, etc.).

Comment définirais-tu l'attitude du 6 qui ne fait pas son devoir lorsqu'il manifeste son instinct social ? Si le 6 du pôle positif est appelé "devoir", comment appeler celui du pôle négatif ?

Très amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Eric,

 

Décidément, ce sujet des sous-types est complexe, et il est diffcile d'échapper à la confusion entre instinct et sous-type.

 

"J'avoue que la formulation "devoir" du sous-type social peut me parler en certaines occasions (notamment professionnelles et en amitié), mais ne représente pas 100% de ce que je vis lorsque l'instinct social prime sur les autres."

Si tu es vraiment de sous-type sexuel, cela présuppose que la problématique de l'instinct social est (au moins en grande partie) résolue. A partir de là, ce que tu vis dans l'instinct social n'est pas forcément représentatif du sous-type social.

 

"Comment définirais-tu l'attitude du 6 qui ne fait pas son devoir lorsqu'il manifeste son instinct social ? Si le 6 du pôle positif est appelé "devoir", comment appeler celui du pôle négatif ?"

Ben justement, on ne l'appelle pas. Pour le 6, le sous-type social marque une prédominance du pôle "positif", l'autre étant marginal et/ou circonstanciel.

 

Cela ne signifie pas, bien évidemment, que le 6 social se précipite sur tous les groupes diponibles ! Il a besoin de l'appartenance à un ou plusieurs groupes dans lesquels il manifeste la composante "Devoir" ; parallèlement, il refuse d'appartenir à certains autres groupes sur des critères ennéagrammiques et/ou personnels sans que cela puisse être considéré comme une problématique de l'instinct social. C'est un choix, et non pas le pôle négatif de l'instinct.

 

Ce qui me semble novateur dans le message de Bénédicte est justement montrer que certains négatifs apparents peuvent être de faux négatifs, et donc bien entrer dans le cadre de la théorie de l'Ennéagramme.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Bonjour à tous,

Je pense que le 6 manifestant l'instinct "social négatif" est aussi obsédé par le devoir que le 6 "social positif". Quelque chose comme :

  1. groupe implique devoir,
  2. (ici le 6 imagine et/ou amplifie les devoirs qu'on attend de lui),
  3. ce qui lui cause de la peur et le fait fuir.

Il est également possible que l'avarice de mon aile 5 intervienne dans le processus en ce qui me concerne (devoir = empiètement sur mon temps, mon énergie et mon espace mental).

Très cordialement,
Bénédicte

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Bénédicte,

 

N'est-ce pas là justement ce que j'ai appelé un "faux négatif" ?

 

Le mécanisme est, si j'ai bien compris : "Je voudrais bien appartenir au groupe (positif), mais je crois pour de mauvaises raisons (passion, fixation) que je ne peux pas, et donc je me tiens à l'écart du groupe (négatif apparent = faux négatif, comportement ne correspondant pas au désir réel)."

 

Là où le vrai négatif serait de rejeter l'idée même de groupe, qu'un 6 refuse d'appartenir à un groupe particulier ne pouvant pas être considéré comme un négatif, mais comme un simple choix.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Bonjour Fabien,

 

Tu as raison. Peut-être mes qualificatifs "positif" et "négatifs" n'étaient pas appropriés. La vision que j'en avais (au départ de cette conversation) était plus dynamique au sens "se connecter/se déconnecter", et en rapport avec ma propre expérience (va-et-vient entre les deux, voire ambivalence).

 

Il est possible (à titre d'hypothèse logique) qu'un "vrai" 6 social négatif existe, mais je n'en connais pas.

Peut-être est-ce une position intenable dans la réalité.

Ou peut-être ne peut-elle être maintenue pour un 6 qu'à un niveau de désintégration avancé.

Ou tout simplement, c'est une position que mon propre ego se refuse à envisager…

 

Très amicalement,

Bénédicte

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...