Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Enensis

La Firme

Recommended Posts

Enensis

Bonjour à tous,

 

La Firme, film réalisé par Sidney Pollack en 1993, d'après le roman de John Grisham, avec Tom Cruise (Mitch), Gene Hackman (Avery), Jeanne Trippelhorn (Abby), etc., me paraît très intéressant d'un point de vue de l'ennéagramme.

 

Tout d'abord, les personnages.

De manière assez évidente, Tom Cruise joue un 3 (aile 2), jeune avocat brillant prêt à travailler 80 heures par semaine au sein d'un très prestigieux cabinet d'avocat : il ne jure que par son travail et la reconnaissance sociale et au fur et à mesure qu'avance le film et que se joue l'intrigue, on le voit de plus en plus perturbé par la recherche de la "vérité" (que ce soit professionnellement dans un premier temps, puis plus personnellement par la suite) et de son intégrité.

On le voit à plusieurs reprises dans sa passion de mensonge et la compulsion d'évitement d'échec est présente tout le long du film, mais on le voit globalement s'intégrer de plus en plus en se connectant à son centre émotionnel et à ceux qu'il aime et qu'il avait pourtant laissés de côté (comme son frère, mais aussi sa femme qu'il laisse seule, chez eux le soir, pour se consacrer à son boulot). A priori, je dirai qu'il s'agit d'un 3 alpha bien qu'il soit capable de trouver la faille dans le système lui permettant de s'en tirer et d’échafauder un plan plutôt complexe lui permettant de mettre ceux qu'il aime à l'abri, mais il me semble que cela tient plus de l'instinctif que du mental…

 

Avery me semble aussi être un 3, mais avec une aile 4 puisque présentant manifestement envie et mélancolie. Lui aussi veut éviter l'échec en permanence (cf. la première scène aux Iles Caïman quand Mitch lui "vole" la vedette). Il est très convaincant et très relationnel et le mensonge, à bien des égards, semble être présent dans sa vie — bien qu'il en soit devenu conscient comme en témoigne la scène aux Caïmans lorsqu'il discute avec Abby à propos de sa femme. Tout comme Mitch, il a d'ailleurs sacrifié sa vie personnelle pour sa vie professionnelle et la réussite au sein du cabinet d'avocats.

 

Le personnage d'Abby me semble un peu plus complexe, mais je dirais qu'elle est 6 puisque le doute est souvent présent, de même que la peur, qu'elle est très attachée aux valeurs familiales et qu'elle sera loyale et fidèle à son mari malgré l'infidélité de celui-ci. Le passage aux Iles Caïmans me semble d'ailleurs bien montrer le côté contrephobique du 6.

 

Un autre aspect de ce film m'a paru des plus intéressants avec le recul. Il s'agit du type de la firme elle-même. Étant donnée qu'elle est dévouée à ses clients mafieux, je pensais qu'elle était de type 8 (type de la Mafia) et on retrouve effectivement la volonté de pouvoir et de puissance, l'excès (cf. ce qui est offert à ses nouvelles recrues), et surtout la vengeance envers ceux qui vont contre ses décisions (cf. les méthodes employées par la sécurité). De la même manière, la volonté de contrôle sur ses employés est plus que flagrante et me semble très 8 : la firme sait d'ailleurs appuyer là où ça fait très mal pour garder le contrôle en toute circonstance.

Toutefois, il me semble que la firme pourrait éventuellement être de type 3 : nombreux employés de type 3, mensonge envers ses employés et envers l'administration (avec de nombreux cas de fraude au passage), une forme assez prononcée de vanité, recherche du prestige et du statut social, etc.

Je me demande donc si, dans la mesure où la plupart de ses clients sont des mafieux (type 8 donc), il n'y a pas là une forme d'identification de l'organisation de type 3 à ses clients de type 8, la faisant en quelque sorte ressembler très fortement à un type 8, mais conservant, in fine, les principaux traits du type 3 ?

 

Comme d'habitude, avis et éclairages bienvenus. :blush:

 

Très cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...