Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Nyarlathotep

Définir l'évitement du conflit

Recommended Posts

Nyarlathotep

Bonjour tout le monde,

 

Voilà, le dernier sujet lancé dans la rubrique sur l'ennéatype 6 m'a redonné l'idée que j'avais eu il y a quelques temps de lancer une discussion sur l'évitement du conflit.

 

Car si au premier abord "éviter le conflit" signifie quelque chose de bien précis, il me semble que ce n'est en fait pas si simple. Il doit y avoir plusieurs sens à ce mot.

 

Au départ, je pensais que cela signifiait ni plus ni moins "éviter les conflits avec les autres". C'est-à-dire fuir les disputes, régler les désaccords afin de faire en sorte qu'ils ne dégénèrent pas.

 

Pourtant il y a autre chose, je crois, que je n'avais pas perçu. Comme le disait Bénédicte en réponse à Enensis (je crois), dans la discussion analogue pour le type 6 sur l'évitement de la déviance, la référence principale doit bien être externe (les autres). Mais je crois que le conflit a également des références internes.

 

Voilà ce que dit mon Larousse sur ce mot :

conflit n.m. (du latin confligere, heurter)

1. Antagonisme, opposition de sentiments, d'opinions entre des personnes ou des groupes. Le conflit des générations.

2. PSYCHOL. Antagonisme, opposition de motivations ou de conceptions contradictoires chez une même personne ou au sein d'un groupe. Etre en situation de conflit. - PSYCHAN. Expression d'exigences internes inconciliables, telles que désirs et représentations opposés, et plus spécialement de forces pulsionnelles antagonistes. (Le conflit psychique peut être manifeste ou latent).

3. Opposition pouvant aller jusqu'à la lutte armée, entre deux ou plusieurs états. Un conflit mondial

Il existe également un quatrième et un cinquième sens, mais il me semble qu'ils s'éloignent trop de ce qui intéresse le type 9.

 

Je pense que l'évitement du conflit relève de toutes ces choses à la fois chez le 9.

 

"Antagonisme, opposition de sentiments, d'opinions entre des personnes ou des groupes. Le conflit des générations."

"Opposition pouvant aller jusqu'à la lutte armée, entre deux ou plusieurs états."

 

Cela serait naturellement le point le plus évident : le 9 évite les disputes et leurs conséquences, donc recherche la paix et la tranquillité.

 

"Antagonisme, opposition de motivations ou de conceptions contradictoires chez une même personne (…)"

"Expression d'exigences internes inconciliables, telles que désirs et représentations opposés, et plus spécialement de forces pulsionnelles antagonistes. (Le conflit psychique peut être manifeste ou latent)."

 

Là on touche déjà à un autre domaine. Au risque d'avoir l'air d'enfoncer des portes ouvertes pour ceux qui auraient compris cela bien avant moi, je vais quand même livrer mon témoignage à ce sujet.

 

Le conflit aurait donc aussi des origines et des références internes et l'on peut être en conflit avec soi-même. Cela semble en effet évident.

 

C'est là une grande part de l'immobilisme du 9. Rechercher ses désirs, les comprendre, c'est accepter que tout cohabite en son propre sein. L'amour comme la haine, la "gentillesse" (aile 1 ?) comme la "méchanceté" (aile 8 ?). Alors pourquoi choisir ? Comment choisir ?

 

Il me semble aujourd'hui, à 30 ans, que je commence juste à savoir ce que je veux. J'ai parfois un peu le regret de ne pas l'avoir su 10 ans ou 20 ans plus tôt. Mais je ne vais pas bouder mon "bonheur". Je sais enfin non plus seulement ce qui me déplait, mais aussi ce qui me plait, et je me retrouve enfin en capacité de faire des choix. C'est tout de même une grande découverte !

 

Pendant tout ce temps là, j'ai donc empêché les choses d'émerger à la surface par peur d'avoir à faire à un conflit interne entre des "exigences internes inconciliables, telles que désirs et représentations opposés, et plus spécialement de forces pulsionnelles antagonistes". Et oui, il ne fallait pas chercher plus loin. Il ne faut certainement pas non plus chercher plus loin ce qui me pousse à écrire… Ce sont ces exigences inconciliables, ces terribles dilemmes entre lesquels je ne savais quoi faire. Choisir cette option ? Mais alors je devrais renoncer à tout ce qui se trouve à l'opposé de cette option ? Et ainsi me priver d'une partie de moi-même ? NON ! Enfin exprimer une partie de ce que je suis, ce qui n'est pas négligeable ! Moins négligeable en tout cas que de ne rien faire du tout à force de ne pas oser choisir.

 

Aujourd'hui, c'est bien évidemment encore très dur pour moi, tout ça, et à vrai dire, j'ai conscience d'avoir dû me laisser aller dans une certaine forme de désintégration en 6 (certaines angoisses sociales que je peux avoir vont dans ce sens, par exemple). Et même si j'attaque enfin des démarches concrètes pour reprendre un travail, parce que je sais enfin ce que je veux faire, j'appréhende énormément les efforts que cela va représenter, après m'être plus ou moins complu dans ma paresse de 9 pendant de longues années. Cependant, je voulais dire, en parallèle à cette tentative de définition de la compulsion d'évitement du conflit (je me rends seulement compte maintenant à quel point je m'écarte de mon sujet initial… une digression typique, bien sûr :blush:) que j'ai le sentiment de commencer à voir vraiment le bout du tunnel, même si je me tiens prêt à des moments difficiles, voire à des crises de rechute.

 

Voilà donc, je me rends compte que l'évitement du conflit n'est pas seulement une crainte des disputes, et que cela a des racines bien plus profondes.

 

Une autre question intéressante serait : "Pourquoi éviter le conflit ?" Même si j'ai déjà une amorce de réponse dans ce message. Mais en tant que 9, je conseillerais à mon ego de se calmer et à moi-même de procéder par ordre et de ne pas faire plus d'une chose à la fois… Pas facile quand on a tendance à partir dans toutes les directions.

 

Je serais heureux d'avoir quelques témoignages complémentaires, et aussi le commentaire de Fabien sur mon message, afin de valider mon hypothèse, le cas échéant.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Bonjour Nicolas,

 

Je ne me rappelle plus les circonstances, ni à propos de quel(s) 9 de mon entourage, mais je me rappelle avoir eu cette intuition que le 9 évitait probablement autant le conflit intérieur que le conflit extérieur.

Un ami 9 mu m'avait raconté que devant un distributeur de friandises et n'arrivant pas à choisir, il avait appuyé sur tous les boutons à la fois pour que la machine choisisse à sa place (et je me rappelle avoir pensé en 6 : et si la machine s'était mise en panne ?)

 

Après tout, l'évitement du conflit intérieur donne un sens (illusoire mais un sens quand même) à la narcotisation.

 

Très cordialement,

Bénédicte

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Nicolas et Bénédicte,

 

Il existe en Ennéagramme une approche des ailes que nous avons qualifiée de structurelle. Elle a été formulée initialement par Oscar Ichazo en s'appuyant sur la "loi des 3" énoncée par Gurdjieff. Cette approche considère chaque type comme la résolution d'une tension entre ses deux ailes, l'une étant active et l'autre passive.

 

De ce point de vue, le 9 est donc la résultante d'un conflit entre le 1 et le 8. Il voudrait être le bon garçon (1) de l'Ennéagramme, mais le mauvais garçon (8) en lui l'en empêche. Le résultat est donc la paresse et l'oubli de soi, et une tentative d'oublier ce conflit intérieur par la recherche de la paix intérieure et extérieure.

 

On peut trouver des mécanismes équivalents chez tous les types et c'est une des trois approches des ailes que nous explorons dans le stage du même nom.

 

C'est vraiment un magnifique travail d'introspection, Nicolas, d'avoir observé cela en toi et d'en avoir compris l'importance. Tu n'enfonces pas des portes ouvertes, car un tel insight fait seul est certainement un puissant moteur de changement. Tu participes activement et depuis longtemps à ce panneau de message (merci) et franchement, il y a dans ton dernier message, même si on trouve le style de communication du 9, un ton différent et aussi un contenu différent (Lire de ta main "j'attaque enfin des démarches concrètes pour reprendre un travail" est une sacrément bonne surprise.).

 

Très amicalement à vous deux,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×