Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Cheeta

La danse classique

Recommended Posts

Cheeta

Hier soir, je discutais avec une amie danseuse et cela m'a paru E-VI-DENT : la danse classique serait-elle un système 1 ?

 

On y retrouve :

- rigueur et recherche du geste juste (et c'est à la danseuse de s'adapter au geste plutôt que l'inverse !),

- moult colère rentrée exprimée de manière plus ou moins indirecte (voir témoignages de jeunes filles brisées… J'espère que ce n'est pas comme ça partout.),

- recherche du beau (intégration 4 ?) et sens de l'esthétique,

- sécheresse de l'expression des émotions,

- sur-utilisation de son corps au mépris, parfois, de sa santé (j'ai vu de ces pieds…),

- respect fort de la hiérarchie et grande importance accordée au travail.

 

Je précise que je n'ai pas encore pratiqué la danse classique et que je me suis contenté de quelques spectacles. Mon amie, par contre, pratique depuis ses 5 ans (je crois, enfin en gros) et connaît également le modèle de l'ennéagramme.

 

cheeta (7)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Izz

Je n'ai jamais essayé de typer la danse classique, mais toutes tes descriptions m'ont plutôt fait penser à l'ennéatype 6.

 

1/ "La danseuse classique s'adapte au geste et non l'inverse."

J'y ai vu une conformité au groupe "danse classique" digne du 6.

La danse serait alors le groupe social duquel la danseuse ne souhaite pas être rejetée. Elle en applique alors tous les préceptes.

 

2/ La colère rentrée : j'ai déjà vu de la colère chez les 6 et les 1 ne sont pas les seuls à manifester une "colère rentrée" par différents comportements. Ne souhaitant justement pas être rejeté du groupe, le 6 ne manifeste pas sa colère de façon colérique mais par des messages non verbaux évidents : bouderie, indifférence…

 

3/ "Sécheresse de l'expression des émotions" : un mental peut se révéler assez sec émotionnellement parlant.

 

4/ Travail au mépris de sa santé : le 6 qui travaille pour son groupe, pour se rassurer, pour éviter la déviance ou pour éviter de faire face à sa passion de peur pourra le faire d'arrache-pied, au mépris total non seulement de sa santé, mais également de tout ce qui l'entoure.

 

5/ "Respect de la hiérarchie et importance au travail" sont bien des marques de 6.

 

Comme le dit souvent Fabien, les manifestations ne sont pas les signes. Il vaut mieux chercher les motivations qui se cachent derrière tous ces comportements.

 

La danse touchant au corps, je serais tentée de la typer en instinctif.

En 1 pour l'orientation de rigueur personnelle et la manifestation de la fixation qui est le perfectionnisme.

Pour y arriver, un ou une danseuse doit manifester la vertu du type qui est la patience.

 

Si je vais vers la motivation, je la typerais en 4 pour son sens du beau et sa manifestation de la vertu du type dans l'harmonie.

Par ailleurs, la danse se jette parfois dans un processus de sublimation et se montre créative, romantique, sensible.

 

Dans tous les cas, on se trouve dans des types 6, 1 ou 4 qui répriment le mental.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Bonjour,

 

Isabelle, je ne connais pas personnellement le milieu de la danse classique, mais je ne le typerais pas en 6.

 

A mon avis, le geste, l'idéal et la discipline (1) sont plus présents que l'aspect de groupe.

Cela dit, il y a certainement des danseurs 6 qui pratiquent la danse classique avec des motivations de 6.

 

Concernant le travail au mépris de la santé, là aussi certains 6 peuvent être concernés, mais ce ne sont pas les seuls. En tout cas, un 6 conservation tiendra certainement compte de sa santé. De toutes façons il y a des activités moins "dangereuses" et plus gratifiantes pour un ego de 6. Le chant choral par exemple.

 

Je ne suis pas sûre que pour un 6 le travail soit aussi important qu'on le croie de l'extérieur… Le travail est généralement subordonné au "devoir", à la synergie du groupe, ou parfois c'est un moyen de s'occuper pour ne pas tourner en rond dans sa tête.

Mais je suis de variante alpha et réprime l'instinctif, et ce point de vue n'est peut-être pas généralisable.

 

En conclusion, si je dois typer la danse classique en elle-même, je la mettrais plutôt sur l'axe 1-4.

 

Très cordialement,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Izz

Bonjour Bénédicte,

 

A lire ton message, on pourrait plutôt typer la danse classique sur l'axe 1-4.

 

Si l'on part sur cette hypothèse, je verrais plus la danse classique (de ce que j'en sais et je n'en sais pas grand chose) comme une discipline rigoureuse, acquise à la force du travail jusqu'à la perfection. Dans tout cela, je lirais plutôt du 1.

 

Or, ce ne sont que des manifestations. J'y vois également une recherche esthétique d'harmonie, de beau et une sublimation forte des émotions.

 

L'aspect extérieur donne à penser au 1.

 

Les résultats me font privilégier le 4 car… l'intention serait plutôt de recherche esthétique, harmonieuse dans une compulsion d'évitement de banalité acquise à la force d'un travail acharné.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Harper

Re-bonjour Isabelle,

 

Le type 4 me semble cohérent. Il s'agirait alors plutôt de la variante mu, avec l'instinctif en support et le mental réprimé, qui se désintègre en 1. D'où présence sous compulsion des aspects moyens et négatifs du 1.

 

:happy: Ce type est celui de la danse classique telle qu'elle est pratiquée en France, culture de type 4. Il est possible que la danse classique d'autres cultures soit d'un type différent. (Je pense à la danse classique indienne, qui pourrait être de type 1.)

 

Ceci dans la limite de mes connaissances, n'ayant pas pratiqué la danse et n'ayant pas de danseur/euse dans mon entourage (où l'on réprime beaucoup l'instinctif).

 

Très cordialement,

Share this post


Link to post
Share on other sites
Izz

Bénédicte,

 

Je n'étais pas allée si loin dans mon analyse.

 

En effet, je penserais comme toi, au 4 mu avec le centre de support instinctif. La colère et le perfectionnisme débridé seraient alors un état de désintégration. L'intégration venant en reconnaissant ses besoins et en prenant soin de soi et de son corps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...