Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Cheeta

Aider un 1 à s' intégrer quand on est pas parfait…

Messages recommandés

Cheeta

En relisant mes notes du stage Communication, je me suis rendu compte que, pour chaque type, Fabien et Patricia proposaient une manière douce d'aider les gens à s'intégrer… Or j'ai beau relire la fiche du 1 en détails, je ne vois rien ! Cela me rappelle une sensation que j'avais eu il y a un an maintenant : comment quelqu'un de moins parfait que lui peut-il être d'une quelconque aide ?

 

Lorsque j'écris ceci, je pense surtout à ma mère qui, après dix ans de thérapie "sur une seule ligne, endommageant l'autre" se met maintenant en colère assez facilement et en niant sa propre responsabilité dans celle-ci. Bien sûr, en tant que 7, un hurlement est déjà une torture ! Mais vivre au quotidien avec m'aide à accepter la "souffrance" de ranger un livre instantanément après l'avoir consulté ou de descendre la poubelle…

 

Mais j'ai l'impression de ne rien pouvoir faire de plus que céder autant que possible à ces sermons. Cela m'assure une "relative" harmonie, mais je n'ai pas l'impression de pouvoir lui apporter quoi que ce soit…

 

Peut-on aider un 1 à s'intégrer ? Et comment ?

 

Cheeta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Cheeta,

 

Tous les thérapeutes devraient connaître l'Ennéagramme ! :happy: Un 1 évite la colère, c'est sa compulsion. Si on ne connaît pas l'Ennéagramme, cela peut paraître une bonne idée thérapeutique de l'aider dans un premier temps à s'y connecter et de lui faire comprendre que ce n'est pas une faute de l'exprimer quand elle est justifiée. Mais, comme la passion du 1 est la colère et que la colère du 1 est toujours légitime, elle risque de se manifester avec excès.

 

On peut aider aider d'une manière douce tous les types à s'intégrer. Il suffit de :

  • Ne pas émettre d'appréciation positive quand la personne est dans l'un des mécanismes de son type ;
  • Émettre des appréciations positives et rassurer la personne quand elle est hors des mécanismes de son type. Pour un 1, cela pourrait être, par exemple, quand il se repose alors qu'il y a du travail à faire, quand il laisse un petit détail imparfait, etc.

 

Ceci dit, ce genre de choses ne peut être efficace que si la personne est à des niveaux moyens d'intégration-désintégration. Si la désintégration est forte, aucune forme de communication ne peut être suffisante et cela relève d'une aide extérieure et professionnelle.

 

Le fait de n'avoir pas résolu soi-même tous ses problèmes et de ne pas être parfait n'est pas un obstacle à l'aide que l'on peut apporter aux autres. Sinon, les professions de thérapeute ou de directeur spirituel ne seraient pas encombrées. Toutefois :

  1. Il ne faut pas exagérer dans l'imperfection ;
  2. Il est souhaitable de faire un travail sur soi. S'il n'est pas indispensable d'être parfait, il est vital d'avoir la volonté de progresser ;
  3. Il est utile de comprendre que l'on est très nettement moins aidant avec les gens de son type, de son aile principale, si elle est forte, et de son type de désintégration, de même qu'avec toute personne ayant une problématique semblable à la nôtre.

 

Très cordialement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cheeta

La première chose qui me vient lorsque je te lis, c'est : "Elle ne se repose jamais." D'ailleurs, quand il y a trop de choses à faire (ou qui "auraient dû" être faites), sa réaction classique est de faire les choses à faire (qu'elle soit malade ou pas) tout en fulminant contre ceux qui ont fait "l'erreur", allant jusqu'à traiter tacitement son interlocuteur de menteur !

 

Exagérer dans l'imperfection est une notion encore floue pour le 7 que je suis… Mais ça vient tout doucement.

 

Heureusement, il semblerait qu'elle soit intéressée par le stage de bases… Peut-être le début de l'harmonie ?

 

Je ne résiste pas (oups !) à indiquer que son compagnon s'est reconnu dans le type 2, et leur couple est vraiment très chouette à voir. Comme quoi chacun trouve toujours chaussure à son pied…

 

Cela dit, merci de ta réponse.

Cheeta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Simechau

Bonjour à tous,

 

Le 25/01/2002 à 05:45, Fabien Chabreuil a dit :

Émettre des appréciations positives et rassurer la personne quand elle est hors des mécanismes de son type. Pour un 1, cela pourrait être, par exemple, quand il se repose alors qu'il y a du travail à faire, quand il laisse un petit détail imparfait, etc.

J'ai testé avec ma fille aînée dont le fonctionnement égotique relève incontestablement du type  1.

 

L'humour, l'autodérision, les blagues, les jeux de mots sont pour elle des choses qui ne se font pas. Ce n'est pas utile, ça ne sert à rien et c'est une perte de temps et c'est pas sérieux en plus.

 

Dernièrement, à titre tout à fait exceptionnel et inhabituel, elle a fait preuve d'humour. C'était mon anniversaire, je suis né le 16 août. Ma fille écrit le message suivant sur la carte d'anniversaire : "Nous sommes aujourd'hui réunis pour fêter l'anniversaire de Karine Le Marchand. Bon anniversaire Karine." Explication : ma fille sait que j'aime bien Karine Le Marchand, l'animatrice télé (je la trouve assez séduisante — chacun ses goûts —, et manifestement ma fille le sait), et j'apprends donc qu'elle est née, elle aussi, un 16 août. Et en plus j'apprends que j'ai un point commun avec Karine Le Marchand.

 

L'anniversaire se passe. Plusieurs jours après, je relis la carte, je la trouve à nouveau très drôle et cela me touche que pour une fois, ma fille fasse preuve d'un humour un peu décalé par rapport aux usages et qu'elle soit sortie du classique et formel "Bon anniversaire papa". Alors je lui téléphone pour lui dire que j'ai vraiment apprécié la carte, encore en la relisant, que je la trouve très drôle, que c'est un chouette message, et que c'est cela l'humour. (Nous avions eu une discussion sur l'humour et elle m'avait indiqué qu'elle ne savait pas ce que c'était, et qu'elle ne comprenait pas souvent les blagues et jeux de mots et ce qu'il y avait de drôle dans ces derniers, lorsqu'elle en entendait.).

 

Je sens ma fille un peu interloquée que son père l'appelle uniquement pour lui dire cela et pour souligner sa capacité d'humour.

 

Voilà, j'ai émis une appréciation positive quand ma fille sort de sa rigueur intérieure et fait preuve d'humour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Simechau,

 

Merci pour ce message, bel exemple de communication avec un 1 et beau contre-exemple de ce qui est généralement dit de l'humour des 1. Donc bravo à vous deux.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×