Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Janvdb

Joie de vivre dans l'Ennéagramme

Recommended Posts

Janvdb

Bonjour,

 

J'ai une question concernant l'Ennéagramme. Dans l'Ennéagramme, l'accent est sur la croissance personnelle et spirituelle. On se concentre sur les 9 péchés/passions. Par contre, je n'ai jamais entendu parler de la joie de vivre, la joie de se sentir bien dans son corps ou de sentir l'énergie positive de l'univers comme valeur dans la littérature de l'Ennéagramme. Çà me paraît essentiel. Aucun commentaire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Jan,

 

La joie ! En tant que 7, je suis bien placé pour savoir qu'il y a deux sortes de joie, une dans l'ego et l'autre dans l'essence. Je pense que c'est à cette seconde joie que tu fais allusion, et que pour moi rien ne symbolise mieux que l'admirable "ange au sourire" de la cathédrale de Reims :

 

Ange_Reims.png

 

Mais justement, connaître durablement cette joie nécessite d'être dans son essence, et le travail sur les limitations de son type est donc un préalable. Nous apprenons cette indispensable connexion au corps dont tu parles dans notre stage Essence.

 

Par ailleurs, je ne pense pas que les passions de l'Ennéagramme soient des péchés. Pécher, c'est faire volontairement le mal et il n'y a pas grand chose de volontaire quand nous nous livrons à notre passion et à notre fixation.

 

Très cordialement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yves

Bonjour à tous,

 

Mon chef de chœur 8 mu a mis en chanson une citation (elle serait d'Emmanuel Kant, mais je ne l'atteste pas) :

 

« Le secret du bonheur

C'est quelque chose à faire

C'est quelqu'un à aimer

C'est quelque chose à espérer. »

 

Je retrouve en premier le centre préféré de l'ennéatype 8 mu, en deuxième son centre de support, puis l’espérance du centre instinctif.

 

Pour ma part, je vous souhaite un été beau et joyeux.

Amicalement,

Yves

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Yves pour tes souhaits d'un été plaisant. Je souhaite aussi que le tien, et celui de nos autres contributeurs et lecteurs, soit ressourçant et agréable.

 

Franchement, j'ai du mal à imaginer que cette citation soit de Kant. D'abord je vois mal notre cher Emmanuel avoir une recette de bonheur aussi simple ! Ensuite il me semble me souvenir que Kant disait que le bonheur était un idéal imaginaire que l'on ne pouvait donc jamais atteindre complètement, et que la vertu ne rendait pas heureux, mais digne d'être heureux.

 

Une chose me frappe dans cette citation. C'est à quel point elle ne parle que de soi. Par exemple, je trouve étrange de dire qu'un élément du bonheur, "c'est quelqu'un à aimer". On peut être très malheureux si on aime quelqu'un et que ce sentiment n'est pas partagé. De même, "quelque chose à faire" rend-il vraiment heureux si ce n'est pas utile à soi et aux autres ?

 

Ton message m'a fait réfléchir en tout cas. Je me suis demandé : si je devais ainsi écrire une maxime du bonheur, est-ce que je respecterais l'ordre de ma hiérarchie des centres ? Il me semble que non et que je commencerais par mon centre de support. Je ne sais pas si j'aurais dit la même chose quand j'étais jeune adulte. Je vais y songer et si je trouve des choses intéressantes, je viendrai vous les dire à la rentrée.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...