Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Tir Na Nog

Citations pour incarner les vertus

Messages recommandés

Tir Na Nog

Bonjour à tous !

 

J’ai trouvé une page Internet dédiée aux vertus de l’ennéagramme : j’ai apprécié les descriptions, et particulièrement certaines d’entre elles illustrées par des citations poétiques. Cela m’a donné envie de partager avec vous et de commenter les citations choisies par l’auteur, puis d’en chercher d’autres associées aux vertus et idées supérieures. Je trouve en effet que ces textes peuvent donner une image intuitive de ces concepts, nous aider à capturer le « parfum » de l’essence. Je m’essaye au quotidien à un travail de « méditation6incorporation », et cela m’aide à les rendre vivants, éviter de les intellectualiser… J’espère que vous serez inspirés et nous ferez aussi partager vos trouvailles ! Comme j’en ai pas mal, mon message se restreint aux citations sur les vertu et idée supérieure du 1. Pour les non anglophones, je vous proposerai aussi une traduction des descriptions de Ron Esposito (sachant que je ne suis pas une référence, j’ai un anglais de débrouille !).

 

Pour la vertu du 1, serenity en anglais, patience en français, et l’idée supérieure,  Holy perfection

 

Voici tout d’abord la traduction de la présentation de Ron Esposito :

Ron Esposito a dit :

J’ai la garantie de souffrir quand je résiste à « ce qui est » dans l’instant.

 

Quand je n’accepte pas les gens et les situations comme ils sont, je vais souffrir, ce qui mène à la colère et au ressentiment. Si une situation est « supposée » être différente de ce qu’elle est, elle le deviendra. Je ne peux rien changer à moins d’abord « d’accepter ».

 

L’acceptation et le non-jugement sont les clés de ma sérénité. Mon boulot est d’acquiescer à « ce qui est » sur le moment et de faire des choix conscients à partir de là. Tout est « parfait » sur le moment parce que « c’est ainsi ». Cela n’a rien à voir avec le caractère irréprochable des choses (moi inclus). Pour employer un paradoxe apparent, je suis parfaitement imparfait.

 

Henri Matisse a dit :

Ce dont je rêve est un art d’équilibre, de pureté et de sérénité dépourvu de sujet troublant ou déprimant — une influence sur l'esprit calme et apaisante, un peu comme un bon fauteuil qui procure une détente de la fatigue physique.

Ce que j’aime beaucoup dans cette phrase, c’est la possibilité de figurer une sensation très concrète et particulière (je me suis visualisée m’affalant dans un rocking-chair), une représentation qui évoque dans le corps le relâchement, le lâcher-prise.

 

Pour l’idée supérieure du 1, Holy Perfection

 

La Bhagavad-Gita a dit :

Ce n'est pas seulement en s'abstenant d'agir que l'homme accède à la liberté de non-agir ; ce n'est pas uniquement en renonçant qu'il s'élève à la perfection.

Ce que j’aime bien ici, c’est qu’on relie la perfection à l’action, qui est une dimension importante pour un ennéatype instinctif comme le 1. En plus, il ne s’agit pas de renoncer, de basculer dans le contrôle, la répression de soi qui guette particulièrement le 1, mais d’agir sans la compulsion, sans l’effort, dans la liberté.

 

Trois citations du Tao, où le non-agir (wu wei) est un concept central qui me semble impacter certaines dimensions de la sérénité/patience et de la perfection. Le non-agir n’est pas l’inaction, c’est l’action juste, l’action sans s’efforcer, ou comme le commente Von Lauer "agir en étant conscient que c'est la vie qui dirige chaque action".

Lao-Tseu (Tao-tö-king) a dit :

Être en repos s'appelle revenir à la vie.

 

Il n'y a pas de plus grand malheur que de résister à la légère.
 

La grande perfection est comme l'eau. Comme elle, elle dispense ses bienfaits aux dix mille êtres et ignore les luttes. Comme elle, elle se détourne des obstacles et les évite, descend vers la vallée et demeure là où les hommes ne peuvent pas habiter. C'est pourquoi elle est proche du Tao.

Dans tout et pour tout, la perfection commande l'humilité. Elle demande au cœur d'être profond comme un puits. Dans les rapports avec les autres elle réclame des trésors de patience. De la parole, elle attend la vérité. Quand il faut gouverner, elle impose la loyauté et l'ordre. Quand il faut agir elle exige la compétence. Elle s'exerce au moment opportun et ne lutte jamais. Ainsi, elle ne peut s'égarer.

 

Une citation de T.S. Eliot que j’adore, qui me semble être intiment liée au wu wei :

T.S. Eliot a dit :

At the still point of the turning world. Neither flesh nor fleshless;
Neither from nor towards; at the still point, there the dance is,
But neither arrest nor movement. And do not call it fixity,
Where past and future are gathered. Neither movement from nor towards,
Neither ascent nor decline. Except for the point, the still point,
There would be no dance, and there is only the dance.

 

Traduction perso pour les non-anglophones :

T.S. Eliot a dit :

Au point immobile des mondes en rotation. Ni charnel, ni désincarné ;
Sans provenance, sans destination ; au point immobile, c’est là qu’est la danse,
Mais sans pause ni mouvement. Et ne l’appelle pas fixité,
Là où passé et futur se rassemblent. Ni mouvement en provenance, ni vers,
Ni ascension ni déclin. Sans ce point, le point immobile,
Il n’y aurait pas de danse, et tout est danse.

 

Le still point c’est le point immobile et calme de l’être qui est à l’origine du mouvement, de l’action.

C’est un point où aucune résistance n’est possible, le contraire de l’inertie, le contraire de la pesanteur… Image très taoïste, et d’ailleurs il y a ce passage proche dans le Tao-tö-king :

Lao-Tseu (Tao-tö-king) a dit :

Les rayons de la roue convergent au moyeu. Ils convergent vers le vide. Et c'est grâce à lui que le char avance. Un vase est fait d'argile mais c'est son vide qui le rend propre à sa tâche. Une demeure est faite de murs percés de portes et de fenêtres, mais c'est leur vide qui la rend habitable. Ainsi, l'homme construit des objets, mais c'est le vide qui leur donne sens. C'est ce qui manque qui donne la raison d'être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Tir Na Nog pour ces citations inspirantes.

 

Pour info, Matisse serait 7 mu, et je ne suis pas certain que sa citation concerne la patience du 1 plutôt que des sensations propres au 7 : apaisement du mental et de la peur, répression de l'instinctif, etc. D'ailleurs, l'image que tu te fais en lisant cette phrase ("je me suis visualisée m’affalant dans un rocking-chair") me gêne et ne me semble pas du tout représentative de la vertu du 1.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×