Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Miluna

Le 9 et les relations intimes

Messages recommandés

Miluna

Bonjour à tous,

 

C'est mon premier post sur le forum après cinq stages. J'ai fini par réussir à m'observer assez distinctement pour comprendre des choses intéressantes.


J'ai mis du temps à comprendre et observer ma 9-itude, tout simplement parce que je suis 9 et que je n'arrivais pas à observer ces caractéristiques dans mon vécu.

Une autre difficulté est que la description "classique" des 9 comporte des éléments qui me semblent coller parfaitement à certaines personnes, et beaucoup moins à moi, de sorte que je comprends petit à petit "la façon dont je suis 9".

 

Sur le site, il est écrit que le 9 "est alors très fusionnel, peu exigeant et connaît l'autre mieux qu'il ne se connaît".

 

J'ai eu beaucoup de mal à m'y reconnaître. J'ai déjà eu du mal à reconnaître la fusion chez moi car elle ne s'exprimait pas en général dans mes relations intimes. On m'avait suggéré en stage que cela pouvait venir du fait de ne pas avoir trouvé "la bonne personne". J'avais également du mal à identifier cet oubli de soi dans mes relations car j'avais au contraire l'impression d'être individualiste et de privilégier mes activités sur la relation. Je ne me voyais donc pas comme capable de m'investir pleinement dans une relation de couple au sens du 9.

 

Et puis j'ai compris que toute cette dynamique découlait de la paresse et de l'oubli de soi.

 

Le schéma est le suivant : lorsqu'un homme s'intéresse à moi, l'attention qu'il me porte comble mon manque d'attention et d'affection (et parle à mon instinct sexuel blessé).

Je confonds alors les émotions positives que cela me procure avec une réelle attirance pour la personne => paresse à savoir ce que je ressens vraiment.

Une fois dans la relation et une fois que le mécanisme de compensation n'agit plus, mon manque d'intérêt initial ressurgit : je ne m'investis pas outre mesure, je m'ennuie, au fond, j'ai envie de faire d'autres choses ailleurs plutôt que d'être avec la personne. Pour autant, je suis (ou avec un peu d'optimisme : j'étais) INCAPABLE de réaliser que la relation ne me convient pas, et que ce n'est pas viable => Fixation d'oubli de soi : l'information remonte d'une manière ou d'une autre, et je l'enterre.

Je suis alors incapable de prendre la décision d'arrêter (pourquoi ? je n'ai rien contre lui, il est toujours aussi adorable, je n'ai rien à lui reprocher, pourquoi lui ferai-je du mal en arrêtant ? Autant attendre de voir, ça reviendra peut-être…). Cela s'accompagne au fond, inconsciemment, de la culpabilité de ne pas ressentir la même chose pour lui => oubli de soi toujours.

Il faut alors beaucoup de temps et de lourdeur ambiante pour que la nécessité de prendre une décision prenne le dessus, et que la relation s'arrête.

 

Voilà pour cette illustration très éloignée de l'image du 9 pleinement dévoué à son couple. J'espère que ça pourra être utile aux lecteurs.

 

Bonne journée,

Miluna

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"C'est mon premier post sur le forum après cinq stages."

Bienvenue !

 

"Sur le site, il est écrit que le 9 “est alors très fusionnel, peu exigeant et connaît l'autre mieux qu'il ne se connaît”. […] Voilà pour cette illustration très éloignée de l'image du 9 pleinement dévoué à son couple."

Elle ne l'est pas. Tu as fait le stage Sous-types et nous y expliquons que le 9 est à la recherche de la personne avec laquelle il pourra constituer une union particulière et qu'en attendant de l'avoir trouvée, il cherche… Merci d'avoir décrit avec précision comment tu vivait cette étape.

 

Il y a des exceptions à la fusion du 9 avec le "bon" partenaire quand il a fusionné avec une personne qui finalement s'est révélé ne pas être la "bonne" et que cela a occasionné beaucoup de souffrance dont il essaye de se protéger en ne réutilisant pas ce mécanisme. Cela a été décrit sur ce forum, notamment par Jérôme, mais je ne sais plus dans quel message ; comme à ce jour, il en a écrit 273, c'est difficile à retrouver !

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
On dirait le sud
Il y a 18 heures, Fabien Chabreuil a dit :

Il y a des exceptions à la fusion du 9 avec le "bon" partenaire quand il a fusionné avec une personne qui finalement s'est révélé ne pas être la "bonne" et que cela a occasionné beaucoup de souffrance dont il essaye de se protéger en ne réutilisant pas ce mécanisme. Cela a été décrit sur ce forum, notamment par Jérôme, mais je ne sais plus dans quel message ; comme à ce jour, il en a écrit 273, c'est difficile à retrouver !

C'est dans ce message, Fabien, en réaction à un de mes commentaires dans la conversation “Le coup de foudre”.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci beaucoup Benoît !

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×