Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum sera accessible uniquement en lecture du 16 au 24 octobre 2018,
  puis du 30 octobre au 14 novembre 2018 inclus.

Messages recommandés

Gus

Bonjour à tous,

 

Dans la conversation "Reprenez le contrôle de votre corps… et du reste" où je témoignais sur la manière dont mon ego avait analysé une Question Inspirante© via le prisme du contrôle (je suis 8), Gri et Fabien m’ont fait prendre conscience que je pouvais ne pas être la seule à orienter mes réponses via le prisme de mon ego. Merci à tous les deux. :calin:

 

J'ouvre donc sous les conseils de l'administrateur en chef, cette nouvelle conversation pour savoir comment vous auriez répondu à la Question Inspirante© suivante : « Qu’est-ce que vos talents ne pourront pas apporter à cette entreprise (organisation) ? »

 

À vous de jouer !

GUS

 

PS : petit conseil si vous êtes joueurs, ne pas lire les éléments de réponse avant d'avoir répondu à cette question.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Conformément à la tradition, je m'y colle.

 

Quand j'ai lu la conversation que tu as citée, GUS, je n'ai pas du tout trouvé cette question inspirante, bien au contraire. Sa simple lecture m'a plongé dans l'ennui… Et ça a eu le même effet à la relecture aujourd'hui ! Cette première réaction est certainement l'effet du S- conjugué au peu d'intérêt que j'ai pour le monde de l'entreprise.

 

La première idée qui m'est venue ensuite est que j'ai plein de talents — eh oui, le 7 est plutôt content de lui — dont un grand nombre n'ont rien à voir avec cette organisation, son objet, les gens qui y sont, etc. Donc la liste des choses que je ne pourrais pas apporter à cette organisation est grande.

 

La seconde est que la première est vraie pour tout le monde.

 

Vu l'ennui suscité, je n'ai pas eu envie de creuser plus loin.

 

Très amicalement,

Fabien

 

P.-S. : je suppose que si GUS n'a pas inséré sa propre réponse, c'est pour que les participant puissent suivre son conseil de répondre sans connaître les témoignages des autres. C'est un bon conseil non seulement pour cette conversation mais pour toutes celles de cette zone du forum. Cependant si vous lisez mon message, c'est soit que vous avez déjà répondu soit que vous ne suivez pas le conseil. Je recopie donc ici la réponse de GUS pour vous éviter de la chercher dans l'autre discussion :

Le 04/10/2018 à 04:53, Gus a dit :

Je commence à y réfléchir. Ce qui donne pour le off : « Si mes talents ne peuvent pas apporter quelque chose, c’est que je n’ai pas vraiment de talents, donc je suis incompétente, donc inadaptée, donc je suis faible… :beurk: Aaaaaah mais non, je m’oriente dans la mauvaise direction, il n’est pas possible que la question vise à pointer mes faiblesses (là le mot DANGER apparait en lettres rouges) je dois faire une erreur d’interprétation. »

 

À ce moment-là, j’ai le sentiment de « reprendre la situation en main » et poursuit ma réflexion. Les réponses que j’arrive douloureusement à poser (mental réprimé ?) sont du type : « changer l’écosystème de l’entreprise » ; « supprimer la dimension politique des missions » ; etc. J’aurais pu tout aussi bien écrire avec le recul : « Peindre la lune en bleue ».

P.-P.S. : il faudrait dire à ce monsieur qui pose des questions si géniales qu'on ne peut copyrighter ni déposer comme marque la simple juxtaposition de deux noms communs. Si ce n'était pas le cas, ma fortune serait faite en déposant "café chaud", "buffet froid", etc., et en taxant tous ceux qui voudraient employer ces expressions.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Katz

Bonjour à tous,

 

Intéressante question bien originale, Gus, j’ai donc joué le jeu en ôtant mes lunettes à la fin de ton message, pour aller rédiger ma réponse à part avant de lire celle des autres. La voici en copié-collé :

 

L’entreprise, ou l’organisation, c’est un ensemble de compétences dédiées à un même objectif.

Je sais que je n’aimerais pas remplir certaines fonctions parce que je n’ai pas le bagage nécessaire ni le goût pour cela (tout ce qui relève de l’économie et du commerce). Mes talents sont ailleurs, c’est pourquoi je ne pourrai rien apporter dans ces domaines, à moins que l’ergotage et les remises en questions puissent leur faire du bien…

 

Dans le fond, mes talents, je ne les connais pas vraiment, car il existe de bien meilleurs talents, donc à partir de quand peut-on parler de talent ?

C’est plutôt négatif, c’est bien sûr la faute à la question et pas à mon ego ! 😉

Je préférerais le mot « qualités » au mot « talents », mais stop, j’ergote.

 

Je vais quand même essayer de répondre : dans l’organisation, l’entreprise, je tâche de mobiliser toutes mes ressources pour répondre au mieux aux problématiques. Mes talents quels qu’ils soient ne peuvent répondre seuls à la totalité des besoins. Ils doivent donc cohabiter avec ceux des autres pour apporter un bénéfice à la collectivité.

 

Ouf ! J’ai fini par répondre, d'une certaine manière, mais en passant effectivement par des dédales très caractéristiques de mon ennéatype :

  • Je démarre par « je n’aimerais pas », le j’aime/je n’aime pas caractéristique du centre émotionnel en premier.
  • Je relève d’emblée ce qui me manque, et aussi j’ergote (voilà ma différence, oh ! Beau drame !).

 

Bien amicalement,

Katz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×