Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Manou7

Choix d'un métier pour le 7

Messages recommandés

Manou7

Chers 7,

 

Ayant lu avec beaucoup d’intérêt des questionnements de stagiaires par rapport à leur choix de métier sur la zone Cella du forum, je me suis interrogée sur mes propres motivations…

 

À 19 ans bac en poche ce qui comptait clairement, c’est : enfin libre de m’amuser !!!

 

Une éducation un peu stricte très centrée sur le devoir dans laquelle je me sentais assez contrainte… Chic maintenant je vais en profiter… Alors quoi faire ?

 

J’avais des compétences en musique quelques diplômes de conservatoire. Je me suis inscrite en musicologie. Malheur… J’ai découvert qu’un professeur en collège n’avait aucune liberté : flûte à bec obligatoire, en sixième Mozart, en cinquième Beethoven… J’ai bifurqué très vite vers l’enseignement en école de musique. Là en face de mes élèves liberté totale… J’ai passé quelques années très riches…

 

Puis je me suis mariée avec un rêve de grande famille. J’ai alors découvert que mon métier était juste incompatible à mes yeux… Travailler le soir, le mercredi, le samedi, juste quand mes enfants étaient là…

 

Qu’à cela ne tienne… j'allais m'épanouir dans ma mission de mère de famille… Passion de 7 oblige… Sept enfants tout va bien la vie est belle…

 

Quelques années plus tard, je crois m’être enfin questionnée en vérité… J’avais mis ma vie professionnelle entre parenthèses une vingtaine d’années. De quoi avais-je envie, quelles étaient mes compétences ?

 

Et là, clairement intégration en 1 : en tant que 7 mu, je me suis mise à bosser comme jamais — merci à Fabien et Patricia en particulier — et je suis devenue formatrice en relations humaines…

 

Aujourd’hui avec toujours cette difficulté… Suis-je vraiment libre ? Je m'épanouis vraiment dans ce métier. Mon ego qui me dit : même si j’assure la même formation pour la cinquantième fois, pas de soucis, ce ne sont pas les mêmes stagiaires donc ce n’est pas la même formation… Donc je m'éclate…

J’aimerais avoir des témoignages de 7… comment vivre le choix et la durée dans son travail ?

 

À vous lire. Bien amicalement,

Odile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

J'ai suffisamment témoigné sur mon cas personnel en stages — Bases, Sous-types et Entreprise au moins ! — pour ne pas recommencer ici.

 

"Et là, clairement intégration en 1 : en tant que 7 mu, je me suis mise à bosser comme jamais."

Un 7 même totalement égotique bosse comme un fou dès qu'un sujet lui fait plaisir. Ce n'est pas suffisant pour parler d'intégration. Je rappelle les mécanismes d'intégration interne (le travail, au sens de concentration pas au sens d'activité intense, est l'idée supérieure du 7) et externe (s'intégrer en 1, ce n'est pas travailler mais accéder à la patience et à la perfection ; cette dernière fait même qu'un 1 qui s'intègre va sans doute travailler un peu moins qu'un 1 égotique).

 

"Mon ego qui me dit : même si j’assure la même formation pour la cinquantième fois, pas de soucis, ce ne sont pas les mêmes stagiaires donc ce n’est pas la même formation… Donc je m'éclate…"

En te lisant, j'ai un petit doute. Si c'était totalement vrai, viendrais-tu ici poser cette question ? N'y a-t-il pas dans cette phrase une part de rationalisation ?

 

"Suis-je vraiment libre ?"

Au sens que donne un ego de 7, certainement pas. Au sens de l'essence, tu es la seule à pouvoir y répondre par la pratique des exercices d'auto-observation, le rappel de soi notamment.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Manou7

Bonjour Fabien,

 

Merci pour tes remarques.

 

Pour moi la différence qui me fait dire que je m'intègre en 1, c'est la qualité du travail que je fournis plus que la quantité : effectivement  je peux bosser énormément quand quelque chose m'intéresse, l'intégration en 1 du moins je crois, me donne cette capacité à aller au bout des choses avec plus de sérieux. Je n'ai pas la même attente de résultat rapide non plus.

 

Une part de rationalisation dans ce que je dis ? Certainement. Mon mécanisme de défense reste toujours très présent. Aujourd'hui j'en suis moins dupe !

 

Quand à la liberté, ça reste toujours une difficulté… Tellement peur de l'enfermement. C'est clairement la manifestation de mon ego.

 

Bien amicalement,

Odile

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×