Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Annedo

Jubilation et feedback

Recommended Posts

Annedo

Quand je vis dans la passion de mon type 3, la duperie-supercherie, j'ai conscience (le plus souvent a posteriori :sad:) que je présente ce que je fais de manière à chercher l'admiration des autres  avec en même temps le petit pincement de crainte d'être découverte comme "usurpatrice" (ce qui me fait différencier cette passion de la passion de mon aile 2, l'orgueil de soi).

 

Ce qui apparaît aussi c'est que mon ego jubile encore plus quand les commentaires d'admiration ne me sont pas dits en direct mais sont communiqués à d'autres (qui le me répètent tôt ou tard par exemple avec un : "Ah, tu es cette fameuse xx ! J'ai tant entendu parler de toi.").

 

Dans mes réflexions actuelles sur le statut de mes différents instincts, je me demande si cette jubilation est le syndrome d'un instinct social blessé (à la quête du prestige dans "son" groupe) ou si elle est vécue par tous les types 3, quelque soit leur sous type…

Et si c'est caractéristique de l'ennéatype 3, est ce que cela marque une différence avec le 2 qui dans son orgueil, préfère recevoir le retour direct de son interlocuteur "cible" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Je vis dans la passion de mon type 3, la duperie-supercherie."

Je n'aime guère cette reformulation de la passion de mensonge à soi ou mensonge psycho-spirituel du 3. Elle me paraît véhiculer une dimension extérieure alors que le 3 se méprend lui-même. Certes, en français, on peut parler de se duper mais le mot supercherie ne s'applique que vis-à-vis de quelqu'un d'autre.

 

Certes il n'y a jamais de mot parfait pour résumer un concept, mais autant utiliser ici tous le même.

 

De plus…

 

"[…] avec en même temps le petit pincement de crainte d'être découverte comme “usurpatrice”."

… la supercherie et la position de l'usurpatrice n'ont rien à voir avec la passion du 3 mais avec son domaine et sa dichotomie (cf. stage Ailes).

 

"Ce qui apparaît aussi c'est que mon ego jubile encore plus quand les commentaires d'admiration ne me sont pas dits en direct mais sont communiqués à d'autres."

Il me semble que pour tout 3, plus de gens sont au courant de ses exploits, mieux ça vaut, fixation oblige. Le fait que tu aimes autant ne pas en être le destinataire direct vient sans doute de ta structure instinctive : S- X+/--, il y a beaucoup de “-” là-dedans.

 

Ceci dit, le 3 se connaissant très mal et étant peu en contact avec ses émotions personnelles ne souhaite pas de compliments sur lui mais sur ses réalisations. C'est la différence avec l'orgueil du 2. Tu noteras aussi que la vanité du 3 est sa fixation (mental) et l'orgueil du 2 sa passion (émotionnel). Revenons au Grand Livre de l'Ennéagramme : « Sa fixation est la vanité qu’il importe de bien distinguer de l’orgueil du 2. L’orgueil du 2 égotique est une satisfaction exagérée de sa propre personne ; il est lié à l’identité. La vanité a une dimension plus comportementale. Le vaniteux veut l’approbation des hommes, là où l’orgueilleux se complaît en lui-même. Pour obtenir cette appréciation extérieure, le vaniteux se glorifie de ce qu’il fait, plus que de ce qu’il est. Il manifeste aussi assez ouvertement ce contentement, ce qui n’est pas toujours le cas de l’orgueilleux. »

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Yves

Bonjour à tous,

 

Il y a 23 heures, Fabien Chabreuil a dit :

"[…] avec en même temps le petit pincement de crainte d'être découverte comme “usurpatrice”."

… la supercherie et la position de l'usurpatrice n'ont rien à voir avec la passion du 3 mais avec son domaine et sa dichotomie (cf. stage Ailes).

« Il faut s’auto-bluffer ! » s’exclama un soir avec ferveur notre très compétent professeur de théâtre, 3 alpha, après nous avoir observés jouer. Vrai, sur le plateau nous n’avions pas réussi à jouer la surprise avec sincérité. Vraie et sincère aussi, notre surprise lorsque nous entendîmes cette exclamation : celle-ci fut une réussite. Ouf.

 

Sincèrement,

Yves

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour,

 

Bel exemple, merci Yves. L'auto-bluff nous ramène vers la passion.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...