Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Comme chaque année, le mois de juin est particulièrement chargé. En conséquence, en plus des jours prévus dans nos conditions d'utilisation, ce forum sera accessible uniquement en lecture
les 20 après-midi, 21, 25, 26 & 28 juin 2018.

Lighyli

Exercice essence et blague de l'ego d'un 9…

Messages recommandés

Lighyli

Depuis un peu plus d'un an que je "pratique" l'ennéagramme, je commence à connaître les différentes caractéristiques des différents types. Surtout le 9 évidemment… Même si cela demande pas mal d'effort à mon centre mental réprimé…

 

Il y a quelques jours, dans mon lit avant de m'endormir, je reprenais les supports et mes notes du stage Essence.
Objectif : reprendre tous les exercices pour les travailler (quelle richesse !!)

 

Je tombe sur l'exercice "L'observateur intérieur". Je lis l'exercice en me disant que je pourrai le faire immédiatement celui-là. Il me faut donc réaliser quand le mécanisme d'attention propre à mon propre type prend le contrôle, puis récupérer cette énergie investie dans la passion et la fixation.

Et là, je me dis : "Mais c'est quoi déjà la passion et la fixation du 9 ???"

Je réfléchis rapidement (le mental ne démarre pas), et je retrouve le mécanisme de défense, mais impossible de retrouver la passion et la fixation… Gros trou de mémoire… (!!!)

 

C'est l'hiver, il fait froid et je suis bien sous ma couette, mon centre mental n'a vraiment pas envie de démarrer mais mon centre instinctif va bien : je me lève et je vais chercher mon "aide mémoire Ennéagramme"… (Très classique chez moi : si je peux bouger pour trouver une réponse plutôt que rechercher dans ma mémoire, je préfère bouger…)

 

Et je lis :
Fixation : oubli de soi
Passion : paresse psycho-spirituelle
CQFD…
Mon observateur intérieur a bien rigolé pour la peine… :laugh:

Je pouvais reprendre l'exercice plus concrètement…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"C'est l'hiver, il fait froid et je suis bien sous ma couette, mon centre mental n'a vraiment pas envie de démarrer mais mon centre instinctif va bien : je me lève."

Profites-en bien ! Dans environ deux mois, Lighyli, tu auras fait le stage Éveil et, au lieu de te promener de ton appartement, tu devrais faire la technique sur le traitement des transes d'amnésie… sauf bien sûr à ne plus s'en souvenir, voire à avoir oublié l'existence même de ce stage ! :rofl:

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lighyli

Bonsoir,

 

Ça y est, c'est fini, le stage Éveil est passé…

 

Il va falloir que je scotch le processus sur les transes d'amnésie partout dans la maison et au boulot ! En tout cas, c'est le premier qu'il faut que j'apprenne.

Rien qu'aujourd'hui, j'ai noté deux transes d'amnésies et quatre mouvements idéomoteurs… sans compter trois ou quatre suggestions hypnotiques en passant… C'est assez impressionnant pour un premier jour… :surprised:

 

À propos des mouvements idéomoteurs (je bouge les jambes), je suis persuadé et je sens très clairement qu'il y a systématiquement autre chose avant le mouvement.

En public, les mouvements peuvent poser problème (on me le reproche régulièrement), je traite la transe : ça a plutôt bien marché, mais faute de traiter la source, ça revient vite…

Par contre, quand je suis seul et que cela ne me dérange pas, je suis plus sceptique sur le bienfait de traiter cette transe "seule" sans traiter la source (difficile à trouver, oubli de soi oblige…) : quand je passe au mode catalepsie, je sens qu'il y a une énergie qui est bloquée de façon artificielle et je sens une tension quelque part. Je me dis que cette énergie trouvera une autre façon pour sortir et ça sera peut-être plus embêtant (maladie, etc.).

 

Il faut donc absolument que j'arrive à trouver les transes sources de ces mouvements.

Dans le cas contraire, Fabien, penses-tu qu'il faille traiter coûte que coûte le mouvement idéomoteur ? C'est seulement mon ego qui cherche une excuse ?

 

Lighyli

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"C'est assez impressionnant pour un premier jour…"

C'est un bon début, même si dix transes dans la journée, c'est certainement moins de 10 % du total !

 

"Penses-tu qu'il faille traiter coûte que coûte le mouvement idéomoteur ?"

Oui parce que c'est quand cette transe sera déstructurée que la transe précédente pourra plus facilement venir à la conscience. Cependant, il ne faut effectivement pas bloquer l'énergie et lutter contre la transe. Pour cela si le mouvement idéomoteur est dans les jambes, il est préférable de créer la catalepsie dans une autre partie du corps. Dans les cas où tu es seul, ceci une fois fait, tu peux t'interroger sur le conflit intérieur ou extérieur auquel tu pensais inconsciemment.

 

"C'est seulement mon ego qui cherche une excuse ?"

Oh non, ça, c'est pas possible. Aucun ego ne serait assez rusé et assez pervers pour faire cela. Enfin, le tien peut-être… :rofl:

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annedo

Bonjour Lighyli,

 

Ta description de la trajectoire "amnésie-centre réprimé-passion/fixation" m'a donné envie de l'analyser à l'aune de mon ennéatype 3 mu. Je la vis souvent !

 

La scène débute de la même façon : tranquille, dans un fauteuil, je me dis que c'est le moment pour quelques exercices du stage Éveil ou Essence. J'identifie le sujet sur lequel je veux travailler (un peu costaud et douloureux) et l'exercice (par exemple régression en âge) et là "blanc" : je ne me souviens plus du protocole (et pourtant je l'ai expérimenté déjà plusieurs fois). J'identifie que je suis en transe d'amnésie mais là aussi ne me souviens plus très clairement de comment on la traite !

 

J'ai bien sûr toutes ces infos dans un dossier, mais me lever pour aller les chercher m'épuise d'avance (centre instinctif réprimé) et en plus je me souviens que l'exercice d'amnésie fait parfois prendre conscience de nouvelles transes égotiques. Donc je ne bouge pas et pars (centre mental) sur un sujet et un exercice dont je me souviens et qui me semblent plus agréables (par exemple l'exercice sur l'identification et les ressources que cela m'apporte), et ma passion-fixation (mensonge-vanité) me disent que j'ai bien travaillé…, et je conclus en progression en âge en me projetant avec plaisir dans mon prochain rendez-vous avec Patricia avec qui je travaillerai bien sûr sur le sujet ou l'exercice douloureux (ce qui n'arrive pas forcément…).

 

Amicalement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Tranquille, dans un fauteuil, je me dis que c'est le moment pour quelques exercices du stage Éveil ou Essence."

Ben si tu te dis cela, Annedo, il vaudrait mieux commencer par la technique sur les suggestions hypnotiques… Le bon moment pour faire un exercice de ces deux stages, ce n'est pas dans son fauteuil : là, il vaut mieux faire une vraie pause que l'une des fausses siestes que tu nous a décrites. En fait il n'y a pas de bon moment, ou plutôt il n'y a que des bons moments.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×