Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu
Pocahontas

Un cadeau empreint de dédain

Messages recommandés

Pocahontas

Bonjour à tous,

 

Dans ma famille, lorsque Noël ou un anniversaire se profile à l'horizon, nous avons l'habitude de suggérer des idées de cadeaux qui nous feraient plaisir aux autres. Cette fois-ci, j'avais suggéré entre autres choses qu'on m'offre une nappe de Noël car j'ai récupéré en novembre dernier une plus grande table pour ma cuisine et mon linge de maison n'était plus aux bonnes dimensions. Quand vous tapez sur internet "nappe de Noël" et que vous demandez des images, vous avez de jolies nappes rouges, blanches, vertes, dorées parfois, avec des motifs de boules, de sapins, voire même de pères Noël qui sortent.

 

Ma mère est 2 alpha. Elle a ce genre de nappe chez elle et elle voit très bien de quoi il s'agit. De tous mes cadeaux, elle m'a offert le plus volumineux. Deux nappes et un assortiment de serviettes.

 

La première nappe est une ancienne nappe à elle, blanche avec deux lignes de motifs basiques lie de vin et gris, pour tous les jours et tachée. Pas la grosse tache de vin rouge ou de graisse bien visible, plutôt de multiples petites taches réparties ça et là, témoignage de l'usage qui en a été fait. Je connais cette nappe pour l'avoir souvent vue sur sa table et même mangé dessus. C'est une vieille nappe.

La seconde était neuve, beige avec des petits sapins vert foncé sur un fond vert prairie qui forment une frise discrète qui court tout le long de la bordure de la nappe de sorte que, lorsque les chaises sont rabattues ou occupées, on ne la voit pas. Cela donne donc l'impression qu'il s'agit d'une nappe beige basique.

Enfin, les serviettes ne sont pas assorties aux nappes et elles sont elles aussi tout ce qu'il y a de plus simple (du genre qu'on trouve chez Carrefour toute l'année) : un lot de cinq carrés entre le blanc cassé et le gris clair, et un second lot de deux carrés kaki.

 

Que de couleurs festives ! :sarcastic:

 

Lorsque j'ai ouvert le paquet ma mère est venue s’asseoir à côté de moi. Je crois qu'elle savait que je savais qu'elle savait que ce n'était pas ce à quoi je m'attendais parce qu'elle s'est justifiée en disant que ça n'avait pas été facile de trouver des nappes aux bonnes dimensions. En outre, elle m'a fait comprendre à demi-mot qu'elle avait fait preuve de générosité en m'offrant l'une de ses nappes à défaut d'en avoir trouvé une aux bonnes dimensions. Je précise que la nappe beige est aux bonnes dimensions.

 

Bref, un cadeau de Noël empreint de dédain.

La prochaine fois, je donnerais la référence exacte de la nappe que je veux.

 

En passant, ma belle-mère qui est 2 mu fait la même chose, mais comme elle est mu, plutôt que de trouver des excuses liées à une action, "je suis allé en boutique mais je n'ai rien trouvé", elle donne des excuses liées à son inaction en se présentant comme une victime, "mes chers enfants, j'étais vraiment trop fatiguée pour aller faire les boutiques" (donc vous n'avez pas de cadeaux) ou encore "je ne suis pas riche vous savez, mais au moins je vous invite à manger" (quand son fils cadet est présent c'est lui qui prépare absolument tout, et s'il n'est pas là, ses autres fils prennent la relève embrigadant par la même occasion leurs épouses).

 

Bien cordialement,

Pocahontas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Pocahontas pour cet exemple. C'est un grand classique chez les 2. Il me semblait qu'il y avait déjà eu un exemple sur ce thème dans le forum, mais je n'ai pas réussi à le retrouver. Peut-être une hallucination positive sur l'existence de l'exemple ou négative pendant sa recherche ! Me voilà bien…

 

Chez les 2 alpha, il me semble que parfois une once de désintégration en 8 et de vengeance s'ajoute au dédain.

 

Il me semble que ta belle-mère 2 mu est dans une situation un peu différente et ne fait pas de cadeau.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pocahontas

Bonjour Fabien,

 

"Il me semblait qu'il y avait déjà eu un exemple sur ce thème dans le forum, mais je n'ai pas réussi à le retrouver."

Pareil. Sans succès.

 

"Chez les 2 alpha, il me semble que parfois une once de désintégration en 8 et de vengeance s'ajoute au dédain."

Si vengeance il y a, je ne vois pas trop ce qui aurait pu la provoquer à part une forme d'aide plus marquée que d'ordinaire de ma part en ce moment. Ma mère a quelques soucis de santé et je m'inquiète parfois pour elle ce qui se traduit par quelques conseils que je ne peux m'empêcher de lui donner. Je prends aussi plus facilement qu'avant de ses nouvelles. Elle n'est pas au mieux de sa forme, et ça la frustre beaucoup car elle ne peut plus apporter son aide comme avant. Effectivement, ça, plus ça, plus ça…

 

"Il me semble que ta belle-mère 2 mu [...] ne fait pas de cadeau."

Certes. :proud:

 

Elle est désintégrée en interne depuis longtemps et fait régulièrement des séjours en 4. De facto, elle est très difficile à vivre, se victimise beaucoup, se montre très intrusive, fait culpabiliser son monde, etc. Elle a été pénible une bonne partie du repas à Noël et a fini par le gâcher définitivement en donnant à manger du chocolat à son petit-fils d'1 an et demi sous les yeux ahuris de son propre fils qui lui avait pourtant intimé depuis le début de la soirée de ne rien donner à manger au gamin. Son épouse et lui-même venaient de passer une semaine épuisante parce que l'enfant venait d'avoir sa première gastro-entérite (nuits blanches, urgences et compagnie) et avaient prévenu tout le monde qu'ils voulaient contrôler le régime alimentaire de leur fils pendant quelques jours.

 

Ce fut une scène assez hallucinante, ma belle-mère, clairement dans la provocation et dans le "je ne me soumets pas à tes directives parce que je sais mieux que toi ce qui est bon pour mon petit-fils" (supériorité, orgueil et dédain, plus répression de son besoin d'être aimée par son fils il me semble), mon gendre, dans la sur-réactivité, se mettant dans un état de furie pas possible. C'est la première fois en l'espace d'une dizaine d'année que tout le monde à table a unanimement et verbalement désapprouvé l'attitude de ma belle-mère. Elle n'en a pas rajouté, et son fils est partie avec sa famille en claquant la porte sur un "Continue comme ça si tu veux encore moins souvent voir ton petit-fils !" (validation de sa false core).

Ambiance…

 

Amitiés,

Pocahontas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves

Bonjour à tous,

 

Le 08/01/2018 à 20:04, Pocahontas a dit :

"Il me semblait qu'il y avait déjà eu un exemple sur ce thème dans le forum, mais je n'ai pas réussi à le retrouver."

Pareil. Sans succès.

Les cadeaux de « gadgets » cités dans ce message-ci d’Aurore7 de la conversation “Anecdotes de 2” pourraient être empreints de dédain. Mais bon, la connotation très péjorative que j’attribue au mot « gadget » m’appartient.

 

Après avoir lu ce message-là de la conversation “Un 2 peut-il refuser de l’aide ?”, je me demande comment un 2 pourrait vivre une demande d’un cadeau prédéfini avec précision, en fonction de son niveau d’intégration. La motivation du 2 ne dépend-elle pas de la nature du cadeau : prédéfini avec précision ou pas ?

 

Également, offrir un cadeau prédéfini avec précision, n'y manque-t-il pas le coup de cœur de l’instant présent pendant de la recherche du cadeau ? Le centre émotionnel vit dans le présent.

 

Amicalement,

Yves

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Oyoshi

Bonjour à tous,

 

À la lecture de l'histoire racontée par Pocahontas, je me suis demandé si les mécanismes présentés me parlaient ou non, et surtout pourquoi. Voici ce à quoi j'en suis arrivé.

 

Le 08/01/2018 à 13:55, Pocahontas a dit :

De tous mes cadeaux, elle m'a offert le plus volumineux.

Il est vrai que selon l'appréciation que j'ai pour la personne, sa valeur (taille, prix…) peut être fortement impacté. Plus je suis en prise à mes automatismes égotiques ET plus j'apprécie une personne, plus le cadeau qu'il/elle recevra sera important. Dit autrement : plus j'aime, plus je donne (de moi).

 

Avec le recul, je me rends compte encore une fois que cela a bien l'effet escompté inverse :

  • L'importance du cadeau peut mettre l'autre dans une position de malaise, d'inconfort voire d'insécurité :
    • Pourquoi un aussi gros/beau cadeau ?
    • Je ne tiens peut-être pas à lui comme il tient à moi.
    • Maintenant que j'ai reçu cela de lui, qu'attend-il de moi ?
  • Se crée chez moi un besoin de reconnaissance "à la hauteur" du cadeau qui a été offert
    • Immédiat : je peux attendre un merci voire plusieurs mercis pour le cadeau offert ;
    • Différé : je peux attendre un cadeau d'une valeur équivalente par la suite ;
  • C'est finalement forcer un retour sur image à l'autre — alors que je souhaiterais être dans l'amour — et cela de manière indirecte à cause de la compulsion d'évitement de reconnaître ses besoins.

 

Il m'est bien triste d'écrire ces mots mais c'est bien le constat que je fais de plus en plus souvent suite à auto-observation. :cry:

 

Le 08/01/2018 à 13:55, Pocahontas a dit :

Elle avait fait preuve de générosité en m'offrant l'une de ses nappes à défaut d'en avoir trouvé une aux bonnes dimensions.

Il m'est assez difficile de m'imaginer offrir un cadeau "d'occasion" à quelqu'un, en soulignant ma générosité. J'ai déjà du mal à acheter de l'occasion personnellement alors l'offrir, encore plus si c'est quelque chose de chez moi qui aurait pu être découvert, me paraît presque impensable. En réalité, rien que d'y penser me fait ressentir une certaine gêne que je pourrais probablement associer à de la honte : peut-être que cela résonne au niveau de mon instinct social blessé de mon type de désintégration (4 : Honte).

 

Maintenant, je me demande si ma variante mu n'y serait pas pour quelque chose. Est-ce que mon mental en support ne me projetterait pas une image de moi-même non acceptable dans cette situation ? Je me reconnaitrais alors potentiellement plus dans la réaction de la belle-mère (2 mu) à ne rien donner et à le justifier par un raisonnement ou à vouloir me racheter à tout prix en offrant quelque chose en différé.

 

Il y a 17 heures, Yves a dit :

Également, offrir un cadeau prédéfini avec précision, n'y manque-t-il pas le coup de cœur de l’instant présent pendant de la recherche du cadeau ?

Cela m'a bien fait me poser quelques minutes pour y réfléchir ! :happy:

 

Je ne sais pas vraiment si je fonctionne au coup de cœur au sens "dans l'instant" mais plutôt au coup de cœur au sens "ce qui fera le plus plaisir" (drivers quand tu nous tiens !). Ayant l'instinctif réprimé, si je peux éviter de chercher trop longtemps ça m'arrange ! Maintenant, si le cadeau est défini avec précision et que je sais que c'est ce qui fera véritablement plaisir, cela ne me dérange pas fondamentalement de l'acheter mais il est vrai que j'en garderais une satisfaction amère. Ce qui serait plus facile pour moi dans ce cas serait de connaître le cadeau avec précision, sans que la personne n'ait prévu de le recevoir : là il n'y a aucun problème ! :laugh:

 

J'ai l'impression que cela rentre dans la thématique du choix dans l'aide et de l'amour que j'apporte, en considérant qu'un cadeau est bien une preuve d'amour ! :happy:

 

Bien amicalement,

Oyoshi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Plus j'aime, plus je donne (de moi)."

La réalité égotique est : "Plus je veux être aimé, plus je donne." Le 2 n'a toutefois pas l'exclusivité de cette attitude…

 

"L'importance du cadeau peut mettre l'autre dans une position de malaise, d'inconfort, voire d'insécurité."

En tant que 7 et donc grand manipulateur devant l'éternel, je détecte et déteste être manipulé. J'ai souvent trouvé manipulatoires des cadeaux excessifs offerts par des 2 ou des personnes se désintégrant en 2. Il m'est même arrivé d'interrompre des relations suite à de tels cadeaux.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Lighyli

Intéressant cette question des cadeaux "too much".

 

Un peu comme Fabien, je détecte et déteste être manipulé. Quand je détecte cela, je perçois immédiatement un risque de conflits :

  • Conflits internes : mince, la relation est déséquilibrée, il va falloir que je rétablisse l'équilibre (bien égotique aussi ça !) : faire un autre cadeau ? lui dire au risque de ne pas être d'accord, etc.
  • Conflits externes éventuels : si je lui dis que je ne suis pas dupe ou si je ne réponds pas à sa demande cachée.

 

Ma réaction dans ces cas là est quasi systématiquement la fuite sans rien dire :

  1. Je règle éventuellement le problème courant : je rétabli l'équilibre de la relation (je fais un cadeau, je me répand en remerciements, etc.)
  2. Par la suite, j'évite la personne et tout ce qui pourrait reproduire la situation !! Évidemment, si c'est un(e) 2, il/elle a eu l'inverse de ce qu'il/elle souhaitait…

 

J'ai une amie 2 alpha très désintégrée qui est épuisante… Je ne la vois quasiment plus… Et j'évite de la relancer sur les réseaux sociaux de peur qu'elle me ressaute dessus !!

 

Bref, un exemple d'ego de 9 face à ce sujet. :bye:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×