Scroll To Top

Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum est accessible uniquement en lecture jusqu’au 26 décembre 2017 inclus.
Il vous sera à nouveau possible de poster des messages après cette date.
D’ici là, vous pouvez consulter également nos 149 articles et nos 89 analyses de film.

Lionel

Bla… Bla… Bla

Messages recommandés

Lionel

Bonjour à tous,

 

J'ai pensé à un exercice pour 5 (que je vais bien sûr tester) : rejoindre le réseau BlaBlaCar ! Rien que l'intitulé déjà me fait frémir… :beurk:

 

Je vous rappelle le principe (du point de vue 5 bien sûr) : covoiturer avec des inconnus et taper la convers', impossible de s'isoler physiquement en route ! re-:beurk:

On peut rajouter une difficulté : interdiction de mettre la radio (France Culture par exemple).

 

Je vais d'abord tester sur de courtes distances…

 

Belle journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Excellent, Lionel. Je crois que je pourrais rajouter ta proposition dans la liste des exercices donnés dans le stage Centres.

 

J'attends avec impatience ton compte-rendu.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Claire5

Bonjour à tous,

 

D'un autre côté Lionel, tu peux voir l'aspect économique du covoiturage : de quoi satisfaire notre passion d'avarice. :happy:

 

Je l'ai utilisé de multiples fois, en tant que passagère ou conductrice, et j'ai très souvent été tout à fait satisfaite. On tombe sur des gens avec qui on a plus ou moins d'affinités, avec qui ont fait plus ou moins de blabla, mais dans tous les cas le trajet passe beaucoup plus vite !

 

Mais j'avoue que quand je fais du covoiturage avec mon conjoint, parfois je le désigne à l'avance : "Bon tu montes devant, tu es plus doué que moi pour le blabla. Je monte derrière je suis fatiguée."

 

J'attends également ton compte-rendu !

Très amicalement

Claire

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves

Bonjour Lionel, bonjour à tous,

 

Ah oui mais… Euh… Là… Enfin… À vrai dire… Moi aussi j'y songe depuis quelques mois… Mais je n'ai pas encore franchi le pas… Bon… Bof… Pour l'instant, je préfère rester seul, bien à l'abri dans ma p'tite auto. (Je prends quand même des auto-stoppeurs de temps en temps… Des marginaux… J'aime les marginaux… Mais sur de courtes distances.)

 

En tout cas, je suis très content de te lire à nouveau, Lionel.

 

Mais tu aurais tout de même pu nous suggérer un exercice moins difficile. 

 

Amicalement,

Yves

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Yves

Bonjour à tous,

 

Ah la la, la pensée de devoir papoter sur des sujets inintéressants… À ce propos, voici une autre de mes expériences.

 

Lors de mon dernier déplacement professionnel, au lieu de descendre à l’hôtel local, bien achalandé, j’ai logé chez des habitants (quatre jours par semaine pendant cinq semaines). J’ai dû surmonter ma peur de devoir partager la cuisine et la salle d’eau de ces inconnus : je projetais sur eux ma peur d’être envahi. J’avais aussi conscience qu’une des motivations de ces logeurs était de pouvoir faire causette avec un quidam, et je craignais de manquer de ressources — ah, la peur de base du 5 — le soir, pour des bavettes, bavardises et autres babillardises. Il faut dire qu’en plus d’être 5 alpha de sous-type Conservation, je suis très introverti : la totale, quoi. Je m’accrochais comme à une branche à la pensée que je pourrai toujours me réfugier dans ma chambre ou dehors.

 

Appréhensions stériles… Non seulement nous avons trouvé un modus vivendi, mais je me suis émerveillé de leur accueil confiant, bienveillant et chaleureux, leur environnement (animaux, décoration), leur éthique du partage (hmmm, les savoureux champignons cueillis en forêt), leur posture dans leur vie, aussi humble et digne que leurs conditions de vie. J’aime les petites gens.

 

J’ai aussi goûté nos différences, au-delà de toute catégorisation, comme je goûte les singularités des stagiaires et des participants à l’Enné-agora, au-delà de leur catégorisation en ennéatypes.

 

Je recommande cette pratique aux 5, ainsi que papoter avec des auto-stoppeurs, des chauffeurs de taxi et d’autres êtres rencontrés en voyage, en randonnée ou en promenade.

 

Amicalement,

Yves

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosso

Bonjour à tous,

 

Une partie de moi a souvent envie d'embarquer les auto-stoppeurs. Par loyauté car, adolescente et jeune adulte, j'ai souvent fait moi-même du stop par nécessité, habitant dans une contrée reculée. Une autre partie de moi, pas vraiment. Plusieurs choses m'en empêchent. La principale est évidemment la peur liée au fait de se retrouver seule dans une voiture avec un inconnu. L'habit faisant le moine dans ces moments-là, je prendrai plus facilement une femme, un gars si il n'a pas l'air trop louche. L'avarice de moi activée par mon aile 5 peut aussi s'exprimer : je me sens en sécurité dans ma voiture seule avec la radio et n'ai pas envie de parler, et certainement pas avec des inconnus. L'individualisme renforcé par mon ORANGE se manifeste aussi. Je prenais plus facilement des auto-stoppeurs à une certaine époque où mon BLEU et sa culpabilité associée étaient plus forts.

 

Prendre de façon plus spontanée les auto-stoppeurs pourraient être aussi un bon exercice pour moi en tant que 6… à condition de ne pas basculer dans la contrephobie.

 

Amicalement,

Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×