Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum est accessible uniquement en lecture les 21, 22 & 23 novembre 2017.

Pocahontas

Goood!

Messages recommandés

Pocahontas

Bonjour à tous,

 

La semaine dernière, j'ai eu l'occasion de visiter un ami qui travaille dans une entreprise spécialisée dans l'agilité. Le patron est de type 7.

 

Déjà, le nom de la boîte avait attiré mon attention : "Goood!" avec trois "o" s'il-vous-plaît, parce que plus il y en a, meilleur c'est :wink:, et un sourire stylisé sous le nom (cf. logo en bas de l'affiche sur la photo ci-dessous), parce que quand c'est "Goood!", on a forcément la banane. Je précise que la couleur rouge orangée fait partie des nuances utilisées dans leur charte graphique. On la retrouve partout, notamment sur leur site Internet.

 

En attendant mon ami, j'ai donc découvert cette grande affiche accrochée au mur dans l'entrée. Je ne résiste pas au plaisir de vous la montrer car je la trouve représentative à la fois de la liberté/légèreté et de la gloutonnerie du 7 qui se laisse un maximum de portent ouvertes. Parce que, oui, au travail, on peut :

 

Goood!.jpg

 

Bien cordialement,

Pocahontas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Oui, Pocahontas, c'est un document amusant qui peut plaire à un 7 ou être écrit par un 7. Il est bien évidemment totalement insuffisant pour typer une organisation.

 

Il faudrait d'abord vérifier que ce document a bien été écrit pour l'entreprise et savoir s'il est à usage interne ou a une fonction d'affichage destinée aux visiteurs. Il serait aussi souhaitable de s'assurer qu'il correspond à une réalité et non à des valeurs de surfaces.

 

Ensuite, il faudrait analyser d'autres documents internes et des exemples ou des contre-exemples trouvés en interrogeant des personnes internes à l'organisation ou extérieures à elle (clients, fournissseurs). Ceux-ci correspondent-ils à la définition d'une organisation 7 telle que donnée dans le stage Entreprise ou dans le livre Comprendre et gérer les types de personnalité.

 

Il s'agirait aussi de s'assurer qu'il n'y a pas d'autres explications aux indices que nous repérons. Par exemple, les trois « o » du nom de l'organisation ne sont pas forcément liés à un ennéatype. Supposons que je veuille créer une organisation appelée Good. D'abord, le mot « good » est un mot de la langue courante et ne peut pas être protégé. Quand on veut protéger un mot courant, il n'y a que deux possibilités. On peut le mettre sous forme graphique et seul le graphique est protégé. On peut aussi le déformer comme quand Lancôme crée le parfum «Poême». Je peux alors ajouter au mot « Good » un point d'exclamation à la fin : « Good! ». C'est bien et c'est plus énergique mais il faut bien avoir un site Internet et il en existe déjà un nommé good.com (la législation est moins stricte sur les noms de domaine que sur les marques). Comme on ne peut pas mettre un point d'exclamation dans un nom de domaine, je dois alors ajouter une autre modification, par exemple un troisième « o ». Nous y voilà : « Goood! ».

 

Attention, je ne dis pas que le paragraphe précédent infirme le choix du nom comme une manifestation du 7. Je dis simplement que cela doit être vérifié puisqu'une autre explication est possible.

 

Bref, il te reste du boulot.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pocahontas

Bonjour à tous,

 

"Bref, il te reste du boulot."

Oulah oui effectivement… Merci Fabien pour ce retour nourri.

 

À la base, je n'avais nullement l'intention de typer l'entreprise Goood! même si j'ai une forte présomption qu'elle soit de type 7 justement. Évidemment, il ne suffit pas de le dire pour que ce soit vrai. Il faudrait pousser beaucoup plus loin l'enquête sur le terrain comme tu le soulignes et, compte-tenu de l'ambiance de travail plutôt morose en ce moment (certains sont sur le départ tandis que d'autres se plaignent d'un manque de cadre et de direction), je ne souhaite pas m'immiscer plus avant dans la vie de cette entreprise (au point d’interviewer les employés et d'éplucher leur documentation interne, j'entends). De plus, je ne dispose pas du livre Comprendre et gérer les types de personnalité et je n'ai pas encore suivi le stage Entreprise. Je n'ai que Le grand livre de l'Enneagramme en ma possession dans lequel il y a quand même un certain nombre d'éléments sur lesquels je pourrais m'appuyer au besoin.

 

Avec cette photo, je voulais surtout relever un élément original participant d'un contexte de travail qui m'est totalement inconnu et qui a attiré mon attention. Comme je savais que le patron est de type 7, j'ai eu vite fait de faire le lien avec l'écriteau sans même vérifier au préalable s'il en était à l'origine. J'avoue que je l'ai joué un peu trop rapide.

 

J'ai donc procédé à une recherche plus approfondie, notamment sur le site de la boîte, et j'ai découvert que le Monsieur 7 en question est entre autres le directeur de la publication. Il n'est pas LE grand patron puisqu'il a un directeur général au-dessus de lui d'un point de vue purement hiérarchique, mais il fait partie des associés fondateurs de l'entreprise et en est le Président, ce qui, d'après moi, explique qu'il m'est été présenté comme étant "le patron de la boîte" lors de mes visites dans l'agence parisienne.

 

Encore une fois, cela ne prouve pas que Goood! soit une entreprise 7. Par contre je suis certaine que ce monsieur est 7 parce que lors de l'un de mes passages dans leurs locaux je l'avais rencontré et nous avions pu échanger autour de l'ennéagramme qu'il connaissait. Il s'était lui-même reconnu en 7, et plusieurs employés présents avaient également validé ce type. Vu le personnage, je ne pouvais personnellement qu’approuver. Le nom de son blog m'avait d'ailleurs fait sourire : Blog de Patron (de PME).

 

En tant que 7, fondateur et Président de Goood!, ce monsieur a beaucoup d'influence sur le management de sa boîte. Cela laisse des traces.

En tant que directeur de la publication, il est plus spécifiquement responsable de tous les contenus publiés par Goood!, notamment en terme de responsabilité pénale. Je ne sais pas dans quelles proportions, il est impliqué dans le processus de rédaction et de mise en page. Toutefois je ne doute pas qu'il soit, a minima, impliqué dans toutes les validations des contenus publiés. Cela laisse des traces.

 

Je pourrais poser les questions relatives à la fonction de l'écriteau que j'ai photographié lors de ma prochaine visite (pour les visiteurs, pour se faire de la pub, pour rappeler certaines choses aux employés, etc.) ainsi que celles relatives à la signification de leur logo (est-ce bien un sourire sous le terme Goood ?). En fonction des réponses que j'aurais obtenues ou pas, je pourrais éventuellement établir une corrélation plus évidente entre le type 7 du directeur de la publication et le style de communication de l'entreprise, voire même avoir un début de validation de ma présomption de départ (soyons fou !). :happy:

 

Bien cordialement,

Pocahontas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Pocahontas, je connaissais l'entreprise Goood! avant ton message, ayant été en contact avec elle pour d'autres sujets que l'ennéagramme et dont je ne peux pas parler ici. Cela complique un chouïa ma participation à cette conversation…

 

Il n'y a effectivement aucun doute sur l'ennéatype 7 de la personne dont tu parles. Comme tu le mentionnes, il est un des associés qui ont fondé cette entreprise. Quand une organisation est créée par une seule personne, elle a presque systématiquement le type de son fondateur, au moins tant que celui-ci en tient les rênes. Quand il y a plusieurs personnalités différentes, cela se complique et devient source de problèmes, généralement à la deuxième ou à la troisième étape du cycle des organisations.

 

Une entreprise ayant plusieurs fondateurs peut avoir le type de l'un d'entre eux, ce qui pose des problèmes aux autres et induit un risque de départ de certain associés, plus ou moins grave en fonction de leur compétence technique ou de leur poids financier. Elle peut aussi ne pas avoir de type et être constituée d'un certain nombre de coteries rattachées au divers associés, ce qui induit un risque d'éclatement.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×