Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum sera accessible uniquement en lecture du 26 octobre au 12 novembre 2017 inclus.

Alice et le lapin

Aile 7 ou pas ?

Messages recommandés

Alice et le lapin

Bonjour à tous,

 

Suite au stage Ailes de juin, je me suis beaucoup interrogée. Les trois approches décrites pendant le stage sont très parlantes mais n’enlève rien à la difficulté de l’observation de l’influence des ailes sur le type de base.

Une des difficultés étant la ressemblance de certains fonctionnements égotiques liés au type de base avec les caractéristiques de l’influence des ailes.

 

Par exemple moi qui suis 6, je suis en permanence à la recherche d’informations me permettant de me sécuriser y compris des informations inutiles, c’est une caractéristique de base du type 6.

L’aile 5 m’apporterait une approche plus sélective de ces informations (avarice), alors que l’aile 7 un excès de recherche (gloutonnerie) et/ou en lien avec un désir de positiver et de rechercher le plaisir, plutôt que l’économie.

 

J’ai identifié une aile 7 pendant le stage. Je suis maintenant à la recherche d’exemples pouvant valider cette aile. Je vous livre ici quelques réflexions.

 

Gloutonnerie

Je remarque que ma gloutonnerie s’exerce sur tous types « d’objets » sécurisants et pas seulement sur les informations.

Par exemple, lorsque je m’achète une coque de téléphone, je n’en achète pas une mais cinq, idem pour les petits objets tels que des bagues de pacotille. Je pense que l’accumulation d’objet me sécurise.

En ce qui concerne les informations, j’ai tendance à les collectionner qu’elles soient pertinentes ou pas, juste au cas où. Jamais il ne viendrait à l’idée d'en faire une sélection. Chose que font plus volontiers les 6 à aile 5 si j’ai bien compris. Bien sûr, les infos, je les retiens ou pas mais je ne m’interroge jamais pour savoir si ces informations supplémentaires sont nécessaires ou pas.

 

Planification

J’ai toujours une porte de sortie bis, ter, etc., encore une fois au cas où. De manière simultanée, je réfléchis à plusieurs façons de me sécuriser, que ce soit dans l’accomplissement d’une tâche ou dans la résolution d’un problème. Ce qui d’ailleurs m’apporte une certaine acceptation du changement et de la nouveauté. Changer de stratégie ne me pose pas de problème à partir du moment où cela apporte un supplément de sécurité, de plaisir, de confort, de beau etc. La créativité dans ce type de situations est un plus, et lorsque cela fonctionne elle m’apporte beaucoup de plaisir.
 

Par exemple lors de la mise en place d’une exposition d’affiches, j’ai dû bricoler un système pour stabiliser les sous-verres. Dans ces moment-là mon esprit va à toute allure et en même temps que je mets en action la solution A, je réfléchis à une solution B, C, etc. Jamais je ne me demande si cet investissement est vraiment nécessaire. L’ébullition, l’effervescence de ces moments me plaît et me stimule.
 

Domaine et dichotomie

Je suis extrêmement intéressée par les interrelations, mais ce n’est pas un sujet de préoccupation. Elles se font ou ne se font pas. En revanche, les questions de hiérarchie et de rang ne sont pas un sujet qui m’intéresse, mais la dichotomie inférieur-supérieur, mon positionnement dans un groupe ou vis-à-vis d’une personne est chez moi une préoccupation de fond. Cela doit se chevaucher avec l’instinct social, mais après tout l’ego est un tout et les caractéristiques égotiques s’interpénètrent forcément.

 

Voilà où j'en suis de mes réflexions pour le moment. Je serai heureuse de lire vos réactions, s’il y en a. :bye:

 

Amicalement,

Alice et le lapin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Ce témoignage me semble très convaincant pour confirmer une aile 7 bien présente.

 

"En ce qui concerne les informations, j’ai tendance à les collectionner qu’elles soient pertinentes ou pas, juste au cas où. Jamais il ne viendrait à l’idée d'en faire une sélection. Chose que font plus volontiers les 6 à aile 5 si j’ai bien compris."

La sélection n'est pas un trait déterminant de l'aile 5 mais la non-sélection est bien un indicateur de l'aile 7.

 

"En revanche, les questions de hiérarchie et de rang ne sont pas un sujet qui m’intéresse, mais la dichotomie inférieur-supérieur […] est chez moi une préoccupation de fond."

Les notions de hiérarchie et de rang interviennent quel que soit le critère de classement utilisé. Je ne vois donc pas comment on peut se sentir inférieur ou supérieur sans définir un tel critère, et donc sans classer les personnes en fonction de lui.

 

Très amicalement,

Fabien

 

P.-S. : y a-t-il une hiérarchie entre Alice et le lapin ? Je me souviens — Lewis Carroll est une de mes idoles — qu'il y a au moins une scène où le lapin blanc envoie Alice chercher les gants de la Duchesse et où elle pense qu'il la prend pour sa bonne, mais il y a peut-être des interactions dans l'autre sens.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alice et le lapin

Bonjour à tous,

Évidemment Fabien tu as raison, le rang, la hiérarchie et la problématique inférieur-supérieur sont forcément liés, et je ne peux donc me préoccuper de l'un sans me préoccuper de l'autre… Il faut croire que mon ego n'aime pas du tout, mais alors pas du tout cette idée. À tel point que lorsque j'ai commencé à écrire ma réponse, je me suis surprise en pleine rationalisation ! Enfin je crois : « … Je reformule, ce que j'ai voulu dire c'est que j'ai de l'intérêt pour cette problématique, puisque c'est un sujet de préoccupation, mais que ce n'est pas un sujet qui me passionne comme peuvent le faire les relations interpersonnelles, bla bla bla… » Mouais… Tu parles. :blush:

Les relations égalitaires sont un idéal que je cherche à atteindre, d'où certainement ma réticence à reconnaître le domaine du 7 et pourtant… après réflexion il est bien présent, tant dans mes choix de lecture, que dans les films que je visionne, et bien sûr dans mon relationnel.

Les lectures : Je suis une fan de SF. Mes œuvres favorites, telles que la saga de Dune de Franck Herbert ou les non-A de A.E. van Vogt, développent la thématique des surhommes et celle des luttes sociales. Ces thématiques sont reliées au domaine et à la dichotomie du 7.

Petit aparté, dans Dune, pour ceux qui ne connaissent pas, des thématiques telles que l'évolution de l'espèce humaine, l'écologie, les relations de la religion, de la politique et du pouvoir, l'influence du langage sur la pensée et bien d'autres choses encore sont abordées. Les héros sont intelligents, adaptables et forts (plutôt par l'entrainement et l’utilisation éclairée des possibilités de leur corps et de leur esprit que par une force physique brute), ils s'examinent et évoluent de prises de conscience en prises de conscience. Paul Atreides le personnage principal des premiers volets, se répète à certaines occasions l'enseignement suivant du Bene Gesserit (sorte d’ordre religieux matriarcal féru de génétique et au pouvoir politique important) : "Je ne connaîtrai pas la peur, car la peur tue l'esprit. La peur est la petite mort qui conduit à l'oblitération totale. J'affronterai ma peur. Je lui permettrai de passer sur moi, au travers de moi. Et lorsqu'elle sera passée, je tournerai mon œil intérieur sur son chemin. Et là où elle sera passée, il n'y aura plus rien. Rien que moi."

Il y a de quoi interpeller un.e 6. :pt1cable:

Films : les superhéros et les mutants sont des thématiques qui m'interpellent particulièrement. La lutte des classes est aussi une thématique récurrente, un film tel que Snowpiercer en est un bon exemple.

Relations : le me positionne en général plutôt sur le pôle inférieur, mais il m'arrive aussi de penser le contraire. Le "suis-je plus ou moins intelligente, plus ou moins sensible, adaptable, créative, etc. ?" est une question sous-jacente quotidienne. Est-ce que c'est ça la dichotomie du 7 ?

En tant que 6, le désir d'instaurer des relations collaboratives et égalitaires est réellement présent, pourtant que ce soit dans ma famille ou au travail la hiérarchie et le rang sont des préoccupations bel et bien présentes. Après tout une réaction à quelque chose que ce soit dans le sens du vent ou dans le sens opposé est avant tout, je pense, un signe certain d'intérêt. :aie:

Dans quelle mesure cela se superpose avec mon instinct social ? Je ne le sais pas encore, j'attends avec impatience le stage Sous-types de septembre, j'y obtiendrai certainement quelques réponses.

Alice et le lapin : enfin en ce qui concerne la relation entre Alice et le lapin, à vrai dire lorsque j'ai choisi ce pseudo ce que j'avais à l'esprit c'était plutôt la volonté de signifier en peu de mots qu'il s'agissait de l'univers d'Alice au pays des merveilles. Après réflexion, j'aurais pu choisir un mot tel que "Wonderland". Alors pourquoi Alice et le lapin ? L'explication qui me vient c'est que c’est en suivant le lapin dans son terrier qu’Alice entre aux pays des merveilles, ainsi dès le commencement du récit, c'est leur relation qui est à l'origine du déroulement de l’histoire. Et puis deux, c'est déjà un groupe. :happy:

Voilà où j'en suis de mes réflexions.

Très amicalement,
Alice et le lapin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Un égal bonjour à tous,

 

C'est superbe Alice et le lapin d'avoir ainsi affiné ton auto-observation. Comme toi, je me veux profondément égalitariste et je n'ai, en son temps, guère apprécié ce que me faisait découvrir le domaine de mon ennéatype mais comme tu le dis fort justement "une réaction à quelque chose que ce soit dans le sens du vent ou dans le sens opposé est avant tout, je pense, un signe certain d'intérêt".
 

Je partage beaucoup de choses de ton témoignage, y compris à un niveau étonnamment factuel !

 

"Je suis une fan de SF. Mes œuvres favorites, telles que la saga de Dune de Franck Herbert ou les non-A de A.E. van Vogt."

Je n'ai jamais adoré Dune mais j'étais un fan des non-A. Outre le plaisir de la lecture, je dois à ce cycle la découverte de l'existence d'Alfred Korzybski à une époque où il était totalement inconnu en France. Je me rappelle ma frustration de ne trouver aucun libraire à Nice qui en connaissait le nom et qui pouvait me procurer ses œuvres.

 

"Les superhéros et les mutants sont des thématiques qui m'interpellent particulièrement. La lutte des classes est aussi une thématique récurrente, un film tel que Snowpiercer en est un bon exemple."

Je n'aime guère les films de superhéros, mais ceux qui racontent une révolte sociale, oui. J'ai bien aimé Snowpiercer, Patricia non : il y a sans doute une explication dans les domaines…

 

"Dans quelle mesure cela se superpose avec mon instinct social ?"

Il y a forcément une zone de recouvrement. Si cela peut t'aider, je suis de sous-type social et mon domaine s'exerce dans ce contexte mais aussi dans les autres.

Très amicalement,
Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosso

Bonjour,

 

Merci pour vos témoignages chers Alice et le lapin et Fabien. Je m'interroge  sur la présence d'une aile secondaire 7 chez moi.

 

Alors que je voyageais en train, je me suis surprise en train de déposer sur la tablette autant de choses qu'elle pouvait en soutenir : mon Kindle, mon iPod, un carnet pour noter mes impressions, des feuilles de cours, une bouteille, mon pique-nique…

 

En termes d'ennéagramme, plusieurs choses pouvaient être à l'œuvre :

  • Mon instinctif réprimé ? Pour sûr, si je peux éviter de devoir bouger, ma foi, c'est bien.
  • La peur de devoir ennuyer mon voisin de train pour aller chercher quelque chose dans ma valise ? Un peu.
  • L'instinct de conservation ? Eh oui, il ne faudrait tout de même pas que je meure de soif ou de faim pendant le trajet.
  • La planification ? Les portes de sortie bis et ter dont tu parles Alice et le lapin, ça fait sens : si j'ai envie de faire autre chose que de lire (écrire,  méditer…) pour le plaisir, la sécurité, autant l'avoir à portée de main. Ça pourrait être le signe d'une aile 7. D'un autre côté, les trois premières raisons me semblent suffisantes pour justifier le comportement.

 

Par ailleurs, ceci m'interpelle : " De manière simultanée, je réfléchis à plusieurs façons de me sécuriser, que ce soit dans l’accomplissement d’une tâche ou dans la résolution d’un problème." Je n'ai pas particulièrement observé ceci chez moi. Au contraire,  j'ai l'impression que ça m'aiderait à pouvoir le faire davantage lorsque je suis engluée dans une situation.

 

Quid de la gloutonnerie ? Je n'accumule pas d'objets mais bien de l'information, ce qui est propre au centre mental. Je lis des choses très différentes, parfois avec un objectif, parfois pas. J'ai une tendance quand je rédige (un article, un rapport…) à me perdre dans la recherche d'informations, ce qui me fait aussi perdre du temps. Est-ce que ça pourrait être de la non-sélection propre à l'aile 7 ou bien du 6 de base qui cherche à se rassurer sur sa propre connaissance ? Ou encore  de l'aile 5 (cf. la question de l'approche opérationnelle "quelles informations supplémentaires sont vraiment nécessaires ?").

 

Les luttes sociales m'intéressent depuis longtemps (on m'appelait "la syndicaliste" à l'école). Je ne crois pas que ce soit lié au domaine et la dichotomie du 7. Cela peut s'expliquer par ma tendance de 6 à prendre la défense des opprimés à cause de mon problème lié à l'autorité. Je  m'intéresse depuis quelques années à la gouvernance participative, aux outils dit d'intelligence collective, etc. Est-ce lié au domaine du 7 ou bien à des valeurs de surface VERTes et mon ego de 6 qui trouve une nouvelle manière de se conforter dans l'idée bienfaitrice du groupe, à mon sous-type social…

 

Bref, j'ai encore besoin de m'auto-observer mais j'ai l'impression que si aile 7 il y a, elle reste encore assez micro.

 

Amicalement,

Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Bref, j'ai encore besoin de m'auto-observer."

Tu nous a livré, Rosso, une belle analyse mentale de toutes les pistes possibles et effectivement seule l'auto-observation te permettra de trancher. L'analyse que tu as faite n'est pas pour autant inutile : elle permet de s'interroger pendant et/ou à propos de l'auto-observation pour vérifier que ce canaillou d'ego ne nous a pas envoyé sur une fausse piste.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alice et le lapin

Bonjour à tous,

 

En effet Rosso, je trouve également compliqué de définir ce qui vient de telle ou telle composante égotique, centre réprimé, variante, instinct ou aile ? Cela se complique encore lorsqu'il s'agit d'un aile secondaire par définition plus discrète !

Je dois avouer que moi aussi je m'observe depuis un moment déjà pour tenter de trouver une éventuelle aile 5 secondaire. Pour l'instant je n'ai pas vraiment d'éléments.

 

En revanche pour l'aile 7, le dernier stage Sous-types a été une belle confirmation de sa présence. Le sous-type "Sacrifice" du 7 social me parle énormément.

Ce sentiment très présent de me sacrifier pour les autres, je l'avais attribué à ma variante 6 alpha, mais il doit également provenir de mon aile 7. Lorsqu'en plus j'entends que le 7 social est un idéaliste qui désire dans un groupe des relations égalitaires (voir plus haut), qu'il n'aime ni commander, ni être commandé, etc., je ne peux que reconnaitre la similarité.

Je verbalise d'ailleurs assez souvent ce sentiment de sacrifice par des phrases du type : "J'en ai marre de me sacrifier !", "Après tous les sacrifices que j'ai fait, je peux bien…"
Chez moi le sacrifice et le devoir se mélangent et donnent un truc du genre : "Je fais mon devoir en me sacrifiant pour le groupe, afin d'obtenir sécurité et acceptation."

 

Amitiés,

Alice et le lapin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosso

Bonjour,

 

L'analyseauto-observation à la lumière des sous-types est intéressante.

 

Concernant l'aile 5 :

  • Sous-type "Château fort" : le besoin de me réfugier, d'être dans ma bulle est bien présent en particulier quand je suis fatiguée.
  • Sous-type "Jargon" : quand je me sens en insécurité et que je veux éviter la déviance, je peux utiliser un vocabulaire ésotérique, parler de façon méta et peu concrète.
  • Sous-type "Confidence/confiance" : il me revient en mémoire deux exemples de situation où entourée de plusieurs personnes, je parle exclusivement à une seule d'entre elles. Je me vois physiquement presque tourner le dos aux autres et les halluciner négativement. Il y a là bien un besoin de sécurité.

 

Pour l'aile 7 : les sous-types "Clan" et "Imagination" ne m'évoquent rien à ce stade ; le sous-type "Sacrifice" me parle davantage avec l'intérêt pour les causes mais le "j'en ai marre de me sacrifier" pourrait bien être aussi "j'en ai marre de faire mon devoir".

 

Amicalement,

Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Salut la compagnie,

Le 05/10/2017 à 10:00, Alice et le lapin a dit :

En effet Rosso, je trouve également compliqué de définir ce qui vient de telle ou telle composante égotique, centre réprimé, variante, instinct ou aile ? Cela se complique encore lorsqu'il s'agit d'un aile secondaire par définition plus discrète !

Cette difficulté, nous la rencontrons tous. En effet l'ego ne se détaille pas et tous ses mécanismes sont présents simultanément. Simplement, à un moment donné, un ou plusieurs d'entre eux sont plus perceptibles, ce qui n'empêcha pas les autres de faire un bruit de fond.

 

Il y a 13 heures, Rosso a dit :

Pour l'aile 7 : les sous-types "Clan" et "Imagination" ne m'évoquent rien à ce stade ; le sous-type "Sacrifice" me parle davantage avec l'intérêt pour les causes mais le "j'en ai marre de me sacrifier" pourrait bien être aussi "j'en ai marre de faire mon devoir".

L'instinct social s'intéresse à des vrais groupes répondant aux caractéristiques étudiées au stage Sous-types. L'appartenance à de très grands groupes et l'intérêt pour des causes sociales, qui peut exister sans aucune appartenance à un groupe, ne sont pas directement de son ressort.

 

Il y a 13 heures, Rosso a dit :

Sous-type "Confidence/confiance" : il me revient en mémoire deux exemples de situation où entourée de plusieurs personnes, je parle exclusivement à une seule d'entre elles. Je me vois physiquement presque tourner le dos aux autres et les halluciner négativement. Il y a là bien un besoin de sécurité.

Cet exemple n'est pas assez précisé pour pouvoir être rattaché au sous-type sexuel du 5. La confidence implique de partager avec une personne des informations précieuses qu'on de donnerait pas aux autres. Dans une telle situation, un 5 se tairait brusquement, ou changerait de sujet de conversation, voire s'en irait, car les autres personnes entendent même si on leur tourne le dos…

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Alice et le lapin

Bonjour à tous,

 

Trop drôle Fabien ! Au moment où tu as posté ça :

Il y a 1 heure, Fabien Chabreuil a dit :

En effet l'ego ne se détaille pas et tous ses mécanismes sont présents simultanément. Simplement, à un moment donné, un ou plusieurs d'entre eux sont plus perceptibles, ce qui n'empêcha pas les autres de faire un bruit de fond.

j'étais en train d'écrire ça :

Citation

Enfin je dirais que bien qu'on puisse décortiquer l'ego en autant de ses composantes, ils forment un ensemble. La validation de l'aile est venue pour moi de la constatation et de l'observation des différents éléments égotiques fonctionnant ensemble de manière fluide.

:rofl:

 

Amitiés,

Alice et le lapin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×