Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum sera accessible uniquement en lecture du 26 octobre au 12 novembre 2017 inclus.

Rosso

Chaussures Trippen

Messages recommandés

Rosso

Bonjour,

J'ai cassé ma tirelire il y a quelques mois pour acheter des chaussures de marque Trippen, une chaussure allemande qui allie confort, esthétique, écologie et responsabilité sociale. De quoi donc combler mes instincts conservation, social, et sexuel:sarcastic:

Dans la boîte de chaussures, j'ai trouvé un texte rédigé en allemand et en anglais que je vous traduis en partie (c'est long quand-même) et approximativement n'étant ni bilingue, ni une spécialiste en traduction. C'est parti…


Chers clients ! Merci d'avoir acheter des chaussures Trippen. Toutes nos chaussures sont produites dans des petites entreprises familiales au nord de l'Italie. […] Les techniques de construction et de fabrication et les matériaux que nous utilisons, qui sont souvent naturels, peuvent considérablement différer d'autres produits du marché. Veuillez lire soigneusement les informations sur les produits et les instructions concernant l'entretien de manière à ce que vous puissiez apprécier vos nouvelles chaussures le plus longtemps possible !


Cuir et entretien
 

Le cuir que nous utilisons est un produit naturel qui peut être abimé s'il n'est pas traité correctement. […] Les liquides comme l'eau ou l'huile, et même la saleté, peuvent laisser des taches irréversibles sur le cuir. Pour éviter les taches, veuillez ne pas porter vos chaussures dans des environnements humides ou souillés, ni dans les bois ou sur la plage.

 

[…] Les cuirs de couleurs claires sont particulièrement délicats et très difficiles à nettoyer. Des taches d'herbe, d'eau ou d'huile ne peuvent être enlevés du tout. Veuillez prendre encore plus de soin avec ces chaussures et pour éviter les taches d'huile, ne les portez pas dans la cuisine ou ne marchez pas dans la campagne.
 

Les cuirs tannés avec des produits végétaux sont extrêmement sensibles à l'humidité et la chaleur. Pluie et humidité – aussi de l'intérieur – peuvent laisser des marques et provoquer des changements de couleurs. Le cuir peut aussi s'étirer facilement, spécialement lorsqu'il est humide. Donc veuillez garder vos chaussures au sec et ne les séchez jamais avec un chiffon humide. Les chaleurs extrêmes comme celle causées par la lumière directe, les radiateurs ou les feux ouverts peuvent non seulement abimer la surface du cuir substantiellement mais aussi les chaussures elles-mêmes.

 

[…] Tous les cuirs […] sont extrêmement sensibles aux dommages de surface. Donc veuillez garder bien en tête, surtout avec les chaussures d'enfants, que les rayures ou autres dommages à la surface ne peuvent être réparés, et nettoyez seulement ces chaussures avec un chiffon doux.

Les cuirs "doux et élégants", ainsi que le "lavato" et le buffle lavé, sont très délicats et sensibles à l'humidité et à la chaleur du fait de leur fine épaisseur. Les objets pointus et les arêtes peuvent endommager le cuir profondément. Les couleurs claires sont particulièrement susceptibles de tacher. C'est pourquoi éviter de les exposer à la boue, à l'humidité ou à la lumière directe. La fourrure peut devenir mate ou être abimée par friction et peut s'user. Veuillez éviter la friction en continu par exemple avec votre vêtement. La saleté devrait être brossée prudemment.
 

Le cuir de buffle mat ou lavé sont tannés au végétal. Les petites égratignures peuvent être couvertes avec du cirage. Si vous observez une mince couche blanche sur le cuir de buffle mate, ne vous inquiétez pas. C'est seulement un surplus de cire qui peut être facilement enlevé. Ce procédé est même plus facile si vous chauffez les chaussures prudemment avec un sèche cheveux. Le cuir de buffalo "pull up" a été traité avec de l'huile et de la cire. Il est moins sensible à l'humidité ; c'est pourquoi nous adorons l'utiliser pour nos collections d'hiver. Veuillez faire attention avec les couleurs claires cependant car l'huile peut laisser des traces.

Si vous êtes l'heureux propriétaire de chaussures en peau de chèvre ou wapiti, la prévention est la meilleure protection. […] Ils ont une couche de grain très fin, extrêmement sensible à l'abrasion et sont extrêmement difficile à nettoyer. Si les chaussures, sont sales, veuillez attendre que la saleté ait séché et essayez de les brosser doucement. […] N'utilisez jamais de brosse dure, et prenez bien soin de ce matériel en général. Si le cuir devient mouillé, veuillez le laisser sécher naturellement. Il pourrait être un peu raide après séchage. Cette raideur disparaîtra une fois que les chaussures auront été portées un peu… Si vous ne voulez pas attendre, vous pouvez aussi pétrir vos chaussures pour les assouplir.


Notre cuir en wapiti et chèvre sont tannés avec du chrome, c'est pourquoi ils sont doux et plaisants à porter. Mais ils peuvent, aussi s'élargir très substantiellement surtout si les chaussures sont trop petites ou trop grandes. Ainsi, veuillez vous assurez qu'elles soient à la bonne taille.


Tous les autres types de cuirs, peuvent s'élargir aussi. Pour cette raison, c'est toujours mieux de porter des chaussettes toujours de la même épaisseur. Si vous portez vos chaussures avec des chaussettes trop épaisses, les chaussures peuvent devenir trop larges.
Malheureusement, les chaussures Trippen ne sont pas des chaussures en caoutchouc, ce qui signifie qu'elles ne sont pas waterproof.
[…] Tous les cuirs sont susceptibles de faire sortir des colorants des deux côtés. Ainsi, veuillez à ne pas porter des chaussettes de couleurs claires avec des chaussures de couleurs foncées et faites aussi attention à vos vêtements. Si le colorant a laissé des traces sur vos pieds, celles-ci peuvent être retirées avec de l'eau et du savon. Si le colorant a laissé des traces permanentes, nos cuirs foncés et colorés ne sont pas compatibles avec votre peau.


[…] Nos cuirs tannés au chrome ne sont pas adaptés aux personnes allergiques au chrome. […]

Les semelles
 

Les semelles de nos chaussures sont molles et flexibles et ont été conçes pour être utilisées dans en environnement urbain seulement. Elles ne sont pas adaptées aux surfaces irrégulières et tranchantes comme les montagnes ou les plages de galets.


Veuillez faire aussi attention aux objets pointus dans l'environnement urbain comme les grilles métalliques ou les escalators, car ils peuvent endommager le caoutchouc. Ralentir votre scooter ou votre vélo avec vos chaussures ou marcher sur du tarmac chaud provoquera des dommages irréversibles à vos chaussures. […] Évitez les activités à genoux car les coutures pourraient claquer et les parties de la semelle pourraient se détacher.


[…] Nos semelles sont faites de crêpes ou caoutchouc et peuvent être glissantes. […] Feuilles, peaux de bananes, déchets, taches d'huile, tuiles humides ou autres surfaces glissantes peuvent être spécialement dangereuses. Veuillez aussi garder à l'esprit que les semelles en crêpe et en caoutchouc peuvent devenir chargées statiquement. […]

En général, les talons hauts ne sont pas bénéfiques pour votre santé, et vous pourriez en voyageant dans ces chaussures vous blesser. Soyez conscient de ce risque. […]

La collection bois

 

[Je vous épargne cette collection.]

Informations générales
 

[…] En général, il vaut mieux ne pas porter vos chaussures tous les jours mais un jour sur trois pour que le cuir puisse sécher complètement. Sinon la sueur pourrait dissoudre les colorants. […]
 

Si la semelle intérieure pousse un petit couinement, nous avons tout prévu : un petit sac de talc inoffensif qui arrêtera le bruit de votre semelle.
 

Ouvrez toujours entièrement vos chaussures et traitez les fermetures éclairs, lacets et boucles avec grand soin. […]

De façon générale, plus vous prendrez soin de vos chaussures plus vous pourrez en profiter.

Pour conclure : "Certaines de ces informations peuvent sembler exagérées. Mais nous souhaitons vous donner des informations aussi détaillées que possible pour être sûr que vous appréciez porter vos chaussures et nous espérons que vous aimerez vos chaussures Trippen autant que nous adorons les fabriquer."

 

Oh my God !

Après avoir lu ce texte logghoréique, beaucoup ri(cané), m'être demandé s'ils prenaient les gens pour des cons ou faisaient de l'humour, je me suis demandé quel ennéatype avait pu écrire un truc pareil et quel pouvait être l'ennéatype de la société. Je me suis donc aussi baladée sur leur site Internet. Je trouve l'exercice de typer une entreprise en général assez difficile. Je vous fais part de mes réflexions et serai ravie de lire les vôtres en retour.

Il me semble que l'ennéatype 4 pour l'entreprise fait sens notamment en me basant sur la fiche du stage en entreprise. Les chaussures sont plutôt haut de gamme, originales et intemporelles (ils ont des nouveaux modèles tous les ans mais les éléments comme les semelles restent les mêmes ; chaque modèle est déclinable en de nombreuses couleurs). Ils ont un souci du développement durable depuis leur création, (en 1991 donc bien avant que le sujet ne soit récupéré par les entreprises) tant par les matériaux qu'ils emploient, les méthodes utilisées que par leur responsabilité sociale en soutenant la production locale. Le caractère unique est revendiqué : "Trippen a développé son propre style qui n'a rien en commun avec les modèles de chaussures classiques. Ces modèles uniques forment la base de chaque collection."

L'esthétique du site saute aux yeux. En comparaison, voyez le site des chaussures Arche plutôt basique…

 

À chaque saison, il y a un nouveau thème inspiré par des voyages. Les modèles et les couleurs de la saison s'inscrivent dans ce thème. Mots et photos sont soigneusement choisis.

Pour ce qui est du "mode d'emploi" trouvé dans la boîte à chaussure et sur le site (curieusement dans une forme un peu différente), le style de communication me fait penser au style "limite" du 6. On peut imaginer que ce soit pour éviter le pire tant à la firme (procès etc) qu'aux heureux porteurs des chaussures de la marque. C'est vrai qu'après avoir lu un tel mode d'emploi, le plus sage serait de laisser les chaussures dans la boîte pour éviter de les abimer.

Le texte peut être en phase avec l'évitement de la banalité du 4. Je n'ai en effet pour ma part jamais vu un texte comme ça dans une boîte à chaussures (ni sur le fond, ni sur la forme). Les instructions sont tellement poussées à l'extrême, répétitives et souvent ridicules que cela en devient unique…

Qu'en pensez-vous ?

 

Bien cordialement,
Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

J'avais déjà vécu Patricia avec Arche, voilà maintenant Rosso avec Trippen. Toutes ces chaussures, c'est pas le pied. :rofl:

 

"Le style de communication me fait penser au style 'Limites' du 6."

À moi aussi : comme inventaire des risques, ce n'est pas mal. Je viens d'aller visiter le site et lire les pages "Concept", "History" et "Team" de la section "About Trippen". Je ne les vois parler que de technique et de responsabilité sociale et environnementale, pas d'esthétique. Bref, je n'y ai vu aucun élément pointant vers le 4 de manière décisive et qui ne puisse être mis en 6 dont je te rappelle, Rosso, que le sous-type sexuel s'appelle "Force-Beauté".

 

"L'esthétique du site saute aux yeux."

C'est subjectif…

 

"Mots et photos sont soigneusement choisis."

Je suppose que c'est le travail, comme le reste du site, d'une agence de communication et non de la boîte elle-même.

 

"Les instructions sont tellement poussées à l'extrême, répétitives et souvent ridicules que cela en devient unique…"

En raisonnant ainsi, tu pourras mettre en 4 toute expression très désintégrée d'un ennéatype !

 

Pourrais-tu être plus précise sur les éléments qui te font pencher vers le 4 ?

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosso

Bonjour,
 

"Les instructions sont tellement poussées à l'extrême, répétitives et souvent ridicules que cela en devient unique…"
En raisonnant ainsi, tu pourras mettre en 4 toute expression très désintégrée d'un ennéatype !

En effet, c'est idiot comme raisonnement.
 

Pourrais-tu être plus précise sur les éléments qui te font pencher vers le 4 ?

Je n'ai rien de plus précis que ce que je n'ai déjà écrit. Mon erreur probable de typage provient de la manière dont j'ai abordé le problème et… de mon ego :

  • D'abord, je n'ai pas tout de suite compris que le mode d'emploi était très vraisemblablement l'œuvre d'un 6 (grosse tache aveugle). Je ne l'ai compris qu'après quelques jours (et encore je doutais en l'écrivant).
  • Notamment parce que quelque chose en moi se dit qu'écrire ça ne peut être qu'une (mauvaise) plaisanterie. J'y vois une sorte de mise en abîme de ma peur.
  • J'ai consulté mes notes du stage Entreprise où j'ai vu des similitudes avec l'exemple de Body Shop que vous donnez : entre autres le rôle précurseur dans le développement durable. J'y ai vu du respect de l'individu, une de valeurs des entreprises 4. Tout comme pour l'esthétique, je suis restée sur  les comportements.
  • J'ai omis de me poser — comme tu l'as fait — la question : "Est-ce que ce que je lis sur le site en plus du mode d'emploi peut coller avec un 6 ?"

On va dire que je ferai mieux la prochaine fois… (mais pas avec une autre de mes marques de chaussures préférées, promis.)
 
Bien cordialement,
Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,
 
"Je n'ai pas tout de suite compris que le mode d'emploi était très vraisemblablement l'œuvre d'un 6 (grosse tache aveugle). Je ne l'ai compris qu'après quelques jours (et encore je doutais en l'écrivant)."

C'est un piège classique. Quand nous voyons notre ego poussé à l'extrême, il me semble que cela déclenche inconsciemment une anxiété, une colère ou une tristesse, selon le centre préféré, à l'idée qu'il ne faudrait peut-être pas grand-chose pour vivre cela. Comme tu l'analyses justement, Rosso, c'est "une sorte de mise en abîme de [t]a peur". Je comprends bien cela : combien de fois la vision de certains 7, façon Otto West, m'a fait frémir ?

 

"On va dire que je ferai mieux la prochaine fois… (mais pas avec une autre de mes marques de chaussures préférées, promis.)"

Forcément ! On apprend de ses erreurs tant qu'on a l'intelligence et l'humilité de les reconnaître. Et tu peux parler de marques de chaussures, ma remarque n'était qu'une plaisanterie.
 
Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rosso

Bonjour,

 

"Et tu peux parler de marques de chaussures, ma remarque n'était qu'une plaisanterie."

J'avais (plus ou moins) compris la plaisanterie. Même si une partie de moi se disait que relire un texte aussi long et aussi creux peut être bien chiant. Le texte m'a fait rire mais on ne rit pas tous pour la même chose.

 

J'ai répondu en plaisantant (plus ou moins). On ne sait jamais…

 

Rosso

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×