Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Pocahontas

Quand l'ego se renforce

Recommended Posts

Pocahontas

Bonjour,

 

Je vis en ce moment les reliquats d'une désintégration externe en 9 mu — un grand merci au mari hyper soutenant ces derniers temps :heart: et vive le sport, ça défoule ! – provoquée par un événements survenu il y a plusieurs jours déjà. Je n'en prends conscience qu'aujourd'hui, cette désintégration externe résulte en fait d'une mise en échec de mes mécanisme égotiques, et tout spécialement de ma compulsion (bah oui c'est pas le tout de l'apprendre en stage…). Traduction : je n'ai pas réussi à ne pas être déviante. Et ça fait mal…

 

Je ne vais pas conter ici ma mésaventure, par contre, j'ai pu observer que l'impossibilité pour moi d'arriver à contrôler, à contenir mon agressivité avait quelque chose à voir avec cet échec. Je crois vraiment que c'est à l'instant où je me suis sentie "à bout" que je suis passée en "mode contrephobique" et j'ai "attaqué" la personne que je tenais pour responsable de cette montée d'agressivité. Sur le coup, j'ai trouvé ma réaction tout à fait légitime, et mon ego l'a justifiée, mais, quelques instants plus tard, lorsque "la phobique" est revenue aux commandes, ça a été un véritable déferlement de messages du genre : "Ça va pas la tête, t'es devenue folle ma pauvre fille ! Non mais quelle insolente ! C'est mal de se rebeller comme ça ! Tu fermes ta gueule quand c'est comme ça et tu prends sur toi en silence point ! Honte sur toi !" et tout ce qui va avec de culpabilisation, de détresse et déprime, de honte, et bien sûr et surtout de peur. Le fait de m'être rebiffée de la sorte m'a foutu les jetons, et je me suis dit qu'il fallait vraiment que je fasses attention, que je ne pouvais pas faire n'importe quoi, bref qu'il fallait ABSOLUMENT que je trouve le moyen de me contrôler davantage… Par ailleurs, je sais que je porte également très facilement un jugement négatif sur les personnes qui, de mon point de vue, n'arrivent justement pas à garder leur calme, se contrôler, etc. La boucle est bouclée => ego renforcé.

 

Je reprends donc le support de cours sur les exercices communs à tous les types distribué lors du dernier stage Centres : ça donnerait une croyance liée à ma compulsion du style "Se rebeller c'est déviant" ? Et "Ne pas arriver à prendre sur soi en toutes circonstances est déviant" ?

 

Merci.

Baisers dans le vent,

Pocahontas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Pocahontas de ce témoignage et pour cette analyse ennéagrammique de ton vécu. Je ne peux pas réagir à ta mésaventure non racontée, mais tu as raison de partir sur une analyse des croyances. Elle me paraissent bien formulées. Il serait utile de définir à quoi tu es loyale et donc a été déviante. Ensuite, il te reste deux choses à faire :

  1. Déterminer si cette loyauté est appropriée et si tu veux la conserver ;
  2. Trouver des contre-exemples à ces croyances.

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pocahontas

Bonjour Fabien et merci pour ton assistance,
 
"Il serait utile de définir à quoi tu es loyale et donc a été déviante."
Disons que j'ai fait preuve de déviance parce qu'en perdant la maîtrise de moi-même, j'ai momentanément mise en danger ma relation avec la personne concernée, personne envers laquelle je suis loyale pour diverses raisons. Cette loyauté est appropriée et m'est nécessaire, et je souhaite donc la conserver.

 

En ce qui concerne les contre-exemples, je suppose que l'objectif de l'exercice est de vider de leur sens ces fausses croyances.
 
L'année dernière j'ai vécu une situation qui, je pense, constitue un contre-exemple à la croyance "Ne pas arriver à prendre sur soi en toutes circonstances est déviant". Un copain m'avait proposé de visionner la vidéo d'un thérapeute avec lequel il avait déjà pu travailler — en tant que collaborateur — à plusieurs reprises en ces termes  "Tu vas voir, il est super, il donne de très bons conseils, je le trouve très bon dans ce qu'il fait, tu m'en diras des nouvelles." Je n'avais sollicité aucune aide, ce copain voulait simplement partager avec moi un truc trop cool qu'il avait vu et qui lui avait fait du bien. J'ai donc visionné cette vidéo qui dure près de 2 heures. Et dès les premières minutes, j'ai su que ça n'allait pas me plaire, mais alors pas du tout. La suite de la vidéo l'a confirmé mais j'ai tenu à la visionner quasiment en entier pour ne pas porter un jugement trop hâtif du genre "J'ai visionné les 10 premières minutes et franchement j'ai trouvé que c'était de la merde". Ce monsieur prétend avoir développé des facultés de clairvoyance et de clairaudience et dans la vidéo, il utilise ces facultés pour aider des gens qui lui demandent des conseils en ligne. Soit. La méthode de ce monsieur — mon copain m'a confirmé qu'il procédait bien de cette manière et que, lui, c'est justement ça qu'il trouvait super — consiste à rentrer dans le lard de ses patients pour générer chez eux une prise de conscience. J'ai trouvé ce spectacle affligeant et particulièrement révoltant. Je n'avais jamais vu un thérapeute prétendant vouloir aider son prochain se moquer aussi ouvertement et méchamment des problèmes de ses patients et de ses patients eux-mêmes. Et cela m'a mise en colère. Lorsque j'ai eu l'occasion d'en reparler avec mon copain, j'avais déjà réfléchi et organisé mes idées à l'avance à tête reposée : je voulais pouvoir savoir quoi dire au moment venu sans attaquer personne, ni être trop dans la réactivité, et je ne voulais surtout pas passer à côté de l'occasion de parler de ce que j'avais vu car je trouvais le sujet préoccupant. Ce que j'ai dénoncé, c'est :

  • la méthode que je trouvais malsaine,
  • en précisant que mon jugement était porté dans le contexte de la vidéo,
  • j'ai émis des doutes quant aux réelles capacités de ce monsieur tout en convenant du fait que je n'avais pas le moyen de prouver ou de vérifier quoi que ce soit.

Je me souviens que j'ai vraiment mis un point d'honneur à faire tout cela pour pouvoir disposer d'un peu de mental car je redoutais le moment du débat tout en l'attendant aussi fébrilement car j'avais des choses à dire. J'ai pris particulièrement soin de dire "je", "mon avis", "mon opinion", et j'ai veillé du mieux que j'ai pu à ne pas me montrer trop agressive. Je me suis exprimée et je n'ai ressenti ni honte, ni fierté à l'avoir fait. Par la suite, j'ai pu rediscuter avec un autre copain présent lors de ce débriefing : il m'a dit qu'il avait trouvé que j'avais parlé avec justesse, que j'avais donné mon avis sans me montrer agressive et que j'étais parfaitement en droit de ne pas être d'accord avec quelqu'un et de le faire savoir comme je l'avais fait.
 
Dans ce cas, je n'ai effectivement pas pris sur moi et laissé passer ce qu'il me tenait à cœur de dire, et je n'ai pas été déviante. Ce qui me conforte particulièrement dans l'idée que je ne l'ai pas été, c'est surtout l'attention que j'ai portée à ma façon de faire et de dire les choses parce que je ne voulais pas tomber dans le piège du message qui ne passe pas parce que la forme pose problème.
 
En ce qui concerne la seconde croyance "Se rebeller c'est déviant", je n'ai pas d'exemple vécu qui me vient à l'esprit pour l'instant mais je repense simplement aux hommes et aux femmes qui ont risqué gros en bravant les autorités et l'Occupant pour sauver des vies humaines pendant la Seconde guerre mondiale, je pense par exemple aux récits sur ce qu'ont fait les habitants du Chambon-sur-Lignon, mais il y en a beaucoup d'autres. Ces personnes se sont rebellées et elles n'étaient pas déviantes. Cela remet effectivement tout de suite les choses en perspective.
 
Bien cordialement,
Pocahontas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"En ce qui concerne les contre-exemples, je suppose que l'objectif de l'exercice est de vider de leur sens ces fausses croyances."

C'est exactement cela, Pocahontas. La fiche du stage Centres, à laquelle tu faisais allusion dans ton premier message, suggère de trouver 7 contre-exemples par croyance afin d'augmenter les chances qu'elle ne se reconstruise pas avec des arguments du genre “l'exception qui confirme la règle”.

 

"En ce qui concerne la seconde croyance “Se rebeller c'est déviant”, je n'ai pas d'exemple vécu."

Il n'y a pas de problème à prendre des exemples dans le monde extérieur. Parfois, cela permet après d'en trouver dans sa propre vie. :wink:

 

Très amicalement,

Fabien

 

P.-S. : "La méthode de ce monsieur […] consiste à rentrer dans le lard de ses patients pour générer chez eux une prise de conscience." Cette méthode a été créée par Frank Farrelly, un ennéatype 8, sous le nom de Provocative Therapy. Elle consiste à dire ouvertement au patient ce qu'il pense de pire sur lui. Pour que cela soit efficace, il faut à la fois beaucoup de puissance et beaucoup d'amour et d'acceptation. Farrelly, dont Patricia et moi avons suivi une formation en 1988, y arrivait le plus souvent. Ceux qui veulent en savoir plus peuvent lire le livre de Frank Farrelly, co-écrit avec Jeff Brandsma, a été traduit en français : La thérapie provocatrice, Le Germe, 2009.

De mon point de vue, ce genre de méthode est tellement particulière qu'elle ne peut en réalité être pratiqué que par son fondateur. Je n'ai depuis jamais vu quelqu'un utiliser la Provocative Therapy de manière vraiment convaincante : la puissance, oui parfois, l'amour et l'acceptation, jamais suffisamment. Il n'y a bien sûr dans cette pratique ni clairvoyance et ni clairaudience, juste une capacité à bien interpréter les signaux non-verbaux et la demande du client associée à une bonne expérience : le fait que ce monsieur se targue de ce type de don en dit effectivement long sur son goût du pouvoir…

En dehors du champ de la psychologie, cette technique a été appliqué par plusieurs guides spirituels. C'était, par exemple, souvent le cas de Gurdjieff avec parfois des effets bénéfiques et parfois des effets désastreux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...