Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Irimi

Survivre

Recommended Posts

Irimi

Bonjour à tous,

 

Quelques jours après le 13 novembre, je suis tombée sur cet article : http://www.economiematin.fr/news-attaque-terroriste-survie-aide-conseils-danger-sannat

 

Le raisonnement de l'auteur (dont je n'avais jamais entendu parler auparavant, et dont je ne connais évidemment pas le type), me fait penser à du 6 : anticipation froide des risques et liste des choses à faire et à ne pas faire dans tel ou tel cas. Je crois que prévoir est, pour un 6, une façon d'exorciser la peur; en tout cas de ne pas la laisser devenir paralysante.

 

Amis 6, quelles sont vos réactions à cette lecture ? Et les autres ? 

 

Amicalement,

Pascale

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

Au cas où ce superbe article disparaîtrait, je recopie quelques brefs extraits, mais je conseille aux ennéagrammistes sa lecture entière :
 

S'il ne faut en aucun cas céder à une quelconque forme de psychose, la peur, elle est naturelle sinon vous êtes inconscients. J'ai peur. Encore plus pour les miens que pour moi, mais je n'ai aucune honte à dire que j'ai peur. La seule façon rationnelle que je trouve — et je pense que c'est saint d'esprit —, pour lutter contre les peurs, c'est de me préparer et d'être concret ! […]

Le bobo culculgnangnan qui pose sa bougie en disant « même pas peur » m'expliquera sans doute que je suis « parano ». Mais au moment où j'écris ces lignes, j'ai 132 raisons d'être parano, et 132 raisons de partager ces informations avec le plus grand nombre. […]

Retenez le CCC ! Cela veut dire Courir, se Cacher ou Combattre. Ce sont vos trois options. Bien souvent vous n'aurez pas vraiment le choix. […] Votre priorité absolue est de fuir. C'est la meilleure de toutes les options. […] Si vous ne pouvez pas fuir, cachez-vous, planquez-vous ! C'est la deuxième des moins mauvaises solutions. N'oubliez pas d'éteindre la sonnerie de votre téléphone portable, parce que sinon, le copain qui veut savoir si vous allez bien et qui a la brillante idée de vous téléphoner à ce moment-là va vous faire trouer la peau ! […]

Dans tous les cas, tentez d'agir en groupe. Si homo sapiens a pu survivre et se hisser tout en haut de la chaîne alimentaire ce n'est pas parce que l'homme est le plus fort mais parce que nous sommes l'espèce animale qui a su développer les stratégies de groupe les plus puissantes. […]

 

Lorsque les forces d'intervention arrivent… Ils viennent sans doute de se faire tirer dessus, ils ne savent pas si vous êtes hostiles ou victimes. Montrez vos mains… Toujours ! Ne tenez rien, ne dissimulez pas vos mains, tenez les bien en évidence, signalez votre statut, blessé, pas blessé, civil, votre nombre. Indiquez toujours ce que vous allez faire… et obéissez aux ordres. […]

Quand vous entendez des gros boum et des pétards, arrêtez de faire vos bisounours socialos bien pensants ! Pensez d'abord que c'est une Kalach, tant mieux si ce n'était que des pétards et pas l'inverse du genre tient des pétards…. ho merde alors une kalach ! […]

On ne vous le dit pas trop mais une balle de calibre militaire dans la tête cela donne une « gueule cassée ». Alors les militaires depuis bien longtemps ont réglé le problème avec des plaques d'identification… Vous pouvez parfaitement vous équiper de telles plaques d'identification. Cela peut même être un cadeau pour Noël… Bon ma femme me dit que c'est morbide comme idée.

 

Ce à quoi il faut rajouter le sublime : "Préparez-vous, il est déjà trop tard !"

 

Alors, oui, cela fait bien 6 ! Et puisque je fais partie des autres, voici ma réaction. Un tel article fait hurler mon ego de rire, et s'il rit, c'est bien sûr parce qu'il est en souffrance potentielle : plutôt mourir que de vivre en suivant ces conseils !

Très amicalement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Rebonjour à tous,

 

Ce midi, j'ai raconté cet article à Patricia (1 alpha sous-type Conservation pour ceux qui rentrent à l'instant d'une île déserte), et il l'a fait autant rire que moi. De son côté, elle y voit un gaspillage irréaliste d'énergie.

 

En discutant, nous nous sommes souvenus qu'après le 11 septembre 2001, les Américains se sont mis à prendre leur voiture plutôt que l'avion. Bilan : 1600 morts supplémentaires par rapport aux années précédentes, soit plus de 50 % de ceux causés par les attentats.

 

J'en profite pour rappeler ce que j'avais écrit en 2012 sur mon blog : "Les États-Unis tiennent depuis la fin des années 1960 des statistiques sur le nombre de leurs citoyens qui ont été victimes du terrorisme. Si on cumule tous les Américains tués dans le monde entier sur cette période — 11 septembre compris —, il y en a à peu près autant que de victimes de la foudre, d’une collision avec un cerf, ou d’une réaction allergique sévère aux cacahuètes."

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
On dirait le sud

Bonjour à tous,

J'ai lu l'article entier… que j'ai trouvé à la fois effarant et risible. Je suis de sous-type conservation, donc certains points de l'article me parlent en effet. Mais à quoi bon se pourrir la vie en "vivant" ainsi.
 
J'ai relevé un passage où je me demande si l'auteur ne prend pas ses lecteurs pour des "mentaux réprimés" :

 

J'ai aussi vu des gens s’abriter de manière super pertinente derrière une… poubelle verte « Mairie de Paris » en plastic… Le plastic, c’est fantastique mais ça ne stoppe pas les balles de kalach… Réfléchissez, même si c’est dur. Pensez, pensez, pensez !

 
Bien amicalement,
Benoît

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rosso

Bonjour à tous,

 

Au fur et à mesure du texte, je me suis dit : "Ce type doit être épuisé en fin de journée." Je me suis esclaffée plusieurs fois. Comme tu le dis Fabien, ça veut dire que l'ego est en souffrance. Je me sens ambivalente par rapport à ça : d'un côté lire ce genre de conseils (ou voir des policiers armés dans la rue)  me rassure (un tout petit peu), mais d'un autre je ressens aussi la peur car cela concrétise d'une certaine manière le danger.

 

Il me semble que l'aile 7 colle bien, avec l'intempérance dans la recherche de sources de sécurité et la planification pour éviter ou diminuer l'impact du danger potentiel. Ayant une aile 5, ma recherche de sécurité passe davantage par la rétention d'informations (et donc, je garderai mes précieux conseils pour moi, na ! :tongue:).

 

Bonne journée,

Rosso

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour à tous,

 

Merci Pascale pour ce fabuleux exemple d’ego de 6.

 

Cet article, que je n’ai pas pu tout lire, m’a mis en colère pour au moins trois raisons :

  • Il m’empêche de narcotiser et de me détourner de la réalité non pacifique du monde dans lequel je vis ;
  • Il me fatigue (dur pour mes deux centres instinctifs et mentaux co-réprimés) ; pour moi ce n’est déjà plus vivre que de vivre dans un tel état de vigilance ;
  • Je me sens pris pour un con, comme le souligne aussi Benoît.

Il me rappelle aussi des relations douloureuses avec des personnes d’ennéatype 6 qui déclenchent ma colère dans d’autres contexte pour les mêmes raisons.

 

Le but du terrorisme est de paralyser une organisation (communauté, état, etc.) en affaiblissant ses moyens et sa fonctionnalité. Les victimes directes ne sont pas l’objectif, mais juste un moyen de générer la terreur, et les conséquences du terrorisme ne s'évaluent pas au nombre de victimes.

Les attentats déclenchent la mise en place de moyens très couteux en surveillance, enquêtes, frappes militaires, etc, qui affaiblissent la France. Ils réduisent les sorties culturelles, éducatives, professionnelles, touristiques, et de ce fait réduisent la fonctionnalité du pays et son activité économique. Ils provoquent aussi des clivages entre communautés religieuses, partis politiques et autres sous partie de la population, qui aboutissent à une régression sur la spirale dynamique (retour en BLEU, voire ROUGE), ce qui réduit aussi la fonctionnalité du pays.

 

Je vois une analogie avec l’ego du 6 qui concentre toute ses ressources mentales pour se protéger, mais qui en conséquence se protège tellement bien qu’il perd tout ou partie de son énergie et de son aptitude à interagir avec les autres, en les exhortant de suivre ses propres règles pour ne pas dévier et préserver un groupe. Il finit par se protéger de la vie tout court. J’ai bien conscience que cette vision vient de mon ego de 9 qui, pour se protéger des conflits, s’isole aussi de la réalité, mais d’une autre manière plus adaptée à sa hiérarchie des centres.

 

Très amicalement,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Irimi

Merci pour vos réactions,
 
Je trouve très intéressant de voir à quel point cet article suscite des réactions controversées parmi les personnes à qui je l'ai fait lire.
 
En tant que 6, cet article ne me choque pas du tout, je le trouve même très intéressant.

 

Deux phrases me semblent bien représenter la disposition égotique du 6 à être en alerte quasi permanente :

  • "S’il ne faut en aucun cas céder à une quelconque forme de psychose, la peur, elle, est naturelle, sinon vous êtes inconscients. J’ai peur. Encore plus pour les miens que pour moi, mais je n’ai aucune honte à dire que j’ai peur. La seule façon rationnelle que je trouve — et je pense que c’est saint d’esprit —, pour lutter contre les peurs, c’est de me préparer et d’être concret !"
  • "Vous devez être en « alerte » et maintenir un état de vigilance en permanence."

En ces temps troublés, je vois la menace terroriste comme une menace parmi d'autres ("le monde est dangereux" :wink:). Comme tu le dis si bien, Fabien, il y a beaucoup plus de risques à prendre sa voiture qu'à se retrouver devant une kalachnikov. C'est pourquoi je trouve absurde d'éviter les transports en communs, par exemple, si c'est pour prendre sa voiture. Mais il me semble que ce genre d'argument rationnel est loin de convaincre tout le monde.
 
Amicalement,
Pascale

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kayla

Merci pour cet article que j'ai lu tout entier. Si, si ! Il vient de donner à mon ego et à mon sous-type Intrépidité toutes les astuces qu'il faut pour le mettre en danger. Quoi ? Ça ne servait pas à ça ? Comme moi, chaque ego y trouve ce qu'il veut. :wink:

 

Bon, sans rire. Je vis près de Bruxelles. J'y suis deux ou trois fois par semaine cette année. Je donne mes ateliers à Molembeek. Oui Molembeek. Même pas peur ! Mais je suis 4 sous-type Intrépidité, ne l'oublions pas ! On m'a dit que c'était du courage. Je crois que c'est plutôt une évidence. Des militaires, ces temps-ci, on en voit beaucoup ! Des tanks aussi. Avec les tourelles. Des blindés. Comme dans les films ! Et beaucoup de policiers très armés. J'avoue que ça me rassure de savoir qu'ils sont là, même s'ils nous disent par leur présence que le danger est là, lui aussi.

 

Et je repense à cette histoire d'écologie. J'ai donc repris des cours de secourisme. J'avais passé mon brevet il y a longtemps ! Je me suis remise à jour. Ça peut toujours servir. :heart:

 

Par contre, je n'arrive pas à comprendre cette envie de survivre à tout prix ! Je ressens cette envie d'aider les autres à survivre. Je ressens bien la peine de mes proches s'il m'arrivait quelque chose. Mais cette envie de survivre à tout prix, je ne la comprends pas. Je ne la ressens pas en fait !

 

Mais peut-être que dans la situation, mon instinct de conservation passerait en +++ ? Et vous ?

 

À bientôt,

Kayla

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Et beaucoup de policiers très armés. J'avoue que ça me rassure de savoir qu'ils sont là."

Moi, pas vraiment. D'une part, ils sont un rappel permanent du danger, et d'autre part, je pense que la plupart d'entre eux ne sont pas véritablement formés pour gérer ce type de situations. À partir de là, une maladresse est toujours possible. La conversation sur mon blog que je citais dans mon dernier message donnait aussi cette information : "En 2013, un Américain avait 9 fois plus de chances d’être tué par un officier de police que par un terroriste." Bien sûr, ils ont là-bas la gachette plus facile qu'ici.

 

Ajoutons que mon instinct social déteste l'idée de vivre sous le régime de l'état d'urgence.

 

"Cette envie de survivre à tout prix, je ne la comprends pas. Je ne la ressens pas en fait !"

Moi non plus, et c'est du pur ego de 7 : la mort plutôt que la souffrance, sans hésiter ! Après, peut-être qu'effectivement dans la situation…

 

Pour Pascale qui a l'impression que les arguements rationnels était "loin de convaincre tout le monde", dans la même conversation sur le blog, je rapportais qu'un risque est surestimé lorsqu'il est :

  • Spectaculaire ;
  • Rare ;
  • Attribuable à une personne ;
  • Hors de notre contrôle ;
  • Imposé de l’extérieur ;
  • Objet de discussions ;
  • Intentionnel et/ou réalisé par un être humain ;
  • Immédiat ;
  • Soudain ;
  • Menaçant pour nous personnellement ;
  • Nouveau ou non familier ;
  • Mystérieux ;
  • Affectant des enfants ;
  • Immoral ;
  • Sans qualité rédemptrice.

Inutile de dire que le terrorisme fait un gros score !

 

Très amicalement,

Fabien

 

Source de la liste : Bruce Schneier. Liars and Outliers : Enabling the Trust That Society Needs to Thrive. Indianapolis (Indiana), John Wiley & Sons, 2012. [Version Kindle]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...