Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Dreamost

Entre projection et prévision

Recommended Posts

Dreamost

Il m'apparaît que l'usage du mot « Projection » connote un sens négatif, puisque décrit comme mécanisme de défense pour prévenir la compulsion, d'après les théories de l'Ennéagramme, concernant l'ennéatype 6. Or le fait d'avoir une pensée prévoyante – une projection aussi, dans le sens de projet-prévenir-prévoir – (étymologiquement cela renvoie à Prométhée, celui qui voulut dérober le feu pour le ramener aux hommes) – dans certaine cosmogonie, le mental est associé à l'élément feu – peut laisser entendre une positivité, tout autant que générer la peur. Certes tout concorde pour le 6 à échapper aux mécanismes inconscients de la déviance, qui heurterait alors sa loyauté : et cette projection-là, dans le sens d'anticiper, s'inscrirait dans une dynamique sécuritaire active plutôt que projective-imaginative, voire paranoïaque et défensive.

Pour prendre un exemple très simple : en voiture, si je vois l'aiguille de contrôle du carburant sur le rouge de la réserve, cela m'indique que je dois aller m'approvisionner en essence, sinon je vais tomber en panne. Si j'anticipe la consommation de carburant avant même que l'aiguille soit dans le rouge, je projette la possibilité d'une insuffisance et la perspective de rester sur le bas côté. Donc la décision que je prends de m'arrêter à une pompe à essence se fait en prévision d'une panne éventuelle. Cela apparaît d'une logique et d'un bon sens d'une banalité à rebuter les 4 !

Or, à une époque – je ne dis pas que je n'y succombe pas de nouveau parfois, mais depuis le stage Sous-types et la mise en évidence de mon instinct de conservation légèrement malmené, dirais-je – mon attitude contrephobique s'évertuait à pousser le bouchon toujours plus loin (transgression des limites), et à l'instar du livre de Richard Bach (l'auteur de Jonathan Livingston le goéland (où il est question – de groupe – de clan duquel sera rejeté Jonathan, ouvrage à lire absolument pour guérir de tout prosélytisme), Le Messie récalcitrant : illusions, où un pilote d'avion parcoure des milliers de kilomètres en volant, sans jamais remplir son réservoir, je m'identifiais à ce personnage de roman. Bien entendu je comprenais que cette fiction se proposait comme la métaphore de l'énergie qui ne nous appartient pas et qui pourtant nous traverse et nous fait participer à la vie. Cette histoire me donnait alors l'autorisation de ne plus m'angoisser, de ne plus projeter du négatif sur d'éventuelles panne d'essence. C'est pourtant ce qui arriva, et à plusieurs reprises : à force de jouer à « l'essence infinie », avec une plus-que-naïveté effrontée, je devais bien constater qu'un moteur devait être alimenté pour fonctionner ! Le mental aussi possède une marge de stupidité dont votre serviteur peut témoigner allègrement.

Je ne suis pas un fou du volant et je n'aime pas particulièrement conduire car je suis plutôt – j'étais (hum… peut-être encore parfois… !) – d'un esprit distrait, imaginatif-rêveur et contemplatif lorsque je tenais le volant. (À vélo la capacité de s'échapper par le mental n'est pas recommandée, surtout lorsqu'on sort en période de chasse et qu'il n'est pas exceptionnel de croiser des sangliers affolés. Je précise qu'un sanglier ne regarde ni à droite, ni à gauche avant de traverser un chemin et que sa puissance corporel – son énergie cinétique – ne lui permet pas de s'arrêter immédiatement au passage d'un innocent cycliste.)
Aujourd'hui – et à force d'expériences malheureuses – j'ai élaboré une théorie concernant le rapport de l'automobile à l'autonomie d'un individu. En effet, il m'apparaît que le moyen de locomotion d'une personne peut s'identifier à son ego. Remarquer qu'à l'intérieur d'une voiture, l'individu coincé dans son habitacle est encouragé à percevoir le monde à travers une atmosphère qui le coupe de l'extérieur, à l'instar d'une transe… D'où l'essence qui circule ! Bien entendu, ce point de vue est terriblement mécaniste et ferait hurler les vitalistes ; mais ce n'est qu'un point de vue que je n'utilise que de manière temporaire et lorsque j'en ai assez du vide qui stagne entre mes deux oreilles après une période de décontraction intense ou à un centre mental honteusement coréprimé avec un centre instinctif réprimé d'origine, et pour cause !

De la prévision de la panne à la projection des pires conséquences de ladite panne, j'ai appris, avec le temps, et à coup de littérature – et de dérision – à bien faire la part des choses. Quand on découvre l'Ennéagramme, j'ai noté que l'on s'attache fortement sur les points négatifs – où que l'on fait passer pour tels – et je voudrais insister sur tous les aspects de notre psychologie humaine pour témoigner que tous les processus en jeu dépendent aussi d'agencements liés à notre biologie et à nos limitations physiologiques.

« Gouverner, c'est prévoir », pour citer Emile de Girardin. Ou bien même la fameuse citation latine : «si vis pacem, para bellum » (Si tu veux la paix, prépare la guerre), (Fabien, en bon lecteur de L'Art de la guerre de Sun Tzu, pourra en proposer d'autres…), illustrent une sagesse dont nos hommes politiques devraient bien s'inspirer. On dirait qu'il y en a qui font la guerre pour préparer la paix… Leur paix ! L'histoire n'est écrite que par les vainqueurs.

Projeter n'est pas un mal en soi. C'est un moyen de se faire des images. À distinguer ensuite entre l'imagination et la fantaisie : l'une est issue de la volonté tandis que l'autre privilégie les errances et la détente de neurones, plus sujette aux caprices, aux humeurs… « Même dans les rivières les plus limpides, les galets ont deux faces », dit un proverbe (cité par Philippe Labro dans L'Etudiant étranger).
Cela invite à la prudence quoiqu'on en dise et quoi qu'on pense. Pour un contre-phobique en convalescence (converti, ou en conversion), je ne vous exprime pas ma gratitude, en revanche une reconnaissance infinie pour m'avoir invité à davantage d'introspection, à la circonvolution et à la circonspection.
[Et pas à la circonscription, ni à la circoncision. Concision en cours !]
Il est d'usage de reconnaître que ces mécanismes que nous avons développés, nous ont servi à un moment donné et que le premier travail est de leur rendre hommage, sans dommage, en en prenant conscience… Et cela est valable pour tous les ennéatypes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

"Il est d'usage de reconnaître que ces mécanismes que nous avons développés, nous ont servi à un moment donné et que le premier travail est de leur rendre hommage, sans dommage, en en prenant conscience… Et cela est valable pour tous les ennéatypes."
L'ego est une TS disons-nous en stage. Une transe de survie résultant de notre effort d'adaptation au monde, mais aussi une tentative de suicide de l'essence, notre vraie personnalité… Pour cette survie, nous avons fait du mieux que nous avons pu, et c'est aussi pour cela qu'il est inapproprié d'attaquer son ego.

De là à lui rendre hommage, je dirais que cela dépend des fois…

À part cela, ton message me paraît un superbe exemple de communication de 6 avec un mental… qui s'emballe, dirons-nous.

Parce que sur le fond, il n' y a aucun rapport entre le mécanisme de défense de projection et une quelconque activité de prévision. Je te rappelle la définition de la projection dans Le Grand livre de l'ennéagramme :

Le mécanisme de défense du 6 est la projection : le 6 attribue inconsciemment à autrui des pensées, des émotions, des désirs, des projets, des théories, des croyances, des jugements, des opinions qui lui appartiennent en propre. Le 6 est persuadé de la réalité objective de ce qu’il prête aux autres. La projection permet de ne pas exprimer quelque chose de personnel qui pourrait être considéré comme déviant par son « groupe ».

 

Le 6 projette sur les autres ce qu'il vit dans le présent et qui lui semble, à tort ou à raison, être déviant.

 

Et donc oui, "le mot « projection » connote un sens négatif." La projection est une distorsion de la réalité qui est source de gros problèmes de communication chez les 6.

 

Très amicalement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...