Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Kayla

Envie, introjection et fusion

Recommended Posts

Kayla

Bonjour tout le monde,

 

Ces jours-ci, je dois commencer à préparer mes cartons de déménagement et du coup je m'aperçois de tout ce que j'ai à transporter, de tout ce que j'ai conservé et ça amène des réflexions sur pourquoi j'ai acheté ceci, ou cela, etc.

C'est ainsi que je me suis rendue compte d'un des mécanismes du 2, mon type de désintégration, la fusion, combinée à la passion d'envie et à l'introjection.

 

L'une de mes passions depuis mon adolescence, ce sont les jeux de société et la photo. Donc depuis toutes ces années, j'ai collectionné des jeux, je me suis offert plusieurs appareils photos (pas tant que ça, j'aime garder le même mais le numérique malgré ses avantages n'est pas aussi solide que l'argentique :sour:).

 

Mais en rangeant, je m'aperçois aussi que quand j'ai envie de me rapprocher d'une personne, je me mets à aimer aussi ce que la personne aime. Par exemple j'ai à présent une cinquantaine de petites boîtes à thé illustrées, je les trouve vraiment jolies et j'aime beaucoup le thé, mais j'ai commencé cette collection quand je me suis liée d'amitié avec ma voisine qui en avait plein. Elle m'en a offert quelques-unes, et c'était parti ! J'ai fini par oublier que ce n'était pas une de MES passions au départ, j'en ai fait la mienne ! Preuve en est que depuis que je me suis éloignée de cette voisine, je n'en achète plus, je n'en ai même pas envie en fait !

Donc ici, la passion d'envie s'ajoute au mécanisme de fusion du 2 dans le but bien sûr d'être appréciée de la personne.

 

Ce que je trouve vraiment intéressant à observer, c'est que cette voisine est 1 alpha, aile 2, elle se désintègre donc en 4, et j'ai pu observer chez elle exactement les mêmes mécanismes : par envie, elle a repris pour elle ma passion des jeux de sociétés, en a maintenant un nombre important, et cherche même, comme elle ne peut pas en avoir plus que moi (j'en ai beaucoup trop pour qu'elle me "rattrape" en quelques mois) à acheter ceux que je n'ai pas encore. Et je pouvais nettement voir les signes de colère rentrée sur son visage quand j'en recevais un qu'elle ne pouvait avoir (je rédige des avis-critiques sur les jeux et donc parfois, j'en reçois qui ne sont pas encore disponibles). Elle devient alors critique sur ce jeu et peut même se fermer et devenir agressive avec moi.

 

Autre des passions que j'ai "adoptées", le scrapbooking digital : au départ, je m'y suis mise parce que mon amie en a fait une passion, donc pour partager cela avec elle, mais c'est allé bien plus loin qu'un simple partage puisque c'est devenu pendant plusieurs années un de mes moyens de sublimation, et pour le coup, c'était bien, parce que j'en avais besoin ! Je prenais des photos et je les insérais dans mes montages. J'ai tellement introjecté cette nouvelle passion que pendant une longue période de rupture, je suis devenue créatrice, et même une créatrice connue dans le monde du scrap digital, un peu partout dans le monde : un moyen de communiquer encore avec elle, à travers mes créations qu'elle pouvait voir sur mon blog ou dans la boutique dont elle est une fidèle cliente.

C'est devenue une passion commune certes, mais au départ, elle est née chez moi d'un désir de fusion avec elle, puis de maintenir le lien. D'ailleurs elle continue à collectionner les kits de scrap, à visiter des blogs, des boutiques, alors que moi j'ai même arrêté de créer depuis plusieurs mois et je viens de quitter la boutique faute de pouvoir créer suffisamment. (Pourtant je devrais, je sens vraiment que j'ai besoin de sublimation pour le moment !)

 

Bref, en temps normal, j'ai mes passions à moi, que je connais bien, mais quand je cherche l'attention de quelqu'un, j'introjecte cette personne, et ses passions "compatibles" avec mes valeurs et mon sens du beau deviennent aussi les miennes, le temps de la relation. J'aime vraiment ces choses, sinon la passion d'envie est impossible (du moins je parle de mon cas), mais du coup, je me mets à les aimer avec "trop" d'émotions.

Par exemple, la voisine dont je parle plus haut adore les vêtements, fait du shopping tout le temps à la recherche du look parfait, écume tous les coiffeurs à la recherche de la couleur et de la coupe parfaites : je n'ai pas du tout introjecté ni fusionné avec cette partie d'elle-même, je n'ai jamais été intéressée par la mode ou l'habillement, je n'ai pas fusionné non plus avec ses pensées et ses opinions politiques qui sont tout à fait contraires à mes valeurs.

 

Si je regarde en arrière, je peux trouver des exemples de fusion avec les passions des autres tout au long des relations que j'ai eues. Un moyen inconscient d'être acceptée par l'autre, que je viens de percer à jour.

 

N'empêche qu'avec tout ça, j'ai bien plus de trucs à déménager. :pt1cable:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci pour ce témoignage. C'est toujours intéressant de montrer comment les caractéristiques égotiques de plusieurs types fusionnent dans les mécanismes d'ailes, d'intégration ou de désintégration, et non pas se justaposent ou se remplacent comme le croient ceux qui ont une vision simpliste de l'Ennéagramme. Pour moi, c'est un des points qui font la beauté et la subtilité du modèle.

 

Il me semble que là, tu peux rajouter un bout du mensonge de l'aile 3 : même si elles sont Kayla-compatibles, ce ne sont pas tes passions.

 

Bon courage pour le déménagement (un équivalent de l'enfer pour moi !).

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolaf

Bonjour à tous,

 

Un immense merci, Kayla, pour ce témoignage. Il m'est très utile pour comprendre un aspect de mon fils 4, qui me dépasse avec ses zappings et ses changements incessants de mode (un coup Bakugan, puis MachinTruc, puis BiduleMachin… tout cela parce le copain X ou Y a le même ou se passionne pour le sujet !). Du coup, je comprends mieux ce qui se passe à l'intérieur de lui dans les moments où il part dans une crise émotionnelle parce que je veux pas acheter le dernier MachinTruc qui est sa passion du moment !

 

Bon déménagement… Une belle occasion pour trier, ranger, organiser ! :wink:

 

Bien amicalement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Eh oui, pour un enfant 4 qui a peur d'être rejeté, qui a la honte associée à son instinct social, et qui craint dans son instinct sexuel que l'autre découvre ses défauts, ce sont des années difficiles, et la désintégration vient vite. Il faut d'abord le ramener en 4, peut-être en lui demandant ce qui est beau dans cette nouvelle passion et qu'elle est la différence entre sa manière de la vivre et celle de son copain.

 

Bon courage à vous deux.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×