Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Isa63

Exemple d'un centre mental préféré ?

Recommended Posts

Isa63

Bonjour à tous,

 

Je vous livre là un exemple de situation qui montre, me semble-t-il, le centre mental préféré.

 

J'accueille aux urgences de l'hôpital une personne d'une quarantaine d'années qui se plaint de douleur thoracique violente. Le tableau montre d'emblée un infarctus (confirmé rapidement par les examens). Lorsque je pose la question de savoir depuis quand la douleur est là, il répond : "Vue la violence de la douleur, je suis d'abord allé sur Internet voir ce que cela pouvait être, et quand j'ai vu que cela pouvait être grave, je suis venu."

 

Préférant l'instinctif et réprimant le mental, cette démarche m'a épatée ! En cas d'urgence, moi, je fonce !

 

Amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

En tout cas, cela démontre la nécessite de faire largement connaître les symptômes de certaines pathologies afin de gagner un temps précieux pour l'intervention médicale.

 

"Préférant l'instinctif et réprimant le mental, cette démarche m'a épatée ! En cas d'urgence, moi, je fonce !"

J'aurais réagi comme ton patient, bien sûr. Moi aussi, je fonce en cas d'urgence… mais comment savoir s'il y a urgence ? L'intensité de la douleur n'est pas forcément révélatrice de l'urgence : après tout une belle crampe, c'est très douloureux et ce n'est pas une situation d'urgence ! Donc je me renseigne.

 

De plus, j'ai cru entendre — mais tu confirmeras ou infirmeras — que les urgences étaient encombrées de personnes qui y venaient sans réel motif médical, parce qu'elles avaient paniqué inutilement, ou pour des raisons économiques.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour Isabelle, bonjour Fabien,

 

Je trouve cet exemple très intéressant. Je me suis posé la question pour moi même (en fait je me l'étais déja posée plus ou moins consciemment, mais sans faire de lien avec la hierarchie des centres) : j'arrive à la conclusion qu'il n'est pas certain que je me décide à aller aux urgences ou à prévenir quelqu'un, malgré les conséquences que cela peut impliquer. La principale raison qui je pense me poussera à le faire est de penser à mes proches, notamment mes enfants.

 

Autrement dit, émotionnel en support de l'instinctif qui peut basculer, et mental éteint.

 

Autrement dit encore, le cœur au service du cœur. :wink: :heart:

 

De tout cœur,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry

Bonjour à tous,

 

Généralement mon auto-observation est efficace, mais elle ne s'est jamais faite dans un tel état d'urgence. Difficile de dire par avance comment l'on peut réagir. Une fois, après une nuit de très forte fièvre, remarquant une légère — curieusement légère — irritation de gencive, j'ai intuité une infection via une racine morte de molaire. J'ai foncé chez ma dentiste, qui m'a confirmé mon auto-diagnostic.

 

J'éprouve le besoin de m'auto-diagnostiquer à la fois pour moi-même et pour discuter autant que possible d'égal à égal avec les médecins. D'ailleurs, à une époque, mon médecin généraliste se demandait si je n'avais pas fait un ou deux ans de médecine, alors que je n'avais fait que lire un article dans La Recherche sur un sujet proche d'une question posée. :rofl:

 

Cordialement,

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isa63

Bonsoir à tous, et merci pour vos commentaires !

 

"Moi aussi, je fonce en cas d'urgence… mais comment savoir s'il y a urgence ?"

Oui, bien sûr Fabien, je pense que tu as raison là… Chacun a sa propre référence de l'urgence ! Et malheureusement, il y a de nombreuses références ! :peur:

 

"Après tout, une belle crampe, c'est très douloureux et ce n'est pas une situation d'urgence ! Donc je me renseigne."

Oui et heureusement, certaines personnes sont encore capables de réagir comme ça. :happy:

 

Oui, je confirme que les urgences sont réellement encombrées inutilement. Une campagne d'information pour faire évoluer les mentalités serait grandement utile…

 

"J'arrive à la conclusion qu'il n'est pas certain que je me décide à aller aux urgences ou à prévenir quelqu'un, malgré les conséquences que cela peut impliquer."

Merci Jérôme pour ton témoignage. En effet, c'est le cas aussi : ceux qui auraient le plus besoin de soins ne veulent pas "déranger", soit leur propre organisation, soit le personnel du service, chacun pour ses propres motivations.

 

Parfois, la situation de vie est tellement délicate que personne n'intervient jusqu'à ce qu'il soit trop tard… J'ai en exemple le cas d'une jeune fille de 16 ans qui vivait avec sa maman alcoolique et qui n'a jamais rien dit. Cette jeune fille s'occupait de tout (de la maison, des courses, de sa scolarité), et sa maman ne sortait plus de la maison… Jusqu'au jour où l'alcool a dit son dernier mot, et la maman ne s'est pas levée…

 

"Difficile de dire par avance comment l'on peut réagir."

C'est vrai. Chacun a son seuil de la douleur, et chacun gère son stress différemment. Je pense qu'un lien avec les différents types peut être intéressant à faire. (je crois me souvenir que la notion de seuil de tolérance à la souffrance a été abordée lors d'un stage.)

 

Amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kayla

Bonjour tout le monde,

 

Je ne fonce jamais aux urgences, je n'y vais vraiment qu'en dernier recours, mais c'est malheureusement le cas trop souvent à mon goût. Je n'ai jamais trop paniqué, sans doute parce que je suis habituée aux hôpitaux et symptômes divers depuis que je suis née. Souvent, moi aussi les médecins croient que j'ai fait des études de médecine, mais non, je suis juste "patiente" depuis ma naissance :rofl: et j'ai surtout appris à reconnaître ce qui est grave et ce qui ne l'est pas.

Mes filles ne sont quasiment jamais allée aux urgences. En cas de chute, rares, je surveillais les signes, je veillais sans dormir les premières 72 heures, et puis voilà. Une fois j'ai eu très peur, quand ma cadette avait 2 ans, elle m'a appelée en pleine nuit et ses draps étaient pleins de sang, en fait elle avait "juste" saigné du nez, très trèèès abondamment. Mais bon là, j'ai appelé les pompiers quand même !

 

J'ai ces derniers temps eu l'occasion de fréquenter un peu trop les urgences. Ma main était gonflée et devenait bleue en fait, mais je n'ai pas foncé à l'hôpital tout de suite, j'ai attendu de voir. J'avais très envie de me renseigner sur Internet, mais je ne l'ai pas fait parce que je me suis dit que j'allais y voir ma mort imminente sous formes de messages alarmants et gravissimes. Je suis donc dans un premier temps allée à la pharmacie. La pommade qu'elle m'a appliquée ne faisait rien, et la douleur étant de plus en plus insupportable, mais surtout la couleur bleue de ma main me semblait vraiment anormale, je me suis décidée à aller aux urgences. En arrivant, elle avait le spectre complet de la Spirale Dynamique, plus vraiment de beige, beaucoup de bleu, de violet, du rouge et même du vert et du jaune ! Ne manquait que le orange ! :proud:

 

Bien sûr quand est venu, enfin, mon tour, je me suis fortement fait réprimander par le médecin parce que c'était très urgent selon lui (je lui ai rappelé que j'avais attendu 2 heures en salle d'attente en signalant deux fois que ma main devenait très violacée…).

 

Je me souviens que durant tout ce temps, j'avais observé ma main "bizarre", les pulsations étranges, on aurait dit qu'un alien bougeait à l'intérieur de mes veines (non, je n'avais pris aucune substance illicite !). J'essayais de comprendre, je ne paniquais pas du tout. À fond dans le mental. Ni peur ni impatience, juste de la curiosité. Et de la douleur, ça c'est sûr ! Mais à force d'observer, j'ai pu prévoir les moments les plus douloureux, et c'était donc plus facile à gérer. Bon, faut bien dire que mon ego de 4 préfère souffrir d'un truc bizarre que d'une bête grippe !

 

Bref, j'ai des symptômes bizarres ! :rofl: Mais au moins maintenant, je le sais !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...