Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum est accessible uniquement en lecture jusqu’au 14 novembre 2018 inclus.
Il vous sera à nouveau possible de poster des messages après cette date.
D’ici là, vous pouvez consulter également nos 150 articles et nos 90 analyses de film.

Kayla

Arrêt et mouvement

Messages recommandés

Kayla

Bonjour, bonjour , :happy:

 

Ce week-end a été l'occasion d'un stage très intense et très riche : Ennéagramme et Spirale Dynamique. J'ai encore besoin de "digérer" un peu tout ça, mais en rentrant de ces trois jours, hier soir, mon amie avait choisi comme phrase du jour, ce proverbe chinois : "Ne crains pas d'avancer lentement, crains seulement de t'arrêter." (Elle ne l'a pas choisi parce qu'elle connait la Spirale Dynamique, mais parce que dans notre histoire, nous essayons justement d'avancer…)

 

Avec ce que j'ai compris et intégré ce week-end, je formulerais plutôt "(…) crains seulement de rester à l'arrêt." Parce que s'arrêter peut être source de réflexion, ou le temps de rassembler des forces pour aller plus loin. Rester à l'arrêt reflète mieux pour moi l'idée d'être "coincée" dans un état. Peut-être de l'ergotage de 4 ? Quoi qu'il en soit, du coup je me suis interrogée sur comment je vis l'arrêt et le mouvement.

 

L'arrêt pour moi est quelque chose qui m'a très longtemps fait peur. C'était synonyme d'absence de vie. De plus si on est arrêté, on craint qu'il n'y ait pas d'émotions nouvelles, on craint l'ennui. Du moins je le vivais ainsi. Plus tard, c'était aussi pas de possibilité d'apprendre de nouvelles choses, pas de possibilités de s'améliorer, de grandir. C'était aussi une fuite, bien sûr ! Le mouvement me paraissait alors plus vivant, plus stimulant, plus générateur d'émotions ! Surtout je sentais qu'il fallait avancer et vite pour atteindre le "je-ne-sais-quoi" utopique qui me rendrait heureuse…

 

Avec le recul, je me rends compte que arrêt et silence sont très liés pour moi.

 

Quand j'ai quitté la France en 2006, j'ai quitté un environnement "hyperkinétique" et une famille bruyante, très, pour une maison et un environnement tout à fait silencieux. Bizarrement, j'ai très vite trouvé ce silence et cette absence d'agitation permanente reposants, apaisants. En apprenant à apprécier le silence, le calme, j'ai appris à apprécier les moments d'arrêt… C'est tellement nouveau et agréable pour moi que j'ai désormais du mal à ressentir l'envie d'être à nouveau en mouvement. Je relis ça à mon centre instinctif réprimé que j'arrive à mettre en route si c'est pour satisfaire mes deux autres centres. Par exemple, prendre la décision d'entamer le cursus de formation Ennéagramme a tout de suite été évidente et congruente ; par contre pour la mettre en œuvre, je trouve l'énergie nécessaire dans les plaisirs mentaux et émotionnels que je vais y trouver.

 

Mais en fait, je m'aperçois que je confondais agitation et mouvement ! On peut être en mouvement sans pour autant être "agité" et vivre une vie "hyperkinétique". C'est en tout cas ce que ce stage m'a permis de mettre en lumière et que je pressentais déjà depuis quelques temps sans savoir (pouvoir) encore y mettre les mots.

 

C'est donc un début de réconciliation avec le mouvement ! Et donc avec mon centre instinctif ?

 

Et vous quelle est votre "histoire" avec l'arrêt et le mouvement ? Comment les vivez-vous à travers vos ennéatypes respectifs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Kayla,

 

"Avec ce que j'ai compris et intégré ce week-end, je formulerais plutôt '(…) crains seulement de rester à l'arrêt.'"

J'avoue que je ne comprends pas très bien le lien. La Spirale Dynamique considère comme positive l'adaptation aux conditions de vie, et cela peut impliquer l'arrêt.

 

"Et vous quelle est votre 'histoire' avec l'arrêt et le mouvement ?"

En bon 7, il me fallait du mouvement permanent, essentiellement mental bien sûr. Il y a des années, j'étais incapable de m'asseeoir et de ne rien faire : vite un livre ! Depuis j'ai appris à arrêter le mental quand je le voulais, et c'est bien agréable.

 

Mais l'essence n'est pas immobile. J'ai l'impression que tu parles là plus d'arrêter l'ego, que d'arrêter totalement.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kayla

Bonjour Fabien,

 

Je voulais dire ne pas rester coincée quand justement les conditions de vie ont changé et que l'adaptation n'est plus là. Je me suis mal exprimée.

Par contre, je ne comprends pas bien ta dernière phrase ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Kayla,

 

Ce que je veux dire, c'est que je ne crois guère à l'arrêt complet… En terme de métamodèle, le mot arrêt est une nominalisation, et l'utiliser aboutit à des discussions peu claires car marquées par l'imprécision : qui arrête quoi, quand, comment et pour quoi ?

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Kayla

J'entendais par arrêt, absence de déplacement que ce soit en avant ou en arrière. Mais en effet je ne vis jamais d'arrêt physique total, puisque des mouvements idéomoteurs sont fréquents. Pas d'arrêt mental total, sans doute même pas en dormant. Et jamais d'arrêt émotionnel (quelle horreur :tongue:).

 

Je vais aller relire le métamodèle !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Kayla,

 

Déplacement est aussi une nominalisation.

 

Et relire le métamodèle ne sert à rien. Mais si tu le fais, tu peux relire le message suivant que j'ai posté dans la même conversation : "Pour être utile, le métamodèle doit devenir un réflexe, une analyse systématique des discours que nous entendons ou que nous émettons. Cela nécessite des semaines de travail." Et la méthode de travail est donnée dans le document et elle peut être appliquée à tes messages dans le forum. Si tu n'es pas prête à fournir l'effort nécessaire, autant faire du classement vertical…

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×