Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Claire5

Portrait de 9 (alpha, social)

Recommended Posts

Claire5

Bonjour à tous,

 

Voici un type 9 que j'ai totalement ignoré pendant trois ans. Je m'explique. Pendant trois ans, on était dans la même école, et c'était le meilleur ami de mes meilleurs amis. Mais bizarrement, nous deux, nous ne nous somme quasiment jamais parlé. Je me souviens une fois l'avoir croisé dans la rue, et avoir fait l'effort d'aller lui dire bonjour. On a parlé cinq minutes. Il a passé ce temps à éviter mon regard et il n'arrêtait pas de faire des gestes idéomoteurs dans tous les sens… Entre la confusion de ses propos et la fuite du contact oculaire, je pense que ça explique pourquoi il était transparent pour moi. (D'ailleurs au passage, je trouve ça particulièrement dérangeant ces 9 qui ne vous regarde jamais dans les yeux… Je me demande toujours si c'est parce qu'ils ne me portent aucun intérêt, ou bien si c'est juste leur compulsion, et ce que j'ai bien pu faire pour activer leur compulsion).

 

Enfin bref, l'école a fini, et on se retrouve maintenant régulièrement avec nos amis communs. Donc j'ai appris à le connaître depuis. Ça ne fait pas de doute qu'il est de type 9, surtout concernant la compulsion d'éviter les conflits. Quand on lui pose une question, la majorité de ces réponses commencent par "Oui. Non. Heu… Enfin…" L'autre jour à la gare, une amie lui demande si elle peut s'asseoir sur son sac. Réponse du 9 : "Oui… Non… Heu… Il y a mon ordinate…" Trop tard, la fille était assise. Il n'a rien dit. (Et moi au passage, j'étais très contente parce que j'ai vu une micro-expression de colère sur le visage du 9 et c'est très rare que j'en observe). C'est marrant de voir comment il se laisse faire à contrecur à chaque fois.

 

Autre exemple. Chez lui, une amie lui demande si elle peut ouvrir le store de la fenêtre et s'empare de la manivelle. Réponse du 9 : "Oui. NON. Enfin tu fais comme tu veux, mais c'est-à-dire que je suis au rez-de-chaussée et il ya du passage et j'habite à Évry et… NON. Mais comme tu veux." Cette fois, je n'ai pas pu m'empêcher de faire la traductrice pour lui : "Là, ça veut dire qu'il n'a pas du tout envie que tu ouvres ce store en fait !" Il est clairement de sous-type social. Il cherche à éviter les conflits du groupe, sert de liant, et fait toujours des petites blagues pour détendre l'atmosphère quand c'est tendu. Cet été dans le train, on a commencé à faire un pique-nique avec du melon, du camembert, et des ufs durs. Ca l'a tout de suite gêné qu'on incommode les autres passagers avec les odeurs de camembert. Il a commencé à leur faire des blagues et à leur proposer du fromage. Et il voulait qu'on remballe tout ! (J'avoue que je pourrais apprendre de son sens de la diplomatie parce que moi c'était plutôt : "Quoi ! mais j'ai faim moi. C'est bon, on a le droit de manger quand même !") Il prend toujours les petits soucis de la vie avec philosophie. Il a eu un gros dégât des eaux chez lui au début de l'année, alors qu'il était parti en formation une semaine. Une collègue de sa formation nous a dit qu'elle n'avait jamais vu un mec rester aussi zen et continuer à faire des petites blagues, alors qu'il était en train d'apprendre en direct par téléphone qu'il y avait trente centimètres d'eau dans son appartement, et que les pompiers avaient posé une plaque blindée sur sa porte !

 

Autre petite anecdote. Cet ami 9 étant élève fonctionnaire, il allait être muté sur un poste après ces trois années de formation à l'école. Quand la liste des postes tant entendue est arrivée par mail, j'étais moi-même en compagnie d'une autre amie fonctionnaire. C'était la totale euphorie et la totale précipitation pour lire la fameuse liste de postes ! Et je pense que c'était un peu pareil pour tous les fonctionnaires… sauf pour notre ami 9, qui quand on lui a téléphoné pour avoir sa réaction, nous appris qu'il avait bien reçu le mail mais qu'il ne l'avait pas encore ouvert, et que là il était en train de jouer à la pétanque avec ses potes, donc qu'il verrait ça plus tard (passion de paresse ou fixation d'oubli de soi face à une prise de décision importante ?).

 

Pour lui, tout va "toujours bien". En ce moment, il est débordé de travail, il finit tous les soirs à 20h30 (contrepassion d'hyperactivité ou mécanisme de défense de narcotisation ?), il a été muté dans une ville un peu horrible, et comme son appartement est encore inondé, il cohabite dans un logement de fonction dans une zone industrielle, entre IKEA et l'autoroute. Ces colocataires sont culturellement à l'opposé de lui, et personnellement je trouverais ça horrible de cohabiter avec eux tel qu'il me les a décrits. Mais lui continue à dire que ca va, et que c'est bien qu'il fréquente des gens différents de lui !

 

Régulièrement, monsieur "se dispute" avec nous, ses amis, mais "pour de faux". C'est-à-dire qu'il va se mettre systématiquement à contester nos idées dans une sorte de colère contenue. Ce qui a le don de nous agacer fortement ! On ne sait jamais s'il est sérieux ou pas. Une ou deux fois je me suis mise en colère contre lui face à ses propos. Et il s'est immédiatement excusé en précisant qu'il faisait de l'humour.

 

Ah oui, je précise que même s'il ne s'intéresse pas à l'Ennéagramme, il valide totalement qu'il est de type 9, sans qu'on ne l'ait orienté vers ce type.

 

Voilà pour le portrait. Je dois dire que nos personnalités sont strictement à l'opposé l'une de l'autre. Une amie m'a déjà fait cette remarque : "Sur l'axe de l'organisation, il est à une extrémité, et toi à une autre." Je crois bien que j'aurais à apprendre de sa façon d'être, à être plus liante et moins catégorique.

 

Bien amicalement,

Claire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Claire,

 

Merci pour ce beau portrait.

 

"D'ailleurs au passage, je trouve ça particulièrement dérangeant ces 9 qui ne vous regarde jamais dans les yeux… Je me demande toujours si c'est parce qu'ils ne me portent aucun intérêt, ou bien si c'est juste leur compulsion, et ce que j'ai bien pu faire pour activer leur compulsion."

Si le 9 est très désintégré, tout être humain est source de conflit potentiel.…

 

Et il est impossible que quelqu'un puisse ne te porter "aucun intérêt". Il existe des aberrations du goût, mais quand même !

 

"Cette fois, je n'ai pas pu m'empêcher de faire la traductrice pour lui."

Voilà un petit métier pour arrondir les fins de mois : interprète en ennéa-langues.

 

"J'avoue que je pourrais apprendre de son sens de la diplomatie parce que moi c'était plutôt : 'Quoi ! mais j'ai faim moi. C'est bon, on a le droit de manger quand même !'"

Je parlerai plutôt de manifestation du vMème ROUGE…

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Kayla

Merci Claire pour ce portrait ! Et j'ai bien ri, Fabien, avec ce petit métier d'interprète en ennéa-langues car depuis quelques mois mes amis me surnomment le "dictionnaire multilingue portatif". :laugh: Bon, pas rémunérateur pour le moment, mais au moins on s'amuse !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurecd

Bonjour Claire, Fabien et Kayla,

 

Merci Claire ; c'est toujours un bonheur de lire tes portraits, et de te lire en général ! J'ai bien sûr beaucoup pensé à mon père 9 en te lisant : tout va bien, rien n'est grave, surtout, surtout pas de conflits, même en pensée. Petite, j'étais traitée de "mauvaise langue" si j'osais dire quoi que ce soit un tant soi peu négatif sur les gens ; et pas parce que mon père avait du respect pour ces personnes… C'était juste "trop de binz" — expression consacrée chez moi — de se compliquer la vie avec des positions "négatives". Aujourd'hui, alors qu'il est à la retraite depuis quelques années, il devient "sourd" et refuse catégoriquement (c'est-à-dire qu'il prend rendez-vous pour faire plaisir à ma mère et oublie d'y aller) de se faire diagnostiquer. Bizarrement, il entend très bien ce qu'il veut entendre ! Jamais on n'a vu surdité aussi bien convenir à quelqu'un…

 

Bises à tous,

Laure

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour à tous, salut Claire,

 

Merci effectivement pour ce beau portrait ! Je le trouve très bien ton ami. :laugh:

 

"C'était le meilleur ami de mes meilleurs amis."

Ça me fait bien penser au surnom du 9 social : participation périphérique.

 

"Autre petite anecdote. Cet ami 9 étant élève fonctionnaire, il allait être muté sur un poste après ces trois années de formation à l'école. Quand la liste des postes tant entendue est arrivée par mail, j'étais moi-même en compagnie d'une autre amie fonctionnaire. C'était la totale euphorie et la totale précipitation pour lire la fameuse liste de postes ! Et je pense que c'était un peu pareil pour tous les fonctionnaires… sauf pour notre ami 9, qui quand on lui a téléphoné pour avoir sa réaction, nous appris qu'il avait bien reçu le mail mais qu'il ne l'avait pas encore ouvert, et que là il était en train de jouer à la pétanque avec ses potes, donc qu'il verrait ça plus tard (passion de paresse ou fixation d'oubli de soi face à une prise de décision importante ?)."

Merci pour cette anecdote qui me renvoit à un de mes souvenirs que je n'avais pas connecté à mon ego de 9. Lorsque j'ai passé mon bac, je ne suis pas allé voir les résultats à l'affichage, comme l'avaient fait de manière quasi systématique tous mes copains. Le soir, m'étant fait sérieusement recadrer par mon père (rare colère de 9) pour mon manque de sérieux, j'ai quand même appelé un copain qui m'a renseigné sur le fait que j'étais reçu. En l'annonçant à mon père, j'ai alors appris que lui était allé voir les résultats et qu'il avait été déçu de ne pas m'y trouver.

 

Je ne sais pas si je connecte cela à de la paresse (à se connaître) et à de l'oubli de soi. Je pense qu'il y avait aussi de l'évitement du conflit qu'aurait constitué un échec. Mon mécanisme de fusion, qui était très fort à cette époque de ma vie, a aussi joué puisque je n'étais pas avec mes potes, mais avec ma petite copine. Tu m'accorderas ce très bon alibi si je précise qu'elle s'appelait Claire. :wink:

 

"En ce moment, il est débordé de travail, il finit tous les soirs à 20h30 (contrepassion d'hyperactivité ou mécanisme de défense de narcotisation ?)"

J'ai aussi vécu de tels moments, que j'associerais plutôt à de la narcotisation. La contrepassion du 9 est l'hyperactivité "à ce connaitre", ce qui n'exclut pas une hyperactivité à faire, mais pas forcément. J'ai aussi vécu, plus rarement, des moments très actifs simplement parce que j'étais moins bloqué par ma compulsion.

 

Et bravo pour tes talents d'énnétraduction, surtout vis à vis d'un 9, qui en général a tendance à savoir le faire pour les autres.

 

À très bientôt,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabelle P

Bonsoir à tous,

 

Merci à toi, Claire, pour ce portrait qui m'a bien amusée, enfin jusqu'à un certain point… Il a en effet ramené à mon souvenir la période adolescente où j'étais infichue de prononcer une phrase sans la clôturer par un "Ben… Euh… Oui mais… J'sais pas, moi". Rien que d'y repenser j'ai envie de me mettre des claques ! :angry:

 

Par contre, contrairement à Jérôme, je suis bien allée voir mes résultats du Bac, avec la jambe dans le plâtre de surcroit, ce qui aurait pu constituer un excellent alibi pour ne pas y aller. J'ai toujours été plutôt impatiente de connaître les résultats des concours, entretiens, etc., et ne supportait pas de rester dans l'incertitude. Je voulais être fixée et vite. Évidemment il y avait toujours une quête de reconnaissance à la clef… celle de mon père en l'occurrence, amour au mérite quand je te tiens…

 

Je ne me reconnais plus non plus dans le côté "tout va toujours bien". C'est un masque auquel j'ai renoncé depuis pas mal de temps, circonstances de la vie obligent, et sans doute également capacité à assumer la réaction de mes interlocuteurs. J'ai depuis longtemps pleinement conscience des éléments d'insatisfaction dans ma vie et ne cherche pas à m'en voiler. De là à prendre les bonnes décisions pour changer les choses… N'exagérons pas, il y a encore un peu de boulot.

 

J'ai en revanche pas mal de relations 9 qui sont sur ce mode, et devinez quoi, ça m'énerve ! Je citerai notamment le cas d'un ami qui, après la liquidation de sa boîte est passé du statut de chef d'entreprise à celui d'assistant pédagogique payé au smic, et qui trouvait son poste génial ! Deux ans plus tard, criblé de dettes, il en était au même point et ne cherchait pas vraiment de boulot. Je lui ai mis de tels coups de pied au c… qu'il a fini par se bouger et retrouver un job en or.

 

Quant à l'hyperactivité, j'ai toujours accordé beaucoup de temps et d'importance à mon travail, parfois au détriment de ma famille, mais j'ai toujours eu besoin de sas de décompression.

Lorsque j'étais commerciale par exemple, après une ou deux semaines de boulot intense, je m'inventais des RDV bidons pour flâner et me faire masser toute une journée dans un spa, histoire de me ressourcer. Le petit côté transgressif n'était pas pour me déplaire non plus : j'avais l'impression de sortir de mon rang de mouton en me consacrant du temps, rien qu'à moi !

 

Pour conclure, je dirais qu'un 9 a parfois besoin d'un ou plusieurs électrochocs pour se réveiller et avancer dans sa vie, l'inciter à sortir progressivement de sa zone de confort peut l'aider à progresser.

 

Bonne soirée !

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour à tous,

 

"Pour conclure, je dirais qu'un 9 a parfois besoin d'un ou plusieurs électrochocs pour se réveiller et avancer dans sa vie, l'inciter à sortir progressivement de sa zone de confort peut l'aider à progresser."

Je suis d'accord avec ce constat, Isabelle, et même au niveau du quotidien je pense qu'un 9 a régulièrement besoin de petites sollicitations pour ne pas resté bloqué dans ses conflits intérieurs, et du coup narcotiser et/ou procrastiner. Je garde en tête un terme employé par une formatrice en management (hors contexte Ennéagramme), mais que je trouve adapté aux 9  : nous avons besoin d'incitactions. En tout cas, je trouve que c'est très adapté pour moi. Cette incitaction peut fonctionner soit quand la sollicitation minimise les conséquences d'un conflit et donc débloque la situation, soit quand elle fait apparaître un plus gros conflit potentiel, ce qui peut la débloquer aussi. Dans la durée j'ai quand même des doutes sur le fait que cette méthode nous mène vers l'intégration dans la mesure ou elle s'appuie largement sur l'activation de notre compulsion. Cependant, elle permet quand même au 9 d'avancer et d'éviter l'immobilisme duquel il a parfois du mal à sortir. Je me souviens aussi de la métaphore proposée par un autre 9 lors d'un stage : "Un 9, c'est comme un vélo avec une dynamo la nuit. Il faut qu'il avance pour voir où aller."

 

À bientôt, je vais pédaler un peu…

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry

Bonjour Claire, bonjour à tous,

 

Si je ressens une attente forte, même bienveillante, d'un interlocuteur, cela me stresse et perturbe mon regard qui ne fixe plus mon interlocuteur qu'en pointillés. C'est moins le cas si je peux anticiper ses propos ou ses réactions, si le contexte me tranquilise, si l'attente est plus intellectuelle qu'émotionnelle, etc.

 

"Oui... Non"

Tournure intéressante. :happy: Je me suis longtemps contenté d'éviter de dire "oui" et "non".

 

Mon aile 1 fait que je suis moins philosophe.

 

Très cordialement,

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Claire5

Bonjour à tous,

 

Merci pour vos retours. Ce week-end, j'ai enfin compris quelque chose sur les 9 que je ne comprenais pas avant (et ça me travaillait ! J'avais d'ailleurs failli en parler dans la discussion initiée par Bénédicte : "9 se disputant avec son conjoint"). Je m'explique.

 

Ce 9 en particulier (mais j'ai observé cela dans une moindre mesure chez d'autres ennéatypes 9*) a la particularité suivante : il s'oppose quasi-systématiquement aux idées et idéologies des autres. C'est-à-dire que si quelqu'un expose une idée politique ou une philosophie, il va répondre : "NON, je ne suis pas d'accord, c'est n'importe quoi, etc."

 

Je trouvais ça assez surprenant dans la mesure où l'orientation d'acceptation et de soutien disparaissaient. Le ton de sa contestation était d'ailleurs assez virulent, voire agressif.

 

À force d'observer, je me suis rendu compte que ces contestations étaient :

  • systématiques (dans le sens ou il n'y avait quasiment aucune idée ou aucun système de pensées qui échappait à la contestation, quel que soit le "bord" de l'idée),
  • que même quand elles n'étaient pas faites sur un ton agressif, il y avait toujours un scepticisme sur les idées, un test pour voir si les idées tenaient la route, une remise en question de l'idée

En discutant avec lui à plusieurs reprise sur ses provocations systématiques, j'ai fini par y voir clair. Si je résume, voila comme il l'explique :

  • Ses amis, familles, etc. ont tous des idéologies (je vais dire idéologie pour faire simple, sachant que ca regroupe convictions, idées politiques, etc.) différentes.
  • Lui, il n'a pas d'idéologie spécifique, il préfère faire un "patchwork" (selon ses termes) des différentes idées des autres, mais refuse d'adhérer en bloc à une idéologie en entier.
  • Au fond, il rêverait que tout le monde ait la même idéologie. Il trouve que le fait que les gens aient des idéologies différentes les "séparent".
  • Il n'a pas trouvé son idéologie parce qu'il n'a pas trouvé une idéologie assez solide : quand face à quelqu'un qui défend B, il incarne les idées A, B arrive à contrer A. Et quand face à quelqu'un qui pense C, il incarne B, les idées de B se font aussi "détruire" par C.
  • Il regrette parfois d'avoir été trop violent fasse à des proches en "cassant" leurs idées. Et se dit qu'il faudrait qu'il écrive un jour son propre système, sa propre idéologie.

Voilà. Je ne sais pas si ça parle à certains d'entre vous ?

 

Après ces explications, j'arrive à retrouver la logique du 9 avec la paresse à se connaître, la capacité à faire la synthèse de différents points de vue, la peur de la séparation, etc. Donc tout est OK !

 

Amicalement,

Claire

 

* J'avais remarqué le même phénomène chez une amie de variante mu qui a été ma colocataire pendant six mois. C'était encore plus agaçant car au lieu de réfuter clairement mes idées et dire qu'elle n'était pas d'accord, elle posait des séries de questions qui montraient qu'elle n'était pas convaincue. (Alors que moi, je me fichais de la convaincre ou pas, je voulais juste partager mes idées !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Claire pour cet intéressant complément : une belle illustration de la présence des caractéristiques d'un ennéatype derrière la facade des apparences comportementales et un utile rappel du fait que le 9 évite les conflits et non pas l'agressivité !

 

J'ai l'intuition qu'un lien avec la Spirale Dynamique serait intéressant. Ce 9 semble finalement vouloir bâtir un consensus sur les ruines de toutes les idéologies. Y aurait-il un peu de VERT là-dessous ? Ou autre ?

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sevan

Bonjour Claire et les autres,

 

La partie de réfutation ça me parle. J'ai le mental en support et j'ai égotiquement tendance à remettre des idées ou arguments qui me semblent incohérent, incomplet ou faux en cause. Au point de passer parfois pour un "chieur" ou quelqu'un "qui se la pète".

 

Visiblement, il n'arrive pas à convaincre puisqu'il n'a pas un point de vue qu'il arrive à défendre (tu expliques qu'il se fait contrer quel que soit son point de vue) et en même temps, il "casse" violemment les points de vue opposés, ce qui me paraît un peu contradictoire. Mais c'est une façon de tester le point de vue qu'il défend à ce moment.

 

Nous avions un peu échangé sur le sujet. On pourrait rapprocher cela de la dichotomie du 9 pour certains domaines : il croit aux idées A à un moment et puisqu'ils ne tiennent pas face aux idées B, il peut ne plus croire à A et préférer B. Face à plusieurs idées qui se cassent les unes les autres, il ne croit plus en aucune et aimerait "écrire son propre système".

 

Amicalement,

Sevan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Claire5

Bonjour Fabien et Sevan,

 

C'est super Fabien car tu me donnes l'occasion de partager des observations que j'ai pu faire en terme de Spirale Dynamique sur ce 9.

 

BEIGE. Le contact au corps est parfois oublié (pas de conscience de la fatigue — il se couche très tard même quand il a besoin de sommeil — ni de la douleur). Il présente en même temps des caractéristiques du 9 sous-type conservation : appétit, paresse à faire.

 

VIOLET. C'est le vMème que j'ai le plus observé chez lui, et comme nous le voyons au stage Corrélations, c'est d'ailleurs une zone de confort pour le 9.

  • Ce 9 est très attaché à sa famille. Il entretiens de bonnes relations avec ses parents et frères et sœur, qu'il revoit et qu'il appelle fréquemment.
  • Il a choisi de jouer de l'accordéon pour respecter la volonté de son grand-père.
  • Il est également très attaché à sa région d'origine et à ses anciens amis. Il parle très souvent du lac près de chez lui où il retourne tous les étés avec ses copains.
  • La réciprocité est très présente. C'est le seul 9 de notre groupe d'amis qui paye quasiment systématiquement des tournées (créant ainsi du lien). Un jour il m'a dit qu'il appréciait particulièrement telle personne car durant nos études, il lui avait payé plein de coups et réciproquement, elle lui en avait payé plein aussi : "C'est bien car au final, ça s'équilibre, mais il y a eu plein de coups payés des deux côtés."
  • Je retrouve des traces de pensée animiste : en randonné, il ramasse des pierres pour nous protéger ; il voit dans les rochers des têtes d'animaux qui pourraient être "les gardiens de la montagne".

ROUGE. J'ai du mal à le repérer chez lui. Il peut être parfois impulsif dans ses propos et le regrette ensuite. L'agressivité et les insultes sont assez présentes.

 

BLEU.

  • Ce 9 reconnaît avoir plein de principes. C'est très important et ça revient très souvent chez lui. Par exemple : "Je n'aime pas être fier, c'est un de mes principes. La fierté c'est pas bien, ce n'est pas une vertu." Il dit que ses principes le contrôlent et lui permettent de bien fonctionner socialement.
  • Il travaille dans une structure BLEU. Il est fonctionnaire d'État et passe une grande partie de son temps à faire de l'administratif et de la réglementation. Son métier consiste entre autre à sanctionner les personnes qui ne respectent pas les réglementations environnementales. Il est pour le contrôle centralisé par l'État en matière de réglementation environnementale et se désole de voir que c'est quelque chose qui, à long terme, sera de moins en moins bien effectué (réductions budgétaires).
  • Un des ces principes — dont je n'ai pas très bien compris s'il avait un lien avec VIOLET — est que les dates de naissance des gens ne doivent pas être publiques. Il boycotte les réseau sociaux Internet. Nous avons reçu un annuaire des anciens élèves de notre école, et il a trouvé "scandaleux" que les dates de naissance de tout le monde y figurent (ça m'a particulièrement marqué car personnellement c'est bien la dernière des choses qui est susceptible de me choquer).

ORANGE. Je n'ai pas observé beaucoup de manifestations de ORANGE chez lui. Excepté peut-être dans le domaine des loisirs puisqu'il apprécie avoir un niveau de vie qui lui permet de partir en week-end à l'autre bout de la France quand il veut. Je trouve que c'est un vMème qui est sous-utilisé chez lui. Il en a beaucoup conscience des aspects négatifs et le rejette.

 

"J'ai l'intuition qu'un lien avec la Spirale Dynamique serait intéressant. Ce 9 semble finalement vouloir bâtir un consensus sur les ruines de toutes les idéologies. Y aurait-il un peu de VERT là-dessous ? Ou autre ?"

Je trouve ton hypothèse intéressante et bien trouvée. En même temps je n'imaginais pas qu'il ait accédé à (même un peu) de VERT (pas d'exploration de la vie intérieure, pas de valeurs spirituelles). J'aurais pensé aussi que son ton était trop agressif pour être l'expression de VERT. Mais peut-être que je me trompe. Il faudrait que je lui demande si c'est une attitude récente chez lui ou bien s'il l'a toujours eue.

 

J'avais aussi pensé comme le rappelle Sevan à la dichotomie du 9, mais n'ayant pas suivi le stage Ailes, j'ai du mal à comprendre cette notion. Je verrai ça en janvier prochain !

 

Amicalement,

Claire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Merci Claire pour ce positionnement sur la Spirale Dynamique.

 

Ce besoin de contester les idéologies des autres me semble suffisamment impulsif pour être mis en ROUGE, non ?

 

"J'ai l'intuition qu'un lien avec la Spirale Dynamique serait intéressant. Ce 9 semble finalement vouloir bâtir un consensus sur les ruines de toutes les idéologies. Y aurait-il un peu de VERT là-dessous ? Ou autre ?"

L'intuition générale était bonne, la spécifique, non. S'il n'y a que peu de ORANGE, la présence d'un vrai VERT est peu probable.

 

Comme suite à tes compléments d'information, je formulerai une autre hypothèse. Ce 9 culmine en BLEU. Il rêve d'une Vérité Ultime, mais comme il est dans l'oubli de soi et l'évitement des conflits, il ne l'a pas trouvé, "se dit qu'il faudrait qu'il écrive un jour son propre système, sa propre idéologie", et ne le fait bien évidemment pas. Mais au nom de cette Vérité Ultime potentielle, il dézingue les idéologies des autres. Qu'en penses-tu ?

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Thierry

Bonjour Claire5, bonjour à tous,

 

Concernant la publication des dates de naissance, j'ai entendu dire, et cela fait sens techniquement pour moi, que le vol d'identité est facilité lorsque la date de naissance est connue. Par conséquent je comprends ce 9. Cela dit, je ne sais plus si ma date de naissance est mentionnée dans mon propre annuaire d'anciens élèves. :happy:

 

J'avais aussi pensé comme le rappelle Sevan à la dichotomie du 9, mais n'ayant pas suivi le stage Ailes, j'ai du mal à comprendre cette notion. Je verrai ça en janvier prochain !
J'approfondis le week-end prochain… Pour le peu que j'ai lu sur le forum, souligner les tendances contraires amorale/surmorale des ailes du type 9 fait sens pour moi. Je le vois comme une dynamique. Pour ce qui est statique, faire appel à la Spirale Dynamique me semble plus pertinent.

 

Amicalement,

Thierry

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour Claire, bonjour à tous,

 

Voici quelques réflexions de 9 mu accédant à VERT pour alimenter le sujet.

 

Il est probablement difficile pour un 9 de définir son idéologie. Cela demande de faire des choix qui sont autant de conflits internes à surmonter, et qui seront plus tard des sources de conflit externes quand il faudra les défendre. La procrastination risque d'être au rendez-vous, et l'idéologie jamais définie. Cela peut être encore pire si la fixation secondaire de perfectionnisme d'une aile 1 s'en mêle.

Je pense qu'il est plus confortable pour un 9 dominé par BLEU d'adopter une idéologie toute faite et qui s'impose d'elle-même. Comme ça, pas besoin se poser des questions, et pas besoin de s'impliquer dans des conflits pour la justifier. Ceci dit, de nos jours en France, sauf à ce que mon VERT me joue des tours, il n'y a plus guère d'idéologie qui s'impose d'elle-même, mais ce qui compte c'est la représentation que le 9 en question s'en fait.

 

Comme tu le dis Sevan, il est probablement plus facile pour un 9 alpha, avec le mental en support, et moins soucieux de son image, de justifier et de défendre une idéologie. L'éventuelle influence d'une désintégration en 6 peut aussi amener de l'évitement de la déviance, ainsi que du doute par rapport à une idéologie.

 

"J'avais remarqué le même phénomène chez une amie de variante mu qui a été ma colocataire pendant six mois. C'était encore plus agaçant car au lieu de réfuter clairement mes idées et dire qu'elle n'était pas d'accord, elle posait des séries de questions qui montraient qu'elle n'était pas convaincue. (Alors que moi, je me fichais de la convaincre ou pas, je voulais juste partager mes idées !)"

En tant que 9 mu, je me retrouve parfois dans la situation de ton amie. Ayant le mental réprimé, il m'est parfois difficile de le mettre en route pour faire une belle démonstration. Je me contente donc de questions ciblées qui ont pour but de faire réfléchir la personne d'elle-même et de la mettre en face d'éventuelles incohérences ou limites de son idéologie. En même temps, c'est bien pratique pour éviter les conflits car je ne remets pas en cause directement.

 

En tant que 9 accédant à VERT, j'ai tendance à refuser toute idéologie et à inciter chacun à relativiser. Cela renforce mon attitude de questionnement ci-dessus, non pas pour défendre mon point de vue, mais pour tenter d'expliquer qu'il y a forcément plusieurs points de vue valides. J'associe idéologie à intolérance, et je ne tolère pas l'intolérance. :tongue:

 

J'ai été confronté à des réactions comme la tienne, de personnes qui cherchaient simplement de l'écoute, et qui du coup n'en ont pas trouvé.

Dans certains cas, quand mon mental est trop bloqué, que le risque de conflit est trop élevé ou que je ne considère pas assez la personne en question, je ne dis rien et tombe probablement dans une attitude de fausse approbation que le 9 sait aussi bien faire, et je peux paradoxalement avoir l'air d'être à l'écoute alors que je ne suis plus là… :blush:

 

En espérant avoir fait avancer le schmilblick,

À très bientôt,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Claire5

Bonjour à tous,

 

Comme suite à tes compléments d'information, je formulerai une autre hypothèse. Ce 9 culmine en BLEU. Il rêve d'une Vérité Ultime, mais comme il est dans l'oubli de soi et l'évitement des conflits, il ne l'a pas trouvé, "se dit qu'il faudrait qu'il écrive un jour son propre système, sa propre idéologie", et ne le fait bien évidemment pas. Mais au nom de cette Vérité Ultime potentielle, il dézingue les idéologies des autres. Qu'en penses-tu ?
Ça me paraît pas mal comme hypothèse. J'attends d'assister à de prochaines séances de "dézinguage" de ce 9 et je reviendrai vous dire si j'avance sur cette hypothèse.

 

Merci Thierry et Jérôme pour vos retours et témoignages de 9.

 

À bientôt,

Claire

Share this post


Link to post
Share on other sites
Claire5

Bonjour à tous,

Après quelques mois d'observations, je viens valider l'hypothèse de Fabien !
À savoir que le 9 dont je parle est dominé par BLEU et que c'est la recherche de la Vérité Ultime qui le fait contester quasi systématiquement toutes les idées des autres.

Un des derniers exemples de contestation de ce 9 a été au sujet de la mémétique dont il a pris connaissance en lisant le blog Et à l’aurore. Il a commencé à me poser toute une série de questions afin de déterminer si la théorie de la mémétique était vraie ou fausse. Au bout d'un moment je sentais qu'il y avait un problème de communication car mes réponses qui me paraissaient évidentes ne semblaient pas l'être pour lui.
J'ai alors compris et lui ai dit : "Tu sais la différence entre toi et moi, je crois, c'est que toi tu as une pensée absolutiste. Il faut absolument que tu détermines si une idée est vrai ou fausse. Tandis que moi, je ne fonctionne pas pareil !"
Ma phrase l'a fait sourire, je crois que ça touchait dans le vrai (avec le recul, je me demande si mettre en évidence la différence avec un 9 était une bonne idée ?).

Je crois que ce que ce qui m'agace un peu au fond, c'est que ce 9 aimerait savoir tout de suite si une idée est juste ou fausse, avant même de se renseigner, sans expérimenter le sujet (ce serait là la pensée pragmatique je crois) et même s'il n'a pas les compétences pour justifier le vrai ou le faux du système. Ce qui, personnellement, me paraît impossible !
Le deuxième truc qui peut m'agacer, c'est cette impression que je suis obligée de me justifier à chaque fois d'apprécier telle ou telle idée ou système. Alors que je ne cherche la plus part du temps à convaincre personne (et que la question du VRAI ou du FAUX n'a même pas de sens pour moi !).

J'ai aussi observé des signes très important de peur, peut-être liés à la désintégration externe en 6. Une des questions qui revient systématiquement chez ce 9 est la question de la dangerosité des modèles. (L'ennéagramme est-il dangereux ? La sociocratie est-elle dangereuse ? Est-ce que ce n'est pas dangereux d'adopter le point de vue du gène ou du mème ? Après lui avoir exposé la théorie du revenu de base, il a trouvé que l'idée était bonne, mais sa conclusion était : "J'ai des inquiétude sur cette idée/" Etc.)

Sa réponse face à la dangerosité de telle ou telle théorie est quasi systématiquement une réponse BLEU : il faudrait une régulation, un contrôle par une autorité supérieure.

Je dois dire que cette sorte de gigantesque peur de la mise en danger de l'ordre social (du conflit ?) qui serait potentiellement provoquée par telle ou telle idée ne fait absolument aucun sens pour moi !

Voilà. Si vous avez des conseils pour communiquer avec une personne dominée par BLEU, mais qui ne connaît pas sa Vérité Ultime… je suis preneuse! à vrai dire, j'ai déjà plus ou moins trouvé en lui expliquant que je ne fonctionnais pas sur le modèle de la pensée absolutiste, contrairement à lui. Mais plutôt sur une pensée pragmatique et positive, voire relativiste.

Amicalement,
Claire

PS : j'ai découvert une autre manifestation de BLEU chez ce 9 dont je parle. Je m'explique. Comme je le disais dans les messages précédents, il est fonctionnaire d'état et il a été muté en premier poste dans une ville que — même s'il essaye à tout prix de s'adapter et d'y trouver du positif — il n'aime pas. Je ne comprenais rien, car quand je lui disais qu'il fallait juste s'accrocher encore un an et demi et qu'ensuite il pourrait partir, en lui précisant les stratégies qui facilitent le départ, il me répondait qu'il préférait essayer de s'adapter à sa situation, que ça pouvait être long et compliqué de partir, que son service avait besoin de lui ici, etc.
En relisant le livre des Chabreuils sur le Spirale Dynamique, j'ai découvert avec stupéfaction totale les explications au chapitre BLEU : "Chaque individu étant à sa place et étant investi de la mission appropriée à ladite place, il ne faut pas compter le convaincre aisément de prendre une initiative. Pour qu'une personne agisse il faut d'abord qu'elle soit persuadée que ce qu'elle va faire est conforme à la Vérité Ultime."

Du coup, en comprenant ça, mon agacement s'est totalement volatilisé. Je me suis même amusée. Quand il m'a dit qu'il était dégoûté et stressé de rentrer de vacances et de reprendre son poste, j'ai essayé de repenser à l'utilité de BLEU qui vient après ROUGE, et je lui ai dit : "Oui, mais il faut bien que tu acceptes ta place. Imagines si les fonctionnaires choisissaient le poste qui leur plait dès les premières années, ce serait le bordel ! Personne ne voudrait aller dans ton service ! Il faut bien que tu te sacrifies les premières années pour que le système fonctionne." Mouhaha, j'étais morte de rire en voyant sa tête et surtout en m'entendant dire un truc pareil !  :rofl: J'espère qu'on ne m'accusera pas de manipulation.  :sorry: (J'ai essayé ensuite de lui expliquer comment je pouvais dire ça et en même temps avoir d'autres valeurs… pas facile !)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Salut la compagnie,

 

"Après quelques mois d'observations, je viens valider l'hypothèse de Fabien !"

:proud:

 

"Si vous avez des conseils pour communiquer avec une personne dominée par BLEU, mais qui ne connaît pas sa Vérité Ultime… je suis preneuse !"

C'est difficile parce que pour lâcher prise face à un dogme, il faut le connaître. Je pense que tu as donc bien fait de simplement lui expliquer que tu fonctionnais différemment de lui, ce qu'un 9 devrait théoriquement pouvoir entendre.

 

"J'espère qu'on ne m'accusera pas de manipulation."

La manipulation est dans l'intention, pas dans la forme.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour Claire, bonjour à tous,

 

Je suis heureux de vous retrouver après ces vacances.

Merci encore pour ce beau portrait de 9 clair et agréable a lire

 

"Si vous avez des conseils pour communiquer avec une personne dominée par BLEU, mais qui ne connaît pas sa Vérité Ultime… je suis preneuse !"

Tu précises un peu plus haut qu'il rejette quasi systématiquement les idées des autres. Il y a peut être un petit espoir dans ce quasi. En tant que 9, même s'il a du mal à connaître sa Vérité Ultime, il est possible qu'il fusionne avec une ou des personnes qui l'incarnent particulièrement, ou qu'il participe à des groupes sociaux relativement compatibles avec elle. L'observation de son entourage peut dans ce cas te donner des pistes, en cherchant dans quel contexte il conteste le moins.

 

En attendant le prochain épisode,

Bien amicalement,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...