Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Isa63

Instincts et utilisation du centre instinctif

Recommended Posts

Isa63

Bonjour à tous,

 

J'ouvre donc ce nouveau sujet pour faire suite à une conversation abordant sur sa fin le sujet de l'observation des instincts blessés et de la répression du centre instinctif. Étant 1, donc centre instinctif préféré, je me pose la question dans le sens inverse. Comment alors la sur-utilisation du centre instinctif aurait une influence sur les instincts ?

 

Je partirais alors de l'hypothèse dans laquelle cela provoquerait des instincts ++ ?

 

Ce n'est pas forcément le cas chez moi mais j'ai l'impression que quand j'étais plus jeune, les + ou les - étaient dans les "excès". Est-ce là que l'on peut voir l'influence de l'utilisation de l'instinctif ?

 

Il y a quelques années, je pense que je qualifierais mes instincts comme C++ S-- X+/--.

Aujourd'hui je pense que je les qualifie comme C++ S-/= X+ :

  • Conservation ++. Oui : la survie (physique et morale) est un sujet sensible pour moi !
  • Social -/=. Le groupe ne m'est pas indispensable ; il m'arrive même d'avoir du mal à le rejoindre ou de croire avoir du mal à y trouver ma place… Je rajoute un = parce qu'aujourd'hui le groupe ne me fait plus peur… Il m'arrive même de bien m'y sentir, chose qui n'existait pas chez moi auparavant…
  • Sexuel +. Je préfère la relation 1-1, ou petit comité…

 

Mais peut on voir les choses comme ça aussi : avec un C++, il était aussi au service du S-- (agir ++ pour fuir un groupe !), et du coup X- parce que plus de relations possibles avec qui que ce soit…

 

Ai-je bien suivi la logique de vos réflexions ? Là, c'est la répression du mental, sans aucun doute !

 

Amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Isabelle, plusieurs choses me gênent dans ton message du point de vue de l'assimilation des instincts :

  • "Conservation ++. Oui : la survie (physique et morale) est un sujet sensible pour moi !" L'instinct de conservation ne concerne que la survie physique. La survie psychologique, c'est le boulot des deux autres intincts.
  • "Sexuel +. Je préfère la relation 1-1, ou petit comité…" En petit comité, ce n'est plus de l'instinct sexuel.
  • "Avec un C++, il était aussi au service du S-- (agir ++ pour fuir un groupe !)." C++ peut faire agir ou peut immobiliser.

"Je partirais alors de l'hypothèse dans laquelle cela provoquerait des instincts ++ ?"

Je connais plusieurs d'exceptions, mais statistiquement ?

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isa63

Bonjour,

 

Merci Fabien ! Un petit rappel de ta part permet de "recadrer" les connaissances qui s'échappent parfois…

Les échanges sur le forum sont bien utiles pour ça, justement.

 

Amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isabelle P

Bonjour à tous,

 

J'avais lu ce sujet avec beaucoup d'attention, voici les résultats de mon observation.

 

Tout d'abord j'ai identifié chez moi deux stades distincts dans la répression de l'instinctif.

 

Stade 1 : bascule simple, le centre instinctif passe en dernier dans ma hiérarchie des centres, mais demeure toujours opérationnel.

 

Les conséquences sont alors les suivantes :

  • Je me sens submergée par les émotions négatives.
  • Une attention accrue est portée à mes sensations physiques de mal-être, ce qui peut se traduire par un C+.
  • Je deviens vulnérable au regard et aux jugements des autres, et me sens mal à l'aise face aux groupes (famille, collègues de travail, etc.) = S-.
  • Je me focalise sur ce qui ne va pas dans ma relation à l'autre, je cherche à renforcer le contact mais avec agressivité = X+++.

Stade 2 (rare) : mon centre instinctif est comme paralysé, c'est l'apathie, la résignation, la perte d'espoir.

 

J'observe alors un recul dans le négatif de tous mes instincts = C- / S- / X-.

C'est le repli sur soi, l'isolement. J'en viens à négliger ma santé et mon bien-être (alimentation, soins, etc.), je fuis tout lien social, et je renonce à ma quête de l'âme sœur. :cry:

 

J'espère avoir contribué à ce sujet passionnant qui je l'espère va faire l'objet d'autres témoignages.

 

Bonne journée à tous.,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×