Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Yoann

Comment éduquer sans "hypnotiser" ? Est-ce possible ?

Recommended Posts

Yoann

Bonjour !

 

Je me demandais s'il existait une façon de faire, ou de ne pas faire justement, pour transmettre. Je pense notamment à l'exemple d'un parent envers son enfant.

 

Je pourrais formuler autrement. Quelles approches avoir afin de ne pas renforcer l'ego de l'enfant ?

Car c'est bien là mon questionnement. "Nos parents sont les plus grands hypnotiseurs." Dois-je entendre que c'est un passage obligatoire de l'évolution humaine ? (Pour ensuite être remis en question, pour parler gentiment, lors de la crise d'adolescence ?) Ou les intentions utilisées par nos anciennes générations sont désormais old school et donc il existerait une éducation sans hypnose ? Un bon thème pour un film ?

 

Amicalement,

Yoann

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurecd

Bonjour Yoann et bienvenue sur ce forum !

 

Pour prendre ta question à l'envers, j'aurais aimé, en ce qui me concerne, que mes parents renforcent justement un peu mon ego, ou du moins le valident. Cela m'aurait évité bien des soucis identitaires, déjà racontés ici ! Tout ce que j'aimais, tout ce qui m'attirait était explicitement — ou implicitement — rejeté par mes parents, 9 et 7. Il n'y avait là aucune malice de leur part, mais je me dis que s'ils avaient connu l'Ennéagramme, cela m'aurait certainement simplifié la tache. Il me semble donc qu'avant de penser à combattre l'ego d'un enfant, il faut au contraire le valider, le laisser "se faire les dents". Je suis maintenant mère, donc bien placée pour savoir que ce n'est pas toujours facile, mais je m'efforce d'accepter que mes enfants ne pensent pas, ne réagissent pas comme moi, que ma fille 4 souffre 2000 fois plus que n'importe qui au monde lorsqu'elle a chaud ou froid, que ma fille 5 n'a qu'une envie, qu'on lui achète des bouquins et qu'on lui fiche la paix, que mon fils 7 (ou 8, je ne suis pas sûre ; quoi qu'il en soit, il souffre de mégalomanie virulente depuis ce qui semble une éternité !) ne sera jamais rassasié, etc. Avoir conscience de ces différences, les accepter n'empêche pas d'éduquer (ni de faire des erreurs grossières ou de craquer nerveusement !), d'inculquer les valeurs qui nous semblent importantes à mon mari et à moi. Il est fermement ancré en moi que mes enfants ne sont pas comme moi, que je ne détiens aucune vérité sacrée, mais j'essaie de faire en sorte qu'ils se sentent aimés, rassurés, protégés, cadrés, en confiance et surtout qu'ils cheminent vers leur vie d'adulte de la manière la moins chaotique possible. Pour l'adolescence, nous verrons bien… Je sais que j'aurai droit à mon procès, en bonne et due forme !

 

Très amicalement,

Laure

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

Yoann, je suis bien évidemment d'accord avec la réponse de Laure. Éduquer sans hypnotiser est impossible parce que :

  • Nous avons un ego, nous en avons besoin, et il ne peut donc que se manifester de temps en temps ;
  • L'enfant a besoin de se construire un ego.

L'ego fait partie des nombreuses choses dans l'existence qui doivent être acquises, puis lâchées. Sa construction est donc bien "un passage obligatoire de l'évolution humaine".

Cela ne signifie pas que les parents sont totalement impuissants ! Ils peuvent quand même contribuer — contribuer, pas plus — au fait que cet ego soit plus ou moins bien intégré. L'Ennéagramme nous permet de savoir précisément quels types de stress amène un ennéatype à se désintégrer, et cela peut permettre d'éviter quelques grosses bêtises !

De manière complémentaire, la connaissance du modèle de la Spirale Dynamique aide à savoir ce qu'il est utile de faire et de ne pas faire à chaque étape du développement d'un enfant, indépendamment de nos propres valeurs. Tu peux lire dans les commentaires de mon blog un témoignage de Jérôme à ce sujet. Oui, notre Jérôme à nous du forum.  :calin:

Très amicalement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christine

Bonjour à tous,

 

Fabien, comment faire quand l'ego n'a pas été suffisamment renforcé par les parents et qu'il y a eu une trop forte empreinte parentale ?

 

Très amicalement,

Christine

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"Comment faire quand l'ego n'a pas été suffisamment renforcé par les parents et qu'il y a eu une trop forte empreinte parentale ?"

La réponse est dans la question.

 

Il faut d'abord se libérer de l'empreinte parentale. Tu peux pour cela utiliser les techniques de déconstruction des hallucinations positives et des identifications du stage Éveil.

 

Il faut ensuite reconstruire l'ego. Là, la Spirale Dynamique se révèle utile pour le diagnostic. Faut-il "réparer" BEIGE, VIOLET, ROUGE, BLEU ? Une fois le ou les vMèmes blessés identifiées, leur guérison est un travail sur-mesure en fonction des circonstances de leur blessure, de l'intensité de celle-ci, etc.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Christine

Bonjour Fabien,

 

Merci pour tes indications. Et ça tombe bien car ce sont les stages que j'ai choisis pour l'année prochaine. Je les ferai donc dans cet objectif.

 

Très amicalement,

Christine

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour Fabien, bonjour à tous,

 

"Oui, notre Jérôme à nous du forum. :calin:"

Un petit hors sujet pour vous parler de l'effet énorme de cette courte phrase sur moi.

 

Je lis que j'ai de l'importance, que je suis aimé et que je suis reconnu dans la communauté, c'est un concentré de reconnaissance pour un 9 mu social.

Après une matinée au boulot assez difficile et deux centres sur trois à peu près paralysés, cette simple petite phrase a tout remis en route pour toute l'après-midi, générant même de la bienveillance chez moi vis-à-vis des personnes avec qui la situation était si tendue ce matin.

Une belle illustration de la force de mes mécanismes égotiques, et de l'importance du stage Communication.

 

Merci Fabien ! :heart:

 

Et puisque c'est comme ça… bien à vous,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolaf

Bonjour Yoann et les autres,

 

"Quelles approches avoir afin de ne pas renforcer l'ego de l'enfant ?"

Je me suis pris la tête pendant presque 10 ans à me poser de telles questions. Tu en as une démonstration ici où j'évoquais la difficulté d'être parent.

 

Il se passe rarement un jour sans que je m'interroge sur les conséquences de mes actes et de mes paroles sur mes enfants. Avec le temps, j'ai appris à juste faire au mieux et limiter les dégâts…

 

Je rejoins Laure pour dire que la connaissance de l'Ennéagramme est un formidable avantage en termes de compréhension de nos enfants. Si tu ajoutes un bol de Spirale Dynamique, une pincée de lâcher prise, une grosse cuillère à soupe de Connexions (notamment sur les figures paternelle et maternelle*) et beaucoup d'amour, tu obtiens un mélange fort sympathique et utile.

 

Bref, une école des parents où l'on enseignerait tout cela serait sans doute reconnu d'utilité publique pour les générations à venir !

 

Bien amicalement…

… avec un clin d'œil à notre Jérôme à tous, à ma Laure à moi toute seule, et à notre Vénérable Ancien préféré.

 

* J'ai eu beaucoup de mal à accepter cette histoire de figure paternelle et de figure maternelle. Et pourtant, avec le recul, accepter cette notion a considérablement changé l'équilibre de notre famille et ma manière d'être avec mes enfants.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Salut à tous,

 

"Bien amicalement… avec un clin d'œil à notre Jérôme à tous, à ma Laure à moi toute seule, et à notre Vénérable Ancien préféré."

Aurore, je m'en étouffe d'indignation. Je revendique un petit bout de Laure et te conseille de travailler la possessivité de ton instinct sexuel. :tongue:

 

Très amicalement aux autres et quand même à toi,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolaf

"Aurore, je m'en étouffe d'indignation. Je revendique un petit bout de Laure et te conseille de travailler la possessivité de ton instinct sexuel."

En l'écrivant, je me suis dit "pétard, ça craint !" et je l'ai laissé quand même !

 

Je vais de ce pas réfléchir à la possessivité de mon instinct sexuel…

 

Bonne journée à tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurecd

On parle de moi ! On me veut ! Quel bonheur inénarrable !!!! Aurore, Fabien, vous m'avez fait pouffer de rire et… de plaisir ! C'est exactement le genre de choses qui enchantent — et valident — mon ego !

 

Je vous embrasse, chacun, très très fort,

Laure

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

"C'est exactement le genre de choses qui enchantent — et valident — mon ego !"
Que nenni ! Valider ton ego aurait été te dire que tu étais bien du fait de tes succès. Or là, je n'ai parlé que de toi, de ton être. Je pouvais pas faire autrement puisqu'il n'y avait pas de succès, mes contributions dans cette discussion étant quand même bien meilleures que les tiennes.

Là, tu vois l'humilité et l'abnégation des grands maîtres. J'amplifie le narcissisme de mon ego de 7 pour ne pas activer la vanité du tien. C'est beau ! À côté de cela, Saint Vincent de Paul, c'est de la gnognotte.

Très amicalement,
Fabien

P.-S. : puisque ce message t'est destiné, Laure, je ne mets pas d'émoticônes. Pas sûr que j'ai raison.
P.P.-S. : Yoann, désolé pour les parenthèses. Tu reprends le fil quand tu veux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Laurecd

Ah, mais Fabien, tu ne sais pas quelle est ma définition du succès ! Et puis je ne suis pas complètement timbrée : je n'entre pas en compétition avec le Grand Maître — ni avec Aurore, d'ailleurs ! Mes motivations pour participer à ce forum (c'est la première fois que je fais partie d'un groupe et que je m'y sens bien, soit dit en passant !) sont, du moins je l'espère, un peu plus pieuses que cela.

 

Je te remercie, cela dit, pour la superbe humilité avec laquelle tu neutralises ma vanité ! Oui, c'est admirable !

 

Bises !

Laure

 

PS : je persiste et signe. Je ris dix fois plus lorsque l'humour ne s'accompagne pas de smileys !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour à tous,

 

Aurore, pas mal ton idée d'école des parents ! Si tu fais directrice et que tu te relocalises un peu, je postule. J'en ai profité pour relire les messages que tu cites en référence dans ton billet ci-dessus. Tout à la fin, j'ai trouvé la phrase suivante que je recopie :

Toutefois, je reste persuadée que la parentalité est une formidable voie d'intégration pour les parents disposant de ressources aussi puissantes que l'Ennéagramme et la Spirale dynamique !

Je m'explique : connaître les deux modèles, c'est bien… Mais il est parfois (souvent ?) difficile d'utiliser ses connaissances et d'avoir le courage d'avancer réellement sur le chemin de l'intégration.

Vouloir s'intégrer et travailler à s'intégrer par Amour pour ses enfants me parait une motivation réelle, plus efficace que les fausses motivations parfois trouvées par notre ego.

Je partage grandement cette idée. Mes enfants sont certainement les personnes vis-à-vis desquelles je me sens le plus responsable, et c'est un moteur considérable vers l'intégration (ce qui ne veut pas dire que j'y arrive bien entendu).

 

Yoann, pour revenir au titre de ce billet, je trouve que c'est tout un programme d'éduquer ses enfants en dosant de manière adaptée à chaque période et à chaque instant l'hypnose et l'ouverture large au monde réel environnant.

 

"Je m'en étouffe d'indignation"

Fabien, j'adore cette manière très 7 de s'indigner. :glouton:

 

Laure, je me faufile entre Aurore et Fabien pour te glisser une grosse bise.

À bientôt à tous,

Jérôme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isa63

Bonjour et une bonne année 2012 à tous !

 

Je prends la suite de cette discussion forte intéressante au sujet du rôle parental et de l'Ennéagramme ! Merci à Yoann de l'avoir abordée et à ceux qui ont répondu !

 

Au début de ma découverte de l'Ennéagramme, j'avais aussi eu le même questionnementqu'Aurore

 

En tant que bonne 1, j'ai mis mes enfants au monde en ayant à l'esprit un modèle d'éducation et de principes… Avec une forte empreinte parentale que j'ai cherché à appliquer avec beaucoup de "sérieux"…

 

La question d'avoir des enfants ou non ne s'est jamais posée… Il était évident que je deviendrais "maman" un jour. Mes "tripes" me le disaient, et ma mère aussi… Donc la "mise en route" de la construction de notre famille était évidente…

 

Quant à la question de l'allaitement, elle ne s'est pas posée non plus ! Quelle évidence… Une maman doit allaiter son enfant ! Il n'y a que ça de bon et de vrai ! Le vivre n'a fait que le confirmer… "Sevrer" a été vécu comme un deuil véritable…

 

Toute la petite enfance a été "dirigée" selon un certain modèle et j'ai eu du mal à "élargir" mon regard, à me poser d'autres questions… J'ai fait avec mon ego et le modèle reçu : "J'applique ce principe-là ; je pense que c'est comme cela que je dois faire."

Sans avoir à l'esprit : "Qu'a t il besoin de recevoir, lui ou elle, en fonction de la construction de son identité ? Est-ce que mon discours est adapté ? Est ce que je le mets en stress ou le blesse ? Comment entend-il ce que je lui dis, lui ou elle, en fonction de son type ? Quand et comment mettre des limites et/ou laisser expérimenter ?"

 

D'ailleurs savais-je seulement que nous avions un ego ? (Le mien d'abord et tout ce que cela peut renvoyer aux autres, puis mes enfants ensuite ; comment un individu se construit ?)

Tout cela était bien loin de moi… :sick:

 

Eh bien voilà… :happy:

Aujourd'hui, mes enfants ont grandi et si deux entrent dans la vie de jeune adulte, et la troisième encore dans l'adolescence, rien ne m'empêche maintenant d'avoir avec eux une autre relation et une autre ouverture, de faire mon "mea culpa" lorsqu'ils me parlent de leur enfance. Finalement, ils n'ont pas l'air d'en avoir trop souffert… Enfin j'espère ! En tous cas, nous pouvons en rire, et je peux commencer à mettre des mots pour leur expliquer les motivations qui m'ont poussée à agir comme je l'ai fait… Nous sommes loin d'en avoir fait le tour !

 

Maintenant, je m'aperçois qu'ils commencent à venir vers moi "faire des points" quant à leurs expérimentations respectives ; ils viennent me "confier" certains de leurs propres soucis relationnels, et je trouve que c'est merveilleux de pouvoir être à leur écoute et continuer à les accompagner le mieux possible…

 

Finalement, moi qui avais la croyance qu'une fois la petite enfance passée, je m'ennuierais, moi qui voyais mes moments de découragement parce que je pensais que je n'arrivais pas à être une "bonne maman" (peut être aussi dû à une certaine fatigue d'un rythme un peu trop chargé…) et je crois aussi que j'avais très peur que mes enfants me reprochent de ne pas les avoir rendus heureux, je m'aperçois aujourd'hui que tout ceci est bien une croyance d'ego de 1 avec une false core activée en permanence…

 

J'aime voir mes enfants grandir, et c'est merveilleux de continuer à les accompagner du mieux possible, malgré toutes les difficultés d'une vie ! :happy:

 

Oui, comme beaucoup de parents, nous voulons éviter à nos enfants les émotions négatives, la souffrance ou certaines difficultés. Pour avoir abordé la question avec d'autres parents, nous voudrions leur faire profiter de nos propres expériences ou prises de conscience pour leur éviter certains "déboires" ou autres embûches de la vie…

 

Mais voilà, d'abord ils ne veulent pas forcément entendre, et ensuite c'est en expérimentant qu'ils doivent vivre leurs propres prises de conscience… Cela ne nous empêche pas de faire "passer" des messages et de les laisser entendre ou pas…

 

Alors oui, les laisser construire leur ego…

Constatons, comprenons et accompagnons du mieux possible, transmettons nos valeurs telles que nous les vivons à ce moment-là, quitte à réajuster plus tard ? Animons les conversations et les questionnements, peu à peu, pas à pas, tentons d'ouvrir les portes et faisons le mieux possible, en ayant à la conscience que le métier de parents est une aventure merveilleuse, forte en émotions, pas toujours facile mais pleine de surprises parfois, et riche en rebondissements et une forme d'école de vie…

 

Bien amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Jérôme

Bonjour à tous,

 

Aidé par l'Ennéagramme, j'ai pris conscience que le message le plus fréquent et le plus automatique que j'adresse à mes enfant est "calmez vous', ou alors "doucement". C'est certes un message utile dans un certain nombre de cas, mais sa fréquence chez moi est au-delà du nécessaire et de l'adapté.

 

J'en prends souvent conscience quand je l'ai déja dit, et parfois quand j'arrive à le contenir, il ressort souvent plus fort et plus impérativement à peine plus tard, avec une petite fumerolle de colère.

 

Le réflexe est encore plus fort en cas de bataille ou de chamailleries, où mon ego s'empresse de désactiver tout embryon de conflit. La aussi ce n'est pas adapté, je le sais bien.

 

Fort de ce constat j'arrive tout de même à ne pas intervenir parfois, et à constater après coup que ça ne s'est pas plus mal passé. Je me satisfais aussi d'imaginer que mes enfants auront un ROUGE un peu plus développé et adapté que le mien.

 

Calmement,

Jérome

Share this post


Link to post
Share on other sites
Isa63

Re-bonjour,

 

Merci Jérôme pour ton témoignage. Il me permet de réfléchir à une question que je me suis souvent posée.

 

Mon fils aîné est 7. En tant qu'aîné, donc seul, il était difficile : exigeant, capricieux, pas très facile à facile à vivre (c'est malgré tout le fond de sa personnalité…). Mon observation m'amène aujourd'hui à penser qu'il est 7 alpha : l'instinctif est très visible chez lui.

 

Tout a changé le jour où son frère est arrivé ! Le changement a été comme "magique"… Être seul était-il une souffrance pour lui ? Se sentait-il privé de quelque chose ? Lui manquait-il une présence ?

 

Mes deux autres enfants sont 9… Et je n'ai jamais connu une dispute entre eux ! J'étais assez fière de ça ! Je pensais que mon éducation était suffisament bien pour générer cette paix… :blush:

 

J'avoue que c'était bien agréable à vivre ! Je ne sais pas ce que c'est, des enfants qui se disputent… Seul l'aîné, parfois, mettait un peu d'agitation… Mon réflexe de maman était aussi de parler de calme… et mes mots préférés étaient "doucement" et "chut" : là, je pense que c'est plus en lien avec mon enfance où le bruit était interdit en présence de mon père (en revanche, quand il n'était pas là, je me rattrapais, et des disputes avec une de mes sœurs, j'en ai activé plus d'une !).

 

Avec l'Ennéagramme, j'ai compris pourquoi mes deux derniers sont si calmes et pourquoi chacun est différent… Je pense aussi que leur ROUGE n'aura pas été assez fort non plus…

 

Amicalement,

Isabelle

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sevan

Salut Jérôme,

 

"+1", comme on écrit laconiquement.

 

Je détaille tout de même : moi aussi j'ai noté la même injonction à ma fille ("doucement" en français, et "gamatz" en arménien !). Je le fais moins depuis que j'en ai pris conscience et je rentre parfois dans le jeu (en parlant fort, en courant, etc. alors qu'il est tard), et nous nous faisons reprendre tous les deux par ma femme qui nous rappelle qu'il est est l'heure d'aller se coucher et "qu'on ne s'excite pas". :laugh:

 

Elle est encore fille unique, je n'interromps pas de chamaillerie pour l'instant.

 

Très amicalement,

Sevan

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Mon fils aîné est 7. […] Tout a changé le jour où son frère est arrivé ! Le changement a été comme "magique"… Être seul était-il une souffrance pour lui ? Se sentait-il privé de quelque chose ? Lui manquait-il une présence ?
Ce n'est pas un sujet à traiter dans cette discussion, mais si tu te rappelles la false core du 7, je ne suis pas certain que cette "magie" soit si positive…

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Théolix

Bonjour à tous,

 

Sujet passionnant ! Merci à tous d'en discuter sur ce forum.

 

Je suis père de trois garçons, et il y a 6 ans, leur maman a décidé de partir… avec eux. Mon monde s'est effondré, et ma première pensée fut : "Je ne pourrai jamais jouer mon rôle de père selon mes valeurs et mes croyances." Je me trompais. Il y a à la fois beaucoup de choses à faire et à ne pas faire pour élever des enfants, et pour moi si la principale est respectée, alors tout fonctionne facilement : l'écoute. Quand l'un des trois vient me voir et veut me parler, si je ne suis pas disponible, je lui donne une heure précise à laquelle il aura toute mon attention. En cas d'urgence (émotionnelle par exemple), je cesse toute activité, me mets à son niveau de regard et suis tout à lui. Si douleur il y a, je le laisse exprimer cette douleur en le questionnant sur ce qu'il ressent.

 

Je ne sais pas si je renforce ou non l'ego. Ce que je sais grâce aux stages des Chabreuil (ennéagramme, spirale dynamique et sociocratie) par contre, c'est que chacun doit s'exprimer et que cette expression doit être écoutée non seulement par mes oreilles attentives, mais aussi par l'ensemble de mon Être.

 

Très cordialement,

Théolix

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...