Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content

Ce forum est fermé en écriture : cliquez ici pour plus d'informations.

Sign in to follow this  
Rosso

Pousser le conjoint à s'intéresser à l'Ennéagramme et lui faire part de ce qu'on croit être son type

Recommended Posts

Rosso

Bonjour,

 

Voici un petit témoignage qui montre à quel point il est contreproductif de vouloir pousser son conjoint à s'intéresser à l'Ennéagramme et de lui faire part de ce qu'on croit être son ennéatype.

 

J'ai découvert l'Ennéagramme il y a environ sept ans avec une amie. J'ai rapidement identifié mon ennéatype de 6 et n'en ai jamais douté. :proud: J'ai dans la foulée tenté de typer mon compagnon et avait décrété qu'il était 6 aussi, comme mes six frères et mes parents à l'époque. :sarcastic: Projection quand tu me tiens…

Grossière erreur : j'ai fait part à mon compagnon de ce que je pensais être son ennéatype et il ne m'a pas contredit.

 

En 2005, je l'ai fortement encouragé à suivre le stage de Bases avec moi chez Fabien et Patricia. Il est sorti du stage avec l'idée qu'il était 6. Il a encore suivi deux autres stages avec moi en continuant toujours à se croire et se dire 6. À l'époque, j'avais peur que s'il ne faisait pas de développement personnel avec moi, nous risquions fort de nous séparer.

 

J'ai découvert depuis lors avec l'aide de Patricia, qu'il était en réalité… 9 mu:peur:

 

Aujourd'hui il me laisse suivre mes stages, plaisante lorsque je suis plongée dans mes "chabreuilleries". Il me dit avoir trouvé les stages intéressants mais ne souhaite plus y aller.

 

J'imagine qu'entendre le contenu des stages avec des fausses oreilles de 6 n'a pas contribué à ce qu'il ait envie d'approfondir l'Ennégramme. Et en lui faisant part de mon hypothèse — erronée — sur son ennéatype, j'ai sans doute contribué à renforcer ses difficultés d'introspection liées à son ennéatype. Bref, :angry: :beurk:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Rosso,

 

Merci pour ton témoignage. Cela nécessite toujours du courage de reconnaître publiquement ses erreurs. Le fait que tu l'ais fait aidera, j'espère, des lecteurs de ce forum à les éviter ; ils peuvent aussi lire la conversation "Je n'ai pu m'empêcher de lui lire son type". Nous disons tout cela dès le stage de Bases mais, par définition, cela reste théorique.

 

"J'ai fait part à mon compagnon de ce que je pensais être son ennéatype et il ne m'a pas contredit. Il est sorti du stage avec l'idée qu'il était 6. Il a encore suivi deux autres stages avec moi en continuant toujours à se croire et se dire 6."

Puisqu'il était en réalité 9, il avait trois bonnes raisons de confirmer ton hypothèse 6 :

  1. Cela satisfaisait la passion de paresse de l'ennéatype ;
  2. Cela évitait tout risque de conflit avec toi ;
  3. L'aspect fusionnel du 9 l'amenait à reconnaître sincèrement des cractéristiques du 6 en lui.

Que du bénéfice pour l'ego !

 

"J'imagine qu'entendre le contenu des stages avec des fausses oreilles de 6 n'a pas contribué à ce qu'il ait envie d'approfondir l'Ennégramme. Et en lui faisant part de mon hypothèse — erronée — sur son ennéatype, j'ai sans doute contribué à renforcer ses difficultés d'introspection liées à son ennéatype."

Eh oui, on croit rendre service à une personne en lui révélant son ennéatype, et en fait on risque de le priver de la possibilité de s'approprier et l'information et l'outil. Comme dit dans la conversation référencée au début de mon message, le sauveur devient persécuteur.

 

Ceci dit, ne t'en veux pas, surtout que tu as fait cela avant tout stage de Bases, donc avant tout avertissement. Que celui qui n'a jamais fait de bêtise…

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Rosso

Bonjour Fabien,

 

Merci pour ta réponse et tes explications. Il est clair que cette expérience m'a vacciné par rapport au fait de dévoiler l'ennéatype de quelqu'un. Mais je dois avouer que je ronge mon frein pour ne pas continuer à pousser mon compagnon à s'intéresser à l'ennéagramme ou plutôt à l'encourager à faire du développement personnel quel qu'il soit. Je comprends rationnellement l'aquoibonisme et le fatalisme que peut avoir le 9 mais tout de même… Pour ma part, en tant que 6, je fais du développement personnel notamment pour améliorer mes relations de couple et avec mes deux petites filles. J'ai envie de faire le maximum pour qu'elles ne récupèrent pas mes vieilles casseroles. Avec l'ennéagramme, je comprends que c'est lié à mon orientation de loyauté, de devoir par rapport à mon groupe "famille"… et que celle du 9 n'est pas celle-là… Mais bon, dans le feu d'une conversation, il est difficile pour moi d'accepter que mon 9 ne puisse pas faire de même…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×