Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Théolix

Fracture du centre de support

Recommended Posts

Théolix

Bonjour à tous,

 

Mon centre de support est momentanément et en partie inopérant, un accident de scooter m'oblige à subir une chirurgie dont les suites sont quatre semaines d'immobilisation. Je tiens à témoigner sur ce forum, en tant que 7 alpha (M-I-E) donc intégration en 5 alpha, que l'importance de la hiérarchie des centres est cruciale dans mon histoire, et explique la gestion de mes états internes.

 

Mon métier est kiné-ostéopathe, et il m'est donc impossible de travailler en ce moment. Rationalisation (mécanisme de défense du 7) oblige, j'y trouve des côtés positifs (même si beaucoup de personnes de tous types ne pouvant travailler momentanément y trouveront des avantages…), et notamment celui de pouvoir nourrir mon mental par des lectures.

Je souffre physiquement et en même temps je me sens libre mentalement, quant à mes états internes émotionnels ; ils me procurent une sensation de LÉGÈRETÉ étonnante ; beaucoup de mes patients me souhaitent « bon courage », je suis profondément touché de ces marques d'affection mais le courage n'est pas la ressource dont j'ai besoin en ce moment. Je n'ai d'ailleurs besoin d'aucune ressource tellement je me sens bien, malgré la douleur (très supportable).

 

Qu'est ce qui fait que je me sente aussi bien ? À la lumière de mon ennéatype, mon centre émotionnel réprimé est en plein processus d'évolution : habituellement c'est moi qui me préoccupe de la santé des autres, aujourd'hui j'ai un retour émotionnel de ces mêmes autres au niveau personnel et non plus professionnel. C'est comme si la direction énergétique de l'émotion avait changé de sens ; elle ne va plus que dans le sens "MOI vers les AUTRES", je suis capable maintenant de voir le sens "LES AUTRES vers MOI". J'adore cette sensation de FEEDBACK ÉMOTIONNEL. Je ressens une excitation profonde de mon centre réprimé qui va peut-être succomber à la gloutonnerie de ce genre d'expérience.

 

Donc mes centres « opposés », préféré (mental) et réprimé (émotionnel), sont contents de la pseudo-souffrance de mon centre de support (instinctif). Je reste néanmoins dans la gloutonnerie alimentaire et mentale, donc littéralement dans mon ego, mais j'ai le temps d'approfondir et de me concentrer sur tous les stages auxquels j'ai assisté ces derniers temps (ceci va je le pense dans le sens de l'intégration en 5), donc vers mon essence ?

 

Pour côtoyer l'essence, je dois manifester la vertu (tempérance) et l'idée supérieure (travail-concentration) de mon type, et minimiser la passion (intempérance-gloutonnerie) et la fixation mentale (planification). Je dois dire que je planifie beaucoup depuis cet accident, mais c'est une planification organisatrice obligatoire pour le report de rendez-vous de mes patients, et pour société ORANGE oblige, toucher mes assurances. Le reste de mes activités est tout d'abord la lecture des articles sur ce site et les premiers témoignages que j'y ajoute, chose que je n'avais jamais pris le temps de faire ; oui, j'ai toujours mieux à faire que de raconter ma vie… J'avais surtout toujours mieux à faire que de rentrer dans les détails de mes propres émotions, il est beaucoup plus facile de parler superficiellement des autres que d'accepter les mystérieuses profondeurs psycho-émotionnelle de soi-même.

 

Je m'intègre donc en 5, c'est-à-dire selon la loi circulaire (stage Centres) que je vais, lors de l'intégration, garder le centre mental en Préféré, en support c'est l'émotionnel qui prends le relai de l'instinctif lequel passe en réprimé. Ma question : n'ai-je pas inconsciemment provoqué cet accident pour aller tutoyer d'un peu plus près une expérience lucide et consciente de l'intégration ?

 

Pour aller un peu plus dans le sens de mon type, la chirurgie en elle-même ne provoque aucune crainte en moi ; par contre je dois être à jeun à partir de minuit et jusqu'à l'opération !!!! J'ai peur d'avoir très faim au réveil, et un 7 alpha affamé et souffrant devient vite obstiné et intolérant… Mince ! Me revoilà en désintégration !

Je me sens comme un animal de laboratoire depuis cet accident, et je suis aussi le scientifique qui observe. Je vais donc, pendant les quelques semaines qui suivent, m'amuser à décortiquer et analyser mes réactions. Je ne manquerai pas alors de vous faire part de l'avancée de cette aventure.

 

J'aimerais lire ceux qui ont vécu, comme moi, une atteinte de leur centre de support et quelles en ont été les conséquences sur la connaissance d'eux-mêmes. Comme vous avez pu le lire plus haut, je suppute être inconsciemment à l'origine de cet accident. À la lumière de votre auto-observation, n'avez-vous pas le même ressenti ?

Un choc émotionnel peut fragiliser le centre émotionnel, une état modifié de conscience peut altérer le centre mental (drogue, alcool, médications, etc., je ne rentrerai pas dans les pathologies mentales même bénignes qui relèvent d'une chronicité plus ou moins importante et par là-même altérer le processus mental nécessaire à l'auto-observation).

 

Merci de votre lecture et de vos réponses.

Très cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Theolix,

"Un accident de scooter m'oblige à subir une chirurgie dont les suites sont quatre semaines d'immobilisation.
Même si je te l'ai déjà dit en privé, je te reformule tout mon amical soutien, et bien sûr celui de Patricia. Tu es notre deuxième stagiaire à avoir un accident de deux-roues. Alors, soyez prudents les gars ! (Non, je ne suis pas machiste, mais simplement, nous n'avons pas encore de motarde parmi nos étudiants.)

"À la lumière de mon ennéatype, mon centre émotionnel réprimé est en plein processus d'évolution."
C'est une observation intéressante. Il y a deux raisons pour lesquelles nous n'utilisons guère le centre réprimé. D'abord nous associons son fonctionnement à la souffrance et/ou à l'effort. Ensuite, les deux autres centres ne lui laissent guère de place. Ici, ton centre de support est effectivement moins actif que d'habitude, et donc une place est disponible. Les témoignages que tu demandes pour savoir s'il est possible de généraliser seraient effectivement intéressants.

"C'est comme si la direction énergétique de l'émotion avait changé de sens.
Pour un 7 alpha, l'intégration en 5 implique d'ajouter l'utilisation intérieure des centres à l'utilisation extérieure habituelle. Là, les circonstances te forcent à le faire. Ce n'est pas forcément une intégration, mais c'est un exercice positif qui, maintenu après la période de crise, pourrait y conduire, sauf…

"Je ressens une excitation profonde de mon centre réprimé qui va peut-être succomber à la gloutonnerie de ce genre d'expérience."
… si l'ego se débrouille pour récupérer ce qui se passe. Il en est capable, le bougre.  :happy:

"Je dois dire que je planifie beaucoup depuis cet accident, mais c'est une planification organisatrice obligatoire pour le report de rendez-vous de mes patients, et pour société ORANGE oblige, toucher mes assurances."
Effectivement, cela n'est pas la planification-échapatoire de l'ego.

"Je m'intègre donc en 5, c'est-à-dire selon la loi circulaire (stage Centres) que je vais, lors de l'intégration, garder le centre mental en Préféré, en support c'est l'émotionnel qui prends le relai de l'instinctif lequel passe en réprimé."
Non, pas exactement. Quel serait l'intérêt de remplacer un centre réprimer par un autre ? Dans le processus d'intégration, comme dans tous les autres processus de l'Ennéagramme, le type de base reste la structure fondamentale. Ta hiérarchie des centres est mental-instinctif-émotionnel et le restera tout le temps. L'intégration en 5 alpha t'amènerait à manifester les aspects positifs de cet ennéatype qui sont l'expression de sa hiérarchie des centres : t'ouvrir à l'utilisation extérieur des centres et cesser de réprimer l'émotionnel. En fait, ce serait plutôt comme si tu avais deux centres de support utilisables tant vers l'intérieur que vers l'extérieur. Cela me paraît beaucoup plus plaisant  :cool: que le modèle que tu proposais.  :wink:

"Ma question : n'ai-je pas inconsciemment provoqué cet accident pour aller tutoyer d'un peu plus près une expérience lucide et consciente de l'intégration ?
Cela, c'est plus intéressant de l'analyser du point de vue de la Spirale Dynamique. Il y a du BLEU dans l'air…

"Par contre je dois être à jeun à partir de minuit et jusqu'à l'opération !!!! J'ai peur d'avoir très faim au réveil, et un 7 alpha affamé et souffrant devient vite obstiné et intolérant… Mince ! Me revoilà en désintégration !
Je te rassure. Quand je me suis retrouvé à l'hôpital pour ma non-opération, cela a été très supportable, alors qu'en fait je suis resté vingt-six heures sans manger ! De surcroît, dès que j'ai eu à nouveau le droit de m'alimenter, un membre du personnel s'est précipité pour me trouver quelque chose, alors que ce n'était pas l'heure des repas.  :heart:

Très amicalement,
Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Théolix

Bonjour Fabien, bonjour à tous,

 

Me voilà remis en partie de cette chirurgie d'épaule, j'en profite pour rebondir sur ta réponse et y trouver d'autres questions… évidemment !

 

Dans le processus d'intégration, comme dans tous les autres processus de l'Ennéagramme, le type de base reste la structure fondamentale. Ta hiérarchie des centres est mental-instinctif-émotionnel et le restera tout le temps. L'intégration en 5 alpha t'amènerait à manifester les aspects positifs de cet ennéatype qui sont l'expression de sa hiérarchie des centres : t'ouvrir à l'utilisation extérieur des centres et cesser de réprimer l'émotionnel. En fait, ce serait plutôt comme si tu avais deux centres de support utilisables tant vers l'intérieur que vers l'extérieur. Cela me paraît beaucoup plus plaisant :beurk: que le modèle que tu proposais. :happy:"

Je suis resté pas mal de temps sur l'étude de cette loi circulaire, et j'avoue avoir eu du mal à bien comprendre. Ta remarque est pour moi le petit chocolat qui va avec le café en fin d'un bon repas… :sarcastic:

 

"Pour un 7 alpha, l'intégration en 5 implique d'ajouter l'utilisation intérieure des centres à l'utilisation extérieure habituelle. Là, les circonstances te forcent à le faire. Ce n'est pas forcément une intégration, mais c'est un exercice positif qui, maintenu après la période de crise, pourrait y conduire, sauf…"

Sauf… s'il n'est pas complètement conscientisé et automatisé ?

 

"Cela, c'est plus intéressant de l'analyser du point de vue de la Spirale Dynamique. Il y a du BLEU dans l'air…"

C'est exactement ce que je me disais sous la douche bien chaude ce matin… d'ailleurs je me demandais comment faisaient nos ancêtres pour limiter leurs souffrances en l'absence d'eau chaude… (ORANGE ?)

 

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Theolix,

 

"Me voilà remis en partie de cette chirurgie d'épaule."

:happy: :calin:

 

Sauf… s'il n'est pas complètement conscientisé et automatisé ?

La suite du "sauf…" était juste en-dessous : "… si l'ego se débrouille pour récupérer ce qui se passe. Il en est capable, le bougre."

Eh bien, YES, HE CAN ! :rofl: Le délicieux oxymore de ta réponse le prouve : si c'est automatisé, cela ne peut pas être conscientisé ! Dès qu'il y a automatisme, il y a ego. L'intégration nécessite toujours une volonté.

 

"D'ailleurs je me demandais comment faisaient nos ancêtres pour limiter leurs souffrances en l'absence d'eau chaude…"

Comme Néfertiti, Cléopâtre et Popée, il suffit d'avoir du lait d'ânesse juste traite. :cool:

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...