Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Sixtrouille

Cadeau anonyme, caractéristique de l'essence ?

Recommended Posts

Sixtrouille

Bonjour à tous,

 

La sagesse soufie dit que l'on ne peut recevoir deux fois. C'est la raison pour laquelle un cadeau doit être anonyme. Dans le cas contraire, le premier cadeau constitué par le don est annulé par le fait que l'ego récupère le geste généreux à son profit (je ne retrouve plus la source, mais je vous l'enverrai si je retombe dessus). Je ne sais pas si c'est clair, cela demande un changement de paradigme pour nos esprits occidentaux, car dans cette vision du monde donner quelque chose équivaut à recevoir.

 

J'ai eu l'occasion d'expérimenter cela. Je suis allée à un concert pour lequel j'avais deux places. La deuxième personne ne venant pas, je suis allée au guichet de vente pour dire que j'aimerai donner une place. La personne me répond : "C'est gentil à vous. Voulez-vous attendre que quelqu'un se présente pour acheter une place pour lui donner, ou préférez-vous que je le fasse, comme ça vous pourrez aller vous installer ?"

 

J'ai hésité car j'avais envie de le faire moi-même, j'avais envie de voir le plaisir d'une personne qui reçoit un cadeau inattendu (projection ?), j'avais envie de recevoir un "merci, c'est très gentil, vous êtes sympa".

 

Et puis, j'ai acceptée l'offre de la guichetière et je suis allée m'installer.

 

En marchant vers ma place, je me sentais légère, souriante, contente. Serait-ce un moment d'essence ?

 

Bonne journée à tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Sixtrouille,

 

"La sagesse soufie dit que l'on ne peut recevoir deux fois. C'est la raison pour laquelle un cadeau doit être anonyme."

Oui, Idries Shah disait même qu'un soufi devait accepter d'avoir l'air pingre et égoïste plutôt que de faire la charité ou des cadeaux publiquement.

 

"Et puis, j'ai acceptée l'offre de la guichetière et je suis allée m'installer."

Non seulement, cela évite l'orgueil et l'auto-satisfaction apportés par le remerciement reçu, mais cela évite de choisir le bénéficiaire et donc aide à admettre que tout être est digne d'amour, de compassion et de cadeau.

 

"En marchant vers ma place, je me sentais légère, souriante, contente. Serait-ce un moment d'essence ?"

Il n'y a que toi qui peut le dire. À ce moment, l'ego pourrait récupérer l'expérience en se félicitant du choix fait, de la bonne application du principe soufi, etc. Ou l'essence peut être là dans une joie silencieuse et sans jugement, ni à son égard, ni à celui de la situation.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...