Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Aller au contenu

Conformément à nos conditions d'utilisation, ce forum sera accessible uniquement en lecture du 16 au 24 octobre 2018,
  puis du 30 octobre au 14 novembre 2018 inclus.

Aurore7

Les autres sont tous de cons

Messages recommandés

Aurore7

Bonjour à vous tous qui êtes, j'en suis sûre de brillants intellectuels.

 

Voici un petit témoignage un peu égocentrique mais fidèle à moi-même.

 

De temps en temps que se soit en dans la vie personnelle ou en stage, je me surprends en pleine désintégration. En effet j'ai une tendance fâcheuse à croire que mes interlocuteurs ne me comprennent pas. En travail de groupe, je répète presque systématiquement deux fois toutes les idées importantes. Le pire, c'est que j'ai les moyens de vérifier que j'ai bien été comprise. Rien qu'à l'attitude de la personne, ça devrait être flagrant (je ne suis quand même pas bête !). Et même quand la personne avec qui je parle me dit "oui, oui, je comprends bien", je reste persuadé qu'elle a compris de travers. C'est terrible !

 

Le problème c'est que ça en agace certains et que d'autres ne prennent plus la peine de m'écouter la première fois. Et en plus, si ça ne dérangeait que les autres ! Moi aussi, je finis par avoir l'impression de perdre mon temps continuellement à devoir m'expliquer. Non, non, c'est vraiment moi que ça dérange. Il faut toujours que j'attende de me faire descendre en flèche pour comprendre que je ne suis pas sur la bonne piste, et ça n'est pas forcément agréable. Je devrais pourtant finir par comprendre qu'il vaut mieux se rendre rapidement compte de ses erreurs. Et ben non, je tombe toujours dans le panneau même en le sachant.

 

Et quand par chance, je ne m'imagine pas que la personne que j'ai en face est débile, c'est pour la trouver feignante de ne pas faire l'effort de me comprendre.

 

"Les autres sont tous des cons", c'est aussi un superbe argument pour ne pas se remettre en question. Je ne sais pas qui a inventé ça, mais il mériterait un prix Nobel tellement c'est efficace. Par exemple, je suis vraiment super, j'ai l'idée du siècle ! On me fait comprendre de manière implicite que ce n'est pas vraiment le cas. J'insiste exactement de ma même façon, et là, on me dit clairement non. Je rationalise : "De toute manière, ce sont tous des cons."

Et la fois prochaine se sera encore pire… car ma croyance sera renforcée, et si ce sont tous des cons, alors moi, je suis vraiment super.

 

Ah, c'est parfois dur d'être 7, et moi qui étais contente d'être 7 pour avoir une excuse à faire la fête et à être bon vivant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Tu peux pas reposter ton message, là, parce que je suis pas sûr d'avoir bien compris. :surprised: :sorry: :thumb_up:

 

Merci d'avance. :proud:

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Rebonjour Aurore,

 

Toute plaisanterie mise à part, ce narcissisme, ce sens de notre propre supériorité est un des gros problèmes des 7. C'est l'un des pôles de notre dualité (cf. stage Ailes).

 

Même quand nous ne l'affichons pas volontairement, ce sentiment que "les autres sont tous des cons" est bien souvent visible. Il est une source de souffrance pour les autres et une cause de rejet pour nous.

 

"Je rationalise : 'De toute manière, ce sont tous des cons.'"

C'est cela, c'est une protection contre une sensation intérieure d'infériorité, mais comme nous cachons cette partie de nous, les autres ne sont pas conscient que derrière cette attitude de supériorité, il y a tristesse, souffrance et peur.

 

"Et moi qui étais contente d'être 7 pour avoir une excuse à faire la fête et à être bon vivant."

Ce n'est pas une raison pour s'en priver. Il faut bien se consoler… :surprised:

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Hamlet

Oh Aurore, comme je me reconnais dans une partie de ce que tu dis. :angry: Il y a quelques jours où je me disais : mais ai-je vraiment une aile 7 ? Je ne me souvenais jamais avoir fait de la rationalisation. Il me semble aujourd'hui que si. Ou peut-être cela s'explique-t-il par l'intermédiaire des mécanismes de mon type ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

Tous les membres du centre mental peuvent vivre un sentiment de supériorité mentale vis-à-vis des autres. Généralement, le 5 ne s'en aperçoit pas ou ne s'y attarde pas, le 6 est très vite dans le doute, mais le 7 a une certaine tendance à s'y complaire d'abord parce qu'il est orienté vers l'intérieur et ensuite parce qu'il en tire un plaisir.

 

Très cordialement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Théolix

Bonjour à tous,

 

Une petite phrase de Patrick Timsit dans l'un de ses sketchs : "Tous les ans j'ai l'impression qu'il y a de plus en plus de cons sur Terre… mais cette année, les cons de l'année prochaine sont déjà arrivés." :pt1cable:

 

Très amicalement,

Théolix

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Jérôme

Bonjour à tous,

 

Théolix, ton dernier post me donne l'occasion de découvrir cette conversation.

 

Bien que n'étant pas du centre mental, et le réprimant même, il m'est souvent arrivé de ressentir une forme de supériorité mentale. Je me revois il y a quelques années, lors de vacances d'été, faire des jeux mathématiques compliqués en m'évertuant à les résoudre de tête et en me disant qu'il n'y avait sûrement pas grand monde qui arrivait à en faire autant. :proud: Et puis un après-midi, j'ai dû me dire cela un peu trop fort et j'ai pris conscience de la stupidité et de l'inutilité de mon propos, et j'ai fermé le bouquin définitivement (en me relisant je me dis que c'était peut être une stratégie de mon ego pour arrêter de faire chauffer mon mental réprimé… :perplexe: mais en même temps c'était une magnifique narcotisation :cool:).

 

Je me souviens aussi d'une phrase d'une collègue qui m'a dit une fois sur un ton agacé que j'avais l'air de tout savoir, et j'ai pris conscience de mon manque de considération pour elle. À la différence d'Aurore7, dans ces situations, je n'explique pas deux fois et j'ai même tendance à ne pas vraiment expliquer la première non plus…

 

Dans ces situations comme dans d'autres, je me suis trouvé très orgueilleux, et du coup je me demande si vous autres 7 faites une distinction entre ce sentiment de supériorité mentale et de l'orgueil ? Et ne me dites pas que vous ne savez pas. :rofl:

 

À bientôt,

Jérôme

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

D'abord, merci Théolix pour cette magnifique citation qui m'a bien amusé.

 

"Je me demande si vous autres 7 faites une distinction entre ce sentiment de supériorité mentale et de l'orgueil ?"

Comme je l'avais rappelé en début de conversation, le lien est à faire avec l'oscillation du 7 entre les poles supérieur et inférieur. La conviction de notre supériorité mentale est donc provisoire et circonstancielle, et non une caractéristique identitaire comme l'orgueil égotique du 2.

 

Ensuite, dans les moments où le 7 est convaincu de sa supériorité mentale, il en est mentalement convaincu : ce n'est pas un "sentiment". À l'inverse, l'orgueil du 2 est sa passion et donc bien une émotion.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

Je suis tombé ce matin par hasard sur cette citation du chansonnier Léo Campion qui m'a fait penser à cette conversation : "La majorité a toujours tort. Parce qu'elle est composée d'imbéciles. La minorité aussi est composée d'imbéciles. Mais ils sont moins nombreux."

Très amicalement,
Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pika7

Bonjour à tous,

 

Le message d'Aurore7 m'a bien fait rire. De mon côté, je vis ce sentiment de "supériorité mentale du 7" différemment. Je me sens souvent seule et incomprise. Cela ne m'énerve pas. Ça me rend plutôt triste. Je me demande même si ce n'est pas moi qui suis bête, puisque les autres pensent différemment.

 

Quand je discute avec les gens, je ressens souvent cette supériorité mentale du 7 quand on parle de sujets logiques, de bon sens. J'observe des gens et je comprends vite certaines choses. Pour moi, c'est souvent évident. Pourtant, je me retrouve souvent en face de personnes qui ne voient rien. Quand je leur explique, je vois parfois dans leur regard, un regard de poisson… Vous savez des gros yeux qui vous regardent… mais pas d'étincelle qui fait "tilt, j'ai compris".

Et le pire, c'est lorsque la majorité pense la même chose, qui est à l'opposé de ce que je pense, alors que je suis persuadée d'avoir raison, parce que c'est tellement logique et tellement de bon sens !!! C'est terrible…

 

Et c'est encore pire, lorsque je côtoie des personnes qui font des choses illogiques, qui en ont conscience et qui s'en moque. Cela me rend dingue. J'ai un collègue 1 désintégré qui ;avoue faire appliquer des règles auxquelles il ne croit pas. Mais comme c'est écrit, il FAUT les appliquer, et c'est non négociable. Je côtoie des 3 qui court-circuitent les règles uniquement pour leurs objectifs individuels. Et en plus ils en sont fiers. Alors qu'on travaille tous sur un projet commun. Au final, il a atteint son objectif, mais le produit commun n'est pas livrable… Super… J'ai parfois l'impression d'être la seule à avoir des neurones et à réfléchir avec bon sens et en mode collectif.

 

On dit souvent que le 7 est égoïste. Ce n'est pas faux, mais on n'est loin d'être les seuls…

 

La seule personne avec qui je me sens comprise, c'est mon meilleur ami qui est 5. Un de nos sujets favoris, c'est de débriefer certaines scènes que j'ai vécues pour en conclure : "Mon dieu, ce sont vraiment tous des cons." :happy:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vacataire

Bonjour à toutes, bonjour à tous,

 

J’attends avec impatience le cours sur les ailes et pour être plus affirmatif quant à mon type. En fait j’attends tous les cours avec impatience. Mais plus ça va, plus il me parle ce 7. J’ai quasiment toute une profession contre moi, et j’adore ça ! Au cours de la dernière réunion à laquelle je leur ai fait l’honneur d’assister, je leur ai simplement dit : « Ce n’est pas parce que vous êtes une majorité à dire une connerie que ça n’en est plus une. »

 

Bon, le sujet était : « Le coaching en sécurité routière ne sert à rien, il suffit de retirer des points sur le permis. »

 

Vous avouerez qu’il n’y a pas forcément besoin d’être un 7 pour penser que ce sont des cons.

 

Bien à vous,

Serge

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à tous,

 

"J’attends avec impatience le cours sur les ailes et pour être plus affirmatif quant à mon type."

Comme ce stage sera un des derniers de ton cursus, Serge, il vaudrait mieux ne pas attendre jusque là. Peut-être pourrais-tu ouvrir une discussion pour trancher entre les trois hypothèses les plus probables.

 

"Je leur ai simplement dit : « Ce n’est pas parce que vous êtes une majorité à dire une connerie que ça n’en est plus une. »"

Le 7 pense volontiers ce genre de choses mais ne le dis pas toujours aussi directement. Il a plutôt tendance à le faire passer par l'humour ou simplement à le manifester non verbalement.

 

Très amicalement,

Fabien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

×