Institut Français de

l’ennéagramme

À quoi sert tout le reste...

Jump to content
Sign in to follow this  
Manjushrihalavie

Centre émotionnel réprimé MAIS…

Recommended Posts

Manjushrihalavie

Bonjour à tous, vous qui réprimez aussi un centre !

 

Alors ma question est celle-ci, et elle est importante pour mieux comprendre :

"Quelqu'un qui a le centre EMOTIONNEL réprimé peut-il facilement s'émouvoir devant les films, l'art, etc. ?"

Car si la réponse est non, alors ce n'est pas le centre que je réprime !

 

Je peux analyser une situation, pleine de sang-froid, au quotidien.

Mais quand un film me touche, il me touche pleinement.

 

Et c'est très souvent que je me laisser submerger par l'émotion devant un beau chef-d'oeuvre.

Et quel moment de plaisir. Quelle intensité !

 

Alors, centre émotionnel réprimé ou non, Fabien ?

 

[type 8 aile 7]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Manjushrihalavie,

 

Tout d'abord, disons que réprimer un centre ne veut pas dire ne pas s'en servir. Cela ne veut même pas systématiquement dire mal s'en servir. Cela veut avant tout dire qu'il est en troisième priorité dans la hiérarchie des centres, et que son utilisation est associée à une souffrance plus ou moins grande.

 

"Quelqu'un qui a le centre EMOTIONNEL réprimé peut-il facilement s'émouvoir devant les films, l'art, etc. ?"

C'est non seulement possible, mais très fréquent. S'émouvoir devant une personne, c'est prendre le risque que son émotion soit jugée ou utilisée. Mais devant une oeuvre, ce risque n'existe pas. Et le cinéma, superbe, c'est dans le noir !

 

Il est aussi fréquent (mais un peu moins) que les personnes réprimant l'émotionnel réussissent à exprimer des émotions devant des petits enfants.

 

"Et quel moment de plaisir. Quelle intensité !"

Y aurait-il une tendance à privilégier les émotions positives ? :surprised:

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Aurolaf

Bonjour Manjushrihalavie et Fabien,

 

J'ai le centre émotionnel réprimé et j'ai toujours pleuré à la fin des films !

Je suis souvent émue par un paysage, un lieu chargé d'histoires ou autres… par contre, face au gens, je peux n'avoir aucune émotion !

A part avec les enfants, où j'exprime mes émotions sans crainte. Par exemple, hier soir, j'avais choisi un livre pour l'histoire et mon fils ainé a dit : "Ah non, pas celui là ! Tu pleures toujours à la fin ! Choisis-en un autre !"

 

Je trouve cette conversation sur le centre émotionnel réprimé fort intéressante et elle m'avait bien aidée à l'époque !

 

Bonne journée à tous !

 

PS : il m'arrive une chose bizarre => depuis que je me connecte davantage à mon centre réprimé, j'ai l'impression de moins pleurer à la fin des films… un peu comme si mon centre émotionnel, ayant été utilisé de manière plus appropriée dans la journée, avait moins besoin de s'exprimer. C'est possible un truc pareil ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour à toutes,

 

"[…] un peu comme si mon centre émotionnel, ayant été utilisé de manière plus appropriée dans la journée, avait moins besoin de s'exprimer. C'est possible un truc pareil ?

Oui, c'est possible et logique d'ailleurs, ton explication étant parfaitement exacte. Quand a goûté le produit original, il devient plus difficile d'apprécier l'ersatz.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Manjushrihalavie

Bonjour à vous…

 

Ah oui, réprimé = qui a la troisième place sur le podium… :tongue:

 

Car réprimé au sens littéral du terme est impossible. La preuve, j'ai pleuré pour Noël en lisant une lettre de ma mère (je fus très émue) en me jetant dans ses bras. Je me suis sentie sur le coup comme une enfant. :rofl:

 

Cependant, cela est arrivé avec des membres de ma famille. Mon père, ma mère et mon frère m'ont vue sous toutes mes coutures… en pleurs, en colère, et m'ont eu 24h/24 à la maison pendant 18 ans, donc pas de masques avec eux. Et aujourd'hui, je peux dire que je me sens bien en famille et que je m'enrichis sur le plan humain (ce qui était loin d'être le cas de 5 à 10 ans auparavant).

 

Nyarlathotep parle d'ECRITURE dans le message "centre emotionnel réprimé". Je ne ressens plus ce besoin ardent d'écrire (sauf pour tous mes plans !) comme il y a quelques années. En effet, c'est un moyen d'évacuer aussi des émotions trop fortes chez moi.

 

Je voudrais aussi revenir sur ces personnes souriantes coûte que coûte. Je pensais que c'étaient toutes des 7 !!! Mais non ! Je m'aperçois qu'il y en a d'autres. Je connais notament un 6 qui sourit constamment (sa peur est évidente quand on le connaît, mais grâce au sourire, RIEN ne transparaît).

 

Alors, une question me vient à l'esprit : tous ces types (ou bonnes femmes !) qui sourient constament sont-ils quasiment tous des MENTAUX ?

J'imagine mal un 1 ou un 8 sourire en permanence… :surprised:

 

Ma dernière question, Fabien : si notre type est inné, notre centre réprimé ne l'est pas ?

On le choisit (inconsciemment) à cause de nos blessures d'enfance ? :tongue:

 

Pour ma part, je pense savoir pourquoi le centre des émotions est au troisième plan, surtout au niveau sentimental…

 

Au fait, merci AUROLAF pour ce lien :perplexe: que j'ai trouvé fort intéressant. Ca m'en a appris beaucoup plus et ça m'a permis de réagir à ce sujet.

Au fait, tu passes ton temps en Inde ou bien tu comptes bientôt te retrouver parmi nous ? Et as-tu découvert l'ennéagramme en France ou en Inde ? Ce serait bien aussi de savoir si c'est un système aussi peu connu qu'ici…

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Manjushrihalavie,

 

"Alors, une question me vient à l'esprit : tous ces types (ou bonnes femmes !) qui sourient constamment sont-ils quasiment tous des MENTAUX ? J'imagine mal un 1 ou un 8 sourire en permanence… :surprised:"

Personnellement, je n'ai jamais vu quelqu'un sourire "constamment". De toute façon, sourire est un comportement et ne peut donc être attribué à un type ou interdit à un autre. Je connais des 1 très souriants parce qu'ils sont dominés par le mécanisme de défense de formation réactionnelle.

 

"Si notre type est inné, notre centre réprimé ne l'est pas ? On le choisit (inconsciemment) à cause de nos blessures d'enfance ? :rofl:"

Ton meilleur ami sur ce forum est la fonction "Recherche" tout en haut. Elle t'aurait menée droit à cette conversation.

 

"Ce serait bien aussi de savoir si c'est un système aussi peu connu qu'ici…"

Ce n'est pas parce qu'on connait un système que depuis peu, ou parce que nos proches ne le connaissent pas qu'il n'est pas connu. Il y a plusieurs dizaines de livres en Français sur l'Ennéagramme, celui qui est libre accès sur notre site a déjà été téléchargé plus de 20.000 fois, la plupart des coach en ont au moins entendu parler de l'Ennéagramme comme la plupart des DRH, bref, le sujet est loin d'être confidentiel.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Manjushrihalavie

Bonjour,

 

He bien oui, c'est bien ce que je disais, l'ennéagramme n'est connu que dans un certain milieu, celui des ressources humaines et éventuellement de la psychologie, les deux domaines étant liés.

 

Pour revenir à ces personnes qui "sourient en permanence", tout est relatif évidemment ! Mais je suis sûre que tu vois très bien ce que je veux dire, Fabien. En ce terme, je veux dire qu'il y a des gens qui se cachent derrière un sourire par peur, ou par politesse, ou les deux à la fois (ça, c'est le pire ! :surprised:).

En tous cas, CA EXISTE ! Et il est utile de comprendre ce que cache ce "sourire imperméable" pour comprendre la personne.

 

Si en revanche il était tout simplement la signature du bonheur, c'est autre chose.

 

Mais je ne pense franchement pas que toutes les personnes affichant un sourire soient libérées de leur ego.

 

Moi non plus !

 

Cordialement.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Fabien Chabreuil

Bonjour Manjushrihalavie,

 

"C'est bien ce que je disais, l'ennéagramme n'est connu que dans un certain milieu, celui des ressources humaines et éventuellement de la psychologie, les deux domaines étant liés."

Franchement, je ne crois pas. Plus de la moitié de notre clientèle n'appartient pas à l'un de ces milieux. De plus, dans mon expérience, l'immense majorité des gens qui découvrent l'Ennéagramme en parlent à leur famille ou leurs amis. Ainsi, le modèle ne peut pas rester confiné à un groupe. Si on admet que 30000 personnes ont lu un livre d'Ennéagramme et en ont parlé à un membre de leur famille et à un ami (hypothèse basse), cela fait environ cent mille personnes qui savent de quoi il s'agit. C'est à la fois peu et beaucoup, en tout cas beaucoup plus je pense que d'autres modèles, le MBTI par exemple, qui ont moins de bouche à oreille.

 

Même si on prend les gens faisant une formation complète, on trouve tous les milieux et tous les âges. C'est d'ailleurs pour moi une grande satisfaction;

 

"Je veux dire qu'il y a des gens qui se cachent derrière un sourire par peur, ou par politesse, ou les deux à la fois."

Je n'ai rien dit d'autre (cf. exemple du 1 dans mon message précédent).

 

"Il est utile de comprendre ce que cache ce 'sourire imperméable' pour comprendre la personne."

Certes, mais il y a neuf bonnes raisons de sourire sans raison, une par type.

 

Très amicalement,

Fabien

Share this post


Link to post
Share on other sites
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...